L’antiracisme se fait le Progrès

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
ballonraciste.jpg

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’antiracisme se fait le Progrès

Publié le 24 avril 2014
- A +

C’est horrible. La France vient de subir une attaque d’une violence inouïe, son vivre-ensemble a été sauvagement molesté, et le politiquement incorrect a, encore une fois, écrasé quelques paires de chatons mignons sous les yeux révulsés d’une foule pourtant décidée à assurer la victoire des bisous et des câlins : un journal, dans un moment d’inconscience, a fait paraître des informations dont certaines ont baigné dans l’amalgame et la stigmatisation.

Il faut comprendre l’ampleur du choc. Déjà, qu’un journal se laisse aller à faire paraître des informations qui auraient une charge polémique évidente constitue en soi une secousse notable dans les habitudes franco-françaises.

Normalement, l’AFP produit des informations validées par l’intelligentsia, puis les journaux subventionnés les reprennent religieusement en ajoutant ici ou là la faute d’orthographe originale, le contre-sens indispensable ou les errements grammaticaux utiles à justifier leur existence. Ensuite, les réseaux sociaux s’en emparent pour transformer ce petit thé fade en lavasse improbable, les petits Kevin et Léa de tout le pays se relaient sur Twitter et Facebook pour achever de diluer encore la microscopique charge informationnelle initiale dans un océan de conneries pour adulescents lobotomisés, et enfin, après un temps plus ou moins long, le tout peut terminer dans une note de bas de page sur Wikipedia.fr.

Là, ça a dérapé tout de suite avec des observations, des descriptions de choses vraiment vues et entendues. Ensuite, il y a eu l’utilisation malencontreuse de termes extrêmement connotés comme « gens du voyage », « Roms », « groupes des cités toxicomanes » et un festival de nationalités comme des Géorgiens, des Bulgares, des Roumains ou des Russes. À ceci s’est ajoutée la présence de délits et de crimes comme le vol, le cambriolage, le proxénétisme, le braquage ou le trafic de stupéfiant. Enfin, tout ceci fut illustré par des petits cartoons rigolos. La recette était parfaite et ne pouvait aboutir qu’à une explosion majeure en République du Bisounoursland.

Egalité, Taxes, Bisous : République du Bisounoursland

Pour résumer l’abomination, on pourra se reporter à ce monument de journalisme d’investigation au plus près du danger et du reportage-choc avec l’article du NouvelObs, qui décrit par le menu et dans une tentative désespérée de faire croire à une rédaction journalistique ce qui s’est passé : tout porte à croire qu’un petit être malin et fourbe s’est glissé à la rédaction du Progrès et aurait pondu une infographie infamante qui mélangerait à la fois des éléments criminels avec des nationalités. Ainsi, dans leur illustration, on découvre que dans les « principales nationalités impliquées » pour les cambriolages, on trouverait des Géorgiens, des Albanais, des gens du voyage, alors que la prostitution serait plutôt du fait des Africaines, des Roumaines et des Bulgares. Je vous laisse découvrir l’horreur dans une image (attention, c’est violent, écartez les enfants) :

le Progrès fait des amalgames et du bubble gum

On pourrait croire que les réseaux sociaux et nos amis journalistes conscientisés se sont tous dressés comme un seul homme en notant que l’auteur de l’illustration a commis des approximations rigolotes comme celle qui tend à faire passer « gens du voyage » ou « Africaines » pour une nationalité. Mais non. Tout le monde (ou à peu près) s’en fout, ce qui en dit assez long sur la quantité de porridge qui règne un peu partout. En revanche, ce qui a immédiatement attiré l’attention de toute la cohorte des bien-pensants, c’est le fait, insoutenable, ignoble, horrible, abominable, que le journal se serait laissé aller à une classification des crimes & délits par types de population, chose qu’on n’avait plus vue depuis des lustres et qui nous ramènent à coup de pied au cul au milieu des heures les plus sombres de notre histoire, période Sarkozy incluse.

Pensez-donc : ça fait dans la stigmatisation et le bubble-gum l’amalgame à plein tuyaux, ça, de dire que les prostituées sont majoritairement roumaines ou bulgares ! C’est honteux de dire que des Roms ou des gens du voyages se seraient lancés dans la cambriole. Quant à la condamnation larvée de certaines cités pourtant riantes de Marseille ou d’ailleurs dans lesquelles séviraient des toxicomanes, c’est parfaitement scandaleux. Non, tous les toxicomanes ne braquent pas (certains se contentent d’être élus) ! Tout ceci, mon bon monsieur, c’est du rrrracisme.

Bing, l’accusation est lancée.

Sauf que stricto-sensu, ce serait déjà plus proche de la xénophobie que du racisme, d’une part, et d’autre part, on se demande exactement où il est fait l’indispensable raccourci « Rom = voleur » (dans le sens « tous les Roms sont des voleurs ») et tutti frutti pour que même l’accusation de xénophobie tienne la route. Pire : il est plutôt dit que les prostituées sont des Bulgares, ce qui ne veut pas dire, sauf dans la tête des gens un peu approximatifs dans leur logique, que les Bulgares sont des prostituées. Et ceci n’est ni xénophobe, ni raciste. De la même façon, non, tous les Français ne parlent pas français, bien malheureusement, mais c’est comme ça. Non, toutes les blondes ne sont pas connes : certaines sont seulement peroxydées. Certes. Mais il n’en reste pas moins que les amalgames sont couramment utilisés et on peut comprendre qu’ils ont un aspect pratique qui évite de verser dans des tautologies navrantes à force de vouloir diluer les différences (« le voleur avait deux bras et deux jambes » ou « la prostituée était une femme »).

Pignouferies de presse

D’ailleurs, lorsque les informations (fortement similaires) étaient parues dans Le Monde quelques jours avant, personne n’avait trouvé à y redire. Autrement dit, la meute s’inquiète d’une écume, d’une forme, et passe soigneusement à côté du fond, qui leur picote un peu l’arrière-train. Et quand on apprend que tant les informations du Progrès que celles du Monde sont en fait directement issues de différents rapports de police et notamment du Service d’information, de renseignement et d’analyse stratégique sur la criminalité organisée (Sirasco) de la Police Judiciaire, on comprend qu’il est encore une fois question de rejouer la polémique zemmourienne visant à ne surtout pas savoir si les prisons françaises contiennent plus ou moins de Noirs et d’Arabes que de Blancs, et à ne surtout tirer aucune conclusion autre que l’insupportable méchanceté du journaliste qui a osé pondre une telle infographie.

dentifrice raciste

Le pire est que cette agitation, déjà fort hypocrite, rameute un Front National tout heureux de se jeter, les deux pieds en avant, dans la gluante polémique. Je le rappelle : personne n’avait entendu Philippot lorsque Le Monde avait sorti les mêmes données, présentées certes de façon plus sobres, mais plus détaillées, sur une jolie carte de France. Rien de tel qu’une bonne hurlante de la part des antifascistes et antiracistes de combat pour donner du grain à moudre au FN, voilà bien une opération intelligente !

Et surtout, il y a quelque chose de malsain à vouloir nier la spécificité des individus, à nier leur couleur, leur origine, et à le faire exclusivement sur le prétexte que tout détail sur cet individu (couleur des yeux, de peau, taille, corpulence, religion, bord politique, que sais-je) pourrait entraîner un abominable amalgame et dans une pente glissante, zwiiip, amener l’autre – qui est forcément limité intellectuellement – à croire que tous les individus répondant aux mêmes spécificités se comporteront obligatoirement de la même façon. C’est un collectivisme parfait qui consiste à fondre tout le monde dans un grand tout vague, pour ne choquer aucune minorité, et, ce faisant, à nier toute spécificité aux individus, pourtant la plus importante, la plus petite et la plus faible des minorités. Cette schizophrénie galopante aura permis d’écrire les plus belles pages des luttes antifascistes rabiques dans lesquelles les décérébrés des deux côtés extrêmes du spectre politique se foutent sur la gueule pour savoir lequel égalisera plus fort le groupe au détriment de l’individu.

On le voit, et comme je l’ai dit en introduction, la France a subi avec cette illustration journalistique une attaque horrible. Mais heureusement, les Fiers Soldats de la Bien-Pensance ont encore marqué des points.

Reste à savoir si ce n’est pas, encore une fois, contre leur camp.

—-
Sur le web

Voir les commentaires (34)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (34)
  • Dans la liste du Progrès, Il manque la rubrique « gros vol en bande organisée » : fisc, URSSAF…

    Il manque également la rubrique « détournements de fonds, corruption » : politiciens, syndicats, associations…

    •  » la différence entre un homme politique et un oiseau, c’est que de temps en temps l’oiseau s’arrête de voler… »
      Coluche

  • Toujours très vu cher hash 16. Une seule remarque sous forme de citation: « Malheur à moi, je suis nuance » (Nietzsche, Ecce Homo: Pourquoi j’écris de si bons livres, 4 – en français dans le texte original)

    Permettez-moi, par ailleurs, d’attirer votre attention (mais est-ce bien nécessaire?) sur le savoureux entretien de la nouvelle calamité consternante affectée (et nous encore plus) au « Numérique » sous l’inénarrable houlette de Monte-à-rebours, et dont j’ai déjà oublié le nom (car je ne tiens pas à m’encombrer les neurones avec des fadaises), entretien publié dans Le Point (Gouvernance d’Internet : Axelle Lemaire soutient le Brésil contre les États-Unis ).
    Tenez, une citation pour vous mettre en bouche: « Comme dans tout espace de liberté, les droits doivent être affirmés et protégés et ne peuvent exister sans devoir. Internet ne sera pas une menace, mais bien une opportunité, à la condition d’être lié à une gouvernance pensée collectivement et acceptée de tous ». Quelle saveur, dans ce « collectivement »!
    En espérant que vous pardonnerez ce hors-sujet.

  • « Mais heureusement, les Fiers Soldats de la Bien-Pensance ont encore marqué des points.

    Reste à savoir si ce n’est pas, encore une fois, contre leur camp. »

    Le pire n’est pas qu’ils marquent (régulièrement) des points contre leur camp, mais qu’ils soient incapables de s’en rendre compte.

    • Oui ils marquent des points contre leur camps, mais le public applaudit et est de plus en plus fan!…
      Connaissent pas les regles du jeu probablement

  • « Et surtout, il y a quelque chose de malsain à vouloir nier la spécificité des individus, à nier leur couleur, leur origine, et à le faire exclusivement sur le prétexte que tout détail sur cet individu (couleur des yeux, de peau, taille, corpulence, religion, bord politique, que sais-je) pourrait entraîner un abominable amalgame et dans une pente glissante, zwiiip, amener l’autre — qui est forcément limité intellectuellement — à croire que tous les individus répondant aux mêmes spécificités se comporteront obligatoirement de la même façon. »

    Pourtant ils sont nombreux à se permettre des amalgames irrationnels de ce genre. Passer de « Des cambrioleurs sont albanais » à « les albanais sont des cambrioleurs », ça existe ! Or on sait bien qu’une spécificité comme l’origine géographique, la nationalité ou la situation sociale ne sont pas des facteurs discriminants efficaces pour identifier des criminels. Pour preuve : 95 % des albanais ne sont pas des voleurs !

    Malheureusement, un monde rationnel reste une utopie…

    • 5 % de voleur dans un pays ca fait déja une sacré tendance.

    • 95% des albanais ne sont pas des voleurs en Albanie nuance

      • Merci pour la précision, c’est fou que même ici, dans les commentaires d’un article dénonçant les raccourcis, certains fassent les mêmes raccourcis que ceux dénoncés … Pourtant on se dis qu’ils doivent avoir lu l’article, et le commentaire qu’eux même commentent … C’est plus grave que je le pensais lol …

  • Tout le monde dit que les statistiques ethniques sont interdites en France, et tout particulièrement celle concernant la criminalité. Mais si on réfléchit bien, on finit par trouver. Et sur un site tout ce qu’il y a de plus officiel : au cœur même de l’État régalien le plus pur.

    http://www.avisderecherches.interieur.gouv.fr/personnes1.asp?T=R&P=0

    • Cher Pascal
      peut etre pourraient ils chercher la
      http://www.ge.ch/champ-dollon/doc/rapport-d-activites-2012.pdf
      Tres bonne analyse

    • Que fait la ministre pour l’égalité des sexes ? Une seule femme ! Et quelle femme !

      Fiche 81:
      Nourrisson de sexe féminin, taille 65 cm, poids 6 Kgs, de type européen-méditerranéen, cheveux foncés courts, âge environ 6 mois.

      Note importante : Cette personne est dangereuse et susceptible d’être armée.
      Ne tentez en aucune façon de l’interpeller vous-même.
      Contactez le service de police ou de gendarmerie le plus proche.

    • Il y a un truc qui me chiffonne:

      – Pourquoi les criminels sont ils toujours moches ? (Et souvent arabes) (ce qui ne veut pas dire que tous les arabes sont moches et criminels, pfff c’est compliqué à la fin)

      Bien sur il existe aussi des criminels beaux et bien Français (peut être), mais globalement, ils sont moches.

      Il faut militer pour ré-introduire le criminel Français, beau. Voilà, c’est dit. (si possible qui mange du yoghourt Activia comma Shakira, ça à l’air de bien le faire)

      • Les beaux se présentent aux élections et sont élus. H16 fera observer qu’il ne faut pas en déduire que tous les élus sont beaux, ni que les élus moches sont honnêtes.

        • A propos des élus moches:
          « Coluche disait « Dieu à créé l’alcool pour que les femmes moches baisent quand même ».
          Aujourd’hui, on voit bien que l’Homme à créé la politique pour que l’homme moche puisse baiser aussi. ».

    • Excellent ! Net et clair.

    • bof en fait le problème des stat ethniques font qu’elles aboutissent toujours à des mesures ethniques niant donc l’individu pour le remplacer par son « groupe », ce qui est pardonnez moi l’expression une sacrée connerie, les usa font des stats ethniques et essayent stupidement de corriger ça par des mesures discriminatoires…

      Par contre , pour tout ce qui est objectif, nationalité ou religion, rien de choquant à faire des stat…

      Les ethnies..pas clair ça..

  • « « «  Il avait eu sa religion lui aussi, une religion à la mode et bien pratique : l’antiracisme. Vous ne tardiez pas à comprendre que vous pouviez vous permettre d’être aussi rebelle, paresseuse ou stupide que vous vouliez si vous connaissiez à fond cette doctrine fondamentale. Celle-ci ressemblait à n’importe quelle autre religion : on pouvait l’interpréter comme on voulait ; composée de quelques banalités, mythes et slogans, elle était facile à apprendre ; elle était intolérante, pouvait parfois servir de prétextes à une agression sélective et permettait d’ériger en vertu morale le fait de mépriser les gens qu’on n’aimait pas. Et, par dessus tout, elle ne vous coûtait rien. « « «  – P.D. James – Un certain goût pour la mort – 1986.
    La dame qui a maintenant 93 ans parsème ainsi ses romans d’analyses aussi mordantes que celle-ci sur, par exemple, l’art culinaire anglais ou le féminisme. Un régal !

  • C’est super génial !

    Moi j’aime bien cette nouvelle idée (tendance) avec des bulles et tout et tout.

    Il faudrait juste pousser les bulles jusqu’au bout et ne surtout pas oublier la bulle des escrocs qui nous gouvernent.

    Tant qu’à faire, poussons la transparence à l’extrême comme en Suède: je vous dis pas le bordel que ça va être après.
    (c’est un peu comme d’écraser une fourmilière d’aiguilles de pin en sous bois: c’est très con, ça fait chier tous le monde, mais c’est bon comme ça)

    Hum, j’en salive d’avance. C’est croustillant tout plein, comme du chaton grillé au BBQ.

    Comme quoi, même en RIPOUBLIQUE, il peut se passer de choses qui passent au travers des mailles qui maillent. (Moutarde, ça pique le nez…)

  • Sur ce sujet en parlant de ce problème avec un ami avocat suisse celui ci me faisait remarquer que sur le site de la prison de Champs Dollon a Geneve le rapport faisait état des nationalités emprisonnées en pourcentage
    http://www.ge.ch/champ-dollon/doc/rapport-d-activites-2012.pdf page 11/12
    ce qui lui semblait une excellente analyse des situations et par ailleurs me disait il cette prison est pour la préventive si vous poussez plus loin l’analyse vous verrez que dans les prisons pour peine définitive les étrangers sont représentes a 90%
    Il n’y voyait et moi non plus un qq racisme mais juste la réalité qui en France n’existe hélas plus

  • Racine de manioc (c’est comme cela que les noirs ont de belles dents blanches dans les îles) Enfin, avant que l’on viennent les détruire à coup de RSA, CMU et autres trucs sympa pour qu’ils restent dans un hamac à picoler de la bière. (et fumer des joints avec de la BONNE ganja).

    Des fois, je me dis qu’ils ont bien raison d’être noirs et d’habiter sur des îles paradisiaques.

    •  » des fois je me dis qu’ils ont bien raison d’etre noirs et d’habiter sur des iles paradisaiques  »

      moi, je croyais qu’ils étaient tous ici …

  • Le problème encore une fois c’est la catégorisation de l’information. On tri l’info non plus par crédibilité, mais par sujet. C’est un système totalitaire donc.

    Ici les réactions sont de deux sortes: ceux qui disent qu’il ne faut pas dire ça parce que c’est interdit par eux et donc forcément un mensonge. Et ceux qui applaudissent, parce que l’article va dans leur sens.

    Dans les deux cas, on ne se souci nullement d’authentifié l’info. Tout ce qui compte, c’est de savoir si c’est pour ou contre moi. Ce qui prouve que l’on peut raconter n’importe quelle connerie dans ce pays, les gens ne s’intéressent jamais aux sources. C’est pourtant la base de l’information et une des rare garantie d’une presse libre et à peu près honnête.

    • Bonjour Desproges54
      Vous êtes donc plutôt dans le deni.

    • Desproges me manque d’ autant plus qu’ il n’ aurait jamais accepté d’ être étiqueté libéral.
      Pouf pouf.

      • stephane « d’ autant plus qu’ il n’ aurait jamais accepté d’ être étiqueté libéral. »

        Jourdain ne croyait pas non plus qu’il parlait en prose et pourtant…

        Individualiste et anticonformiste à mort, aimant la liberté, détestant l’état et tous les groupes qui prétendent imposer aux autres leurs visions il n’était pas loin de la pensée libérale.

        Coté conformisme, vous avez les deux pieds dedans… :mrgreen:

        • Ben justement, écoutez bien: il n’ était pas loin de la pensée libérale, mais il n’ en était pas près non plus ».
          Je sais, vous êtes pardonné, c’ est pénible de se sentir seul.

        • Mais il y a tout de même bien une chose que je vous reproche tiens, c’ est votre manque d’ humour. Et si je me sens proche de Desproges sur cette page libérale de serf à la cause, que j’ ouvre de temps en temps pour le plaisir et par ouverture d’ esprit, c’ est pour vous le dire haut et fort mon grand:  » Desproges détestait les hommes politiques, mais l’ état… le doute m’ habite ».

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Connor Vasile.

 

Si vous cherchez « le capitalisme combat le racisme » dans Google, les premiers résultats de recherche seront des articles comme : « Le capitalisme est-il raciste ? » ;  « Le capitalisme sans racisme : Science ou fiction » ; « L'essor du capitalisme et l'émergence du racisme ».

À la lecture de ces titres, on pourrait croire que le modèle économique le plus triomphant que le monde ait jamais connu est enraciné dans un environnement raciste et hégémonique destiné à profiter aux seigneurs de la soci... Poursuivre la lecture

Par Ronald Bailey.

 

Environ 42 % des Américains évitent désormais sciemment les reportages sur l'actualité, selon le rapport 2022 sur l'actualité numérique de l'institut Reuters.

C'est une augmentation par rapport aux 38 % de 2017. Près de la moitié des Américains qui se détournent des nouvelles disent le faire parce qu'elles ont un effet négatif sur leur humeur. Il se trouve qu'une nouvelle étude publiée dans la revue PLoS One, qui suit les titres de 47 publications populaires aux États-Unis, rapporte qu'ils ont eu... Poursuivre la lecture

L’état de la liberté d’expression en Occident peut se juger à la manière dont sont traités les lanceurs d’alerte comme Julian Assange. Lundi 18 juillet, à Paris, plusieurs organisations et médias ont lancé un appel destiné à obtenir la libération d'Assange et demandant à la France de lui accorder l'asile politique. Parmi elles, la ligue des droits de l'Homme, le syndicat national des journalistes (SNJ) et Anticor.

Au Mexique, le très à gauche président Andres Manuel Lopez Obrador a déclaré avoir plaidé la cause du journaliste australie... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles