Le non-cumul des mandats

imgscan contrepoints 2014603 non-cumul des mandats

Le regard de René Le Honzec.

imgscan  contrepoints 2014603 non-cumul des mandats

L’Assemblée vient de voter le non-cumul des mandats pour les futures élections. D’aucun en font une révolution, d’autres sont réticents. Il me semble pertinent de porter le débat sur le plan de la vie privée du Chef de l’État, ainsi que des principaux responsables (ça me fait toujours drôle d’utiliser le mot « responsable » dans ces cas) de l’État.

Car, en effet doit-on admettre le Q-mul de nos élus ? D’un côté, il est certain que Hollande pouvant se rendre compte du prix des croissants au petit-déj’, cela lui permet de rester proche des préoccupations des banlieues « défavorisées ». De recueillir l’opinion d’une ménagère de moins de 50 ans est précieux pour apprécier les efforts des chaînes TV pour les fidéliser, et donc, pour lui aussi en vue de futures élections : par exemple les problèmes et désirs sexuels exprimés en alcôve-sondage pour l’épanouissement de son électorat féminin. Enfin les réactions des personnes plus âgées à l’annonce de ce Q-mul lui permettront de négocier au mieux les conditions d’admission et de détention dans les maisons de retraites spécialisées, depuis Paris-Match à Copain-édition en passant par une mission au Machinsistan oriental sur la condition féminine dans les harems.

Je n’envisage pas la situation du cumul, désormais rejeté, mais qui irait imaginer un Président avec deux femmes, des enfants ici et là,maintenant…?