Ces autres réalités que le cas Thévenoud nous rappelle

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
thomas thevenoud - creatives commons

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ces autres réalités que le cas Thévenoud nous rappelle

Publié le 10 septembre 2014
- A +

On l’a amplement dit, ici, et ailleurs : le cas Thévenoud représente assez bien l’incroyable détachement de nos élus vis-à-vis des lois de la République, fiscales en particulier, et la capacité extraordinaire de ces membres des importants cénacles républicains à complètement oublier leurs devoirs citoyens dès lors qu’ils se savent protégés par leur statut. Mais ce n’est pas tout…

Soyons clairs : il faut tout de même une sacrée dose d’inconscience, de toupet, ou de « phobie administrative » pour oublier complètement de payer ses impôts. Le Cerfa du Trésor est, à n’en pas douter, assez rébarbatif, et les démarches administratives dans tout le pays sont de véritables abominations logiques et paperassières, on peut le dire sans craindre l’exagération. Mais apparemment, dès lors qu’on fricote avec l’Assemblée Nationale sur base pluri-quotidienne, les perspectives changent drastiquement.

phobie administrative

Et pas seulement au plan des facilités de paiement, mais aussi des mansuétudes de la justice au passage : l’oubli de Thévenoud lui coûtera de solides pénalités (en plus, de façon collatérale, de sa place au gouvernement et, probablement, aux prochaines élections), alors que pour un Français « normal » (i.e. pas élu, pas connu), c’est plutôt de la prison et des enquiquinements à n’en plus finir. On m’objectera (et j’en conviendrai aisément) qu’on ne peut pas, avec les quelques éléments fournis, comparer réellement les deux cas, mais tout de même, la clémence fiscale pour l’un et la prison pour l’autre ne laisse pas d’étonner un peu.

On pourrait aussi s’étendre (comme ce fut fait précédemment) sur ce détachement moral assez exceptionnel qu’il convient d’avoir pour accepter un poste de ministre alors qu’on se sait pertinemment en délicatesse avec les impôts. De ce point de vue, on ne peut aussi s’empêcher une petite réflexion, un tantinet consternée, sur l’absence ou la grande légèreté de l’examen préalable à l’embauche d’un ministre qui devrait être minutieux pour éviter ce genre de péripéties au sein du gouvernement. On aurait pu croire, ainsi, que l’affaire Cahuzac aurait servi de leçon, mais à l’évidence, … non.

Et comme d’autres encore, on pourrait revenir à loisir sur le poste de l’épouse du député indélicat, chef de cabinet au sénat, et décortiquer le pouvoir de réseautage, les collusions et les connivences galopantes qui autorisent un népotisme institutionnel assez profond dans les institutions républicaines. Le monde politique français est décidément fort petit, les renvois d’ascenseurs nombreux, et les petits coups de mains familiaux devenus une norme que beaucoup trop semblent appliquer avec application.

Mais tout ces éléments ont été, je l’ai dit, largement débattus.

Au-delà de ces évidences, un autre aspect mérite amplement d’être à nouveau exposé, encore et encore, pour que chaque citoyen comprenne bien les tenants et les aboutissants de ses propres décisions lorsqu’il glisse un bulletin dans une urne. En effet, si le cas Thévenoud démontre à loisir les grandes largesses que certains élus prennent avec les lois de la République, l’ensemble de l’affaire et la façon dont elle fut traitée, tant par les médias que par les politiciens eux-mêmes illustre à tous ce que la politique a de pire à montrer, de plus vil et de plus bas.

Oh, bien sûr, Thomas Thévenoud a été satellisé hors du gouvernement avec une impulsion amplement méritée devant l’ampleur de sa bourde, mais vous pouvez parier que la découverte de son passé fiscal n’a, absolument, rien de fortuit.

Bien sûr, on pourrait gloser ici sur sa proximité amicale et idéologique avec le Prince de la Frétillance, Arnaud Montebourg. À l’évidence, elle a du jouer dans son aventure, et nettement en sa défaveur. Mais le fait est qu’à présent, après sa péripétie fiscale, la presse s’intéresse à ses déboires locatifs, informations en provenance directe du Canard Enchaîné, ce qui ne laisse aucun doute sur les jeux politiques qui se trament en coulisse, ce journal étant notoirement alimenté par les politiciens eux-mêmes lorsqu’ils veulent dézinguer l’un ou l’autre de leurs collègues, en toute tranquillité.

thevenoud irréprochable

Oui, certes, on peut imaginer que la fuite provienne de la droite. Pari osé, mais compte tenu du nombre de casseroles que chacun des députés UMP trimballe régulièrement dans un concert tintinnabulant, le retour de bâton d’une telle fuite et d’une telle cabale de la droite contre un député PS serait probablement tout aussi dévastateur pour un parti en déshérence intellectuelle, sans chef, sans direction, sans substance et sans programme.

L’autre hypothèse, machiavélique mais bien plus probable, est que Thomas Thévenoud n’est lâché par nulle autre que les siens, au premier rang desquels on trouvera bien sûr Manuel Valls et François Hollande. Par le truchement de Thévenoud, un proche de Montebourg, nos deux compères de fortune ont ici une excellente façon de bien faire comprendre à tous ceux qui, l’esprit vaguement frondeur, seraient tentés par l’aventure en cow-boys de l’Assemblée. La proximité de cette sombre histoire avec le vote de confiance au gouvernement, les grognements entendus dans les couloirs de l’Assemblée, tout ceci sent bon la coïncidence commode.

Autrement dit, le député Thévenoud est devenu le morceau de barbaque sanglante offert aux médias pour faire comprendre à tous les petits députés picotés par les changements hebdomadaires de direction gouvernementale et le revirement centriste du gouvernement, que le moindre écart de conduite pourrait fort mal se terminer pour eux. Des dossiers existent. Des largesses furent prises, des oublis pratiques furent faits. Des fuites sur ces dossiers, ces largesses et ces oublis seraient possibles. Et si le message n’est pas assez clair, parions que Thévenoud sera même contraint à la démission de son poste (ce qui ne semble pas un prérequis au moment où ces lignes sont écrites).

Pour celui qui veut voir la politique telle qu’elle est et non telle qu’on nous la représente à longueur de campagne électorale, le cas Thévenoud illustre encore mieux que celui de Cahuzac la violence qui anime ces élus dont tout le processus de sélection, soi-disant démocratique, soi-disant issu d’une élection et d’un choix éclairé de citoyens ayant lu un programme politique, aboutit à faire émerger les pires sociopathes. Et si Cahuzac avait effectivement fraudé, il pensait pouvoir passer au travers grâce à ses connaissances. Malheureusement, l’affaire, une fois fuitée en place publique, fut trop grosse à étouffer. La gêne visible de l’Exécutif à se débarrasser de l’encombrant fardeau témoigne amplement de l’ampleur du problème. En revanche, pour Thévenoud, la violence avec laquelle il a été lâché est d’autant plus visible qu’il aurait été très simple d’éviter une telle guignolade. Bercy, après tout, est totalement aux ordres du gouvernement et aurait largement pu oublier le dossier du contribuable oublieux. Il n’en a rien été, ce fut même pire. Ce n’est pas un hasard.

Et au passage, non, le mot sociopathe n’est pas trop fort : de Hollande à Valls, dans les rangs de l’UMP autant que dans ceux du PS et, de façon générale de toutes les autres formations politiques, ces gens ont été choisis pour leur capacité inouïe à bobarder, à contourner la vérité, à utiliser le déni comme bouclier psychologique indéboulonnable. Ils sont arrivés là où ils sont non parce qu’ils ont démontré leur capacité à gérer un pays, mais bien pour avoir été plus féroces, plus méchants, plus industrieux en coulisse, plus machiavéliques, plus fourbes et retors que leurs adversaires. Ils sont là parce qu’ils ont survécu, ce qui fait d’eux non des héros, mais les pires magouilleurs, les pires comploteurs, les traitres les plus veules. Ceux que nous voyons émerger actuellement sont le résultat d’une sélection cancéreuse et perverse qui aura permis de filtrer et ne conserver que ceux qui sont, justement, prêts à tout pour arriver à leur place, des raclures qui n’hésiteront pas à griller un homme et sa famille pour aboutir à leurs fins. Ne vous méprenez pas : Thévenoud mérite amplement le sort qu’il subit, et ceux que les élus auront rôtis dans leurs jeux politiciens sont aussi dépourvus de la moindre moralité qu’eux-mêmes. Mais cette effarante réalité, cette égalité lamentable dans la bassesse et l’immoralité ne rend absolument pas ce qu’ils font plus juste ou légitime.

Et l’« affaire Thévenoud » nous rappelle ce fait avec force : ce sont bien ces sociopathes prêts à tout pour le pouvoir, pire compris, que vous élisez.

La prochaine fois qu’on vous parle de vote, rappelez-vous tous les Thévenoud, tous les petits requins qui furent déchiquetés par les gros au motif d’un intérêt (individuel ou de parti) supérieur à eux, sans état d’âme, et, jamais ô grand jamais, pour l’intérêt du pays ou de ses citoyens, complètement oubliés dans ces jeux morbides.
—-
Sur le web

Voir les commentaires (40)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (40)
  • Thomas Thévenoud, vous êtes le maillon faible. Au revoir !

  • L’exemple à suivre !

    Il est désormais acté que l’on peut faire du nimporte nawak en France. Nos élus nous ont libéré d’un lourd fardeau administratif et fiscal.

    Que la fête commence.

    (les familles de la classe moyenne et l’ancienne classe moyenne devenue pauvre ne peuvent de toute façon plus payer les impôts. On dirait bien que le consentement à l’impôt, celui qui permet à la France d’emprunter, n’est plus là)

    Enfin, l’épargne des Français (une des pus grosses du monde) va fondre comme neige (ou poudre blanche des élus) au soleil (ou dans le nez).

    Qui a lu l’ex du Président ? Il parait qu’il y a des passage « chaud » en string et tout et tout. Finalement DSK était plutôt propre sur lui. Au moins, il assume, lui!

  • A propos de la « phobie administrative »: le premier réflexe d’un sociopathe pris en flagrant-délit, c’est de se faire passer pour une victime.

    • Oh, phobie administrative, oui, mais il est tout de même courageux: quand il s’agit d’encaisser un cheque, il se force a la surmonter.

      • Ça me ferait marrer qu’on lui ressorte des dossier de subvention bien paperasseux et bien gras qu’il aura rempli pour obtenir des subventions ou des avantages en nature genre chauffeur etc…

        • Oh, ils ont des armées d’assistants pour faire ca. Mais par contre, ces assistants sont physiquement incapables de remplir des déclarations de revenus. Apparemment.

  • Je me demande quand même quel est le niveau d’intelligence d’un type comme ce sinistre Thévenoud: après la vaste pantalonade sur la transparence du patrimoine des élus consécutive à l’affaire Cahuzac, il déclare que ses comptes bancaires se montent à 4.325 € (excusez du peu quand un couple comme le sien puise à larges brassées dans la manne de l’argent « public »). Il écope d’une amande en plus des arriérés d’impôts et règle au cher Trésor public la somme de 41.475 €.
    D’où vient subitement cet argent, dix fois plus que ses réserves bancaires? Comment peut-il espérer que l’on ne va pas se rendre compte de l’énorme contradiction entre sa déclaration de patrimoine et les liquidités dont il dispose du jour au lendemain? Je demande donc: quelle est la source qui arrose aussi facilement le pauvre député et sa pauvre secrétaire sénatoriale de femme? Comment peut-il croire que, nous, les assujettis à l’impôt, avec lequel il nous assomme, nous serons assez stupides pour gober ses turpitudes?

    • Avec si peu en banque vu ce qu’ils gagnent à 2, qu’ils ne payaient pas de loyer et encore moins d’impôts faute de déclarations, j’en déduis que nos « phobiques administratifs » ont tout boulotté pour soutenir la consommation, après tout, c’est bien ce que Sa Normalité nous demande à tous, non ? De consommer sans craintes et sans réserves puisqu’il veille sur notre avenir grâce à une politique économique ultra-efficace dont nous mesurons, jours après jour, les résultats exceptionnels !
      Pour ma part j’attends des explications sur les ATD reçus par l’A.N et restés visiblement de longues semaines sans réponse.
      Plusieurs personnes savaient, c’est évident. Il me semble que l’opposition a demandé une enquête, ça ne devrait pas manquer de sel ! Quoique depuis Cahuzac et la façon dont les choses ont été étouffées, le sel se soit considérablement affadi.

    • avez vous remarqué qu’aucun de nos ministres n’a de PEA ,? 2 ou 3 ont une assurance vie, tous les autres n’ont rien à part la maison de famille et un appartement, une vieille voiture ou des vélos. Mais celui qui est le plus démuni de tous puisqu’ après avoir été pendant 12 ans député européen M. Désir ne déclare aucun patrimoine immobilier et dit seulement posséder 48 000 euros !
      Soit nos ministres ne savent pas du tout gérer leur argent, ce qui est grave, ou alors ils mentent ce qui l’est encore plus.

    • Nous?!
      En fait je me demande ce qu’ils pensent des gens qui essayent de travailler et de gagner de l’argent.
      A mon avis, ils doivent penser: quel bande de c…

      Si on calcul bien. Une personne qui se casse le cul à travailler aura plus de la moitié de son salaire dérobé, une fois. Puis raboté ça et là, 21% par ci, 15% par là,etc….

      Reste qu’à la fin c’est qui le plus malin ? Eux.

      Je propose de réduire le temps de travail à 10 h/semaine. Pour tous et toutes.

      Faisons la grève. Juste pour rigoler et montrer qui a le pouvoir et l’argent !

  • @H16: Excellent article et tellement vrai. La politique pratique une sélection naturelle par la perversité la trahison le mensonge et la magouille. Une brillante carrière politique est forcément l’oeuvre de magouilles de trahison de clientélisme et autre manipulation.

  • C’est marrant, c’est bien du Hache dans le texte, dans les illustrations aussi et pourtant il y a un détail de moins ….

  • Le citoyen Thomas Thevenoud n’a jamais payé d’impôt.Mais comme le fisc ne peut remonter à plus de 3 ans effectivement on peut dire 3 ans !
    En fait si le sieur Thevenoud avait été fiche par le fisc, chaque année il aurait dû recevoir sa déclaration, et n’avait plus qu’à vérifier et signer car elle est pré remplie.
    Rien n’en fut puisque il était inconnu et c’est le contrôle qui a révélé le pot au rose.

  • Article superbe dans sa lucidite qui a le merite de nous rappeller, considerant l’horreur du reel, ce que notre subconscient continuerait volontier, sans ce rappel justement, de releguer au placard.

  • Un socialiste atteint d’une phobie administrative, quelle ironie !
    C’est aussi crédible qu’un boucher atteint d’une phobie du sang !!

  • Après la concubine revancharde, on a donc maintenant le socialiste atteint de « phobie administrative ». Pas sûr que ça se soigne, car il s’agit d’un cas rare et grave de schizophrénie.
    En dehors de l’objectif donné par cet article, ce pauvre type peut être utilisé pour détourner l’attention de problèmes autrement plus essentiels.
    Sans doute les démarches entamées cet été à Bruxelles et dans les capitales européennes pour demander un nouveau délai de réduction des déficits n’ont-elles pas abouti. Officiellement, le ministre des finances après avoir annoncé qu’on renonçait aux 21 milliards d’économies en 2015 (qui sont peu de choses en réalité), assène que finalement, on va les faire. Le refus de nos partenaires européens, voilà le chaînon manquant de l’information, qui aurait ridiculisé le ministre et sur lequel on a le silence des médias.
    Quant à la tenue des objectifs, gageons que l’objectif de réduction sera tenu, mais que la hausse de la TVA l’emportera sur la moindre économie structurelle…

    • Quant à la tenue des objectifs, gageons que l’objectif de réduction sera tenu, mais que la hausse de la TVA l’emportera sur la moindre économie structurelle…

      Le pays s’élèvera encore plus vers la roche Tarpéienne : 58 à 59 5 du PIB ❗
      La tentation de la facilité est très forte.
      Suspense !!!

  • « Ils sont là parce qu’ils ont survécu, ce qui fait d’eux non des héros, mais les pires magouilleurs, les pires comploteurs, les traitres les plus veules. »

    En complément à l’analyse du billet, il faut savoir que les politiciens ou les hauts fonctionnaires obtiennent des postes de pouvoir, non en fonction de leurs compétences, mais à la condition de traîner des casseroles cachées, connues seulement du discret réseau auquel chaque politicien doit faire allégeance s’il veut faire carrière. Dans le petit jeu pervers de la carrière politique, chacun se doit de tenir chacun par la barbichette. Parfois, des petits malins s’inventent des casseroles virtuelles, en espérant s’en sortir indemnes le jour où ils trahiront leur réseau. Mais ceux-là sont éliminés autrement, par la justice médiatique expéditive (une prostituée mineure grassement payée fera l’affaire par exemple). Le temps que la justice fasse son travail pour rétablir la vérité, l’inconscient aura été éliminé du jeu et ne pourra plus remonter la pente.

    L’inexorable corruption qu’implique toute carrière politique est un phénomène d’autant plus grave que l’Etat est obèse et ses moyens financiers proprement exorbitants. Dès lors, il n’y a pas d’autre solution que la stricte limitation de l’Etat, sa réduction sans crainte ni regret à sa forme minimale régalienne. S’il semble illusoire de se passer un jour des politiciens, il est en revanche possible et souhaitable de leur rogner les crocs et les griffes, à commencer par les moyens financiers que nous leur confions. Bref, il est impératif que les politiciens et les hauts fonctionnaires deviennent des sans-dents.

    • Quand on voit l’impact que peut avoir une flopée de sans dents autour d’une bière, des pneus cramés et de saucisses, je me demande ce qu’il en serait de personnes respectables. Beaucoup de personnes respectables et intelligentes, beaucoup d’argent.

      Tout est possible. Personne ne bouge.

  • Ce Monsieur atteind de la phobie administrative a d après la presse déjà eu 10.000 € de prélevé d office sur son compte. Pour 3 ans de non declaration et donc de paiement au trésor public et compte tenu des revenus qu il doit avoir, + des pénalités cela ne fait pas beaucoup, ou alors étant au chômage et mon conjoint petit fonctionnaire faisons partie des catégories très aisées sans s en rendre compte vu que nous donnons plus que cette somme par an à l état , qui les dépenses en dépit du bon sens et ne se rend compte qu après 3 ans que ce M ne déclare et ne paye rien ! La pilule est plus douleuse a avaler et insupportable et en plus il réagit avec arrogance et ne règle pas non + son loyer (c tout ?), on ne rêve pas voici nos dirigeants élus démocratiquement par une majorité de français. Dehors et que les français se rappellent qu il ne faut plus jamais voter pour ces incapables

    • dirigeants élus démocratiquement par une majorité de fr … » regardons de + près :
      les ministres sont désignés , les sénateurs sont en effet élus mais par qui ?

  • Le français moyen se dit souvent que les politocards sont des affabulateurs / magouilleurs / drosophilosodomite, etc. Tout le monde se le dit, et ça fait des décennies que tout le monde se le dit, c’est pas nouveau. Cette histoire de bidouillages, de casseroles et d’impayés, n’est guère choquante.

    Mais il y a de cela 20 ans, ils auraient eu au moins la décence de nier pour nous épargner ce triste spectacle. Là non. C’est bien ce que je trouve de plus navrant, de plus médiocre. On se fout royalement de notre gueule, tout le monde rigole du scandale et c’est NOR-MAL.
    « Je vous la mettais bien profond pendant tout ce temps, certes ! Mais moi, au moins, je suis honnête, j’ai avoué vouloir réparé mes tords. Ayez pitié d’un escroc repenti (pauvres cons de français)! »

    Ce cynisme me dégoûte, et quand je pense que ce député n’est pas le seul à nous parasiter de la sorte, j’en ai la nausée…

  • Excellent article.
    Pour Thévenoud, qu’il ait été flingué pour faire un exemple, est assez probable.
    Quant à Cahuzac, il m’a toujours semblé qu’il avait été « vendu » par la gauche de la gauche, un homme haïssable, un cauchemar pour eux, riche, chirurgien, clinique privée mais surtout, définitivement contre la taxation à 75 % dont il a dû voir les ravages très rapidement au ministère du budget.
    Il était marxo-incompatible, dangereux, peut-être. Et l’info est sorti dans Médiapart.
    Au delà de ça, le plus sidérant, c’est l’inconscience totale de lâcher des bombes nucléaires dont ils pensent, avec un pur mépris du peuple, qu’elle ne seront que des bombinettes, des pétards mouillés et qu’ils pourront, après un temps « raisonnable », retourner à leur combines sereinement.

  • Est-ce qu’avec un certificat médical pour « phobie administrative », on peut être exonéré d’impôt et de loyer?
    SI vous avez des réponses…

    • En tout cas, je trouve les gens vraiment sévères avec Thevenoud. Franchement, faut avoir une sacré part de courage pour oser sortir une excuse comme ça sans s’étouffer. Dommage qu’il n’ait pas eu le même courage pour remplir sa feuille d’imposition :).

      • Très juste. Il aurait fait un très bon « moi-président ».

        J’ai hâte de rigoler avec le prochain président(e).

        Enfin, sauf si il (elle) censure H16, pour désordre et obstruction l’ordre public.
        Accélérateur de réflexion, et démasquage de démagogues.

  • Un coup tordu ? C’est bien possible. Ils sont complètement tordus tous ces mecs.

    En tous les cas, je ne sais pas si là-haut ils se rendent compte des dégâts considérables dans l’opinion. Les gens en parlent partout, même dans des lieux où l’on ne parle habituellement de politique, comme chez le boulanger ou le boucher. Tout le monde est dégoûté. Le côté sympa, c’est que ça rapproche et qu’on fait des blagues avec des gens qu’on connaissait juste comme ça.

  • comme le note l’ auteur ces gens veulent à tout prix garder le pouvoir c’ est exact
    j ‘ espère que des archives sortiront un jour on pourra constater qu’ ils ont osé dans les années 1980 faire quelque chose d’ abject le mot n’ est pas excessif
    dans leur propagande médiatique pour conserver le pouvoir :
    attiser le conflit femme / homme /

  • Aujourd’hui tous les Français ont fini par se ranger à l’avis unanime des membres du PS lors de la primaire présidentielle : Hollande est un grand bourgeois de Neuilly et Mougins qui a réussi à vivre de fonds publics sans jamais travailler autrement qu’ à l’exploitation verbale des pauvres, comme l’affirme justement Valérie. Ce sont ces mêmes chefs socialistes qui sont venus lui lécher les bottes, dès qu’il a réussi (par quelles ruses ?) à décaniller successivement DSK. Martine et puis Ségolène. Aujourd’hui, si vous l’écoutez bien, il répète tous les jours à un parlement maudit, fossile,croupion et habilement acheté qui le tient debout, que lui seul peut leur garantir leur qualité d’ancien élu socialiste pendant deux ans et demi encore, en refusant mordicus d’accorder au peuple de France une démission immédiate, loyale, indispensable et démocratique. Pour mieux acheter cette bande honteuse, il leur a –suprême et odieuse finesse- promis sous un faux prétexte qu’aucune des élections démocratiques programmées pendant cette période ne serait organisée, ni reportée. J’attends toujours d’entendre des protestations véhémentes contre ce magistral coup d’Etat antidémocratique qui à lui seul mériterait sa destitution, pour cette déclaration de volonté dictatoriale non déguisée qui pourrait lui permettre de rester en fonction, même après la fin de son mandat, faute d’avoir élu un successeur ! Si aucun député ou sénateur de gauche ou de droite ne démissionne pour manifester son dégout de cette pourriture, la France n’a plus d’avenir.Ceci est de moins en moins normal. Dans ce bocal répugnant le petit Walls pathétique s’agite comme une mouche..

    • @Issartier. Vous espérez encore quoi ? Tous ceux qui le peuvent se barrent.

    • Attendez un peu. Hollande, dit FH-Flamby, a été éduqué par la Mite.

      A cette époque, il y avait un taux très élevé de « suicides assistés ». Nous avons quand même bien amélioré les choses. Il s’agit aujourd’hui juste de griller le « mauvais ou bon » fusible.

      Par contre valérie, si tu me lis (peu de chance quand même), trouve toi un gouteur pour tes petits plats. Une petite intoxication au polonium est si vite arrivée.

  • J’aimerai savoir, avec grosso modo 20 000 euros de revenus mensuels, combien ce couple paye d’impôt sur le revenu!

  • la vérite fausse du communiqué du Château est que T » « a présenté sa démission »(sous entendu: à coups de pieds dans le cul) pour « convenances personnelles » (sous entendu » pour fraude fiscale ») Vous savez que vous payez très cher les « communiqueurs » du Château, uniquement pour qu’ils vous mentent! Vous êtes tellement sympa qu’Hollande veut pas vous chagriner…

  • « Bercy, après tout, est totalement aux ordres du gouvernement et aurait largement pu oublier le dossier du contribuable oublieux. Il n’en a rien été, ce fut même pire. Ce n’est pas un hasard. »

    Tout dépend. La piste de la gauche de la Gauche n’est pas à exclure non plus. Elle pouvait avoir également interet a faire sauter le gouvernement, chercher la dissolution, puisque c’est ce qu’ils veulent. Dans ce cas, Bercy peut oublier tout ce qu’il veut, ça ne changera rien, si les dossiers sont sortis…

    En vérité, tout dépend de l’interprétation qui en sera faite. Cela peut être bénéfique pour les deux camps selon le point de vue donné par les médias. Or, plus que la proximité du criminel avec un Montebourg dont on ne parle plus que pour noter qu’il a probablement culbuté son ex-pot de fleur de la culture, c’est surtout Hollande et sa République irréprochable qui sont visés. De fait, au match des médias, Hollande ne sort pas gagnant loin s’en faut, d’autant que son rottweiler a choisi le bon moment pour sortir de la niche… De fait, il n’est pas certain que les coupables de tout ça soit à chercher du coté du gouvernement…

    En plus, accessoirement, ils passent pour des cons a nommer puis débarquer des gens a toute allure… Ce n’est pas franchement un gage de sérieux… Entre ça et sa tirade larmoyante sur les pauvres (en plus nous faire le coup à un sommet de l’OTAN, histoire de bien passer pour des burnes….), j’ai rarement vu un énergumène passer autant pour une quiche en si peu de temps, alors que niveau ridicule, pourtant, Hollande c’est Lavillénie mais en mieux.

    • Par contre, quoiqu’il en soit, dans un cas comme dans l’autre, il est clair que Thevenoud a été la victime sacrificielle d’un camp.

      • C’est comme cela que les fourmis montent les murs: en passant sur les autres.

        Les Montebourg se sont déjà placés pour 2017, les cadavres jonchant le sol seront autant de tremplins pour les parasites.

        Un ministre de cramé et il vous fait un fond mondial: (DSK).
        Une poche de sang mal placée, il devient ministre quand même.

        Il est incompétent, voleur, menteur, ministre avant tout !

        Cette vermine est profondément liée à leur Démocratie et correspond à notre dictature.

        Décidément, il y a peu de gens capables d’avoir les « qualités » nécessaires à la politique Froançaise.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Le regard de René Le Honzec.

... Poursuivre la lecture
0
Sauvegarder cet article

Par Stéphane Rossard

Au vu de récents comportements plutôt dépourvus d’exemplarité, on peut se demander si des élus n’ont pas fait de cet adage leur favori.

Il faut, bien sûr, se garder du ‘’tous pourris’’, démagogique et qui ne reflète pas fidèlement une réalité plus nuancée. En effet, nombreux sont les élus à accomplir honnêtement, et avec le sens de l’intérêt général, parfois dans des conditions difficiles mêmes, le mandat qui leur est confié par leurs électeurs.

Mais voilà, il suffit de quelques cas pour que la suspi... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Contrairement aux apparences et surtout à l’actuelle couverture médiatique, Uber, la société américaine de véhicules de tourisme avec chauffeur, n’est pas en train de perdre du terrain en France. Le Conseil constitutionnel s’est prononcé sur trois points litigieux contestés par Uber et a rendu une décision pour le moins équilibrée. Comme partout ailleurs dans le monde, Uber se conforme peu à peu aux règles nationales et assoie son activité.

Par Alice Perrin.

« Le Conseil constitutionnel recadre Uber », a titré Le Monde ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles