La France se rapproche de la Turquie

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
France Turquie (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France se rapproche de la Turquie

Publié le 27 janvier 2014
- A +

imgscan  contrepoints 2014613

Celui que l’on affublait du surnom chuchoté dans les salons ministériels de « grand eunuque » s’est révélé couillu dans l’intime si ce n’est dans le public (et encore moins en politique éco).

Il se rend serrer le croissant (pas celui du matin chez Julie) d’Erdogan, valeureux défenseurs des libertés démocratiques dans l’Empire Ottoman qu’il essaye de restaurer. Il a d’abord sapé puis démoli l’Armée, seule puissance garante de la laïcité kémaliste, applaudi par les confréries et par les cons-frères de la presse occidentale, biberonné par l’URSS au lait de « l’armée turque ne fait rien que des putchs anti-démocratie » alors qu’au contraire elle intervenait pour empêcher précisément ce qui se joue en ce moment. Après l’Armée, c’est au système judiciaire qu’il s’en est pris avec des purges monstres : centaines de juges, de flics, de procureurs arrêtés suite aux enquêtes de corruptions aux plus hauts niveaux (Xavier Rauffer écrivait qu’on ne pouvait rien comprendre à la politique turque si on ne reconnaissait pas l’influence des mafias), sur fond de lutte d’influences sectaires.

Pour ceux qui, comme moi, ne croient pas à un islam modéré-démocratique, l’expérience des Frères Musulmans en Égypte puis de l’AKP en Turquie montrent que c’est vers l’extrémisme que vont les courants de rénovation séculaires dans le monde arabo-musulman.

Hollande a senti qu’il devait faire des concessions et a répudié sa deuxième femme…

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Futur gardé à vue
    27 janvier 2014 at 9 h 19 min

    D’ailleurs le communiqué « officiel » pour annoncer « la séparation » était d’une goujaterie sans pareille, doublée d’une condescendance ridicule, qui n’ont pas fait réagir le moindre fer de lance féministe… On n’était pas loin de la répudiation. Il y a des individus qui sont réellement incapables d’être des dirigeants, ou même des responsables!

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Perseverare diabolicum est !

François Hollande a osé déclarer le lundi 8 mars dans le tchat vidéo sur internet animé par Samuel Étienne, se référant bien évidemment au bilan de son successeur (Le Point 9 mars 2021).

Mon grand regret, c'est de ne pas m'être représenté.

Certes, le bilan d'Emmanuel Macron n’est pas fantastique. Mais peut-on imaginer que François Hollande puisse espérer faire significativement mieux, après les dégâts qu’il a lui-même causés pendant les cinq années précédentes ?

... Poursuivre la lecture

Par Claude Robert.

Tandis que la gauche allemande a fait son Bad Godesberg en 1959 et que l’italienne a fait son aggiornamento quelques décennies plus tard, chez nous, fin 2020, François Hollande se demande s’il ne faut pas renommer le PS.

Le doux confort d’une réalité parallèle

Tout n’est pourtant pas rose pour le socialisme franchouillard. D’une part, la tornade LREM a complètement siphonné un PS qui était déjà mal en point.

D’autre part, de nombreux leaders de la droite républicaine et du centre se sont convertis à son... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles