Requins-baleines, touristes et Rolex awards

Requin-baleine source rolexawardsdotcom

Une innovation australienne permet de recenser nombre de requins-baleines à travers le monde.

Par Philippe Guglielmetti

Requin-baleine source rolexawardsdotcom

En 2006, les Rolex Awards ont récompensé Brad Norman, un scientifique australien spécialiste de la conservation marine, des requins baleines en particulier. Dès 2004, il crée un système d’identification de ces géants des mers par les photos prises par les habitants des côtes, les plongeurs, et les touristes assez chanceux pour les croiser.

Après dix ans d’activité de son projet ECOCEAN, environ 5000 individus ont été identifiés, grâce à plus de 25.000 observations et 50.000 photos, faites dans 54 pays. Une centaine de requins-baleines de plus sont identifiés chaque année Par comparaison, entre le 19ème siècle et le milieu des années 1980, seules 350 observations avaient été faites de ce mystérieux animal. C’est donc un franc succès pour Brad Norman, qui se félicite autant pour cette nouvelle masse de données que pour l’intérêt de l’opération pour la sensibilisation du grand public à la protection de la faune.

« Le nombre de personnes qui ont contribué à la base de données d’observations de requins-baleines dépasse les 4000, dans des pays aussi distants que le Qatar et Israël, la Thaïlande l’Australie et les Galapagos » selon Norman. Il a joué un rôle crucial dans l’étude de cette espèce grâce à une méthode innovante pour identifier les requins-baleines, en utilisant un algorithme développé pour cartographier les étoiles que ses collègues, dont un astronome de la NASA, ont adapté pour reconnaître les taches blanches spécifiques à la peau de chaque individu.

Tout le monde est encouragé à prendre des photos des requins-baleines dans l’océan et de les uploader sur le site web, ce qui permet de tracer les déplacements des animaux. « C’est une excellente manière d’impliquer le public, spécialement les enfants » explique Norman. « Nous identifions de nouveaux requins baleines chaque année. En 2011, 500 nouveaux animaux ont été identifiés. En 2012, le nombre a été de 722, et en 2013, 774 ont été identifiés. »

L’équipe de chercheurs a décidé de renforcer cette stratégie en mettant au point une application smartphone. Cette appli, qui devrait être lancée courant 2014, permettra de prendre une photo sous-marine d’un requin baleine puis de la télécharger directement sur le site du projet.

Source : blog Rolex Awards


Sur le web.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.