La mutuelle santé collective obligatoire patine

L’aberration que représente la mutuelle santé collective obligatoire a du mal à se mettre en place.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La mutuelle santé collective obligatoire patine

Publié le 27 avril 2014
- A +

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

L’aberration que représente la mutuelle santé collective obligatoire a du mal à se mettre en place. Ce contrat qui coûtera aux salariés beaucoup plus cher que leur mutuelle individuelle et ne les couvrira forcément pas de manière optimale puisque calculé en fonction de la population de l’ensemble de l’entreprise, a du mal à se mettre en place. Les négociations par branche se heurtent à la nature des prestations retenues. N’espérons malheureusement pas que ces négociations capotent, puisque le but ultime de cette mesure est d’assurer des revenus occultes mais réguliers aux syndicats en manque d’adhérents.

Ce report de six mois demandé par le MEDEF nous amènerait donc à juin 2016 au lieu de janvier 2016 comme date butoir de mise en place généralisée. Il faut reconnaître que ce report pose un certain  nombre de problèmes, la date ayant été fixée par voie législative, il risque de falloir une nouvelle loi rectificative de la première pour modifier la date de mise en application… Déjà, de nombreux salariés ont vu la qualité de leurs remboursements diminuer et une cotisation prélevée sur leur salaire et sur laquelle ils devront payer des impôts !

Enfin, c’est toujours six mois de gagnés dans l’application obligatoire de la mesure sociale la plus stupide de ces dernières années…

À lire également sur le sujet des mutuelles :


Sur le web

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Son caractère obligatoire est insupportable. Nous sommes déjà tenus de cotiser à la S.S. Et d’être obliger d’adhérer à la mutuelle d’entreprise est de nouveau une atteinte à nos libertés.
    Ne supportent ils donc pas que nous ayons le choix pour nos complémentaires ? Personnellement, j’ai de la chance car célibataire et en très bonne santé ma mutuelle d’entreprise me fait gagner quelques euros…
    Quelques euros… mais c’est avant impôts ! Et oui car nous sommes aussi des nantis d’avoir un emploi et une mutuelle d’entreprise rendu obligatoire par un gouvernement socialiste est un privilège qui doit être taxé par ce même gouvernement socialiste.
    Spiderman a pour moto qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
    La devise de Socialiste-Man : Un grand pouvoir implique d’être un irresponsable fini.

    • Pour info, c’est un motto.

    • La devise de Socialiste-Man : Un grand pouvoir implique d’être un irresponsable fini.
      ou
      La devise de Socialiste-Man : Un grand pouvoir implique d’être un irresponsable infini !

    • Cette Loi offre sur un plateau d’argent les quelques brebis galeuses qui calculent correctement et n’avaient pas encore les pieds et poings liés à une assurance santé complémentaire…

      De nouvelles entrées pour la Mutualité dont les comptes sont toujours aussi opaques !

      Mutualité qui, souvenons-nous, détient La dette de la France et a donc fait passer, ni vu ni connu encore une loi en sa faveur…

    • pire encore pour les alsacos-moselles

      obligés de cotiser au régime général
      + obligés de cotiser au régime local (+1.5% sur le salaire brut)
      + obligés de cotiser à cette **** sans aucune possibilité de prendre une couverture light, l’unique mutuelle groupe accessible étant de type « haut de gamme » (et très haute de coûts)

  • On se demande pourquoi les chefs d’entreprises coopèrent sans piper mot !

  • Je trouve que ce systeme de Mutuelle obligatoire est vraiment bien pour les personne n’ayant pas de mutuelle , ou alors n’ayant pas les moyens d’en avoir une ! C’est donc une belle opportunité , mais c’est vrai que pour certains ça reviens un peu plus chère.

    • ben, vous ne comprenez pas que l’on contraint une entreprise, un patron, quelqu’un qui doit déjà se battre plus à cause de fonctionnaires incompétents ou omniprésents, et vous trouvez normal d’en rajouter une grosse couche (culote?) ❓
      Au demeurant, cela ne concerne que ceux qui travaillaient et avaient déjà une mutuelle privée pour la famille. Et le choix de souscrire ou pas.
      On vous réduit votre choix et vous trouvez cela bien 🙄

  • Soyons clair, le but d’imposer a tous les salariés une mutuelle n’a qu’un seul but a peine caché, c’est d’amplifier les de remboursements de la SS dans les années a venir au profit des économies et évidemment au profit de ceux qui ne cotisent pas !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick Aulnas.

Les cagnottes destinées à aider les grévistes font toujours la Une de l’actualité en cas de conflit de longue durée. Les interminables grèves de la SNCF et de la RATP de décembre 2019 n’échappent pas à la règle.

Ainsi, la CGT aurait recueilli plus d’un million d’euros de dons réalisés par presque 20 000 personnes. Ces chiffres apparaissant dans la presse sont à prendre avec d’infinies précautions. Personne ne connaît le mode de calcul ni la méthodologie de recueil de ces informations.

Ces cagnottes ne ... Poursuivre la lecture

Par Nicolas Lecaussin. Un article de l'Iref-Europe

Depuis le 1er janvier 2015, une contribution patronale aux organisations syndicales a été mise en place au taux de 0,016 %. Elle apparaît sur la fiche de paye et s'ajoute à la vingtaine d’autres charges patronales. Le gouvernement oblige donc les salariés du privé à financer des organisations syndicales qui non seulement ne les représentent pas mais, en plus, défendent les privilèges du secteur public et s’opposent systématiquement à la moindre tentative de ... Poursuivre la lecture

reste à charge
0
Sauvegarder cet article

Par Frédéric Bizard.

Dans une tribune parue dans Le Monde en juin dernier, j’expliquais pourquoi la politique du reste à charge zéro (RAC0) du gouvernement était contre-productive pour l’accès aux soins et in fine très favorable aux opérateurs d’assurance privés (OAP).

Une enquête[1. Enquête de Santiane auprès de 100 000 assurés publiée le 23 octobre 2018.] auprès de 100 000 assurés vient de révéler que la promesse électorale du RAC0 va se traduire par une explosion des primes d’assurance des complémentaires santé, en particulie... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles