Le Discours de la Reine en faveur du droit à la fracturation relance le gaz de schiste

Royaume Uni : en donnant accès aux forages souterrains, un nouveau projet de loi-cadre gouvernemental favorise les consultations pour le gaz de schiste.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le Discours de la Reine en faveur du droit à la fracturation relance le gaz de schiste

Publié le 6 juin 2014
- A +

Par Suzie Neuwirth

 

Le Discours de la Reine il y a deux jours a présenté un nouveau projet de loi-cadre gouvernemental publié fin mai, qui en donnant accès aux forages souterrains, favorise les consultations pour le gaz de schiste.

Les propositions de la consultation permettraient aux entreprises la fracturation pour du gaz de schiste en dessous de 300 m de la surface sans avoir à obtenir l’autorisation du propriétaire. Ceci vaut également pour la géothermie.

« Les propositions pour permettre aux développeurs de forage à plus de 300 mètres sous la surface sont rafraîchissantes et représentent un tournant pour l’industrie du gaz de schiste au Royaume-Uni, qui a déjà subi un certain nombre de revers », a déclaré Melissa Thompson, spécialiste à Pinsent Masons, une compagnie qui s’occupe des litiges sur l’énergie et les droits de propriété. « Le gouvernement a maintenant prouvé qu’il est en effet prêt à faire tout son possible pour le schiste. »

La proposition apporte une réglementation au gaz de schiste en droite ligne avec des sources d’énergie plus matures. Les opérateurs du charbon ont déjà le droit d’accès à la terre en sous-sol pour les activités minières et n’ont pas besoin de fournir de compensation. En contrepartie de l’accès, les industries du schiste (et de la géothermie) ont offert un paiement unique à la communauté locale de 20 000 livres (24 600 euros) pour chaque puits horizontal. L’introduction de contrats d’achat obligatoires supprimera un obstacle clé pour les explorateurs de gaz de schiste et devrait accélérer le processus de développement.

« Le projet apportera aux industries du pétrole, du gaz et de la géothermie des lois en ligne avec d’autres activités, comme l’exploitation minière et les services publics, et n’aura pas d’effet notable sur la vie domestique ni sur les propriétaires », a déclaré Ken Cronin, directeur du Groupement des Operateurs Onshore du Royaume-Uni. « Personne n’a intérêt à une anomalie dans le système juridique qui permettrait à quelques-uns de bloquer l’accès aux ressources naturelles indispensables qui sont profondément enfouies sous la surface du Royaume-Uni et qui pourraient bénéficier à l’ensemble du pays. »

Cependant, il pourrait y avoir certaines oppositions à la proposition de dédommager les communautés plutôt que les individus. « Une chose évidente est absente de la proposition du gouvernement. C’est un régime d’indemnisation des propriétaires fonciers », a déclaré Angus Evers, partenaire et chef de groupe de l’environnement au King & Wood Mallesons SJ Berwin. « Malgré les affirmations du gouvernement que la fracturation hydraulique et le forage pour la géothermie ne sont pas susceptibles de causer des dommages, les propriétaires fonciers pourraient bien lever leurs pancartes d’opposants en l’absence d’un système formel de compensation dans le cas où les dommages se produiraient cependant. Ce qui pourrait faire la différence entre l’hostilité et le soutien. »

Les militants écologistes ont protesté contre la fracturation hydraulique, une technique utilisée pour extraire le gaz de schiste, en affirmant qu’elle provoque des tremblements de terre et pollue l’eau.

Source : City A.M. Traduction : Jean-Pierre Cousty pour Contrepoints.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte

Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
brexit
3
Sauvegarder cet article

Pourquoi Sadiq Khan, maire progressiste de Londres est-il anti-Brexit ? Parce qu’il aspire à la destruction des nations comme tous les wokistes. Le Brexit n’est pas à blâmer pour les problèmes du Royaume-Uni ; c’est plutôt une bonne opportunité pour les résoudre. Il reste à voir si l’occasion du Brexit sera saisie ou bradée, mais les prévisions désastreuses ne se sont pas concrétisées, nous dit Larry Elliott, éditorialiste au Guardian spécialiste des questions économiques, répondant par avance au maire de Londres.

Le maire progressiste... Poursuivre la lecture

Par Elise Amez-Droz.

 

Après des semaines de spéculation, les Britanniques ont découvert la honteuse vérité : le Premier ministre Rishi Sunak a effectivement eu recours à des soins de santé privés dans le passé. Le chef conservateur du Royaume-Uni s'est empressé d'ajouter qu'il a toujours été inscrit auprès d'un médecin généraliste du National Health Service (NHS) et que sa famille a reçu des "soins fantastiques" dans un hôpital NHS de sa circonscription mais cela n'empêche pas les Britanniques de le prendre pour un hypocri... Poursuivre la lecture

Après le bref passage de Liz Truss au poste de Premier ministre britannique, le Parti conservateur britannique continue de lutter, accusant un retard de 15 points de pourcentage sur l'opposition travailliste dans les sondages d'opinion. Il est intéressant de noter que Boris Johnson et Liz Truss ont lancé un défi à l'autorité du nouveau Premier ministre Rishi Sunak en rejoignant une rébellion conservatrice soutenant les parcs éoliens pour faire face à la crise énergétique.

Le journaliste britannique de GB News, Tom Harwood, a déploré la... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles