Impôts : la déclaration « papier » de vos revenus, c’est avant minuit !

C’est l’heure de la douloureuse !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Impôts : la déclaration « papier » de vos revenus, c’est avant minuit !

Publié le 20 mai 2014
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

impôts taxesSi vous avez opté pour la déclaration « papier » de vos revenus fiscaux, vous avez jusqu’à ce soir minuit pour envoyer votre déclaration au centre des impôts dont vous dépendez.

En revanche si, comme 1 Français sur 3, vous avez opté pour la déclaration en ligne sur impots.gouv.fr, vous disposez alors d’un délai supplémentaire variant selon votre département de résidence.

Si vous habitez dans les départements allant du :

  • 01 au 19 inclus, vous avez jusqu’au 27 mai à minuit pour remplir votre déclaration,
  • 20 au 49 inclus, vous avez jusqu’au 03 juin à minuit pour remplir votre déclaration,
  • 50 au 95 inclus, ainsi que pour les DOM, vous avez jusqu’au 10 juin à minuit pour remplir votre déclaration.

Les non-résidents doivent, eux, souscrire leur déclaration papier ou en ligne avant le 16 juin s’ils habitent en Europe, en Amérique ou dans un pays du littoral méditerranéen. Pour les autres, la date limite est fixée au 30 juin.


Sur le web.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-Luc Ginder.

Notre système économique basé sur l’impôt est appelé à s’améliorer, à s’améliorer toujours, et à s’effacer au niveau de l’impôt sur le revenu pour réaliser autrement sa mission de service public.

Supprimer un impôt n’est pas supprimer les autres impôts. Notre système économique est malade. La suppression de l’impôt sur le revenu signifie 20 % des recettes de l’État afin de relancer l’emploi par la consommation. Il serait alors judicieux de s’interroger pour savoir si les 80 milliards dédiés au plan de relanc... Poursuivre la lecture

Par Pascal Salin et Philippe Lacoude.

Première partie de la série ici Seconde partie de la série ici Troisième partie de la série ici Quatrième partie de la série ici Cinquième partie de la série ici Sixième partie de la série ici

Comme nous l’avons vu précédemment, les impôts sur les revenus produisent des distorsions de prix relatifs entre les biens présents et les biens futurs.

Nous avions examiné le cas particulier de l’impôt sur les dividendes et de ce qu’il advient lorsque son taux est très déconnecté de celui de l’... Poursuivre la lecture

IFI
0
Sauvegarder cet article

Par Jean Rochn.

Savez-vous ce que vous financez lorsque vous payez votre loyer ?

Je vais prendre en exemple le loyer d’un studio à Nice.

Le loyer d’un studio à Nice s’élève à environ 600 euros hors charges s’il est situé dans un quartier correct. Le calcul qui suit va vous donner une indication sur qui, du propriétaire ou de l’État est un gros profiteur.

Au titre de la CSG/CRDS, l'État prélève sur ce loyer 17,2 %. Si le propriétaire est assujetti à l’impôt sur le revenu (par exemple 15 %), l’État prélève 15 % sur le ... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles