Effondrement de la production de pétrole au Venezuela

venezuelan_oil_and_gas_production

Le Venezuela est le seul producteur majeur d’énergie qui a vu sa production chuter durant les vingt-cinq dernières années.

L’une des caractéristiques du socialisme et de l’interventionnisme est l’échec. Le Venezuela en est la preuve patente, après avoir passé le dernier demi-siècle à s’enfoncer dans la pauvreté. En effet, dans les années 1950, il était l’un des pays les plus développés de l’Amérique latine. Cette époque est révolue. Maintenant, c’est un cas désespéré : un État défaillant sombrant dans le chaos.

Comment cela se fait-il ? Après tout, les réserves additionnées de pétrole et de gaz du Venezuela ne sont dépassées que par celles de l’Iran. Eh bien, il pourrait avoir des réserves, mais grâce à la politique malavisée du président Hugo Chavez, le Venezuela est le seul producteur majeur d’énergie qui a vu sa production chuter durant les vingt-cinq dernières années. Le graphique suivant nous raconte cette triste histoire.

venezuelan_oil_and_gas_production

Source : Cato Institute, traduction : NN/Contrepoints.

Lire aussi : le dossier de Contrepoints Venezuela : l’échec du chavisme