Des élections européennes abyssales. Comme prévu.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Des élections européennes abyssales. Comme prévu.

Publié le 26 mai 2014
- A +

Or donc il y a eu les élections européennes en France. Et tout comme les résultats des élections municipales furent finalement prévisibles (et croustillants à souhait), les résultats de ces dernières élections furent dans la lignée de ce qu’on pouvait attendre, avec une bonne dose de drame et de grincements de dents, et beaucoup de bulles.

Les qualificatifs ne manquent pas dans la presse mainstream : choc ou séisme, tout le monde semble s’accorder à trouver tout ceci particulièrement calamiteux. Et lorsqu’on regarde les résultats bruts, il est vrai que cela picote un peu pour les politiciens des principaux partis qui se sont tous pris une bonne mandale. Le Front National arrive donc largement en tête, autour de 25%, l’UMP limite la casse à 21% (ce qui représente tout de même une perte de plus de 6 points sur l’élection précédente). Quant au PS (15%), aux Verts (9%) et au Front de Gauche (6,5%), les scores marquent tous une reculade notoire. Il est à noter la contre-contre-performance de l’UDI/Modem qui parvient, contrairement au prout tiède qu’on s’attendait à lui voir réaliser, à amasser 10% des votes.

Sous forme de petit graphique, cela donne ceci (c’est basé sur les estimations de dimanche soir) :

elections europeenes 2014 - sans abstention

Pendant ce temps, les plus prompts s’emploient à faire passer cette fort jolie branlée des divers partis officiellement de gauche (PS notamment) pour une défaite historique, alors que la déroute actuelle est en réalité tout à fait comparable (et probablement plus feutrée) que celle qui accompagna Rocard en 1994. La déculottée de l’époque avait été cruelle, mais le temps a passé ce qui permet aux actuels clowns de l’opposition de demander bruyamment la démission de Hollande. La hontectomie autorise bien des postures et des saillies ridicules, mais on voit mal le rapport entre cette élection (européenne, je le rappelle) et la légitimité du président. Du reste, il n’a absolument pas besoin de ce cuisant échec pour réussir le pari de se faire autant détester chez ses opposants que ses amis politiques, mais de même que Mitterrand, à l’époque, avait encaissé la débâcle sans broncher, il est absurde d’imaginer qu’il en sera autrement pour le Roi Solex.

valls européennes bousculade

Il n’en reste pas moins que c’est donc encore un échec à mettre au débit de Hollande. S’il semble acquis que le parti au pouvoir aura le plus de mal à rassembler lors d’élections qui ont tout du défouloir, il faut avouer que, cette fois-ci, les gens se sont vraiment bien défoulés. Eh oui, c’est encore un échec. Cela doit finir par chatouiller un peu, et cela me fait irrémédiablement penser à cette vidéo de Mozinor où les protagonistes tentent de se sortir d’une situation délicate et échouent lamentablement, à plusieurs reprise.

Devant des scores aussi calamiteux, on se perd en conjectures : est-ce le Front National qui a, à ce point, progressé dans les esprits ou est-ce le PS, les Verts et toute la marmaille politicienne qui a réalisé là une contre-performance aussi rigolote qu’historique ? Si l’on s’en tient aux scores bruts, il est assez délicat de ne pas voir l’éléphant dans le salon, à savoir Marine Le Pen pardon le score du Front National qui passe d’un petit 6,34% en 1994 à quatre fois plus vingt ans plus tard. On peut toujours admettre qu’une partie de cette ascension est due à la multiplication des imbécilités consternantes de la gauche, mais malheureusement, cela ne suffira pas à expliquer toute la progression constatée.

Non, décidément : à l’évidence, les partis qui se sont succédé au pouvoir sur les vingt dernières années ne trouvent plus grâce aux yeux des électeurs qui, attirés par la nouveauté, donnent d’autant plus facilement un ticket à ce parti qu’il n’a jamais été chopé les doigts dans le pot de confiture (ce qui est logique puisqu’il n’a jusqu’à présent jamais eu le bras assez long pour l’atteindre). Et c’est d’autant plus facile que les députés européens sont, par nature, fort éloignés de leurs concitoyens et électeurs : un vote pour la Marine aux européennes n’aura donc pas les mêmes conséquences que lors d’une municipale où on peut fort bien se retrouver avec elle (ou un de ses lieutenants) comme maire. Avec un eurodéputé, le risque est si faible d’avoir à le contacter directement qu’on peut se permettre bien des choses.

Autre point d’importance : l’abstention, qui a rapidement été évacuée une fois que les résultats détonants furent connus et officiellement discutables par les journalistes. Pourtant, on peut noter deux choses à son sujet.

Tout d’abord, elle est (un peu) plus faible que lors des votes des précédentes européennes. Or, cela n’a pas empêché le FN d’atteindre le score mémorable qu’on discute partout. L’argument que les abstentionnistes font monter les partis d’extrêmes est donc un peu court et se retourne contre ceux qui l’utilisent : puisqu’apparemment, il y a eu moins d’abstentionnistes et un FN plus fort, c’est clairement que les électeurs se sont déplacés spécifiquement pour voter pour le FN et n’ont pas, selon l’iconographie amusante et traditionnelle, laissé la place aux troupes disciplinées de l’extrême-droite. Eh oui : le peuple n’a pas ripé sur les bulletins FN, il a sciemment glissé quelques heures très sombres dans les urnes de notre histoire et tout le tralala.

Eh oui, avalez-ça, messieurs les démocrates du centre, de droite, de gauche et de l’autre extrême : tout indique que le peuple s’est volontairement déplacé pour voter pour ce parti-là. Vous pourrez toujours vous réfugier dans l’argument que « la démocratie, c’est vraiment pas cool », mais vous risquez ainsi de glisser sur cette pente glissante qui m’a amené, récemment, à justement questionner l’exercice démocratique en lui-même (chose que vous n’êtes absolument pas prêt à faire, sauf lorsque votre environnement sent soudainement l’andouillette).

D’autre part, si l’on tient compte de l’abstention, force est de constater que le FN représente en réalité 10% du corps électoral : si 25% des votants l’ont choisi, et si à peine 43% des électeurs se sont déplacés, cela veut dire que 10,75% des électeurs ont choisi Marine au détriment des autres. Dit autrement, cela veut dire tout de même que quasiment 90% des électeurs n’ont pas voté pour le FN (ou l’UMP, le PS et les autres micro-partis bigarrés du spectre politique français) et que, comme d’habitude, ce sera donc cette petite minorité qui va décider pour cette grosse majorité. Décidément, la démocratie est un concept délicat à appréhender.

elections europeenes 2014 - avec abstention

Alors que les éditorialistes se tordent maintenant les doigts sur la France qui aurait brutalement basculé dans la poix lourde d’une xénophobie rance, avec du ventre fécond, de la beuhète immonde et de la consternation mêlée de honte, la réalité est, comme souvent, bien plus pastel. Ce que le score du FN indique clairement, c’est l’absence de parti d’opposition réel, structuré, dans une France qui ne compte plus que des partis socialistes aux différentes options, parfaitement accessoires. Les seuls avantages du FN sur les autres partis socialisants sont en effet de disposer de cette (très) relative virginité du pouvoir, de bénéficier de l’éloignement des députés élus, et d’offrir une voix cohérente et simple à comprendre, au contraire d’une UMP illisible et en pleine déliquescence, et d’un centre incolore, inodore et sans saveur.

Quant au point de vue libéral, il reste, malheureusement, le même : le socialisme continue en France son petit bonhomme de chemin. Il semble qu’on abandonne doucement le socialisme internationaliste pour goûter à la variante nationaliste, avec de gros bouts de protectionnisme dedans.

Il n’y a donc aucun changement de fond, tout juste de forme.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (84)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (84)
  • Parfaite analyse , comme d’hab’
    j’ai voté nous citoyens espérant qu’il dépasse les 3 % pour que mon argent serve un peu à des nouveaux partis , déception de ce côté là mais satisfaction de voir toujous les mêmes tronches mafieuses avec leurs têtes déconfites ..
    Ils ont déjà évacués depuis ce matin et discutent déjà à cette heure de leur repas de midi avec la bonne cuvée qui va bien , à la santé du bon peuple qui les engraisse encore et toujours ..

    • « Ils ont déjà évacués depuis ce matin et discutent déjà à cette heure de leur repas de midi avec la bonne cuvée qui va bien , à la santé du bon peuple qui les engraisse encore et toujours .. »

      Cela me rappelle une séquence du film : Il était une fois la révolution…
      La vidéo de cette séquence ne dure que 2min.25, elle vaut la peine de la regarder et va dans le sens de votre commentaire ci-dessus :

      http://www.youtube.com/watch?v=VbUHav2v8sY

  • «  » »Alors que les éditorialistes se tordent maintenant les doigts sur la France qui aurait brutalement basculé dans la poix lourde d’une xénophobie rance, avec du ventre fécond, de la beuhète immonde et de la consternation mêlée de honte, la réalité est, comme souvent, bien plus pastel » » »

    En rajoutant « un risque de stigmatisation de la France à l’international » :

    http://www.lefigaro.fr/elections/europeennes-2014/2014/05/26/01053-20140526ARTFIG00098-un-risque-de-stigmatisation-de-la-france-a-l-international.php

    Bien entendu je n’ai pas voté Marxine, en fait j’ai « oublié » d’aller voter, mais je dois dire que mon plaisir est immense d’entendre les commentaires des journaleux et des politicards qui ne comprennent toujours rien à rien et surtout pas que ceux qui ont voté ou se sont abstenus sont des êtres humains.

  • Les seuls avantages du FN sur les autres partis socialisants sont en effet de disposer de cette (très) relative virginité du pouvoir

    C’est surtout d’affirmer très fortement qu’on ne peut pas aider tout le monde, donc que si on veut aider, il faut impérativement défendre la priorité nationale et juguler l’immigration (de travail, familiale, toute l’immigration).

    • C’est pas comme si l’immigration était libre, non contrôlée et qu’il n’y avait pas déjà une chiée d’expulsions en France…

      • Ah bon, il est difficile d’entrer en France et d’avoir des avantages que la plupart des français qui travaillent n’ont pas?

        • Le problème c’est que celui qui travail ai moins d’avantages que celui qui ne le fait pas. Vous pouvez ensuite nous parler des nationalités. Personnellement, je m’en cogne comme de mon premier slip.

          Un étranger qui vient travailler en France est plus respectable à mes yeux, que le français qui se laisse porter par la « solidarité nationale » dans son propre pays.

        • Ah bon, il est facile d’entrer en France et d’avoir les avantages que la plupart des Français qui travaillent n’ont pas ? Il n’y a donc peu d’expulsions et c’est open bar des visas et des naturalisations ?

          Il est si facile de prendre un fantasme pour la réalité…

          • Je n’ai pas parlé de visa ni de naturalisation!!!

            • Et donc, pour que les délinquants respectent la loi, vous allez créer une nouvelle loi?

              • Avant de créer/modifier/supprimer des lois, il faut accepter d’ouvrir les yeux sur l’immigration venant d’Afrique.

                J’ai déjà dit ce que je pensais que la productivité législative stakhanoviste de Sarkozy.

          • Rentrer c’est peut être difficile (et pas assez certainement – voir les conditions pour rentrer en Australie, on reparle après votre lecture)

            Mais ressortir c’est presque impossible. Voir Leonarda; elle et sa famille ont mis des années avant d’arriver… à partir!

            Pendant ce temps là, c’était open bar au frais de la princesse.
            Sans exit tax au final, c’est tout benef 🙂

          • http://www.huffingtonpost.fr/2014/01/31/immigration-valls-publie-premier-bilan-fermete-justice_n_4696175.html?utm_hp_ref=france

            Vous avez certainement une contre-preuve pour étayer les bêtises que vous ventilez régulièrement sur ce sujet.

            • Cher national-kamarade RZV,

              Votre article me montre qu’il y a de l’immigration, des naturalisations et une baisse des expulsions. Je ne crois pas avoir dit le contraire.
              Mon argumentation ne concerne pas le fait qu’il existe ou non une immigration, mais s’il existe ou non des politiques de régulation, que la France soit un soi disant « open-bar » de l’immigration…

              Heureusement, Mariiiiine va résoudre les problèmes de régulation en régulant encore plus l’immigration, tout comme pour résoudre les problèmes de régulation économique, les socialistes mettent plus de régulation…

              • La sécu n’est pas « open-bar »?

              • Cher Souslov,
                jouer piteusement autour de votre expression « open bar » est navrant.
                J’ ai bien compris votre propos car vous l’ avez aussi bien exprimé que mal étayé.

                je cite: »Il est si facile de prendre un fantasme pour la réalité »
                Un fantasme?
                Je veux du prouvé, du tangible, du vérifié, de l’ objectif.

      • Et en plus, on les vire de la CAF, des HLM et on garde toupournous.

  • 90% des électeurs du FN placent l’immigration en tete de leur préoccupation. L’immigration continue d’augmenter, donc le FN continue d’augmenter.
    Pour la majorité des gens, il est incompréhensible que dans un pays où il y a 5 millions de chômeurs dont un paquet d’immigrés, où tous les comptes sociaux sont dans le rouge, on laisse encore rentrer plusieurs centaines de milliers de personnes par an qui se dirigent immédiatement vers la CAF locale.

    • Vous avez parfaitement raison.

      On peut aussi rajouter le traite transatlantique, Prism, boeuf aux hormones, toutes les saloperies que les américains veulent nous envoyer.

    • En gros, ce n’est plus les « étrangers qui viennent manger les pain des français », mais « les étrangers qui viennent manger les alloc des français ».

      C’est évidemment vrai en partie. Mais cela ressemble à une meute de loups (français et étrangers) qui viennent se disputer les restes de l’état providence. L’état attire les loups (français ou étrangers) et est débordé par leur voracité.

      • Des loups ? vous êtes gentil… les loups quand il n’y a plus rien dans le « garde-manger » changent de territoire… les humains eux s’entretuent, quelle que soit leur nationalité…

        • Le problème du garde-manger est qu’il se vide plus vite qu’il ne se remplit car chacun vient piocher dedans sans controle ni limitation.

          Cela ne peut aboutir de fait qu’à l’entre-déchirement de ceux qui viennent se servir.

          Ce n’est pas à la porte qu’il faut mettre un cadenas, mais sur le garde-manger. Il est plus facile de faire garder le coffre-fort que toute la maison. Et les pilleurs ne viennent pas tous forcément de l’extérieur et ne s’attaquent pas qu’à la CAF.

          • Le problème surtout c’est que c’est l’État qui a le contrôle exclusif du garde manger .

          • « Et les pilleurs ne viennent pas tous forcément de l’extérieur et ne s’attaquent pas qu’à la CAF. »

            Tout à fait ! le plus gros pilleur c’est l’Etat et son garde-manger, c’est nous.

    • Ce qui est une connerie immense de franco-français ethnocentré sur lui même. Le mythe des hordes barbares qui crèchent dans des campement juste de l’autre coté de nos frontières, et qui n’attendent qu’un moment de faiblesse pour nous voler nos biens et égorger nos fils et nos compagnes, non merci. La réalité, c’est que quand j’étais petit et que j’allais à l’étranger, je me sentais au moins égal à eux, j’étais fier d’être français. Aujourd’hui, je cache ma nationalité, parce que bon, quand on voit la réalité ailleurs, on a un peu honte de voir qu’en fait, on est resté 20 ans en arrière, et encore, je suis gentil…

      La vérité que vous refusez de voir, c’est qu’il est ridicule de continuer à parler d’immigration alors que notre pays est devenu un pays d’émigration et que le trend tend de plus en plus à se confirmer. Vous êtes aller à Londres récemment? Vous trouvez qu’il y a trop de vilains noirs et trop de vilains arabes à Paris? Eh bien les londonniens ont le même avis sur les français! Il y en a partout, qui fuient leur pays. Je suis allé à Dublin aussi récemment, même problème: des français absolument partout! L’Allemagne, la Scandinavie, tout le Benelux, connaissent également des flux d’immigration française très importants. Hors UE, la Suisse veut stopper le flot de français qui passent la frontière, la Chine accueille plusieurs dizaine de milliers de français, le Japon, l’Australie idem, le Canada a pris des mesures aussi pour endiguer la vague, comme la Suisse, et les Etats Unis connaissent aussi une explosion de l’immigration française.

      Étonnant pour un peuple qui aujourd’hui bouffe a tous les râteliers de se permettre de telles remarques. D’autant que sur ce site on est les premiers à appeler à l’émigration pour fuir la situation catastrophique du pays! Vous ne voulez pas d’étrangers chez vous mais vous voulez bien être étranger chez les autres…

      • Et au passage, quand on se retrouvera en cessation de paiement, on sera bien contents de trouver des terres d’accueille pour nous permettre de survivre.
        Quand je vois le nombre de personnes autour de moi qui veulent partir dans les mois à venir, ou ne partent pas uniquement à cause des enfants… Ce qui ne présage rien de bon pour les générations de jeunes, sans attaches qui foutent le camp de plus en plus massivement. Restera les vieux, et encore…

      • Il y a pas de campement à coté de nos frontières, il y a des centaines de milliers de gens qui obtiennent un visa pour études ou visites familiales et qui restent.

        Je vais à Londres toutes les semaines et mes collègues anglais me disent qu’ils ne se sentent plus chez eux, qu’ils repartent tous dans le Kent car ils ne supportent plus les voilées et enturbannés.
        UKIP à 30 %, memes causes , memes effets.
        Mais ça doit être des connards d’anglais ethnocentrés sur eux memes.

        • Frederic 76 : « Je vais à Londres toutes les semaines et mes collègues anglais me disent qu’ils ne se sentent plus chez eux, qu’ils repartent tous dans le Kent car ils ne supportent plus les voilées et enturbannés. »
          —————–
          Dites à vos collègues anglais que c’est légèrement con comme argument parce que les Anglais, c’est ceux qui, ramené au nombre d’habitants, émigrent le plus dans l’univers ! Il y a plus d’Anglais qui vivent en France que de Français qui vivent en GB (cf chiffres de l’OIM : http://www.iom.int/cms/fr/sites/iom/home/about-migration/world-migration.html)

          • C’est vrai que c’est un peuple de migrants, je ne dis pas le contraire, eux non plus, mais ceux que je connais , c’est ceux qui restent.

      • La différence (qui est de taille) c’est que si les Français quittent la France ce n’est pas pour toucher des allocations, ni pour aller vers un Eldorado qui leur offrirait tout, le coucher, le manger et la santé, mais pour pouvoir y travailler librement.

        • Oui en même temps, vous avez des adresses ?

          Je veux pas dire, mais il y a comme une « constriction » du monde du travail. À moins d’avoir une plus valeur intéressante (j’ai plein d’exemple d’ingénieurs chauffeurs de taxi, mon frère, lui même ingénieur et expert en cul de vache est devenu comptable).

          À tout prendre les seules valeurs qui marchent encore c’est:
          – le sexe et la drogue. Il y a dans ces deux domaines une croissance exponentielle. (Fuite de la réalité)

          Ce constat accablant et pathétique est hélas la réalité.

      • Desproges54 : « La vérité que vous refusez de voir, c’est qu’il est ridicule de continuer à parler d’immigration alors que notre pays est devenu un pays d’émigration et que le trend tend de plus en plus à se confirmer.  »
        ——————————-
        La France n’est pas un pays d’émigration, faut pas exagérer quand même. Notre solde migratoire est largement positif (50.000/an plus d’immigrés que d’émigrés), ça n’a jamais été négatif et ça ne risque pas de l’être un jour.

        Et puis comparer un immigré africain au QI 15 à 30 points sous la moyenne à un émigré français qui part avec un savoir-faire et/ou une volonté d’entreprendre, c’est le comble du relativisme. C’est comme rentrer autant de pièces 1€ que de sortir de pièces de 10€ en espérant que le porte-feuille n’a pas changé.

  • Sarkozy n’a jamais réduit l’immigration, bien au contraire.

    Les chiffres de l’INSEE permettent de constater que l’immigration est restée massive entre 2002 et 2011.

    Entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2011, la population en France est passée de 61,4 millions d’habitants à 65,2 millions d’habitants.

    Sur la période 2002-2011, il y a eu
    – 5,4 millions de décès.
    – 6 millions de naissances où les 2 parents sont nés en France.

    La différence entre les décès et les naissances où les 2 parents sont nés en France est de 600 000 personnes.

    Or, entre 2002 et 2011, la France n’a pas gagné 600 000 habitants mais 3,8 millions d’habitants.

    C’est mathématique, la différence, 3,2 millions, vient de l’immigration et des naissances dans les familles immigrées.

    Sources
    INSEE Évolution de la population jusqu’en 2014
    INSEE Évolution des décès, du taux de mortalité et du taux de mortalité infantile
    INSEE Naissances selon le pays de naissance des parents.

    • Vous savez, immigré n’est pas synonyme de maghrébin.

        • Oui. La première source d’immigration vient de l’UE.

          • Faux !!!

            Les chiffres de l’INED sont les suivants pour 2008

            Immigration total : 211 055 dont
            Afrique : 90 582
            Asie : 31 70
            Europe : 55 000

            Source
            INED Flux d’immigration par nationalité détaillée depuis 1994.

            • Si vous donnez le flux annuel de 2008, c’est sur. Enfin, sur un total de 211 055. 1 immigré ne signifie donc pas 1 Maghrébin.

              Sinon, tous les immigrés ne sont pas arrivés en 2008…
              En analysant le « stock » d’immigrés en 2008, sur 11,952M d’immigrés, il y avait 3,552M de Maghrébins, 1,239M de subsahariens, 5,362M d’Européens, selon l’INSEE.

              On est donc encore loin du 1 immigré = 1 maghrébin et les Européens sont bel et bien premiers. 🙂

      • Le dernier rapport de l’INSEE nous dit ceci :

        19 % des enfants nés en 2012 ont une mère née à l’étranger (quelle que soit sa nationalité), contre 16 % en 2002 . Pour la seule Métropole, cette proportion avait diminué, passant de 18 %, son point le plus haut en 1983, à 14 % en 1997 ; mais depuis l’an 2000 elle augmente régulièrement. Parmi les 157 449 naissances de mères nées à l’étranger, 38 % des mères sont nées au Maghreb et 22 % en Afrique subsaharienne.

        En Île-de-France, plus d’un tiers des mères sont nées à l’étranger (49 % en Seine-Saint-Denis).

        INSEE Statistiques d’état civil sur les naissances en 2012

        • En suivant votre logique, il faut donc conclure qu’entre 83 et 97 la population immigrée a diminué de 22% et que depuis 83, elle a cru que de 5%…
          C’est bien, vous réfutez vous-mêmes vos corrélations statistiques. 🙂

  • « Les qualificatifs ne manquent pas dans la presse mainstream : choc ou séisme, tout le monde semble s’accorder à trouver tout ceci particulièrement calamiteux »

    C’est à ce moment là qu’il faut reconnaitre ces médias aux journalistes à la plume guidée…
    Si ils crachent sur les résultats, c’est qu’ils acceptent de se faire retirer les auditeurs/lecteurs qui ont voté pour le parti qu’ils critiquent

  • http://www.valeursactuelles.com/abstentionnistes-fn-t%C3%AAte si le vote était obligatoire, les scores seraient plus au moins similaires

    • C’est votre droit d’y croire. Un sondage demandant leur avis aux morts donnerait probablement le même résultat. Ce genre de spéculation farfelue n’est rien d’autre que du bourrage des urnes virtuel, signe évident que le bourrage des urnes réel ne suffit plus à calmer la panique de la caste blablatante.

      Les divers courants du Parti Socialiste Unique viennent d’être déclarés Illégitimes par les Français, sans aucune espèce d’ambiguïté. Ils n’ont plus d’autre issue que de partir, de disparaître dans la poubelle de l’histoire. La question est de savoir si ce sera volontairement ou involontairement. La deuxième hypothèse prend corps, étant donné la réaction immédiate de Valls face au gouffre : plus vite, plus loin, plus fort !

      • « Ce genre de spéculation farfelue n’est rien d’autre que du bourrage des urnes virtuel, signe évident que le bourrage des urnes réel ne suffit plus à calmer la panique de la caste blablatante. »

        Excellent.

  • Juste un petit ajout à cet excellent article.

    Mélenchon : « De toutes les fautes innombrables faites par l’équipe à l’Elysée, le crime le plus impardonnable est de nous avoir volé nos mots. » Jean-Luc, tu dis n’importe quoi. En réalité, c’est le FN qui a volé les mots du communisme – d’où son succès hier soir. Mais ça n’est pas nouveau, que je sache : fascisme et nazisme ont toujours prospéré sur le territoire conceptuel de la gauche. Mussolini avait sa carte au Parti Socialiste Italien. Hitler admirait Lénine. Dans « national-socialisme », il y a « socialisme ». Et le gros du personnel politique de la Collaboration était constitué de socialistes. Tu devrais commencer à le savoir, depuis le temps. Ne joue pas les ingénues, camarade. Tu as fait de l’obsession du FN ton fonds de commerce, tu en payes le prix : quand on élit domicile dans la cage du boa constrictor, on finit toujours par se faire avaler.

  • Cet édito tape complètement à coté, la motivation principale du vote FN c’est l’opposition à l’immigration massive, au remplacement de peuple.

    ensuite, la question de l’abstention n’a pas beaucoup d’importance, le FN aurait fait un résultat similaire avec une forte participation, on le verra d’ailleurs à la prochaine présidentielle.

    • Le FN est le nouveau PCF. Je comprends que les frontistes soient dans le déni systématique à ce sujet, car chaque victoire de leur parti sera une défaite de leurs idées, mais qu’ils ne nous demandent pas de les imiter. Le protectionnisme et la xénophobie n’ont jamais été incompatibles avec le collectivisme, bien au contraire : l’URSS était 100% protectionniste et 100% xénophobe. Quant au programme du FN, il dit le reste : la planification est de retour, avec tambours et trompettes. Et pour ce qui est de la lutte contre l’Islam, elle aussi est compatible avec l’idéologie collectiviste. Faut-il rappeler l’invasion de l’Afghanistan ? Frontistes, vous êtes devenus des rouges. Vous voulez réaliser le rêve du Staline des années 30 : « le socialisme dans un seul pays » ? Assumez.

      • Le nouveau PCF baisse les impôts à Henin Beaumont. Du jamais vu pour des communistes.

        L’islam est visiblement incompatible avec la liberté individuelle, il n’a pas besoin d’idéologie collectiviste pour que l’on ait pas envie de l’accepter.

        Invasion de l’Afghanistan, mais pourquoi les américains ont récidivé, pour imposer le collectivisme?

    • Tout bien considéré, votre alliance avec Poutine, qui considère la chute du Mur comme – je cite – « la plus grande catastrophe politique du XXème siècle », est plus que naturelle. Allez en Enfer où vous attend Lénine, dans son brasier idéologique.

  • Le monde ns déteste, il n’y a que ns pr vouloir aimer tt le monde.

  • Une mandale facon Mike Tyson le resultat donc..une deconfiture!Ko temporaire comme en boxe.
    Un peu hs mais a propos de fascisme..de culte de Duce que sais je!Lu il y des lustres quelque part « tu es ou veux devenir americain? »possible mais tu devras imperativement respecter l ordre de ces « piliers »(je ne sais plus l ordre des 4 ou 5 piliers,piliers comme en islam et peut etre autant dont la profession de foi le pelerinage recommande et 2 ou 3 autre)
    Les U.S.A. il y avait je crois,dieu,travail,famille,nation,et?ceux ci ici dans le desordre assurement..mais mais ca me semble avoir des petits morceaux de fascisme la d’ dans.
    Sans conviction je dis cela 🙂 car celui qui doute ne se trompe jamais;-)

  • Il est où Christophe ?
    Pour le paraphraser, c’est bien le FN.

    Voilà enfin un bon bordel populiste, une bonne soupe aux oignons. Rien de tel pour se faire gerber après une grosse cuite des montagnes.

    Et puis après le bain de sang, tout pousse rapidement. Les petits oiseaux chantent, les couples copulent, les petits papillons virevoltent. Ah, le FN, c’est BEAU.

  • «  » »mais de même que Mitterrand, à l’époque, avait encaissé la débâcle sans broncher, il est absurde d’imaginer qu’il en sera autrement pour le Roi Solex. » » »

    Bien évidemment. Et ceux qui tablent sur une dissolution de l’AN se mettent le doigt dans l’œil.

    • Trop tôt. La dissolution n’a pas de sens parce que Valls n’a pas eu le temps d’échouer. Ce serait lui offrir 2017 sur un plateau.

  • «  » »ce parti qu’il n’a jamais été chopé les doigts dans le pot de confiture (ce qui est logique puisqu’il n’a jusqu’à présent jamais eu le bras assez long pour l’atteindre). «  » »

    Je leur laisse, très certainement bien naïvement, le bénéfice du doute. Ce qui n’empêche pas que leur socialo-étatisme m’insupporte royalement.

    • « Je leur laisse, très certainement bien naïvement, le bénéfice du doute. »

      « bien naïvement » en effet… quant à moi, je n’ai aucun doute.

    • Le FN étant ennemi des partis en place mettra au jour leur corruption et permettra un bon ménage.
      C’est déjà beaucoup.

      Mais c’est le pouvoir qu’il faut combattre.
      L’existence même d’argent public.
      Pourquoi s’offusquer de la corruption quand le clientélisme fait bien plus de dégâts ?

      Seule la démocratie directe peut y mettre durablement des limites.
      Il faut une solution politique à des problèmes politiques.
      D’ailleurs le FN pourrait peut-être porter la démocratie directe, si une forte demande s’exprimait.

      • Oui, le FN peut tout. Y compris farcir de commentaires romantiques les articles de H16. On a bien pigé le truc, merci beaucoup.

  • « Les seuls avantages du FN sur les autres partis socialisants sont en effet de disposer de cette (très) relative virginité du pouvoir »

    Non.
    Les particularités du FN par rapport aux autres partis socialisants sont que
    1 – il s’oppose à l’immigration.
    2 – il refuse la bureaucratie européenne

    Par ailleurs il est modérément opposé aux transformations sociétales, et immodérément haï par la classe politique en place, ce qui laisse espérer un blocage, voire mieux, un recul de l’étatisme.

    Certes le vote FN n’en est sans doute pas un d’adhésion enthousiaste et général.
    C’est un vote utile: Il est probable que ces électeurs aient été plus proches d’autres partis moins bien placés.
    Quoi d’original ?

    Le refus de l’immigration et de l’Union Soviétique Européenne est une marque de lucidité.
    Toute administration sera gangrenée par le socialisme.
    Plus elle sera centrale, plus elle permettra au socialisme d’imposer uniformément son pouvoir en empêchant quelque pays que ce soit de s’y soustraire.

    Quant à la compétence économique, pour en tenir compte dans nos suffrages, il faudrait qu’elle nous soit proposée. Et il ne faut pas en exagérer l’importance.

    • Tu ne veux pas lire le programme économique du FN, au lieu de nous chanter les fadaises qu’on lit dans la presse russe ? Parce que moi, je l’ai lu, ce programme, de la première à la dernière ligne. En 2014, il n’y a que deux partis à vouloir réintroduire la planification en France : le PCF et le FN. Alors, bon, tes prévisions du genre « haine de la classe politique = recul de l’État », hein, ça ne vaut pas plus cher que Paris Turf.

    • Fucius,

      Et comment ils vont exécuter ces deux points aux parlements européennes?

      Marine dira : Nous sommes contre la bureaucratie européennes
      Le reste rétorquera en rigolant : tu t’es fais élire en représentant la bureaucratie?

      Concernant l’immigration hors EU en France, je vois pas ce que Bruxelles peux y faire encore une fois??

      Par contre, le retour des subventions pour leur électorat va pleuvoir. Il faut bien préparer 2017 a près tout.

  • Je pense que c’est la fin….Malheureusement le national-socialisme va finir par devenir la force majoritaire et a moins d’émigrer (pensant que cela est possible…) je ne vois rien capable de l’arrêter sauf à rendre toute modification constitutionnelle très difficile( 4/5 par exemple) ou à espérer un miracle….Nous seront alors gouverné par un Staline en « jupons »…

    • …avec Montebourg le patriote-socialiste comme premier ministre ?

    • « Nous seront alors gouverné par un Staline en « jupons »… »
      ——————————–
      Tel que c’est, je dirais plutôt que ce sera une dictature familiale.
      Lepen, son mec, sa nièce, sous l’oeil (celui qui peut bouger sans le doigt) bienveillant du paternel, c’est une affaire familiale qui roule.
      Quand ça va se développer en grosse PME, aïe, faites gaffe à vos porte-feuilles, ou du moins à ce qu’il y reste.

  • Le plateau de France 2 hier, Jean f coppe mise en cause affaire bigmallion, Laurent Fabius éclaboussé par le sang contaminé et dont le fils aurait eu un effacement de dette de 700 000 euro d’ un casino de Monaco ainsi que des bizari dans l’acquisition d’un appartement a Paris d’une modeste valeur de 7 millions d’ euro. Alain Juppé condamné a la prison avec sursis et 5 ans d’inéligibilité suite aux emploi fictif.Jean Vincent place pas au clair sur une histoire d’ amendes.Rachid adatti qui parles des gens qui « crevent » pendant quelle efface la bague trop ostentatoire avant parution d’ une photo. On parle des absent? Nicolas Sarkozy, Charles pasqua , dsk, cahuzak, woerth, mam, Chirac, …….. Stop que je puisse reprendre mon souffle .C’est tout ces mecs la qui vont mépriser prendre de haut les imbéciles incultes qui ne peuvent pas comprendre la réalité des enjeux.Les pauvres les classes moyennes qui ne vote pas par conviction mais juste par sanction( le pauvre est forcément un peu bête quand il vote) Alors dés hier soir tout ce beau monde minimiser un peu et commence à essayer de tirer profit de la situation a leur avantage , a droite pour devenir le leader de UMP a gauche pour tenter de se démarquer du PS.bref comme d’ habitude ils ont rien compris. on pourrai fermer les yeux sur tout ça si le pays était en bon état , mais malheureusement on peut être malhonnête et incompetent. C’ est pour ces mecs la que nous devrions voter et respecter? Alors oui si la valeur d’ un homme se mesure en euro ils sont les élites , mais pour moi qui mesure sur l’ échelle des valeurs humaines beaucoups de c’est gens modeste ,qui ne vote pas comme on leur a expliqué de faire sans cesse, doivent être fier et respecté.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Candidat sous la casaque présidentielle, Manuel Valls a été éliminé dès le premier tour de la 5e circonscription des Français de l’étranger regroupant Monaco, Andorre, l'Espagne, et le Portugal. La claque l’a laissé sans voix : il a même décidé de fermer son compte Twitter.

🔴 Après sa défaite dès le premier tour des élections #Législatives, Manuel Valls supprime son compte Twitter. pic.twitter.com/pwNVKemzwx

— Élections 2022 🗳 (@2022Elections) June 5, 2022

La défaite de l’ancien Premier minist... Poursuivre la lecture

C’est fou : la sphère politicienne macroniste est en passe de s’étendre de la socialie la plus solférinienne à la droite LR la plus sarkozyste ; de François Rebsamen et Claude Bartolone à Éric Woerth !

Pour les deux premiers, respectivement ministre du Travail et président de l’Assemblée nationale à l’époque du quinquennat Hollande, le ralliement n’est pas encore totalement officiel. Mais pour Woerth, c’est fait : l’ancien ministre de Chirac et Sarkozy et actuel député LR a annoncé avant-hier qu’il allait se mettre en congé des Républ... Poursuivre la lecture

Suspense intenable ! François Hollande va-t-il bientôt nous annoncer sa candidature présidentielle ? Des propos habilement équivoques tenus récemment par l'ancien chef de l'État devant des lycéens relancent la machine à spéculation politico-médiatique : "pour l'instant", il n'est pas candidat. Mais comme "ça ne va pas bien" - sous-entendu, à gauche, vous l'aurez immédiatement compris - forcément, il s'interroge :

"Est-ce qu'une candidature de plus serait utile ? Je ne sais pas. Je ne le pense pas, d'ailleurs. J'ai les mêmes idées qu'av... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles