L’ABCD de Monsieur Peillon

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Peillon ABCD égalité (crédits : René Le Honzec/Contrepoints, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L’ABCD de Monsieur Peillon

Publié le 29 janvier 2014
- A +

imgscan  contrepoints 2014623 Peillon

C’est le moment où jamais de se méfier : une telle unanimité dans la presse subventionnée pour dénoncer les rumeurs qui font rien qu’ à dénaturer le magnifique programme ABCD d’encouragement à l’égalité et à la parité concocté par Peillon-si-ce-n’est-lui-c’est-donc-son-frère (trois points ?), ça sent le contre-feu ! Des parents, dont beaucoup de la communauté émigrée du propre aveu du Président de la fédé CORNEC (qui précise que c’est des ploucs qui ne comprennent pas le français, si j’ai bien interprété) ont refusé d’envoyer leurs enfants à l’école pour manifester leur défiance de la fameuse théorie du genre qui avancerait masquée.

Oui, Peillon, idéologue fanatique, a déclaré : « Le but de la morale laïque est d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel. » Peillon veut faire des zombies asexués aux ordres de l’État qui les aura programmé. Car, si les parents et leur environnement sont rejetés, c’est pour former-déformer des enfants de chœur de « la nouvelle religion de la laïcité », avec des Peillon comme rabbin, imam, curé, kapo. Ah, non, pas de curé! Peillon a bien déclaré aussi qu’on « ne pourra jamais construire un pays de liberté avec le catholicisme ». À ma connaissance, il n’a pas évoqué d’incompatibilité avec le judaïsme, sa religion, et l’Islam, ses futurs électeurs espérés socialistes. Je peux me tromper, mea culpa. J’en doute, mea maxima culpa.

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • « communauté émigrée » . Si elle a « émigré » elle n’est donc pas concernée puisque ayant quitté la France.
    Ne s’agirait-il pas plutot de la « communauté immigrée » à savoir ceux qui sont venus s’installer dans notre pays ?
    émigrer = partir
    immigrer = venir

    • C’est une colle, Secotine? Bien sûr, c’est le genre de fausse confusion qui arrive dans ce genre de débat. Donc, d’accord, émigrés de chez eux et immigrés de chez nous… Mais vous aviez compris,n’est-ce pas l’essentiel?

  • Bien vu ! Hier soir je ne comprenais pas encore cette unanimité de contre-feux médiatiques. Ces grands prêtres de la religion d’Etat (les frères trois-points) nous pourrissent la vie.

    On voit la schizophrénie de nos maitres: ne pas froisser les musulmans car ce sont les bons électeurs, et appliquer le laïcisme républicain le plus sectaire pour repousser les catholiques.

  • Quand les socialistes auront un cerveau cristallin , ça se saura : ils auront disparu et leur idéologie avec. !

  • Effectivement, l’unanimité de la presse subventionnée est un signal d’alerte infaillible.
    Ce qui est drôle, c’est de lire les commentaires des lecteurs sous les articles en question : à part les zélateurs de services, les gens se rebiffent. Ils sont très au courant, très renseignés ( merci Internet ! ) et ils ne marchent plus du tout.
    De l’autre côté, on sent un peu la panique, l’argument de l’extrême droite fasciste est de nouveau brandi.
    Encore un truc amusant : la fronde viendrait de population immigrée et Peillon leur tape dessus alors que ce sont ses électeurs.
    Nous vivons une époque passionnante .

  • aux armes citoyens….. bientôt il sera trop tard
    reprenez en mains votre destinée. ne vous laissez pas gouverner par cette mafia étrangère

  • Eh oui, les socialistes aveuglés par leur adoration des minorités (qui tourne au fétichisme malsain) en oublie que certaines de ces minorités ne sont pas forcément compatibles, ainsi des musulmans et LGBT. Mais cons comme ils sont ils vont s’acharner à plier la réalité à leur TOC et si les musulmans s’en vont, c’est cuit pour le PS. Ce qui leur manque au fond, c’est un ABCD de la branlée électorale…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Laurent Sailly.

La littérature jeunesse, les dessins animés, les films pour enfants, les jouets sont devenus le terrain de jeux des mouvements décolonialistes et racialistes, féministes et identitaires. Ils s’emploient à dénoncer, effacer, réécrire tout ce qu’ils désignent être des stéréotypes, des clichés, voire des micro-agressions identitaires. L’objectif est de déconstruire les œuvres, de les passer à la moulinette pour prouver qu’elles participent à imposer un racisme systémique.

Cette époque est absolument terrifiante... Poursuivre la lecture

Par Claudine Junien[1. Professeur des Universités Université Versailles Saint Quentin, chercheuse épigénétique à l'INRA, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines – Université Paris-Saclay.] et Nicolas Gauvrit[2. Chercheur au Laboratoire CHart (EPHE/Université Paris-Saint-Denis), Maître de conférences en mathématiques à l'ESPE Lille-Nord-de-France, Université Paris 8 – Vincennes Saint-Denis.]. Un article de The Conversation

Sous prétexte de parité, on a trop longtemps évité en France de reconnaître les différences biologiques ... Poursuivre la lecture

Par Leonard Sax, médecin et doctorant en psychologie[1. traduction par Elodie Keyah.].

S’il y a bien des intellectuels célèbres, le professeur Judith Butler de Berkeley en fait partie. Elle est surtout connue pour véhiculer l’idée selon laquelle « homme » et « femme » ne sont que des constructions sociales. Elle écrit : « parce que le genre n’est pas un fait, les différents actes du genre créent l’idée de genre, et sans ces actes, il n’y aurait plus de genre du tout ». Pour cette idée, elle a été récompensée par une avalanche de distin... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles