Neknomination : à la santé des libéraux !

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
img contrepoints062 Neknomination

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Neknomination : à la santé des libéraux !

Publié le 18 février 2014
- A +

img contrepoints062 Neknomination

Nouvelle mode de consommation du net et de l’alcool, le Neknomination consiste à se filmer en train d’avaler cul sec un truc à boire plus ou moins alcoolisé. Je bois toujours mon whisky avec une modération confite de dévotion, mais le liquide d’importation non-laitière écossaise m’a désembrumé le cerveau (celtique, pourtant).

Cette  mode dévastatrice avait gagné les plus hauts responsables de notre vénéré gouvernement, et expliquait beaucoup de choses qui avaient retenu notre attention libérale ces derniers temps. Fiat lux : Hollande embrasse le Pigeon, applaudit Gattaz, paye le coup à une palanquée d’étrangers-patrons, veut libéraliser les taxis, Ayrault ressuscite le Conseil de Stratégie attractive, Mélenchon devient encore plus rouge de teint, tout ça…

Nos vénérés gouvernants nous font un énorme clin d’œil : un Neknomination de libéralisme (enfin, peut-être, pour commencer, un cocktail social-libéral), ils se shootent devant les caméras en finauds qu’ils sont, sans vouloir choquer trop une population rosie par l’effort d’assistant séculaire.

Je vous quitte, je vais célébrer ma découverte en éclusant un Lagavulin 15 ans, mais en douceur, et sans webcaméra, à la santé des libéraux !

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Jean-Baptiste Noé.

L'amer Picon d'Algérie

Le Picon nous renvoie à une page coloniale de l'histoire de France, celle où l'Algérie était intégrée au territoire national et où les soldats mouraient de dysenterie et d'eau contaminée. Dans le désert saharien, la soif est une contrainte perpétuelle et les eaux sont très souvent impropres et tuent les corps en transportant de nombreuses maladies. Envoyé en Algérie au début des années 1830, Gaétan Picon découvre le paludisme et les fièvres qui rongent de nombreux soldats.

Lui aussi ... Poursuivre la lecture

Par Yannick Le Henaff. Un article de The Conversation

L’agitation autour de la réouverture des terrasses de cafés, ou les atermoiements suscités par le coup d’arrêt porté aux rassemblements festifs en tout genre, rappelle l’importance de ces lieux de fêtes et de rencontre. Ceux-ci font également l’objet de spéculations, et même de peurs qui, d’une manière ou d’une autre, pèsent sur les restrictions qui les traversent actuellement.

L’une de ces peurs sociales est celle liée à l’alcoolisation de la jeunesse, et des jeunes femmes e... Poursuivre la lecture

Par Théophile Gacogne.

S’il y a un débat qui reste encore assez fermé en France, c’est celui sur la légalisation ou la dépénalisation du cannabis. Alors que les lois se sont plutôt assouplies un peu partout en Europe et dans le monde, la France privilégie toujours la répression pour les consommateurs.

L’interdiction du cannabis en France date de 1970 et de nombreux observateurs estiment que ces 50 années de pénalisation sont un échec. Il faut bien avouer que le bilan est difficile à défendre, puisque d’après l’Observatoire Franç... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles