Pierre le Grand

Pierre Moscovici, interviewé sur la radio RTL, a déclaré être l’artisan d’une embellie économique européenne.

Par Alexandre C.

Pierre Moscovici, ministre de l'économie et des finances.
Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances.

 

Pierre le Grand, pour ceux qui ne le connaîtraient pas, est l’une des grandes figures de l’histoire russe. Premier empereur de cet immense pays – et ce pendant plus de 40 ans – il est aussi le fondateur de l’ancienne capitale impériale, Saint-Pétersbourg, renommé Leningrad pendant la période soviétique.

Cet homme – à raison ou à tort – aurait aussi été à l’origine d’un immense bouleversement économique du pays, nommé « perelom« .

Bien des siècles après lui, un autre Pierre a senti lui aussi qu’un renouveau économique pouvait être de son fait. Il s’agit de notre bien-aimé ministre de l’économie et des finances, M. Pierre Moscovici. Interviewé le 7 janvier sur la radio RTL, il a déclaré ceci1 :

La croissance mondiale est en train de repartir, la croissance européenne repart, notamment grâce nous, grâce aux efforts que nous avons fait pour réorienter la construction européenne, l’économie européenne est sortie de la récession.

Cette affirmation, d’une modestie frappante pour l’auditeur à peine réveillé, est la preuve indiscutable que nous avons trouvé notre héros, notre sauveur, notre Pierre le Grand à nous. Et nul doute que nos descendants conteront, aux générations futures, l’extraordinaire odyssée de cet homme qui, contre tous, a réussi à redresser – avec ses petits bras musclés – l’économie du pays, de l’Europe et même du monde entier2. Si, si3

D’ailleurs, à en croire les statistiques économiques, il est vrai que l’économie de plusieurs pays – États-Unis, Royaume-Uni, Suisse… – s’est améliorée et que leur croissance, pour cette nouvelle année, devrait dépasser toutes les prévisions les plus optimistes. Malgré tout, il n’aura pas échappé au lecteur que la France semble échapper à cette embellie de l’économie : au regard du chiffre de la croissance au troisième trimestre de l’année 2013 (-0.1%), le pays paraît ne pas être sensible au redressement économique mondial. Pourtant, on ne peut décemment pas croire que cet échec soit la responsabilité du ministre et plus généralement du gouvernement. Mais il est vrai que toute cette troupe était occupée à sauver le monde…


Sur le web.

  1. Vous pouvez écouter l’interview de Pierre Moscovici à ce lien.
  2. Pour la galaxie, on attend encore les chiffres.
  3. Cher internaute, je te vois rire derrière ton écran.