Thomas Thévenoud : Pendant la crise, le cirque politique continue !

Le triste spectacle de l’Exécutif se poursuit avec la démission du sinistre ministre d’un Commerce extérieur sinistré.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
thevenoud

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Thomas Thévenoud : Pendant la crise, le cirque politique continue !

Publié le 6 septembre 2014
- A +

Par Nicolas Nilsen

thevenoud

Décidément, comme toujours dans les moments difficiles où il faudrait redevenir sérieux et régler les problèmes vitaux pour le pays, les dirigeants français barbotent dans le dérisoire, le futile et l’insignifiant. On nous amuse avec la valse des ministres et les remaniements à répétition, et les médias nous distraient avec les confessions d’ex-maitresses présidentielles, etc. Bref, pendant la crise, les politiciens continuent de nous infliger le triste spectacle de leur danse du ventre : ce ne sont même plus des intermittents du spectacle mais des permanents d’une tragique farce politique. Le dernier épisode en date est la démission de Thomas Thévenoud, le très éphémère secrétaire d’État au Commerce extérieur… Et du coup tout le monde parle de lui, et oublie la catastrophe du commerce extérieur !

Un vrai fraudeur et un ministre qui aurait été nuisible

Il est démissionné au bout de 9 jours

C’est tout de même assez énorme mais les médias complaisants s’en amusent, tout le monde trouve cela plutôt marrant, les gens haussent les épaules et la farce gouvernementale peut continuer. Ce personnel politique est devenu tellement dérisoire que l’arrivée d’un ministre, comme son départ, n’intéresse plus personne. Je ne découvre d’ailleurs moi-même l’existence de ces ministricules qu’au moment où on m’annonce leur départ…

Il est viré pour fraude fiscale

Là aussi c’est énorme. Mais le plus drôle, qui montre accessoirement la veulerie, la soumission et la servilité des médias, c’est que l’AFP ne nous a pas dit tout de suite que Thévenoud avait été démissionné pour avoir « fraudé le fisc ». Elle nous dit d’abord qu’il avait quitté le gouvernement « pour raisons personnelles »… Ah bon ? Mais on apprend ensuite qu’il l’a fait pour « un problème de conformité avec la loi ». Tiens, tiens, et qu’en termes choisis ces choses-là sont dites ! En gros il a tout simplement oublié, pendant plusieurs années, de déclarer ses impôts, et donc de les payer au fisc ! Ce Monsieur a donc pu voler le fisc pendant plusieurs années mais il a tout de même été nommé ministre… Cherchez l’erreur.

La fiscalité et le fisc, il connait bien !

Beaucoup se disent : « oh mais ça peut arriver, c’est un petit nouveau, il est jeune, il ne savait pas »Eh bien si, il savait justement ! Le système fiscal, il le connait parfaitement bien. En 2000, il est conseiller technique au cabinet de Laurent Fabius, alors ministre de l’Économie et des Finances. En 2008, il devient conseiller général de Saône-et-Loire et en 2011, il est élu vice-président du conseil général de Saône-et-Loire dont le président est Arnaud Montebourg. Après les législatives de 2012, il devient député et l’un des quatre vice-présidents du groupe PS en 2013.

La fiscalité il connait bien : fin 2012, il rédige un rapport critique sur la baisse de la TVA dans la restauration et il est nommé responsable d’un groupe de travail sur la nouvelle modulation des taux de TVA. En 2013, il est nommé vice-président de la mission d’information sur l’écotaxe. En 2014, la commission des finances de l’Assemblée nationale lui confie une mission d’information sur la « responsabilité fiscale et sociale des multinationales du tabac ». Il est également l’auteur d’un amendement proposant une taxe sur l’industrie du tabac pour (sic) contrer les pratiques d’optimisation fiscale du secteur. Il est également l’auteur en juin 2013 d’un amendement interdisant aux membres du Conseil constitutionnel d’exercer une autre activité rémunérée (en bon petit soldat socialiste, il visait sans doute Sarkozy).

En 2014, Jean-Marc Ayrault le nomme médiateur dans le conflit opposant les chauffeurs de taxis aux voitures de tourisme avec chauffeur (VTC). En avril 2014, il rend son rapport au Premier ministre intitulé, tenez-vous bien : « Un taxi pour l’avenir, des emplois pour la France ». Encore un beau succès de l’interventionnisme maladif de l’État au profit de professions bêta bloquées et attachées à leurs « droit-z-aquis ».

Le syndrôme Cahuzac

Avant d’être neuf jours au gouvernement, Thomas Thévenoud oubliait donc de payer ses impôts mais personne ne s’en est rendu compte. Le fisc est tout de même parfois d’une bienveillance bien singulière à l’égard de certains élus du PS ! Sa femme étant chef de cabinet du président du Sénat, on imagine qu’on a affaire à des personnes informées des lois, des procédures et des obligations citoyennes. Mais non, ils volent le fisc – pardon, ils « oublient de payer leurs impôts », ce qui ne pose, selon les médias, qu’un modeste « problème de conformité avec la loi ». Il a tout de même fallu attendre qu’il soit nommé ministre pour qu’on découvre qu’il fraudait le fisc. Ah non, pardon, il ne « fraudait » pas – je me trompe encore – il était juste « négligeant » et « débordé » : « je ne suis pas un fraudeur mais un contribuable négligeant » a déclaré Thévenoud à BFM. « Je crois que depuis quelques années je me suis laissé déborder par mon engagement public » insiste-t-il… Il nous prend vraiment pour des billes.

Le pire évidemment dans le cas de Thomas Thévenoud c’est qu’il avait été nommé vice-président de la mission d’information sur la fraude fiscale et membre de la Commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac. Non mais vous vous rendez compte ? Cahuzac nous disait qu’il luttait contre la fraude fiscale et il avait un compte en Suisse, et Thevenoud est vice-président d’une mission sur la fraude fiscale et chargé d’enquêter sur l’affaire Cahuzac et….. il ne paie pas ses impôts ! Ces ministres et ce gouvernement ont tout simplement perdu le sens commun. Quel toupet ! Et quel affront pour les « sans dents » qui eux, évidemment doivent payer leurs impôts dans les délais sous peine de poursuites !

Un sinistre ministre pour un commerce extérieur sinistré

Thomas Thévenoud a sans doute pu apparaître sympathique à certains, mais en tant que Secrétaire d’État chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, il n’aurait évidemment servi à rien : il n’aurait eu aucune importance, aucun poids et aucune influence. Peut-être même plutôt une influence négative. Comme la République a horreur du vide et qu’il y a des postes à se partager, Thévenoud a bien sûr aussitôt été remplacé par Matthias Fekl qui n’aura, lui non plus, aucune importance sur la faillite de l’économie française.

Tout le monde sait en effet que ni le commerce extérieur ni le tourisme ne dépendent de l’action dérisoire d’un Secrétaire d’État.

Le commerce extérieur Français : un gouffre alors qu’il devrait être une chance

L’Allemagne a battu en 2013 un record historique avec un excédent commercial de près de 200 milliards d’euros – du jamais vu depuis la création de la République fédérale d’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale !

Vous vous rendez compte : notre dérisoire Michel Sapin national renonce à faire 21 Mds d’économie parce qu’il n’a plus le sou et que la France est ruinée, et il se permet de montrer du doigt Angela Merkel et de mépriser l’Allemagne qui dégage, elle, 200 milliards d’euros avec son seul commerce extérieur ! Là aussi, on croît rêver !

Si Thévenoud était resté ministre, il nous aurait évidemment expliqué que ces déficits ne sont pas graves, ou nous expliquer que les importations avaient diminué de -1,2% au premier semestre 2014, après +0,2%… Mais si le solde commercial est passé de -31,9 milliards à -29,2 milliards, ce n’est évidemment pas en raison de la puissance retrouvée à l’exportation de notre appareil productif. Mais seulement de la chute des approvisionnements en hydrocarbures qui a allégé la facture énergétique de 3,3 milliards…

Les chiffres parlent d’eux mêmes

comext_fr_all

L’Allemagne engrange les excédents, année après année… Et la France accumule les déficits, année après année… Et devinez quoi ? Hollande et sa bande continuent de nous dire que c’est la France qui a raison (il faut « garder le cap ») et que c’est l’Allemagne qui se trompe et doit payer pour nos fautes ! Hallucinant.

L’effondrement du commerce extérieur n’est pas une surprise. Il est la conséquence d’orientations économiques erronées et du choix, fait par tous les gouvernement successifs, d’un État omniprésent et inefficace détournant à son profit toute la richesse nationale. Nos ministres, qui connaissent bien toutes les ficelles pour frauder le fisc, ne comprendront jamais les ressorts de l’économie marchande et de la liberté d’entreprendre.

En vivant dans leur lustrine bureaucratique, à l’écart du monde réel, ils n’auront fait que matraquer les entreprises, les empêchant de se battre à armes égales face à leurs concurrents étrangers. Tous ces idéologues porteront évidemment une très lourde responsabilité le jour où il faudra faire des comptes. Car les Français finiront bien par comprendre, même trop tard, le mal que tous ces adeptes d’un socialisme archaïque auront fait au pays.


Sur le web.

 

Voir les commentaires (23)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (23)
  • On remarquera que M Thevenoud a avoué avoir « oublié » de déclarer ses impôts ces derniers 3 ans. Et comme par hasard, le délai de prescription en matière fiscale est de….3 ans. Il est fort probable que son manège durait depuis bien plus longtemps.

    • Il devait quand même payer sa cotisation au PS, vu qu’ils ne parlent pas de le virer.

      • Mieux encore, il entend récupérer son siège de député dans 1 mois.
        Quoi de plus normal, après tout, il n’est point question de malhonnêteté mais d’une simple négligence !!
        On cauchemarde.

        • En fait, comme on me le fait remarquer, la majorité PS à l’Assemblée étant d’une seule voix, il ne faut absolument pas qu’il démissionne, hein ?

          • Si le gouvernement fait réellement la « politique de l’offre » avec économies à la clef, « choc de simplification » réel, dé-tricotage de la loi ALUR, etc. il devrait pouvoir compter sur les voix de l’UMP!

    • Tout à fait ! Il y a fort à parier qu’il a bénéficié, depuis pas mal de temps d’une complicité, comme un malfaiteur, d’un responsable de la fiscalité dans son « fief » régional. Je me demande si le Coin-coin de Gauche ou autres « salisseurs de mémoire » vont s’intéresser à cet magnifique affaire de corruption « négligente ».

  • je comprend que l’on soit tenter de frauder quand on fait parti des sans dents ; mais c’est impardonnable de la part de ceux qui sont rétribués , largement , et avec notre argent qui plus est ; et quand ce type ose dire qu’il a oublié de régler ce qu’il devait au fisc , je lui pose une question , une seule : tu nous prend pour des cons , non ?

  • Encore un qui fraude à l’insu de son plein gré comme Cahuzac ou Placé (pour ne citer que les plus récents).

    A quand un grand ministère du budget et du cyclisme ?

  • Hollande est un fraudeur fiscal.
    Il s’en fou des histoires d’impôt. C’est même un critère de recrutement.
    Tout le monde le sait. C’est du béton armé et il est exonéré de redressement fiscal.
    Vivant avec V. Trierweller, il c’est déclaré « célibataire »alors qu’il était en concubinage.
    S’il s’était déclaré comme l’oblige la loi déclaré vivant maritalement, avec sa compagne, il aurait payé l’impôt sur la fortune. Leurs revenus auraient comptés ensemble sur l’assiette d’imposition.
    Cela est prouvé. Affiché. Sans équivoques possibles. Mais aucun politique n’a bougé.
    Ils sont tous à gerber!

    • C’est aussi un roi de l’optimisation fiscale, usant et abusant de niches fiscales.

      Et c’est normal que personne de bouge, tous les politiques sont dans ce cas, avec leur niches fiscales au petits oignons, votés par eux même.

  • Remercions ce monsieur de nous montrer une fois de plus ce qu’est un politique : un voleur!

  • Et par dessus le marche, ce type redevient député et a bien l’intention de le rester.

  • Le député Thomas Thévenoud a décidé de ne pas déclarer ses revenus au fisc et de ne pas payer son impôt sur le revenu pendant plusieurs années, défiant ainsi ceux qui le spolient.
    Voici un député qui a compris que l’État vole les contribuables avec un record de l’OCDE en matière de prélèvements obligatoires pour un service rendu aux citoyens très médiocre.
    Dès qu’il a aussi compris qu’il était tombé entre les mains de cet État qui voulait faire de lui un ministre, son sang libertarien n’a fait qu’un tour et il a préféré démissionner.
    Bravo M. Thévenoud, vous êtes un exemple pour la lutte contre l’État obèse :
    –>

  • Je ne savais pas quel article de Contrepoints correspondait le mieux à mon commentaire ; je le met donc ici.
    Emmanuel Macron, ce banquier ultra-néo-turbolibéral, a déclaré vouloir continuer ce que faisait Montebourg
    http://www.lepoint.fr/societe/macron-s-engage-a-poursuivre-le-volontarisme-de-l-etat-dans-l-industrie-06-09-2014-1860867_23.php

    Cela se passe de commentaires.

  • http://gestion-des-risques-interculturels.com/pays/europe/france/decrochage-de-la-france-par-rapport-a-l’allemagne-deux-facteurs-meconnus/

    La France place des « burnes » a des postes clefs à l’étranger, il ne faut pas s’étonner des résultats désastreux dans ce secteur qui n’est malheureusement pas le seul.

  • Question rhétorique : pourquoi pensez-vous que les états, à travers leurs représentants (tel ce monsieur Thevenoud) continuent de tolérer l’existence de paradis fiscaux et alors que celà fait des années et des annes qu’on les entends tempêter verbalement à leur encontre…. ?

  • Il faudrait quand même qu’on m’explique une chose : moi, petit (con)tribuable, s’il manque 10€ sur mon paiement d’impôts, je suis bon pour au minimum un rattrapage doublé. Je n’ose même pas imaginer ce qui se passerait si je déclarais mes revenus avec une semaine de retard. Comment un individu, quel qu’il soit, peut-il seulement « oublier » pendant plusieurs années de déclarer ses revenus sans avoir les cerbères du fisc collés à ses fesses dès qu’il en a seulement eu l’idée…? On ne peut pourtant pas dire que ce sont les pouvoirs d’enquête qui manquent au fisc, les fonctionnaires de Bercy ont des pouvoirs plus étendus que la Police Judiciaire (celle qui travaille à élucider les meurtres), et bénéficient du renversement de la charge de la preuve (le contribuable est coupable jusqu’à ce qu’il ait prouvé le contraire). Donc quoi…?

    • Hier, lamentable C dans l’air, les invités se félicitaient que le comité à la transparence-machine-chose mis en place par Gras-double ait permis de détecter cette fraude…

      On rêve!

    • C’est d’autant plus lamentable que les relances pour défaut de déclaration tombent dès le mois d’août pour le petit contribuable.

      Le seul hic, c’est que son dossier doit être dans une cellule quelque part à Bercy, ce qui n’est pas le cas pour le contribuable lambda…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La direction générale des douanes vient de publier les résultats du commerce extérieur français pour 2021, et ils sont extrêmement mauvais.

Le Figaro-Économie du 10 mai titre : « Ce déficit commercial français qui va de record en record », avec en sous-titre : « Sur douze mois le trou atteint désormais 100 milliards d’euros. La réindustrialisation est plus que jamais un enjeu pour l’Hexagone ».

De leur coté, Les Échos avaient titré en février 2022 : « Le déficit commercial : une malédiction française ».

Effectivement, dep... Poursuivre la lecture

Par Pierre Robert.

Dans sa note en date du 7 décembre dernier,  le Haut-Commissariat au Plan part à la « reconquête de l’appareil productif » et lance « la bataille du commerce extérieur ».

C’est une louable intention mais si on s’astreint à la lecture de ce document au titre grandiloquent on s’aperçoit très vite que la stratégie volontariste qu’il recommande de suivre a toutes les chances d’aggraver encore les maux que l’on prétend soigner.

Un constat édifiant sur le commerce extérieur

En s’appuyant sur les statistiques ... Poursuivre la lecture

Par Jean-Pierre Chamoux.

Le Premier ministre indien, M. Narendra Modi, vient d'annoncer que les cybermonnaies comme le bitcoin ou l'ether, seront prochainement proscrites en Inde ; et que la monnaie nationale, la roupie, circulera bientôt sous forme électronique.

Un projet de loi devrait interdire l'usage et la circulation des cybermonnaies privées, laissant le champ libre à l'introduction de la cyber-roupie que prévoit ce gouvernement, vers la fin de 2021.

Modi est coutumier du fait : son interdiction soudaine des cyberm... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles