Ma vie est un calvaire : je suis ouatezephoque-sensible

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
wificat.jpg

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ma vie est un calvaire : je suis ouatezephoque-sensible

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 8 mai 2014
- A +

Jean-Eudes n’a vraiment pas de chance. En quelques années, sa vie a basculé dans l’enfer : il est homéo-sensible. À la suite d’une overdose carabinée d’homéopathie, son corps ne supporte plus le moindre principe actif et Jean-Eudes doit donc, pour survivre, débarrasser ce qu’il mange ou boit de la moindre trace de goût, d’odeur, de saveur, et ne se nourrir exclusivement que de cellulose. Heureusement, l’État français est venu à son secours et lui a octroyé une aide matérielle pour lui permettre d’acheter le matériel nécessaire aux délicates opérations de filtrage et de nettoyage qu’il emploie sur son tofu bio déminéralisé.

ouate de phoque

Grotesque ? Pas tant que ça. À mesure que la Science progresse et permet à l’Humanité de s’extraire un peu plus tous les jours de l’ignorance et de la stupidité, l’Univers s’ingénie à produire des spécimens toujours plus compacts, plus résistants et plus nombreux de collectivistes joyeux dont le but ultime semble être de dépenser, vaille que vaille, l’argent des autres, et de préférence pour les causes les plus absurdes possibles. Et j’en veux pour preuve le cas à la fois récent et à vrai dire franchement préoccupant de la maison départementale des personnes handicapées de l’Essonne, qui a jugé bon d’accorder une aide financière à un homme de 32 ans souffrant d’électrosensibilité. L’affaire n’avait à l’époque déclenché qu’un intérêt moyen dans la presse. Elle rebondit cependant avec le communiqué de presse de l’Académie de Médecine qui tente de remettre un peu d’ordre dans le salmigondis gluant qu’est devenue cette fumisterie.

En substance donc, nous avons d’un côté Jonathan (le prénom n’a pas été changé), qui est chimiste, aujourd’hui en arrêt maladie, et qui se protège en se couvrant le visage d’un tissu avec un maillage de fil d’argent enrobé de polyuréthane, parce que cela permettrait de filtrer les champs électromagnétiques. Oui, vous avez bien lu, le type se protège sous une burka-magnétique.

tin foil hats

Tout a commencé alors qu’il travaillait comme technicien de recherche dans un laboratoire de chimie dans les Hauts-de-Seine, en contact direct avec un appareil générant d’importants champs magnétiques, des bruits bizarres, un salaire et des horaires pas top. Au début, explique-t-il, les symptômes sont bénins, puis, pouf, en 2010, cela se dégrade : troubles digestifs, du rythme cardiaque, des pertes de mémoire, une moto russe qui refuse de démarrer, bref, la totale. Bien évidemment, les consultations chez les médecins, ces allopathes approximatifs mécréants, ne donnent rien. Pire : à chaque fois, ils osent l’affront et disent que c’est psychologique au lieu d’immédiatement abonder dans le sens du malade. Heureusement, après moult consultations remboursées par la Sécu (donc, concrètement, vous, les électro-insensibles en bonne santé), c’est le professeur Belpomme, tout acquis à sa cause, qui diagnostique enfin ce qu’il a : il est électrosensible, évidemment !

Depuis, il s’est installé dans un village loin de toutes les ondes électromagnétiques, dans la campagne profonde et loin de toutes traces de civilisation électronique, au milieu de la Creuse l’Essonne sous-développée. Et sa santé s’est, évidemment, améliorée : grâce à un régime sans gluten (cette fraction protéique réputée pour provoquer des champs magnétiques graves) et des balades en forêt et dans la nature, Jonathan a moins de problème de mémoire (mais il porte un joli filet magnétique, des fois que).

De son côté, l’Académie de médecine est, elle, fort surprise. Apprenant que notre chimiste électro-réduit a obtenu une aide publique pour ses petits soucis, elle s’est fendue d’un communiqué de presse dans lequel elle s’interroge sur la pertinence de cette décision. Et à l’appui de son interrogation, elle rappelle quelques éléments factuels dont ne se sont manifestement pas trop embarrassés les pouvoirs publics lorsqu’il s’est agi de distribuer l’argent du contribuable (chapeauté ou non d’alu) :

  • plus de 40 études en aveugle à travers le monde ont démontré que les personnes électrosensibles incriminent les ondes sans savoir faire la différence entre un émetteur de radiofréquences éteint ou allumé,
  • aucune étude sérieuse ne confirme l’efficacité des dispositifs anti-ondes sur la santé.

dr house ondes homeopathieEh oui, si la faculté est parfaitement consciente qu’il peut très bien y avoir une véritable souffrance des patients déclarés électro-sensibles, elle n’en rappelle pas moins les fondamentaux scientifiques : les expériences en aveugle ont malheureusement toutes conclu à l’incapacité des malades à déterminer s’ils sont ou non en présence d’un champ magnétique (zut et zut), et il n’y a pas, à ce jour, d’études permettant d’établir l’efficacité des dispendieux dispositifs vendus aux malades trop contents de trouver là un moyen, aussi artificiel soit-il, de contrôler leur environnement et de reprendre prise sur leur maladie, mal identifiée (zut et flûte).

(Économiquement en revanche, on peut très facilement expliquer pourquoi, à mesure que les malades sont plus écoutés, ils se font aussi plus nombreux, et pourquoi, dès lors, les fabricants d’amulettes technospatiales se multiplient aussi.)

D’autre part, et l’Académie rejoint ici les remarques maintes fois répétées des libéraux, la distribution de ce genre de roudoudous subventionnés par l’administration ne peut qu’aggraver le problème général que les diagnostics fantaisistes entraînent : les malades ne sont pas réellement soignés puisqu’on leur fournit seulement un effet placebo, on les encourage dans leur représentation faussée de leur maladie en abondant dans leur sens, et pire encore, on envoie un message catastrophique au reste de la population en donnant l’onction administrative à ce type de handicap, ce qui favorisera la recrudescence inopinée et fort commode de nouveaux cas tous plus lacrymogènes les uns que les autres.

En d’autres termes, maintenant que le robinet d’argent public est ouvert, l’électrosensibilité va devenir un mal foudroyant touchant une proportion toujours plus grande d’individus dont le travail, harassant, mal payé et en contact facile avec des substances magnétogènes ou électronuisibles, ne peut être continué sous peine de graves lésions. Vite, indemnisez-moi / prenez-moi en charge / occupez-vous de moi et de mes problèmes.

Bref, tant l’Académie que la personne de bon sens ne peuvent que constater la suite, déjà évoquée dans un précédent édito, de la dérive vers le n’importe quoi new-age dans lequel s’enfonce mollement la société en général et l’administration française en particulier (élus inclus) : depuis le funeste avènement du principe de précaution dans notre constitution, qui aura plongé le pays dans un formol aussi toxique que le plus totalitaire des socialismes, tout concourt dans ce pays à infantiliser toujours un peu plus les individus en tenant pour acquis que le monde les entourant ne veut que leur perte et que la technologie ne provoquera, à terme, que troubles et maladies désagréables. Et il est donc urgent que tout le monde se serre les coudes pour, d’une part, s’entraider à coup de solidarité forcée (ne discutez pas) et d’autre part que chacun fasse barrage (de son corps s’il le faut) à ces inventions du Diable.

Moyennant quoi, on honnit le gaz de schiste, on interdit les OGM, on fustige les méchantes ondes et on se réfugie bien vite en forêt avec un filet métallique sur la tête.

Tout ceci est extrêmement encourageant pour le futur de ce pays.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (60)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (60)
  • ce n’est pas amusant de se moquer des malades victimes de forces « maléfiques » encore inexpliquées par la science , et si ces gens étaient sensibles a des messages envoyés par des extraterrestres…encore faut il ne pas nier leur existence car ils existent !

  • Moi aussi j’ai mal à la tête. J’ai envie de dire que cela vient des plaques inductions, du micro onde, ou même de mon iPhone (de merde). Mais hélas, comme j’ai bu trop de rosé, la sécu refuse de me classer mangeur de cellulose-electro-sensible. Bien que cela pourrait arranger mon quotidien (sauf pour la burka métallique).

    Alors, promis, j’arrête les ondes, je continue le rosé.

    P’s: pour la cellulose, il doit s’agir de termites. Redoutable d’efficacité. D’ailleurs, si quelqu’un a un élevage n’hésitez pas à les offrir à l’Elysée.

  • Que vous le vouliez ou non, l’exposition aux ondes PEUT ETRE DANGEREUSE. en effet, notre corps se comporte comme un récepteur qui est différent selon les individus ( pour faire dimple et ne pas rentrer dans les détails. …) vivre a côté d’un relais téléphonique peut declencher des modifications adn qui declenchent des cancers, comme la leucémie.voila pourquoi le principe de précaution interdit dans beaucoup d’ endroit l’installation d’antennes relais durvles ecole vou les crèches. Mais les opérateurs, dont Free, ont trouvé la solution : les « femto cell », en bref, l’antenne 3 ou 4 g CHEZ VOUS ! donc, fini les associations et collectifs contre les ondes. Je conseille a l’auteur de cet article de se procurer un tel boîtier, de le mettre sur sa table de nuit, et de revenir nous pondre un papier sur le sujet dans six mois ou un an….

    • lol. vous êtes l’illustration de la conclusion de l’article. Bravo ! Vous êtes le winner !

      « Tout ceci est extrêmement encourageant pour le futur de ce pays. »

      • Vous pouvez vous rendre à la maison départementale des personnes handicapées de l’Essonne pour y retirer votre lot car vous êtes le winner !

    • moi j’écoute la radio grâce au plombage de ma molaire droite et je change de station en me grattant l’oreille ! 😉

    • La pollution par les ondes la plus importante est celle générée par le courrant alternatif 50 Hz de votre maison. Je suggère donc que vous alliez vivre dans les bois, dans une cabane sans électricité, avec un puits (à manivelle) pour l’alimentation en eau. Bien sur, il vous faut renoncer à la voiture dont les multiples systèmes électriques vous tueraient en peu de temps.

      Si vous êtes choisissez une région suffisament isolée, vous ne devirez pas être incommodé par les émissions radios à part les ondes longues (Grandes Ondes de votre poste de radio – Mettez le poste à la poubelle car un récepteur peut émettre des ondes). Préférez cependant un bunker en béton semi-enterré sans fenêtres.

      • non , ce n’est pas vrai , la pollution la plus importante ..provient des ondes cérébrales d’un cerveau dérangé..et accessoirement du cosmos avec les rayons cosmiques les gammas et autres choses amusantes

        • Je m’inscrits en faux ! La première source de rayonnement est… la grosse boule de lumière qui brille dans le ciel. Et oui.. le soleil.

          C’est ahurissant le nombre de radiations que ce machin envoie que nous.

          Il faudrait vraiment que le gouvernement fasse quelque chose contre le soleil.

    • Une explication scientifique à votre certitude ? Ma maison est baignée de wifi et je n’ai pas l’impression qu’elle s’est transformée en nid zombiesque. Ah si, pardon, maintenant que j’y pense, je me suis mis à lire Contrepoints…

    • Oui, comme vivre tue chaque jour un peu plus. Mais hélas trop lentement pour en profiter comme il faut. Ainsi l’humain se croit obligé de créer des choses pour lui pourrir la vie. Le MC do, les ondes, le PS, le communisme, Jean Beauvais, liste hélas non exhaustive.

      Bon je vous laisse je dois finir mon bol de kellogs aux mais OGM, plein de gluten, le tout traversé par les ondes wifi de mon internet, et le pire: les impôts sur le revenus du 15 mai. Ceux là par contre, aucun moyen de s’en protéger. Même avec une burka métallique.

    • Surtout Gabriel, balancez vite votre ordinateur killer bourré d’ondes ultra-turbo-toxiques depuis lequel vous postez vos crétineries.

      • A cretin, crétin et demi.va faire des études scientifiques, et après on debattra, connard.

        • Ohhhh Gabriel… Ca va pas petit? T’es véxé? T’es pas content qu’on ne croie pas toutes les aneries que tu racontes? T’es pas content qu’on te montre à quel point ton absence de pertinence intellectuelle frôle le ridicule?
          Tu traites ton interlocuteur de « connard »? Et tu lui donnes le conseil daller faire des études scientifiques? Laisse moi te donner un conseil, un vrai. Quand on veutconvaincre quelqu’un, on essaye de remplir la « gamelle intellectuelle ». Or tu ne l’as as pas fait.

          ton argument c’est ca:
          « vivre a côté d’un relais téléphonique peut declencher des modifications adn qui declenchent des cancers, comme la leucémie.voila pourquoi le principe de précaution interdit dans beaucoup d’ endroit l’installation d’antennes relais durvles ecole vou les crèches. »

          Etayes le! Fais des recherches et montre nous les tests cliniques CRÉDIBLES qui le prouvent… Fais ton boulot puisque tu prétends avoir la science de ton coté. Tu crois qu’insulter tes détracteurs fera avancer ta cause? Atterris!

        • Bon je travaille au CNRS, justement avec des ondes.

          Cet article illustre bien le manque de formation scientifique des alter-divers.

          Vous avez raison quand vous dites que l’exposition aux ondes PEUT ETRE DANGEREUSE, mais on peut dire de même pour les croutons de pain.
          Par contre le corps humain se conduit sensiblement pareil vis à vis des ondes d’un individu à l’autre.

          En France vivre a côté d’un relais téléphonique ne peut pas declencher des modifications adn, de part les normes d’installations. Il y a des gens très bien qui vivent à la campagne qui ont aussi des leucémies.

          Le principe de précaution c’est complètement con.

          Avec les « femto cell », la seule chose que vous risquez, c’est d’avoir une bonne connexion.

          Donc, fini les associations et collectifs contre les ondes et bon débarras.

          • Je confirme pour les croutons de pain, plusieurs morts chaque année liées à des fausses routes…

          • Heureusement on peut ecouter la radio en balayant au cnrs. Pad trop dur de s’ ‘occuper de l’entretien au milieu de tous ces bras cassés payés à ne pas faire grand chose ?

            • Vous ne voulez plus débattre avec de gens qui ont fait des études scientifiques maintenant?
              Ou c’est mon doctorat qui s’est plus déprécié que je ne le pensais…

            • D’un autre côté j’ai parfois l’impression qu’ils sont distribués dans des boites de crackerjack 😀

            • C’est vrai qu’aujourd’hui, en se débrouillant bien, on peut en obtenir un sans beaucoup réfléchir ou même en être capable. Mais le pire est encore à venir, après le bac pour tous on est passé à la licence pour tous, on est en train de mettre en place le master pour tous, alors le doctorat pour tous suivra inévitablement…

            • Moi qui avait peur en me relisant que vous pensiez que c’était une pointe personnelle de ma part 😀
              Dans la province ou je vie ça va encore je crois, ce sont surtout les sciences molles qui attirent des gens qui n’ont rien à faire dans une université et qui nuisent aux étudiants sérieux et à la société en général.
              Ils allaient même jusqu’à demander des coupures dans la recherche (pour les sciences pures) et veulent que le contribuables payent leur études sans débouché (sauf au gouvernement).

            • Jusqu’à récemment c’était cantonné aux science humaines, très majoritairement sur des sujets non financés. En science le problème ne se posait pas du fait du financement obligatoire, ça limitait le n’importe quoi. Maintenant mêmes les postes financés ne sont plus garant de qualité, quelques directeurs de recherche préfèrent encore repousser le financement au risque de le perdre que de recruter n’importe qui, mais le niveau général baisse.
              Faire l’autruche ne nous avancera pas beaucoup…

    • Les ondes électromagnétiques se dissipent sous forme de chaleur, un point c’est tout ! Quand vous avancez des arguments citez vos sources, c’est la moindre des corrections.

      • jacqueshenry « Les ondes électromagnétiques se dissipent sous forme de chaleur »

        Et bien justement, Gabriel est à 37°, je ne sais pas ce qu’il vous faut d’autre comme preuve scientifique !

      • Tout dépend de la puissance et de la distance de la ou les sources quand même.

    • Le CEA ou l’institut Laue Langevin (je ne me rappelle plus et ça me gonfle de rechercher) ont testé l’impact des ondes électromagnétiques (avec des puissances nettement au dessus de ce qu’on trouve dans notre environnement) sur toutes les molécules organiques présentes dans les formes de vies répertoriés. Résultat: rien. Pas d’impact, pas d’influence, pas de transformation quelle qu’elle soit.

      Bref, pour que le corps se comporte en récepteur il faudrait lui coller une antenne (qu’il n’a pas). Et vos plombages sont trop petits, vos implants aussi… Et le plus souvent ils sont quasi insensibles à cette irradiation.

      Bref, je vis au milieux des ondes et je me porte nettement mieux que les Afghans des hauts plateaux, pas trop irradiés mais vieux à 30 ans s’ils n’ont pas pris une balle ou deux dans la peau avant ça.

      • Ne croyez pas ça. En haute altitude, on est soumis à une recrudescence des rayons cosmiques et autres UV qui sont atténués en plaine par l’épaisseur de l’atmosphère.
        Petit rappel de physique : les ondes électro-magnétiques qui nous baignent le plus sont… la lumière visible, dont les électro-sensibles avérés devraient se protéger à tout prix.
        La seule façon de se protéger de cette calamité est une grotte sous plusieurs Km de roche. Mais là encore il resterait les neutrinos, dont on ne peut pas se débarrasser et qui traversent notre organisme plusieurs millions de fois par seconde.

    • Vous avez un excès de fer ❓ 🙄 🙄 🙄

    • Il vous faut d’URGENCE arrêter de surfer, éteindre votre ordinateur et surtout votre écran, couper l’éclairage avec des ampoules à économie d’énergie, éteindre le soleil et même le cosmos tout cela émet beaucoup, mais beaucoup, vraiment beaucoup d’ondes.

  • Ça y est je suis revenue 😉
    Article intéressant H16, merci, m’a fallu 5 sec pour comprendre ce que faisait Jean-Eudes dans cette histoire, je suis un peu lente ce latin 😉
    Bah les ondes modifient l’organisme et du coup on veut nous en protéger parce qu’on pense que c’est très très dangereux. Sauf que notre principe de précaution, ça peut être faire preuve chacun de bon sens et de la pédagogie.
    Sissi elle est sensible tout court ( mais c’est pris en charge nul part) elle n’a pas besoin d’onde alors son avis n’est pas très objectif!

    • Sissi :  » je suis un peu lente ce latin 😉 »

      Celte une évidence :mrgreen:

      • J’ai vu la bourde après, mais je trouvais cela mignon, alors je ne l’ai pas corrigé 😉

        • Très joli, d’autant plus apprécié que je suis dans le sujet ces temps, je viens de finir le « Histoire de la Rome antique » de Jerphagnon. 😉

  • Mmmm la science contre l’ignorance, peut être;

    mais contre la stupidité, elle ne peut rien faire.

    • Au contraire, le stupide savant étaye sa stupidité d’un verbiage et d’un aplomb grotesques.

    • wah, « fabricant d’amulettes technospatiales »; ca c’est une bonne idée, je vais me pencher dessus.
      En plus, c’est très cher.

  • Restera le champ magnétique terrestre. Faudra envoyer les electrosensibles sur mars dès que possible.

  • Boire plus que de raison avec moderation..et il est pourtant bien connu que les lendemains on se reveille avec une « casquette de plomb »!Une solution sans doute!:)

  • quelqu’un peut il m’expliquer pour quoi chaque fois que mes voisins rapliquent avec leur bagnole dans la cour , ma télé se dérègle ; c’est systématique ;

    • Il faut donc interdire la voiture, simple. Ou peut être arrêter de regarder la TV.

      Le plus simple est de boire sans modération. Vous aurez l’immense plaisir d’enfin comprendre notre gouvernement. Parce que bon, si ils n’ont pas 5 gr dans chaque bras, c’est très très grave pour eux.

    • « quelqu’un peut il m’expliquer pour quoi chaque fois que mes voisins rapliquent avec leur bagnole dans la cour , ma télé se dérègle ; c’est systématique ; »
      ———————–
      Problème de tuning (joke inside).

    • Ce n’est certainement pas un diésel et il est probable que son anti-parasitage (sur les bougies) est inefficace.

    • Je connais le phénomène, les vieilles motoneiges, vieux VTT (pas une bicyclette) cause des interférences à la télévision, pour une voiture ça m’étonne un peu puisque le coil est souvent sur la bougie sur les voitures un tantinet récentes.

      Je me souviens à l’époque lorsque mon frère partait en motoneige il passait près de l’antenne du village (câble communautaire) et on pouvait savoir qu’il était à côté du bâtiment par un peu de neige dans la télé (rien de bien méchant mais quand même).

  • Chaque fois que je suis soumis à des ondes sonores, je me mets à danser. J’ai le rythme dans la peau.

  • Encore une coup du coté obscur de la Force ça….

  • A propos d’homéopathie je rappelle aux aimables lecteurs de Contrepoints ce billet de mon blog : http://jacqueshenry.wordpress.com/2014/04/09/lhomeopathie-revisitee/
    L’homéopathie est une fumisterie, point barre.

  • Encore une maison achetée avec Cetelem @c tm:

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Architecture_bioclimatique#mediaviewer/Fichier:Gr%C3%BCnes_Haus_Gie%C3%9Fen.jpg

    la certitude de se protéger efficacement contre les ondes !

  • Il y a un truc que je ne comprend pas, à moins de transformer sa maison en cage de faraday quel genre de dispositif il peut bien utiliser.

  • Pour les ondes j’ en sais rien , mais par expérience une tension 12 v 20, 30 le doigt posé dessus on peut ne rien sentir pourtant il passe le courant ! et si le contact est durable alors ça laisse des traces , il faut attendre

    pour l’ anti parasite ( condensateur , il me semble que la bécane ne démarait pas s’ il était coupé ou volé

  • L’A.I pourra t’il un jour remplacer h16 ?
    Si oui, l’humanité aura t’elle gagnée qq chose ou au contraire.

    En tout cas S’H est très réservé sur l’a.i. Il l’etait déjà sur kepler.

    Et si, il avait raison ? Je veux dire, que nous changions de modèle social et économique, grâce ou à cause de L’A.I. Qu’est ce cela donnerait ? Pas le libéralisme, c’est sur. Matrix ? Probable.

    Hum que de questions. A suivre.

  • Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi un tel phénomène n’est pas plus sérieusement étudié.
    Il est clair que notre bien-être n’est pas au coeur des préoccupations de tous ces gens, sinon un institut serait mis en place à cet effet, avec pour mission de trouver la cause véritable de la souffrance de tant de concitoyens.
    Autant de gens ne peuvent se tromper sur leur état, et l’excuse de malhonnêteté ne tient pas.
    Ils sont victimes d’une protection médicale et sociale trop en retard sur les changements technologiques qui nous sont imposés.
    Je suis sûr qu’une grande étude épidémiologique nationale, coordonnée au niveau européen serait encore mieux, ou avec l’aide de l’OMS, donnerai des résultats. Mieux encore, la création de chaires universitaires et la dotation de moyens significatifs à cet institut afin de parrainer activement la recherche feraient enfin avancer le débat.
    Ce refus de la réalité par les pouvoirs publics est un phénomène qu’on retrouve ailleurs. Mais les véritables causes en sont toujours occultées.
    Ainsi, la modification des jours de carence pour la fonction publique et sa soit disant influence sur l’absentéisme ont donné lieu dans les médias ultralibéraux dominants, à des explications pour le moins cocasse quand elles n’ont pas été simplement odieuses.
    Qui peut croire en effet, qu’autant de personnes ne sont pas véritablement malades? Je ne nie pas qu’une minorité peut de temps à autre tirer un peu sur la corde, mais c’est négligeable. D’ailleurs la probité est une des caractéristiques essentielles du statut.
    Non, c’est clairement du côté des conditions de travail et de sa nature anxiogène qu’il faut chercher la cause de ces comportements, mais la peur règne. Allez interroger un chef de service sur l’absentéisme de son personnel et vous verrez combien vous répondront. Donc bien entendu, aucune étude sérieuse ne se fera. Il y a trop d’intérêts en jeu.

  • http://www.lefigaro.fr/sciences/2014/05/09/01008-20140509ARTFIG00216-le-rouge-gorge-perturbe-par-la-pollution-electromagnetique.php

    Il n y a pas que les humains. Les vaches pret dzs lignes haute tension , c’est pareil. Alors un bonhomme de 50 kilos yout mouillé. ….

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Anne Perrin[1. PhD, HDR, Master Philosophie, expert-conseil - "Science, risque et société", spécialiste risque électromagnétique, membre du HCSP, commission spécialisée sur les risques liés à l'environnement.].

Le 21 janvier dernier, la presse s’est faite l’écho des déboires d’un éleveur s’estimant victime des ondes de téléphonie qui mettraient en péril son exploitation. Ainsi les radio-télévisions locales, France 3 ou encore France-Bleu, ont rapporté que depuis 4 ans, 200 000 lapins seraient morts dans cet élevage, sans explicatio... Poursuivre la lecture

Considérés comme des héros des temps modernes ou comme des poils à gratter de notre démocratie, les lanceurs d’alerte ne cessent de faire la une des médias avec des révélations censées faire la transparence sur des sujets qui agitent notre société. Aucun domaine n’est épargné, même si la santé publique reste aujourd’hui le terrain propice aux rumeurs les plus folles.

[caption id="attachment_187791" align="aligncenter" width="640"] chapeau papier alu credits Brian (licence creative commons)[/caption]

Antennes relais : la psychos... Poursuivre la lecture

Un communiqué de l'Académie de médecine.

Le Conseil Général de l'Essonne vient d'accorder une aide financière à une personne électrosensible, à qui le statut de maladie professionnelle avait été refusé, pour lui permettre d'acquérir des dispositifs « anti-ondes » supposés l'aider à surmonter son « handicap »...

L'Académie de médecine s'interroge sur la pertinence de cette décision et considère qu'il est de son devoir d'alerter l'opinion publique et les décideurs à tous les niveaux  sur le risque d'encourager des pratiques inutil... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles