Le meilleur du pire de la semaine sur Twitter : pétage de plomb sur Alstom !

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Alstom (Crédits Alex van Herwijnen, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le meilleur du pire de la semaine sur Twitter : pétage de plomb sur Alstom !

Publié le 7 mai 2014
- A +

Par Daniel Tourre.

Le début de la semaine a été marqué par ce qu’il faut bien appeler un pétage de plomb collectif sur Alstom. Et on ne parle pas seulement d’Arnaud Montebourg dont c’est l’état naturel…

rlh - montebourg twitte alstommais du nombre surprenant d’élus géniaux qui en moins de 24 h ont acquis des certitudes sur la stratégie de ce groupe industriel, sans d’ailleurs avoir eu besoin de connaître deux chiffres significatifs sur son état financier ou sur son environnement économique.

Le génie, on l’a ou on l’a pas, mais il semble en tout cas justifié de passer au-dessus du droit pour imposer à une société une stratégie. Il permet aussi de forcer des épargnants français à acheter collectivement des actions qu’ils auraient fort bien pu acheter librement dans un PEA.

Cela a été surtout l’occasion de constater qu’une large partie de la droite n’est toujours pas guérie de son démon socialiste, le Gaullisme social, cette mixture improbable née à la libération sous la pression d’un PCF au sommet de sa puissance, servant toujours de prétexte à un interventionnisme convenu.

Christian Estrosi nous rappelle opportunément qu’il n’y a guère de bêtises interventionnistes de ce gouvernement qui n’ont pas déjà été faites ou envisagées par l’actuelle opposition.

On pourrait se rassurer en pensant à une génération piteuse de la droite, la génération Chirac, qui a tout raté, tout perdu, sans jamais défendre une idée utile pour le pays, malheureusement certains membres de Jeunes Pops semblent déjà prendre le même chemin.

Pierre Gentillet, président des Jeunes Pops de la droite populaire a d’ailleurs tenu à nous faire part de ses fulgurances sur le sujet :

gentillet

L’idée que la prospérité vient justement des libertés individuelles, et que celles-ci n’ont de toute manière pas à être hiérarchisées avec une fusion industrielle, même pompeusement appelée « bien commun », n’a pas l’air d’effleurer notre frétillant wannabe politicien de droite.

En passant on notera que Corinne Lepage a aussi un avis sur Alstom (le génie, toujours le génie), mais en utilisant l’idée visiblement à la mode chez les centristes : se faire les champions des tares de la politique française (Colbertisme pompeux, interventionnismes en tous genres) mais au niveau de l’Union Européenne.

On finit avec l’unique Gérard Filoche, membre du bureau national du PS, inspecteur du travail retraité, membre de la CGT, d’Attac, de Copernic qui mitraille quotidiennement des énormités sur twitter, pourtant un pur produit du capitalisme libéral.

 

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • Ce qui est effrayant c’est qu’aucun politocard n’a imaginé un seul instant qu’il vaudrait mieux que l’épargne des français ou encore mieux des fonds de pension à la française feraient mieux de s’investir dans des boîtes françaises plutôt que dans des obligs qui financent les folies dépensières des socialistes… Alstom n’est qu’un début, faute de capital disponible en France, des « fleurons », il va s’en vendre pas mal au cours des 10 prochaines années. L’industrie française, ce qu’il en reste est en soldes.

  • Merci de regrouper pour nous ce florilège d’intervention d’élu ou futur élu. Le président des jeunes pop est de loin le meilleur! C’est rassurant, la lecture de la politique française à venir ne va pas nous causer des maux de tête.
    Et merci à M. Filoche, il vient de trouver la solution: puisque ce sont les entreprises qui créent le chômage, supprimons les, facile!

  • France Inter : du « publi reportage libéral » ! Mais où? Mais où?

  • Filochard, Ribouldingue et Croquignol : rien à dire, le PS est sévèrement équipé, question pointures.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Olivier Maurice.

Y a-t-il encore une gauche en France ? On peut se poser la question : les derniers sondages indiquent que la somme des intentions de vote en faveur de candidats de gauche déclarés est à peine créditée d’un quart au premier tour de la prochaine élection présidentielle.

Alors bien sûr, un sondage à plusieurs mois de l’échéance électorale ne présume en rien de la réalité des opinions ou des décisions de votes qui seront finalement prises, mais le symbole est d’importance.

Où est passée la gauche triompha... Poursuivre la lecture

Par Jonathan Frickert.

Le président LR de la région PACA Renaud Muselier a apporté ce mardi son soutien à Xavier Bertrand dans la course à la candidature de son parti pour la présidentielle de 2022.

Un soutien qui fut toutefois loin d’être du goût de l’intéressé. Déjà accusé par Éric Zemmour d’être candidat à Matignon en cas de réélection d’Emmanuel Macron, le président des Hauts-de-France a sèchement refusé ce soutien, arguant d’une démarche de rassemblement et des prises de position du président de la deuxième région de France... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Une ribambelle d’extrémistes de gauche plus ou moins camouflés en vert, des proches des Républicains qui vont voter pour le « gaullien » Macron (sic), l’éruption soudaine du refoulé migratoire et nucléaire, un souverainiste plébiscité par le peuple, mais honni par le microcosme : la prochaine élection présidentielle s’annonce tout aussi démente que la précédente.

L’immigration et le nucléaire, invités surprises du programme de Macron pour les présidentielles 2022

Après avoir ouvert en grand les frontières et d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles