France, qu’as-tu fait de tes valeurs de liberté et de démocratie ?

Tant que nous mettrons des « oui mais… » derrière nos principes nous n’en aurons aucun : ni sur papier ni en pratique

Par Aster.

democratie-participative

Il est bon parfois de savoir se ressourcer, de regarder ses valeurs, et, éventuellement, de les comprendre, de voir son engagement, de se représenter. Les valeurs de liberté et de démocratie sont souvent mises en avant par les cultures occidentales mais la France ne supporte pas bien longtemps une réflexion sur ce sujet.

Une liberté d’expression inexistante

L’affaire Dieudonné est le symptôme récent du problème. L’opinion publique importe peu, c’est venu d’en haut. Dieudonné doit se taire et ne plus se donner en spectacle. Il s’agirait d’une incitation à la haine et à la violence. Disons surtout que les idées qu’il exprime passent mal. J’ai eu le plaisir de voir des arguments percutants comme « Racisme et antisémitisme sont punis par la loi. Ce ne sont pas des opinions ». Ça aurait pu sortir d’un cours d’éducation civique (période France 2014 ou Mussolini 1937), mais non, des adultes éduqués ont ça en tête. Que ne doit-on pas entendre pour venir expliquer qu’il ne s’agit pas là d’une privation de liberté. J’ai l’impression d’entendre des Témoins de Jéhovah me citer la Bible comme source de vérité universellement admise. Je n’accroche pas sur la Bible, ce n’est pas pour me taper en substitut ce qui sort de l’Assemblée, et laisser ma raison au placard.

Qu’il s’agisse d’être raciste, d’être révisionniste, d’insulter ou d’être créationniste, désolé, mais il s’agit de liberté d’expression et de penser.

Pour la blague, je noterai que je ne voyais pas les mêmes sensibilités au sein de ce gouvernement quand il s’agissait de chasser à courre quelques roms qui braconnaient sur les terres du Royaume de France.

Des principes, quels principes ?

Au-delà  du muselage en règle de Dieudonné, la manière est également très élégante. Je ne suis pas franchement au fait des règles de droit mais, à ma connaissance, l’exécutif, dont M. Manuel « Ferme-ta-gueule » Valls fait partie, a un rôle clé vis-à-vis de la Justice : ne pas y toucher. Or, décider de la position de Dieudonné par rapport à la loi, c’est, à mon sens, une décision de Justice.

Grosso modo l’UMP faisait revoter les lois jusqu’à les voir passer, le PS revient à la lettre de cachet.

Et le pouvoir ?

Le mec qui faisait péniblement 22% des inscrits au premier tour d’une présidentielle a aujourd’hui une majorité quasi absolue pour diriger le pays. La démocratie en France se manifeste davantage dans les médias, dans la rue, dans les manifestations que dans les discussions de l’Assemblée. Pourquoi ? Parce que nous avons un mode de scrutin qui fournit un organe législatif tellement édulcoré qu’il est dépourvu de toute contradiction.

Heureusement, ils doivent rendre des comptes

Non contents de nous arrêter là, nous avons acté la justice à plusieurs vitesses, des syndicats aux élus en passant par les fonctionnaires, tout le monde s’est aménagé ses petits passe-droits.

Je ne parle pas de différences d’impositions qui me sont déjà incompréhensibles, mais de différences dans le traitement de délits violents par exemple. Frapper un élu ou un fonctionnaire, ce n’est pas frapper un citoyen. Un syndicaliste qui détruit du matériel lors une action syndicale est protégé, nous avons même su élever la nouvelle génération qui prend des gens en otage. On traite plus mal un humoriste non consensuel qu’un élu pseudo mafieux qui reste planqué au chaud dans l’espace gériatrico-législatif qu’est le sénat, ou que des syndicalistes qui donnent dans la séquestration.

  • imgscan  contrepoints 2014609 socialismeLa liberté d’expression : « oui mais… »
  • La démocratie : « oui mais… »
  • L’égalité des droits : « oui mais… »
  • Le droit de propriété : « oui mais… »

Tant que nous mettrons des « oui mais… » derrière nos principes nous n’en aurons aucun : ni sur papier ni en pratique. Et si l’on souhaite avoir ces principes, ce n’est pas parce que « ça fait bien », c’est parce qu’ils ont une contribution positive à notre société, parce qu’ils sont les garants de ce que nous souhaitons et voulons obtenir, de notre richesse, de notre capacité d’adaptation et de nos avancées.


Sur le web.