Sarkozy mis en examen

Le Regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Nicolas Sarkozy mis en examen (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Sarkozy mis en examen

Publié le 2 juillet 2014
- A +

img contrepoints438 Sarkozy mis en examen

Dans le bal des hypocrites qui est celui des médias subventionnés, on affecte des positions, comme celle de vouloir ignorer les compromissions entre les hommes qui rendent la justice, ceux qui administrent l’État, ceux qui prétendent être un quatrième pouvoir. Je les ai fréquentés il y a trente ans (quand personne ne « savait » pour Mazarine et les autres, par exemple) et j’apprenais dans tous les raouts et cocktails mondains du microcosme qu’ils se connaissaient tous, et couchaient beaucoup ensemble — vérifiez dans les bios de vos élus et les « offs » entendus de journalistes faux-culs ; de nombreuses « Mémoires de x ou y » vous en donnent aussi des aperçus qui laissent deviner des profondeurs de connivences et petits arrangements.

Alors, prétendre que les feuilletons judiciaires de l’Arsène Lupin des détournements sont de purs hasards d’un agenda d’une justice aux yeux bandés est une moquerie. Oui, des juges règlent des comptes avec Sarkozy qui leur avait clairement fait savoir son opinion critique. Oui, des juges règlent des comptes avec une société bourgeoise qu’ils haïssent idéologiquement. Non, pas tous les juges, mais un nombre suffisamment significatif pour s’en inquiéter. Le « Mur des Cons », c’est une réalité, et il se trouve qu’ « on » a nommé Claire Thépault, du Syndicats-des-cons-sur le-mur comme juge à cet effet.

Oui, certainement, le cauchemar de Hollande, qui se croit toujours un recours, est de devoir affronter Sarkozy. Oui, son rêve est de jouer les Chirac à l’envers en battant une Le Pen au deuxième tour de 2017, sans Sarkozy en trouble-fête.

Or Sarkozy a été mis en cause pour Karachi : ça n’a rien donné. Pour Tapie : rien non plus. Pour Bettencourt : rien. Et à ma connaissance, la seule justification du « financement Khadafi » est une photocopie d’un faux grossier qui a permis d’espionner Sarko & Cie pendant 8 mois, sans rien trouver d’un financement. Suite au prochain chapitre du feuilleton que personne ne signe, mais que pas mal de « Nègres » s’efforcent d’écrire dans les labyrinthes du pouvoir socialiste.

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • Oui, les juges font de la politique et même de la géopolitique. Les droits de l’homme à la sauce communautaire Européenne ce sont imposés à tout les états de l’Espace Schengen, y compris à la Suisse. Non, mais qui peut être contre les droits de l’homme, hein, qui ?

    Ils permettent de traîner un citoyen Suisse devant un tribunal Français, constitué de juges Français, au motif d’avoir écrit deux lignes au sujet d’une star de télé Française sur un petit blog Suisse.
    Les juges Français haïssent idéologiquement les Suisses. Le résultat est connu par avance.

    Heuu, il faudrait le dire que « les droits de l’homme » c’est juste valable pour les stars de télé qui veulent pomper le grisbi des pauvres gens.

    Sinon, ça sert à rien.

  • Le cauchemar de Hollande c’est d’affronter Sarkozy ? C’est une blague ? Faut vraiment être fan de Sarkozy pour le croire. Sarkozy a été utile après Chirac, même s’il a reporté hélas la décomposition de la 5è République, mais ce n’est pas non plus un héros ou je ne sais quoi. Mais si Hollande ne sert clairement à rien ce n’est pas pour ça que Sarkozy représente une véritable alternative.
    En fait il faudrait plutôt essayer de pousser à une fusion des deux appareils de l’UMP et du PS et que les positions se clarifient sur l’industrie (UMPS), l’écologie (EELV) et au centre une force politique portant la dynamique d’individualisation. Tant que tout le monde joue le spectacle de la fausse opposition entre l’UMP et le PS on ne sortira pas de ces histoires qui ne sont là que pour le spectacle.

  • Vous ne trouvez pas que c’est d’une gravité colossale?
    Voila des individus se croyant au-dessus des lois qu’ils sont censés représenter, qui se permettent de les détourner pour des raisons idéologiques, soutenus et poussés par des politiciens sans scrupules donneurs de leçons?
    A quand les tribunaux politiques?
    Trop tard, ils sont déjà là. Français, réveillez-vous, ou demain vous serez mois en examen pour Vote Inapropié.

    • Mouais… la justice enquête pour trouver des preuves et met en examen. Il peut s’agir d’un abus, mais encore faut-il trouver des preuves. Sinon on est autant dans le domaine de l’opinion à juger Sarkozy coupable que de juger les juges d’instruction coupables. Parler de détournement pour des raisons idéologiques me semble être autant du domaine de la blague que le mur des cons (c’est stupide ou scandaleux, au choix).

  • Le gauchisme à l’oeuvre…C’est démoralisant.
    Rien que pour cela, vivre ailleurs devient une option lorsqu’il n’existe pas d’alternative pour rétablir la justice qui est le socle de toute société sereine.
    Je me demande quand, ce présent commentaire sera considéré comme hors la loi et justifiera mon arrestation….
    A ce rythme, et ce depuis le parachutage de Zizi Rider, dans peu de temps!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles