Pâques socialistes

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Pâques socialistes (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pâques socialistes

Publié le 19 avril 2014
- A +

img contrepoints240

Dans une France laïcisée et déchristianisée, il est bon de rappeler ce que l’on peut voir parfois à la télé, le rite du Pape lavant les pieds de membres du clergé, à l’image du Christ lavant les pieds de pauvres. Jusqu’ici, au contraire, à l’Élysée socialiste, il était de bon ton de faire venir un cireur de chaussure pour les besoins plébéiens d’un petit marquis de cour, le conseiller personnel de Sa Majesté François Ier (Ne pas confondre avec SS le Pape à Rome) Aquilino Morelle, qui en avait bien besoin, le pauvre, avec ses 30 paires sur mesure.

Certains se rappelleront le bon vieux temps, quand la Pute de la République offrait à son jules Roland Dumas, ministre, des paires à 30 000 francs, ou l’histoire de l’ex de Montebourg, chro-niqueuse médiatisée et ses lunettes à 15 000 euros, ou encore la collection de montres de luxe du camarade ex-trotskyste Julen Dray (250 000 francs pièce).

Voilà encore, tout simplement, un scandale qui pue le fric glané dans les couloirs de la République par des compromissions diverses, avec le mépris de toute déontologie qui caractérise cette gauche composée d’arrivistes politiciens, qui ne sait rien faire mais sait tout prendre. Cela est à l’image de ce Président « Moi, je » qui a pris une fois le train ostensiblement, de façon démagogique, puis les avions du GLAM pour aller voter à Tulle sans vergogne et le Sarko One tant décrié sans compter, qui a invité sa concubine sous les ors de la République puis l’a répudié sans autre forme de procès.

L’image de ce socialisme auquel tant de « pauvres » gens (pauperes) ont voulu croire comme au Messie socialiste, qui se goberge entre deux visites aux sites qui ferment, n’est certainement pas étranger à la raclée municipale. Et c’est là qu’on vous dit : « Oui, mais attention aux extrêmes ! » Et on va cirer les pompes du gouvernement en jurant qu’ils réussiront, qu’ils sont compétents et courageux. Et honnêtes ?

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Perseverare diabolicum est !

François Hollande a osé déclarer le lundi 8 mars dans le tchat vidéo sur internet animé par Samuel Étienne, se référant bien évidemment au bilan de son successeur (Le Point 9 mars 2021).

Mon grand regret, c'est de ne pas m'être représenté.

Certes, le bilan d'Emmanuel Macron n’est pas fantastique. Mais peut-on imaginer que François Hollande puisse espérer faire significativement mieux, après les dégâts qu’il a lui-même causés pendant les cinq années précédentes ?

... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Tandis que la gauche allemande a fait son Bad Godesberg en 1959 et que l’italienne a fait son aggiornamento quelques décennies plus tard, chez nous, fin 2020, François Hollande se demande s’il ne faut pas renommer le PS.

Le doux confort d’une réalité parallèle

Tout n’est pourtant pas rose pour le socialisme franchouillard. D’une part, la tornade LREM a complètement siphonné un PS qui était déjà mal en point.

D’autre part, de nombreux leaders de la droite républicaine et du centre se sont convertis à son... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles