Irak : 25 tribus se retournent contre EIIL

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Irak : 25 tribus se retournent contre EIIL

Publié le 17 août 2014
- A +

Par Martin Van Der Galen.
Un article du Dagelijkse Standaard.

Carte de l'Irak (Crédits Eric Gaba, CIA, Image libre de droits)Parle-t-on d’un nouveau Réveil D’Anbar, ou s’agit-il juste d’une révolte de petite échelle ?

Pour les gens qui ne savent pas ce qu’est le Réveil d’Anbar : les fils de l’Irak (ou Réveil d’Anbar) était une coalition dans une certaine région de l’Irak, qui était entrée en résistance contre les extrémistes voulant faire sombrer l’Irak dans le chaos. En 2005/2006, ces tribus s’étaient unies pour attaquer les fondamentalistes islamiques qui avaient mis le pays à feu et à sang. Elles étaient soutenues, et financées, par l’armée américaine, dont elles avaient besoin pour pouvoir vaincre. Sans cette union et l’aide des États Unis, l’Irak se serait effondré.

Quoi qu’il en soit, il semblerait aujourd’hui que quelque chose de similaire soit en train de se produire. Aujourd’hui, à nouveau, des tribus sunnites en ont assez des organisations terroristes -dans le cas présent, EIIL- qui veulent prendre leurs territoires.

Les membres de plus de 25 tribus sunnites importantes ont pris les armes contre l’EIIL et ses alliés à l’Ouest de la capitale Irakienne Bagdad vendredi, ont déclaré un chef de tribu et des officiers. Le soulèvement dans la province d’Anbar, où les militants d’EIIL et ses alliés insurgés tiennent des zones majeures, est venu un jour après que Nouri El-Maliki, le premier ministre sortant largement décrié par les arabes sunnites, ait abandonné son ambition d’un troisième mandat.

Anbar a été le lieu de naissance d’un soulèvement soutenu par les Américains en 2005 contre les militants extrémistes, qui avait contribué à fortement réduire la violence. L’effort actuel pourrait potentiellement être un tournant majeur dans le conflit en cours depuis deux mois en Irak contre  contre une offensive menée par EIIL.

« Toutes les tribus qui veulent combattre EIIL sont derrière cette révolution populaire », selon le cheickh Abduljabbar Abu Risha, un des meneurs de cette coalition. Le chef de la police à Anbar, le major général Ahmaed Saddak, déclare que les tribus seront soutenues par l’armée. « La lutte va toujours plus loin. Nous ne nous arrêterons que quand la province d’Anbar sera libérée. » Un analyste de l’Irak à Londres, Sadiq Altaai, ajoute qu’ « il n’y a aucun doute que les combats parvenus à bien plus grande échelle. Il y a déjà des petits affrontements entre les radicaux de EIIL et les sunnites locaux à Mosoul. »

[…]

En ce qui concerne les tribus Sunnites, elles semblent enfin, elles aussi, comprendre qu’EIIL représente un grand danger pour elles. Il leur reste à s’y mettre, et à ce que plus de tribus les  rejoignent. Au bout du compte, ce sont en fait elles les vraies détentrices du pouvoir en Irak : si elles ne le tolèrent pas, il va devenir très difficile pour le « Calife » Abou Bakr Al-Bagdadi de préserver son « Califat ».

Sur le web – Traduction Contrepoints.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • twitter_catoneo
    17 août 2014 at 9 h 56 min

    Et l’on mesure combien l’ex-premier ministre, ministre de l’intérieur, de la défense et chef des armées al-Maliki était néfaste à ce pays. Le tyran démocratique, breveté de théologie, aura conduit l’Irak au bord du précipice et il aura fallu des menaces concrètes de ses anciens sponsors qui anticipaient la ruine de l’ouvrage, pour le désagripper du pouvoir.
    Les « armées » bédouines se mobilisent aussi pour observer fusil en main la reconstitution des milices chiites dans le district des marais au sud.
    Au final, les Kurdes vont déplacer leur frontière occidentale ; tout le monde va se payer sur le dos du Califat-erzatz dont les éléments les plus intoxiqués finiront en bouillie pour chats, le reste, venu pour l’aubaine, se liquéfiant dans les sables comme toujours. On peut anticiper un Etat fédéral à naître et la fin de la règle chiite universelle.
    Reste à traiter l’abcès infectant de Syrie.

  • l’union fait la force…que l’eiil soit éradiqué ; une bonne fois pour toute ;

  •  » les 25 tributs se retourne contre l’EIIL  »

    bref, un beau merdier laissé par les ricains. dans 10 ans, on y sera encore …

    au fait , on a toujours pas retrouvé les 7 tributs d’israel ? ni les légions perdues ? ni la 7ième compagnie !

  • Stéphane Montabert
    18 août 2014 at 12 h 08 min

    J’ai vraiment mal pour les innombrables victimes de ces sauvages. La seule et maigre consolation que peut entraîner cette histoire est de donner aux gens de la région un bon aperçu de la vie « paradisiaque » sous des islamistes.

    Lorsqu’il sera vaincu (car je ne crois pas qu’un régime fondé principalement sur la terreur puisse perdurer longtemps ni s’implanter solidement) ça fera beaucoup réfléchir les gens la prochaine fois qu’il auront l’occasion de placer au pouvoir des « croyants exaltés » que ce soit par vote ou par complicité.

    C’est comme une variante de l’Egypte où après quelques mois d’un régime présidentiel béni par les Frères Musulmans les Egyptiens étaient de nouveau dans la rue pour réclamer le retour de l’armée au pouvoir…

    On peut aussi s’attendre à ce que les gens fassent plus d’efforts pour se défendre eux-mêmes avec des armes plutôt que s’en remettre sur une armée/police corrompue et peu motivée.

    Rien de tel qu’une bonne louche de vécu pour remettre les pendules à l’heure.

  • C’est avant tout grâce aux Kurdes que le situation s’améliorera, le Kurdistan irakien est devenu un refuge en Irak pour les chrétiens, yazidis et chiites.

    • on va payer encore longtemps les erreurs des années 1918 – 1923 :

      soutient aux saoud dans la péninsule arabique et lachage de la dynastie achémite.

      maintient de la turquie alors qu’il ne manquait pas grand chose pour la liquider en plein ( avec un bon prétexte vu ce qui c’était passé en arménie … )

      un grand kurdistan pro occidental serait en effet une bénédiction au proche orient …

    • Stéphane Montabert
      18 août 2014 at 22 h 34 min

      Les Kurdes, cette pacifique peuplade qui se chargea il y a un siècle de l’extermination des Arméniens…

      On a de supers alliés dans la région, dites-moi.

  • bonsoir,comparativement ,rien qu’avec les tribus Vénètes ,Aulerques ,Carnutes,Pictons ,Bituriges ,Eduens, Arvernes ,Santons,Limovices,ou même Rutènes et Allobroges on devrait pouvoir éjecter les Socialopithèques Solférinus et leur chef Caîus Minus .

    • question à 100 yuan :

      pourquoi l’ EIIL décapite les chrétiens d’iraq ?

      parce que lisse lame = lame lisse … : D

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Julien Plouchart.

Colin Powell qui vient de décéder a longtemps symbolisé le rêve américain : il a été le premier Noir américain à occuper des postes de premier plan. Il a aussi été le complice d'une politique prédatrice.

L'expérience fondatrice de la guerre du Vietnam

Le jeune officier Colin Powell a servi deux fois au Vietnam durant les années 1960. Cette expérience lui a fait prendre conscience de la nécessité d'avoir des objectifs précis, de défendre des intérêts nationaux et d'avoir une supériorité militaire écrasante p... Poursuivre la lecture

Par Jon Miltmore. Un article de la Foundation for economic education

Les experts se seraient-ils encore trompés ? S’agirait-il de la plus grave erreur commise depuis la guerre d’Irak ?

Le précédent irakien

En avril 2005, Charles Duelfer, le principal inspecteur en désarmement de la CIA en Irak, admettait, dans le rapport final de la CIA, après des recherches approfondies, qu’aucune arme de destruction massive n'avait pu être trouvée.

« Après plus de 18 mois d'enquête sur les armes de destruction massive (ADM) et d’interro... Poursuivre la lecture

Par Sara Meshkati. 

L’étude de l’European Iraqi Freedom Association (EIFA), dirigée par l’ancien eurodéputé conservateur écossais Struan Stevenson, et de l’International Committee in Search of Justice (ISJ), deux ONG basées à Bruxelles, dresse un tableau désastreux de l’interventionnisme iranien dans la région et accuse le Corps des Gardiens de la Révolution islamique d'Iran (CGRI) d'être directement impliqué.

L’ingérence iranienne dans les affaires d’autres pays de la région est institutionnalisée et les hauts responsables du C... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles