Mediapart écoute

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Edwy Plenel (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Mediapart écoute

Publié le 19 mars 2014
- A +

img contrepoints171 Plenel

Il semblerait, d’après les dernières « révélations » qui ne révèlent rien en fait, que notre ex-Président a eu le culot, se sachant espionné vertueusement par des Juges insoupçonnables, d’utiliser un téléphone anonyme au nom de Bismuth. La République est en danger, je m’inquiète, sachant qu’un Président n’est pas fichu de trouver un système crypté à la portée du premier hacker boutonneux venu, pour papoter complot avec un avocat douteux – puisque c’est le sien.

En parlant de pseudo, celui du vertueux défenseur de l’information Edwy Plenel, lorsqu’il était trotsko à la LCR, était « Krasny » (rouge, en russkof), journaliste à Rouge. Erreur badine de jeunesse (allez potasser Trotsky, pseudo « Plume », sur Wiki, que d’humour rouge !), comme pour ses copains de Médiapart : Broué, ex de l’Organisation Communiste Internationaliste (OCI) de ineffable Lambert, un camarade-gourou sympa qui avait aussi séduit Jospin (c’est un ancien premier ministre socialiste) ; ou le collègue Mauduit, OCI, ou l’historien officiel Stora, OCI.

Puisque nous sommes en pleine écoute de complots, de trahison de secrets de l’instruction au nom de la Liberté de presse, je me pose la question de savoir entre les mains de qui, exactement, est cette fameuse liberté. Si des milliardaires s’offrent des médias comme le pauvre Libé pour faire joujou, d’autres fonds s’offrent Médiapart, nid « d’ex » trotskystes, c’est-à-dire parmi les pires (et il y a eu concurrence) des sectateurs du marxisme-léninisme pour prolonger cet activisme appris et pratiqué depuis les années soixante-dix, quand ils croyaient encore changer le monde en infiltrant les entités décisionnaires, comme les syndicats (FO, avec le regrettable Blondel), les médias de presse-télé, le cinéma, etc. S’il n’y a plus d’espoir immédiat, il reste la volonté d’attaquer le Système, à leurs yeux capitaliste, à gauche (Cahuzac) comme à droite (Woerth, Bettancourt, Sarko).

Qu’y a-t-il, aujourd’hui, dans ces dossiers déballés ? Rien, aucune condamnation juridique, Sarko exempté de guillotine. Il reste Plenel, celui du ratage de Panama, auto-auréolé, excellent dialecticien trotsko. Il reste ces connivences à haut échelon qui permettent au goutte-à-goutte du poison de s’infiltrer : les « tous pourris ». Plenel fait monter le Front National, logique pour un ex de Rouge : « L’agitation est le moyen de communiquer à ma masse tels ou tels mots d »ordres. »

Voir les commentaires (5)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (5)
  • « avec le regrettable Blondel » : judicieux rappel !

    Pour les plus jeunes, si vous êtes au chômage aujourd’hui, si vos perspectives d’avenir sont moroses, c’est en grande partie à cause de l’oeuvre acharnée de collectivisation de l’économie française orchestrée par tous les Blondel ayant pris le pouvoir en France il y a quelques décennies. Le socialisme, c’est le vol de la liberté, de la prospérité et de la vie des générations présentes et futures.

  • Alors pas d’accord sur ce registre
    Je ne suis pas un perdreau de l’année , N S et E P non plus…mais pas de confusion
    Toute la classe dirigeante politique médiatique financière est corrompue et il n’est pas souhaitable de pratiquer l’ enfumage et diversion
    E P et beaucoup de juges militent à gauche c’est évident , pour autant
    Mediapart a fait un boulot respectable jusqu’à présent et parfaitement nécessaire à l’information d’investigation ( Cahuzac etc.. ) : évitons l’amalgame

  • Estes vous bien sûr de niveler par le haut?

  • A vouloir tellement tout saquer, *flandouille dit les nouvelles grandes oreilles* risque bien de se brûler les orteilles! Lui qui ne change jamais de chaussures!

  • La presse subventionnée par l’Etat ou par le financier du PS, Bergé.
    Les télés aux ordres des communicants de l’Elysée.
    Idem pour les radios.
    Et le Net sous surveillance.
    N’oublions pas la justice rouge et la police Stasi capable de gazer les femmes et les enfants dans la rue.
    Vive la Républik Démocratik Socialiste Islamique Française(?).

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

La contribution à l'audiovisuel public, plus connue sous son petit nom de redevance télé, est sur la sellette. Les candidats présidentiels Macron, Pécresse, Le Pen et Zemmour ont prévu de la supprimer, les deux derniers envisageant en outre de privatiser certains éléments de notre audiovisuel public. Parmi les motivations avancées, la question du pouvoir d'achat des Français et celle du pluralisme et de l'indépendance des médias.

Marine Le Pen

Éric Zemmour

Valérie Pécresse

Emmanuel Macron

S'agissant du p... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles