Investissements : l’Or, l’Art et le Vin pour limiter les soubresauts

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Investissements : l’Or, l’Art et le Vin pour limiter les soubresauts

Publié le 5 janvier 2014
- A +

Un article du site L’Or Et L’Argent

una-evolucion-rentable-copy

La nécessité de diversifier les portefeuilles pousse à chercher des actifs ayant une faible corrélation avec les bourses. La rentabilité et la sécurité ne sont pas des concepts incompatibles. Les investisseurs disposent d’un éventail d’options pour doter leurs portefeuilles d’une composante de stabilité qui puisse les protéger des soubresauts inattendus.

« Il s’agit de pouvoir compter sur des actifs en flagrante décorrélation avec l’évolution des marchés » explique Juan Ramón Caridad, professeur en Master des Finances FIA de l’Institut BME. Selon lui, les différentes formules d’investissement alternatif devraient représenter entre 20 et 40% du portefeuille d’un investisseur moyen.

Ces actifs alternatifs se caractérisent sous les traits suivants, à savoir qu’ils offrent un retour positif, sont orientés vers la préservation du capital et apportent la diversification selon Sergio Miguez, coordinateur du Programme des Investissements Alternatifs de l’IEB. La crise récente a augmenté l’intérêt dans ce genre d’investissements. Et les perspectives font qu’ils risquent encore de gagner du terrain dans les portefeuilles. Il y aura des personnes qui s’orienteront forcément vers ces solutions, et pas forcément vers la Bourse.

Néanmoins, les experts insistent sur l’importance de faire des différences parmi une classe qui intègre des actifs très différents. En Espagne, hormis les biens fonciers, l’or a été l’actif de prédilection des investisseurs en quête de diversification. Sa popularité, cependant, s’est vue tronquée par le fort déclin dont son prix a souffert au cours de l’année 2013 (il a perdu plus de 26% après douze ans de tendance haussière).

Selon Lizette Paternina, directrice générale de lingoro.com, les faibles perspectives de la revalorisation de l’or sur le court terme n’influent en rien sa condition de valeur de réserve.

« L’or est et continuera d’être une valeur refuge pour notre patrimoine et un des meilleurs placements pour diversifier une partie de notre capital. »

Tout comme l’or, durant ces dernières années, il existe différentes formes d’investissements dans des actifs physiques comme les diamants, les énergies propres voire les forêts bien qu’il s’agisse de marchés plus restreints et moins accessibles.

L’art a aussi été un investissement notable pour les patrimoines importants. Carmen Reviriego, présidente de Wealth Advisory Services, explique que sa valeur garantit être un actif très sûr, par rapport au risque encouru, offrant de multiples options (différents styles de peinture, variété d’artistes), très mondialisé et très liquide. Carmen Reviriego affirme que le marché s’est beaucoup professionnalisé au cours de ces derniers temps (selon un indice propre, le Mei Moses) et dit que la prolifération des fonds d’investissements dans l’art rend plus ‘abordable’ son entrée au sein du marché.

Peu liquide

Le vin jouit aussi de cette même reconnaissance d’investissement alternatif. Carlos Andrés, directeur des Investissements de March Gestion, met en évidence les bonnes perspectives des affaires, grâce à la demande croissante de vin de qualité. Néanmoins, Andrés informe que le vin physique n’est pas autant un actif ‘liquide’ –- ainsi, il conseille d’investir dans des compagnies du secteur, bénéficiant des meilleures perspectives du marché (comme le Baron de Ley et CVNE)

En plus de ces options intéressantes, tant Miguez que Caridad défendent la valeur de l’application de stratégies alternatives d’investissements dans des biens publics. Dans celles-ci, seraient prises en compte les tendances tant haussières que baissières, l’arbitrage entre actifs ou les couvertures de volatilité. « La règle des fonds OPCVM permet d’amples possibilités pour mener à bien des stratégies de protection très variées » selon Caridad.

Source : Expansión del inversor. Supplément page 8 y Lingoro.info

—-
Sur le web.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Depuis des décennies, l’État oriente l’épargne des Français vers des secteurs dans le besoin (l’immobilier neuf avec le Pinel, les DOM TOM avec le Girardin industriel, le cinéma d’auteur avec les SOFICA, etc.) grâce à la carotte de la défiscalisation.

Et les Français foncent tête baissée. Une fois de plus, les conseillers en gestion de patrimoine constatent que les Français se sont rués sur tout type de produit de défiscalisation en 2021 pour réduire leur impôt sur le revenu. Ont-ils raison ? Ou s’agit-il d’attrape-nigauds ?

Une dé... Poursuivre la lecture

À quelques mois de l’élection présidentielle de 2022 il est de bonne guerre pour tous ceux qui s’opposent au capitalisme et à la cupidité des actionnaires de dénoncer les pratiques condamnables des grandes entreprises cotées comme les rachats d’actions. Cette dénonciation est d’autant plus performante qu’elle s’appuie sur un raisonnement qui se veut sérieux et compétent. Or, il n’en est rien. C’est ainsi que le journal Le Monde consacrait son éditorial du 24 décembre 2021 à cette pratique condamnable, selon lui, qu’est le rachat d’actions par... Poursuivre la lecture

Par Eddie Willers.

Lorsque je discute avec des amis, revient souvient la réflexion que les riches peuvent rester riches parce que l’argent rapporte naturellement. Malheureusement la valeur ne se crée pas par magie, elle résulte de certains mécanismes qu’il est nécessaire de bien appréhender afin de comprendre pourquoi on gagne ou l’on perd de l’argent.

Dans un monde de déflation, l’argent, entendu comme l’épargne, rapporterait puisqu’avec une même quantité de monnaie vous pourriez acheter davantage de biens ou services. Dans un ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles