Lecture au CP : 4 % des enseignants utilisent la méthode syllabique

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Lecture au CP : 4 % des enseignants utilisent la méthode syllabique

Publié le 17 janvier 2014
- A +

Un article de SOS Éducation.

 

4 %, c’est le nombre de professeurs qui utilisent des méthodes syllabiques dans l’apprentissage de la lecture en CP dans les quartiers populaires sur Paris et la petite couronne.

L’apprentissage de la lecture dans cette classe est une phase extrêmement importante voire décisive dans un parcours scolaire. Une équipe menée par le scientifique Jérôme Deauvieau (Enseignant-chercheur à l’UFR des sciences sociales de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) a conduit une étude sur les méthodes utilisées.

Une enquête sur le terrain

L’objectif : tester l’efficacité des méthodes et manuels utilisés.

Les chercheurs qui ont conduit cette étude, se sont adressés aux écoles du réseau Éclair (écoles situées dans les quartiers difficiles) de Paris et de la petite couronne. Quatre départements ont été retenus (75, 92, 93 et 94). À travers ce réseau, les chercheurs ont pu identifier les supports utilisés dans 215 classes.

Une étude franco-française

Exit les enquêtes internationales qui nous montrent depuis quelques années déjà que la France décroche. Cette fois-ci, ce rapport a été réalisé par des chercheurs français, en France, et c’est la première fois qu’une étude porte sur l’utilisation de la méthode syllabique par les enseignants.

Ce document met donc en avant la réalité des pratiques enseignantes et cinq cas de figure ont été distingués :

  • 77 % des enseignants ont adopté l’un des 23 manuels de la méthode mixte,
  • 15 % bricolent leurs propres supports d’apprentissage,
  • 4 % utilisent un manuel syllabique,
  • 3 % combinent un manuel syllabique et un manuel mixte,
  • 1 % combinent deux manuels mixtes.

imgscan contrepoints 2014587 méthode globaleAprès avoir fait passer des tests à 23 classes de CP en juin 2013, les scientifiques sont arrivés à cette conclusion : les élèves qui réussissent le mieux se trouvent dans les classes où les enseignants utilisent un manuel syllabique.

À l’heure  où l’étude PISA 2012 montre la chute de la France, cette étude arrive à point nommé.

Pour en savoir plus : téléchargez l’étude 

Pour obtenir la liste de tous les manuels syllabiques, cliquez ici.
Voir les commentaires (15)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (15)
  • BA BE BI BO BU
    MA ME MI MO MU
    TA TE TI TO TO etc.

    Ma mère m’a appris à lire à l’age de 5 ans avec cette méthode simple, quelques lettres de couleur. En quelques mois je savais lire. Mes deux enfants savait lire aussi à 5 ans.

    • Lol. Il est vrai que les résultats moyens en lecture et en orthographe de nos élèves français tendent à prouver que les méthodes employées, très majoritairement PAS syllabiques, ont des résultats grandioses.

      • « Apprentissage de la lecture : opposer méthode syllabique et méthode globale est archaïque ». Oui, nous sommes d’accord, abandonnons les méthodes globales et mixtes qui sont archaïques.

  • Petits homeschoolers
    17 janvier 2014 at 12 h 53 min

    Et cette étude ne se penche que sur le CP. On oublie trop souvent de constater que durant les trois à quatre années de maternelles les enfants ne font pas du mixte mais du GLOBAL.
    Chaque matin, pendant des années on les conditionne à reconnaître leur prénom sur l’étiquette, pointer le jour de la semaine, recopier bêtement papa maman marsouin hippopotame… avant même de connaître l’alphabet.
    Résultat même en faisait du syllabique en Cp on se retrouve avec des enfants conditionnés à jouer aux devinettes avec les mots, plutôt que de faire l’effort de déchiffrer.

  • J’ai eu l’immense chance de passer entre les gouttes et d’avoir la méthode syllabique. Il faut dire que la maîtresse n’était pas toute jeune, et que cela a surement joué.

    Résultat des courses: pas un seul élève qui ne sait pas lire à la fin de l’année et personnellement, apprentissage de la lecture en 3 semaines.

    Et pendant ce temps la méthode globale continue de faire des ravages…

    • Bon par contre ça date un peu…. Je crains que la cohorte d’enseignants ayant suivis depuis 20 ans ne soient labellisés méthode globale.

  • Nul dout que Peillon va en tirer les conclusions et présenter une projet de loi pour interdire ces inqualifiables liberté et habitudes qu’ont prises les enseignants utilisant la méthode syllabique. On n’est pas en France pour rien après tout: c’est à Paris que tout se décide, surtout en matière d’éducation. Certains n’ont pas l’air de l’avoir compris et se permettent des comportements licencieux qui nuisent au vivrensemble. Heureusement, le mal n’a pas encore eu le temps de produire des métastases et se confine à 4%.

  • Ma nièce de 6 ans sait lire grâce à cette méthode. J’ai vu ses manuels de lecture. Nous avons appris à lire avec cette méthode. Elle est efficace, éprouvée. Qu’est ce qui ne va pas avec eux ?

    • C’est simple, ils n’ont pas envie de se remettre en question, ils ont appris d’une manière, ils enseignent de cette manière.
      Les fonctionnaires fonctionnent, c’est là que ça ne va pas.

  • désinformation totale qui montre que les auteurs ne savent visiblement pas ce qu’est la méthode mixte. Des farceurs qui prétendent parler de l’éducation.

  • je suis plutôt pour la méthode syllabique, mais il faut bien reconnaître que s’il y a dans cette étude 23 classes avec 4% de syllabique, ça fait 1 classe. Donc en gros la classe où le syllabique est utilisé fait mieux que les autres, ce qui statistiquement n’a quasiment aucune valeur. Il faudrait une dizaine de classes utilisant une méthode syllabique

  • Pour les jeunes parents responsables, soucieux de limiter sur leurs enfants les effets criminels des faux fonctionnaires de la méthode globale, il existe des jeux efficaces qui apprennent aux enfants à reconnaître les caractères et les syllabes, avant même qu’ils ne soient en maternelle. Exemple : « Bienvenue à Educaville, tourne le bouton ! » Achetez ces jeux avant qu’ils ne soient interdits par les faux fonctionnaires !

  • C’est connu depuis longtemps. Ce n’est qu’une confirmation de plus. Il n’y a qu’en France qu’on en est resté à ces méthodes pseudo modernes globales ou semi-globales. C’est sans doute ce qu’on appelle l’exception culturelle. Les vieux singes de l’inspection générale y sont pour beaucoup.

  • moi je suis conquise:-) mon fils en cp cette annee avait du mal a la rentree et maintenant 3 mois apres c’est radical, il est champion de la lecture comme lui dit si bien son pere!!!!
    bravo a la methode syllabique 🙂 🙂 🙂

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Vos enfants apprennent-ils des principes éthiques et politiques appropriés en classe ? Comment expliquer la liberté et l’oppression à un enfant de 7 ans ? Les parents sont souvent démunis pour assumer la charge d’éduquer leurs enfants et leur transmettre l’amour de la liberté.

Je voudrais vous parler d’un livre écrit par un Américain, en vente sur amazon.fr, et traduit par mes soins. Ce livre est dédié aux parents ou aux enseignants disposant de peu ou pas de matériel pédagogique pour parler aux enfants des concepts de droit, d... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par la rédaction de Contrepoints.

Il arrive souvent que, même sur ce site, des commentaires témoignent d’une certaine ignorance en matière économique.

C’est l’occasion de rappeler l’existence d’un petit livre écrit il y a quelques années par notre contributeur régulier Gérard Dréan dans le but justement de combler cette lacune.

Cet ouvrage de 230 pages vise à présenter les faits fondamentaux de la réalité économique, en se gardant bien d’entrer dans la confrontation des théories et encore plus des idéologies.

Il pa... Poursuivre la lecture

Par Marius-Joseph Marchetti.

 

1) Big Players and The Economic Theory of Expectations, de Roger Koppl (2002)

J’ai terminé récemment la lecture de cet ouvrage, que je conseille ardemment à tout un chacun.

Méthodologiquement, Koppl part de deux fondements qu'il qualifie de misésiens, inspirés de Friedrich Hayek et Alfred Schultz. Il construit par la suite une théorie des anticipations cognitives (subjectives) et a-cognitives (objectives), plus ou moins fiables selon la nature des institutions.

Basant sa t... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles