Je suis pour nommer le chien de Fabius au Quai d’Orsay

La solution au manque de prévoyance et d’efficacité de nos diplomates ? Le flair et l’intuition d’un chien.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
chien credits sippanony samcahi (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Je suis pour nommer le chien de Fabius au Quai d’Orsay

Publié le 15 août 2014
- A +

La solution au manque de prévoyance et d’efficacité de nos diplomates ? Le flair et l’intuition d’un chien. Après tout, perdrons-nous au change ?

Par Nicolas Nilsen.

chien credits sippanony samcahi (licence creative commons)

C’est marrant comme les diplomates ne voient jamais rien venir : ils avaient déjà été frappés d’aveuglement lors de la première crise ukrainienne où ils n’ont rien pu empêcher, ni à Kiev, ni en Crimée. Lors du récent conflit sur la bande de Gaza, les diplomates de l’ONU et de l’Europe ont été encore plus lamentables, démontrant une nouvelle fois leur totale inefficacité à maîtriser quoi que ce soit. Avec la constitution soudaine de l’État Islamique, ils ont atteint le paroxysme de l’incohérence puisque ce sont eux qui ont facilité la montée en puissance des djihadistes, et provoqué l’exode des Chrétiens d’Irak, les décapitations et les excisions qui, entre parenthèses, n’ont pas arraché la moindre larme ou le plus petit tweet à Najat Vallaud-Belkacem, Valérie Trierweiler ou Aurélie Filippetti généralement promptes à s’engager…

Les chiens pressentent et anticipent mieux que les diplomates

On raconte souvent que les animaux ont un sixième sens qui leur sert de signal d’alarme et les prévient avant un tremblement de terre ou une catastrophe naturelle : ils « pressentent » que quelque chose va se passer.

Les diplomates eux ne prévoient rien : ils ne sentent rien, n’ont la prémonition de rien et n’anticipent rien. Ni individuellement, ni surtout collectivement – que ce soit au sein de l’Europe, ou de l’ONU qui avait pourtant été créée pour précisément mettre un terme à la faillite de la SDN.
Je ne sais pas si Fabius a un chien, mais je propose qu’on le nomme sans tarder ministre des Affaires Étrangères : au moins il sentira les choses avant son maître. Caligula avait bien nommé son cheval au Sénat ; pourquoi pas le chien de Fabius au Quai d’Orsay ? Si son chien avait été aux commandes, la diplomatie française n’en serait sans doute pas là car les crises auraient été anticipées, pressenties, bref gérées.

La puissance atomique des tweets de Fabius

Fabius doit très certainement penser qu’il fait trembler le monde quand il fait des moulinets verbaux. Début août, au début des crimes djihadistes et des exactions de l’EIIL, il nous avait balancé le tweet suivant qui m’avait alors fait trembler par sa violence et interpellé au niveau de mon vécu :

tweet_fabius_nicolas_nilsen

 

Je ne sais pas si vous vous rendez compte : Fabius avait très certainement du commencer par écrire qu’il était juste « préoccupé ». Mais un de ses conseillers lui ayant fait remarquer que ce n’était sans doute pas assez fort, il a ajouté « vivement ». Avec une réaction d’une telle violence, l’État Islamique n’avait qu’à bien se tenir ! Mais son Directeur de cabinet lui ayant laissé entendre qu’un mot de plus le ferait peut-être entrer dans l’histoire, Fabius prit son courage à deux mains et écrivit en tremblant qu’il était… « très » vivement préoccupé… Face à un tweet d’une si rare violence, les terroristes d’Irak et du Levant allaient évidemment tomber comme des mouches. Le commun des mortels sous-estime toujours la puissance de déflagration des tweets de Fabius. Quelle chance nous avons d’avoir en France des diplomates de cette envergure qui font trembler les terroristes et détaler les djihadistes.

L’Europe plus insignifiante que jamais

Le plus pathétique chez nos dirigeants français et européens, c’est qu’ils sont à la fois arrogants, prétentieux, dérisoires et totalement inefficaces – presque pires qu’Édouard Daladier à l’époque de Munich. Je ne dis pas que l’Europe devait entrer en guerre : je dis simplement que lorsqu’on fait voter les citoyens d’un continent entier avec l’ambition affichée de construire une Europe puissante, on essaye au moins de revenir de vacances (Allo Juncker ?), de définir une position officielle commune – ce qui est tout de même la moindre des choses – et de ne pas être aussi lamentables et désunis (pourquoi Fabius voyage-t-il sans ses collègues européens ? Où sont les autres ?).

Et quand on s’est systématiquement trompé sur tout (Ukraine, Libye, Irak, Syrie…), on arrête de jouer les matamores : on se fait tout petit et on se cache. Pour être moins ridicule et, surtout, éviter de donner de l’espoir à ceux qu’on abandonne ou qu’on oblige à fuir devant les kalashnikov pendant qu’on parade dans les médias.

Donc arrêtons cette diplomatie à l’esbroufe, envoyons au feu tous ces diplomates planqués (pour qu’ils comprennent ce que c’est que la terreur et le sang) ; et demandons à Ban Ki-moon de prendre acte de son inutilité et de démissionner. Eh oui, donnons un signal fort en décidant de fermer l’ONU pour cause d’inefficacité flagrante et répétée.


Sur le web.

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Comme illustration canine, il fallait choisir un roquet, en souvenir de la répartie de Chirac à l’encontre de Fabius naguère lors d’un débat télévisé. Lors de son entrée suivante à l’Assemblée National, en tant que Premier ministre, de jolies aboiements avaient jailli des bancs de la droite parlementaire.

  • Fermons l’ONU, oh oui et vive le chien de Fabius comme ministre des affaires étrangères! Comme tout le monde, je tremble quand notre ministre officiel admoneste ou menace l’une ou l’autre des parties en conflit. Il me semble les entendre rire.
    Bravo pour ce billet, quand tout fiche le camp, reste l’humour, cette politesse du désespoir.

  • Je suis d’accord avec l’inutilité flagrante des bavardages sur Twitter.

    Je suis d’accord aussi pour déplorer le manque d’unité des européens sur les guerres en tout genre.

    Par contre je trouve ce billet un tantinet excessif envers la diplomatie en général. Les diplomates français sont parfaitements au courant de la situation des régions qu’ils couvrent, mais les solutions ne sont pas pour autant entre leurs mains! Fabius a bien compris la situation en Ukraine, en Irak et ailleurs, mais la France ne peut pas tout faire toute seule.

    • les diplomates sont parfaitement au courant dites vous ?
      Pour avoir travaillé avec eux pendant 28 ans, j’ai pu constater que certains faisaient preuve d’un éblouissant aveuglement (je sais c’est un oxymore) par idéologie, par « inertie » ou par « pas de vagues ». Certains faisant le minimum syndical parce que le poste n’était pas celui qu’ils avaient souhaité avoir bref, j’ai connu d’excellents agents et j’ai connu aussi de véritables nullités comme on peut en rencontrer dans tous les métiers . En conclusion comme toujours, vous pouvez avoir les meilleurs serviteurs de l’Etat du monde qui analysent la situation, de manière claire et pertinente, ils ne peuvent qu’en informer l’Administration, qui donne ou pas suite. Il m’est arrivé de voir les suggestions faites par un ambassadeur balayées d’un revers de télégramme par le Quai d’Orsay . C’est bien connu, à Paris on est sait mieux que sur place….Rien d’étonnant à ce que au fil des décennies notre diplomatie soit passée d’excellente à médiocre.

  • bonjour, consultés en urgence ,mes chiens ;un Epagneul Breton – un Setter , accompagnés de leur avocat Maître chat errant (récupéré la semaine dernière) considèrent qu’il est insultant de se voir comparés à un animal quiconque probablement contaminé par la doctrine du dit Fabius .
    En revanche ils sont d’accord pour envisager la fermeture définitive de l’ONU , la mise au chômage de ce ramassis de pompeuses nullités que l’on ballade dans des palaces 5 étoiles sans jamais qu’aucun résultat positif en ressorte , ce aux frais des contribuables .

    •  » maitre chat errant …  »

      plus inquiétant , dans mon armoire , je crois avoir une  » mite errant  »

      pob , pobepob, pobepobepobepob …

  • Ah non ! Je vous fous mon billet que ce sera pour son maître l’occasion de profiter d’une niche fiscale de plus.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La victoire écrasante de l’union des droites en Italie ce dimanche inquiète autant qu’elle réjouit. La percée de la droite radicale incarnée par Giorgia Meloni suit de près celle des démocrates de Suède (SD) survenue deux semaines auparavant. En France, la gauche hurle au (post)fascisme et l’extrême droite reprend espoir, y voyant une victoire par procuration. Le centre technocratique accuse le coup également mais dissimule mal son malaise.

La semaine dernière, madame Meloni a bénéficié d’un soutien particulièrement inattendu (et invol... Poursuivre la lecture

Vladimir Poutine a donc annoncé la mobilisation. Il n’avait pas le choix. L’armée russe est sur le point d’être désintégrée, s’il n’est d’ailleurs pas déjà trop tard. La situation en Ukraine est un réel cauchemar pour ses troupes qui subissent revers après revers depuis 7 mois que dure l’expédition spéciale. Une opération qui peut d’ailleurs être qualifiée de spéciale surtout parce que spécialement mal préparée par excès de confiance et spécialement mal servie par une succession d’erreurs et de retards sur les événements.

Les meilleure... Poursuivre la lecture

Par Reiner Marcowitz.

 

Le chancelier social-démocrate Olaf Scholz a déclaré lors de la session extraordinaire du Bundestag du 27 février 2022, en référence à l’invasion de l’Ukraine par la Russie qui avait commencé trois jours plus tôt : « Nous vivons un changement d’époque. »

Il a répété cette même formule lors du discours de politique générale européenne qu’il a prononcé le 29 août dernier à l’université Charles à Prague.

Ce changement d’époque (zeitenwende) est notamment marqué, pour Berlin, par une nouvel... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles