L’écotaxe fait déjà des dégâts et c’est tant mieux

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’écotaxe fait déjà des dégâts et c’est tant mieux

Publié le 4 mars 2014
- A +

Catastrophe mes petits amis c’est la panique c’est horrible c’est abominable rien ne se passe comme prévu ! L’écotaxe, qui devait rapporter 450 millions d’euros, a été suspendue et ne pourra donc financer la grosse centaine de projets planifiés ! Et on découvre à peine l’horreur de la situation et l’ampleur des dégâts…

detruire un radar tuer un chatonJe résume : à la suite de la gronde aussi mémorable que bretonne de novembre dernier symbolisée par des bonnets rouges, le gouvernement, solidement armé de sa petite paire de raisins secs en guise de gonades, a vaillamment reculé et repoussé son projet d’écotaxe vivifiante et citoyenne en jugeant que ça ne valait peut-être pas le coup de se mettre encore plus mal qu’il ne l’était déjà, municipales approchantes. À la suite de quoi, il a été prudemment décidé de ne mettre en vigueur l’écotaxe qu’à la fin de l’année 2014, lorsque les échéances électorales seraient passées, la courbe du chômage inversée et les conflits en Afrique apaisés avec le brio qu’on peut déjà imaginer sans mal.

sapristi !Étonnante reculade s’il en est tant cette écotaxe était attendue avec ferveur par tout ce que la France compte d’écologistes enfiévrés qui ont bien compris qu’en rendant l’écologie punitive, en tabassant consciencieusement les citoyens de taxes et d’impôts, on allait enfin rendre à la France son aspect originel d’avant ces années de dérives technologiques, d’avant l’invasion de César et ses légions carbono-dépensières. Et en plus de ce bon fouettement vigoureux des ânes consuméristes et pétro-propulsés, l’écotaxe devait rapporter 800 millions d’euros qu’on vous dit, mais si, mais si.

À l’analyse, bien sûr, n’importe qui pouvait se rendre compte que les chiffres et les assertions péremptoires sur les bienfaits et les rendements de la taxe étaient parfaitement fantaisistes (voire foutaisistes, pour le dire plus clairement) : des entreprises avaient malencontreusement parié sur la capacité de l’Etat à tondre encore un peu plus les contribuables, ces derniers s’étaient rebiffés, l’argent promis ne serait pas là, il fallait en faire son deuil. Et à la limite, si l’une ou l’autre coquine d’entreprise mouillée dans cette désastreuse idée pouvait calancher et montrer que faire des affaires avec l’Etat, c’était dangereux, peut-être toute cette affaire serait-elle finalement bénéfique dans ce pays où la corruption et les petits arrangements sont foison.

ecomouv

En attendant ces (trop hypothétiques) faillites ou cette (utopique) prise de conscience, et comme je l’expliquais en introduction, des effets se font cependant déjà sentir à la suite de la démonstration de pragmatisme de notre gouvernement. En effet, l’État avait tablé que le racket Écotaxe devait lui permettre de détourner 450 millions d’euros de la poche des contribuables vers ses propres paniers percés. Mais avec le petit revirement ayraultique, il n’en est plus question. Dès lors, certains projets tombent à l’eau.

Je sens que quelques uns, à la lecture des lignes qui précèdent, n’ont pas bien compris l’importance de l’information, alors je vais résumer clairement : les recettes de l’État diminuent, certains robinets s’assèchent, des projets idiots vont disparaître. C’est, véritablement, révolutionnaire dans ce pays où la dépense publique n’a pas cessé d’augmenter.

Austerité en France ?

Et quand je dis « projets idiots », je ne prend en réalité aucun risque : à lire les projets qui ne pourront voir le jour par manque de fonds, on est tout de suite rassuré. Des bus, des trams, des parkings à vélo et autres bricolages intermédiaires à base de tram-train et autres trucmuches fumants, tous réclamés à cors et à cris par … des maires (juste avant les municipales, c’est vraiment commode, hein), dans cette épuisante course à la surenchère équipementière, marque subtile d’une gestion communale irréprochable.

Ah, quelles belles idées que de dépenser des centaines de millions d’euros dans des lignes de trams qui cumulent l’inconvénient des aléas de circulation des bus avec celui des parcours fixes des trains, de surcroît extrêmement coûteux à installer ! Quel principe génial que celui de claquer des sommes colossales de la poche des contribuables dans des aménagements urbains dispendieux alors que les principaux problèmes urbains, les bouchons, sont précisément causés … par les aménagements urbains !

well done old chapEt puis, c’est tellement agréable de savoir, en tant qu’automobiliste, qu’une partie des taxes qui nous sont ponctionnées contribue à lutter contre la pollution en faisant rouler des bus de 15 tonnes qui crament 40L/100, qui sont vides 80% du temps, et qui distribuent de la particule diesel comme d’autres des flyers électoraux ! Comment ne pas agréer de tout son cœur à l’idée que les camions, puis les voitures, seront ponctionnés au titre de l’écotaxe pour financer à perte des lignes de bus vides, des trams lourds et bruyants et des systèmes de vélos bobos dont on retrouve la trace jusqu’à Bamako … (Z’inquiétez pas, tout ça, c’est de la rumeur : les bus ne sont jamais vides puisqu’ils ont toujours au moins une personne à bord, les trams sont carbone-neutre, c’est une évidence, et les vélos sont bien volés mais ne vont pas jusque dans le Névada, bien sûr.)

Non, décidément, cette histoire d’écotaxe est une superbe démonstration de tout ce qui va mal dans ce pays : les connivences des industriels avec l’État sont en train de se retourner contre eux ce qui aura peut-être le bonheur de calmer les ardeurs des autres prétendants à la sous-traitance du Moloch. Les collectivités se retrouvent avec des trous pour financer leurs lubies pré-électorales, ce qui évitera sans aucun doute l’un ou l’autre naufrage débile et prévisible auxquels elles nous ont déjà pas mal habitué par le passé (Emprunts « toxiques », anyone ?)

Et surtout, l’écotaxe, par la façon dont elle a été repoussée, montre qu’il existe, bel et bien, des façons efficaces de faire reculer l’État et la manie de ponction qui a échappé à tout contrôle du peuple.

Qu’on se le dise.

portique multitaxe Bercy
—-
Sur le web

Voir les commentaires (25)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (25)
  • Pour réformer la France il faudra commencer par balancer un GBU 24 sur paquebot..

    Effectivement ça fait plaisir de voir tout ces petits projets inutiles mis de coté, s’ils l’étaient vraiment ils trouveraient d’autres financement…

    Sinon pourquoi on n’autorise pas les lignes de bus privée sur les grands axes? Ca polluent moins que les voitures et de toute façon les pauvres ne peuvent pas se payer le train.

    • Le socialisme focalise sur l’egalité dans la pauvreté,
      Le capitalisme sur la richesse dans l’individualité,
      Quand le socialisme utilise le capitalisme pour arriver à ses fins,
      L’on a le capitalisme de connivence.

      N’allez pas croire que cet argent pourrait être utilisé honnêtement par nos amis socialistes.

  • Une carte faite par des communistes/socialistes:

    http://rue89.nouvelobs.com/2013/07/01/carte-100-grands-projets-juges-inutiles-imposes-243786?utm_content=buffer0b6da&utm_source=buffer&utm_medium=twitter&utm_campaign=Buffer

    Preuve irréfutable que le léviathan est dans la merde.
    Le pauvre et le moyen pauvre a enfin compris qu’il est sur la liste des victimes.

    Enfin.

    • Rue89 c’est le populisme pseudo bobo en roue libre quand même… s’opposer au ligne THT, au nucléaire, aux énergies fossiles et aux éoliennes en mer en même temps, faut savoir ce qu’on veut..

  • Il y avait un reportage sur un stade de ligue 1.

    Le maire de la ville, je cite:
    « oui, il y avait un risque, je l’ai prit en connaissance de cause »
    AVEC l’argent des contribuables, bien sur.

    Ce stade est vide, a coûté un bras, mais…il est beau !
    C’est ça la magie du socialisme.

    Vous gâchez cette magie mon cher H16.

    • Golum: « oui, il y avait un risque, je l’ai prit en connaissance de cause »

      C’est ça qui est dingue: laisser des responsables jouer avec l’argent des autres sans qu’ils ne soient à aucun instant inquiété quand ça foire.

  • Catastrophe pour l’économie bretonne, dont les transports vont être lourdement pénalisés par la suspension des deux projets qui la concernent dans la liste : la halte TER de Guichen et le téléphérique urbain de Brest. Les bonnets rouges se sont vraiment tiré une balle dans le pied !
    Pour ceux qui auraient envie de se pincer, la liste est là : http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/medias/les-projets-de-transport-suspendus-au-sort-de-l-ecotaxe-2404406

  • un petit vent d’optimisme pour les escrologistes : la palanquée de minustres qui brassent du vent doit légèrement augmenter le rendement des éoliennes.

  • Article très bon. Et je me suis bien marré 🙂

  • L’écotaxe devrait être renommé escrotaxe.

  • Une reculade de plus mes socialos ne sont plus à ça près

    • Il ne sont motivés ni par la courbe du chomage, ni par la courbe des investissements, ni par la courbe de la température globale de la planête mais par la courbe des intentions de vote …

  • Toujours aussi tranchant, rigoureux et définitif. Ça fait du bien d’entendre la vérité. Merci h16.

  • xxx@laposte.net
    4 mars 2014 at 16 h 25 min

    Le socialisme fonctionne tant que les autres ont de l’argent.

    Quand il n’y aura plus d’argent et une majorite de chomeurs, le socialisme crevera de lui-meme.

    Les Francais (dont c’est la seconde experience socialiste) ne comprennent que les coups dans la gueule! Ils ont democratiquement choisi leurs dirigeants politiques en connaissance de cause !

  • lilin du mortier
    4 mars 2014 at 16 h 28 min

    Je disais , il y a 3 ans , à des familiers :  » il ne leur reste plus qu’à taxer l’air qu’on respire  » .

    Çà se fera . À MOINS QUE LA FRANCE REJOIGNE LES BONNETS ROUGES .
    À MOINS QUE LES CITOYENS NE REPRENNENT LEUR AVENIR EN MAINS .

  • Quelle revigorante nouvelle! Ça commence effectivement à sentir le roussi, voire le cramé.
    Le dépôt de bilan du socialo & coco n’est plus hors de portée désormais. Il faut accentuer la pression autant que faire se peut: vider les comptes bancaires jusqu’à la dernière goutte, histoire de couper l’herbe chypriote sous le pied de nos imposteurs forcenés et faire ses réserves pour les jours de disettes à venir. Exemple: changer de voiture d’appartement ou de maison, acheter de l’or et des devises étrangères, consommer le moins possible pour ralentir encore et encore l’activité économique de ce pays au bord du gouffre (sans que personne, ou presque, sauf ici et quelques sites bien informés, ne s’en émeuve) et ce gouvernement aux abois.
    C’est la seule façon de précipiter la débâcle que les Français ont cherchée avec tant d’ardeur en faisant aveuglément confiance aux prédateurs qui se succèdent sans relâche depuis des lustres.
    Je sens déjà souffler le vent de la liberté… Merci, cher hash 16 de faire tourner les pales à plein rendement: enfin une éoliennne qui sert à quelque chose…

  • Je me dis souvent, en admirant ces couloirs de bus vides 99% de leur temps, fonctionnant pour des bus PRESQUE vide les 1% de leur temps restant mais produisant à 100% de ce même temps bouchons et compagnie, que cette stupidité urbaine béante de néant, le couloir de bus, est une illustration parfaite de la stupidité agissante des planistes à l’oeuvre dans notre belle ripouxblique populaire…

    • Il y a pire et personne n’en parle:
      – les motards

      Les nouvelles routes sont des tueries à motards. Dos d’anes, chicanes, trottoirs non signalés, etc…
      En fait, la responsabilité des l’Etat est de fait impliquée dans la plus part des meurtres de motards. Nous pondre des radars après ce constat, c’est affligeant.

  • Ont-ils seulement songé que les bus, y compris de transports public, les pompiers, police, armée… devraient y être assujetties si les voitures le sont?
    Qui paiera les infrastructures routières si 90% renoncent à la voiture?
    Les impôts?
    J’aimerai voir les ambulances dans les nids de poules…
    Les pompiers, en urgence, se faire masser le derrière…
    Mort de rire

  • On ne les verra point en Chine, les biclowns!
    Et à l’heure du grand renouveau sociétal,
    la petite reine pourrait bien être électrique, à voile ou à vapeur, que personne ne pourrait voir si Alexandre rit !

  • simple-touriste
    4 mars 2014 at 22 h 34 min

    « les connivences des industriels avec l’État sont en train de se retourner contre eux ce qui aura peut-être le bonheur de calmer les ardeurs des autres prétendants à la sous-traitance du Moloch »

    Donc les prochains demanderont encore plus cher.

  • La machine économique ne fonctionne qu’avec des engrenages ronds, si vous voulez ovaliser le mouvement il vous faut y ajouter des cames, étudiées et au bon endroit mais en aucun cas des camés derrière la machine ; nos socialistes sont des camés.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Jonathan Frickert.

Votée tard dans la nuit de mardi à mercredi, le Sénat a validé le projet d’une écotaxe frappant les camions circulant sur l’autoroute A35 reliant les deux villes alsaciennes de Saint-Louis au sud à Lauterbourg au nord.

Si le projet doit encore recevoir l’aval de l’Assemblée nationale, le principe semble être acté, d’autant qu’il avait été annoncé en catimini par une ordonnance publiée au printemps et ouvrant la possibilité d’une taxe sur le fret routier en Alsace.

Il faut dire que l’autoroute en que... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Michel Gay.

L’écotaxe avait été imaginée par le Grenelle de l'environnement de 2007, puis abandonnée fin 2014 suite à la fronde des « bonnets rouges » qui emporta les portiques et leurs caméras de contrôle après une coûteuse installation aux frais du contribuable et n'ayant jamais servi.

L'écotaxe : la taxe « écologique » de trop

Suite aux réflexions orientées par des professionnels lors la Convention citoyenne pour le climat, et au projet de loi présenté le 10 février 2021 en conseil des ministres, l'exécutif s’interroge su... Poursuivre la lecture

Par Michel Negynas.

Le président Macron a fait du « sauvetage » du climat un support pour exister sur le plan international. L’accord référent n’est il pas l’Accord de Paris ?

L’écologisme macronien

Mais on sent bien que pour lui les questions environnementales sont des sujets parmi d’autres, avec un fort relent électoral. Il est jeune, mais toutefois pas suffisamment pour avoir connu Science Po telle qu’elle est maintenant : un organe de propagande pour écologistes radicaux post-modernistes.

À beaucoup de détails, on sub... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles