« En quête de respect » : la quenelle comme symbolique de l’esprit « anti-système »

La quenelle est une intrusion du réel dans le monde politique.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« En quête de respect » : la quenelle comme symbolique de l’esprit « anti-système »

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 1 janvier 2014
- A +

Par Loïs Henry.

La "quenelle" de Samir Nasri.
La « quenelle » de Samir Nasri.

 

Le grand philosophe Samir Nasri  a récemment déclaré avoir réalisé une « quenelle » non pas comme signe antisémite mais comme symbole de lutte contre le « système ». Venant d’un joueur de football payé plusieurs milliers de livres par les Émirats, la remarque est étonnante mais très révélatrice de l’ère du temps. Ces réactions « anti-système » sont, à mes yeux, des plus inquiétantes. Les prochaines élections devraient en attester.

 

On s’est beaucoup attardé sur l’antisémitisme latent que l’on trouvait derrière la quenelle — comme pour rejouer l’histoire. Comme disait Marx, l’histoire se répète toujours : après le tragique, on observe la farce. Les « experts » bataillent : nazis, pas nazis, Auschwitz, pas Auschwitz ? Si personne n’a l’air de s’accorder sur cet antisémitisme, tous les « quenelleurs » se sont justifiés de leur geste en rejetant l’antisémitisme et en mettant en avant leur rejet du système. Si toute attaque contre la communauté juive doit être impérativement condamnée, et surtout réprimée, il semblerait que ces spécialistes soient passés à côté des enjeux levés par la quenelle et revendiqués par tous les fans de Dieudonné. Cette lutte semble menée contre un ennemi, contre un adversaire mortel qu’il faut impérativement détruire (dans un esprit de dialectique un peu douteux). Il a un nom un peu obscur et même pas clair pour ceux qui le prononcent : le système. La « dieudosphère » semble convaincue, dans un libéralisme de comptoir, qu’il y a un système en place, qui opprime le faible au profit du fort, qui exclut le modeste des hautes sphères de la société, qui s’acharne contre le « bon peuple ». On pourrait m’objecter que les « dieudofans » sont, fort heureusement, encore peu nombreux et que cette tendance ne se décrit pas distinctement. Je répondrais à cela de manière très claire : le ras-le-bol fiscal et la révolte des bonnets rouges attestent eux-aussi de cet esprit anti-système. Si nombre de libéraux pensent, à juste titre, que les impôts sont trop élevés en France et que l’État n’a pas à exercer une telle pression sur les ménages et les entreprises, les « quenelleurs » remettent, eux, en doute l’allocation des dépenses de l’État, et donc, l’utilité et la nécessité même de tout impôt. Sur une vision mondiale du phénomène, les mouvements « Occupy Wall Street » des « 99% » contre les « 1% » ont le même impact et représentent le même malaise.

Dès lors, quand on en vient à croire que tout est fait par les « 1% » pour nuire aux autres, qu’on en vient à croire qu’une superstructure existe pour faire du surprofit sur le dos des plus démunis et qu’on remet en cause l’utilité même de l’impôt, c’est que le problème est profondément ancré dans la société et extrêmement inquiétant. Lors de la révolte des bonnets rouges, les spectateurs d’une chaine d’info en continu ont pu assister à une scène horrible dans laquelle le jeune journaliste de la chaine présent sur place se faisait littéralement agresser par les manifestants qui parlaient de lui comme de la « pute du système ». Ce mot revient sans cesse dans la bouche d’un plus grand nombre d’individus sans que l’on comprenne trop pourquoi il s’est ainsi imposé et surtout, sans que les pouvoirs publics ne prennent conscience du problème. Je crois qu’il faut comprendre que le problème politique que nos sociétés traversent est structurel et que sa résolution ne passe pas par des mesurettes et par des réformes d’ajustement, dont l’objectif est de tout cacher derrière le tapis en priant pour que personne ne fasse le ménage trop vite, mais par une transformation totale du politique.

C’est parce que l’UMP est absolument incapable de tirer les leçons des mouvements de contestation que je pense qu’elle sera balayée aux municipales. Le Front National entretient lui-même la lueur de la lutte anti-système avec la popularisation du fameux « UMPS » regroupant ensemble deux partis, pourtant antagonistes sur de nombreux points, pour mieux laisser la plèbe hurler au « bonnet blanc, blanc bonnet ». Le Front National, absorbé par ses ambitions démentes, n’a pas compris qu’au pouvoir, il rejoindrait vite les partis institutionnels dans la classe des « partis du système ». L’UMP a cru que les mouvements de contestation contre Hollande étaient uniquement destinés aux socialistes et à leur politique sans comprendre qu’elle était tout autant rejetée par ces gens qui agiraient de même si l’UMP était au pouvoir. L’UMP peine à établir une opposition crédible car elle ne parvient pas à saisir que le politique se fait désormais sans elle, qu’elle perd chaque jour plus de poids politique et que de nombreux citoyens considèrent que « le système ne veut pas d’eux, donc ils ne prennent plus part au système ». Cette situation est très inquiétante pour le monde politique français et il est sidérant que personne ne semble prendre la mesure du danger que cela représente pour la démocratie. La démocratie meurt de l’absence de légitimité qu’elle semble porter, elle meurt quand le principe du « chaque voix vaut l’autre » est remis en cause avec l’idée qu’il existe une superstructure qui règle le politique quoi qu’en dise le citoyen. Dès lors, l’UDI aussi ne parviendra jamais à proposer quoi que ce soit qui tienne debout car elle est condamnée à être un « parti du système » de par son positionnement pro-européen, l’Europe étant vue — en partie à cause du manque de démocratie européenne et du peu de respect que l’Europe accorde aux souverainetés nationales — comme la matérialisation de ceux qui établissent ce système. C’est pour ces raisons que l’UMP et l’UDI prendront, à mes yeux, une raclée aux prochaines élections et qu’il faut s’attendre à voir l’extrême gauche (qui propose une VIe République, cela n’a guère de sens mais cela laisse penser qu’il va y avoir du changement) et l’extrême droite prendre des points mais surtout constater une abstention record.

De plus en plus de Français parlent des « politicards qui ne pensent qu’à s’enrichir sur le dos du contribuable » et on peut constater en effet que de nombreux barons locaux sont installés partout en France. Les « quenelleurs » n’ont plus confiance en leurs possibilités de « mobilité sociale ascendante nette » (en gros, l’ascenseur social semble en panne) et ont l’impression que leur voix ne compte plus, qu’il n’y a plus de démocratie directe. Peut-être que le problème de la Ve République est qu’elle ne parvient plus à intégrer les masses dans le champ politique (est-ce une conséquence des lois de décentralisation de Mitterrand ?). Si elles élisent le Président de la République, elles ont l’impression de ne plus avoir de pouvoir sur le politique pendant les cinq années qui suivent et c’est peut-être tout le sens de la quenelle. Le Conseil régional, le Conseil général, les cantons, les circonscriptions, tout cela n’a que peu de sens auprès de nombreux Français qui voient en ce découpage administratif plus du « fonctionnaire bien payé » qu’une expression de la démocratie.

La raison en est que le local n’intéresse plus, que les politiques locaux n’ont aucune emprise ni même aucune connaissance de leur propre terrain pour la grande majorité. Ils « s’embourgeoisent », ils se « nationalisent ». Aujourd’hui, un député n’est pas un représentant de sa circonscription, il est le représentant d’un arsenal national qui se positionne ou dans la majorité, ou dans l’opposition. Il ne vote pas pour l’intérêt de ses électeurs mais il se fait élire pour être présent sur le plan national, comme un faire valoir. La raison principale de cette centralisation du politique dans un régime qui s’est décentralisé réside peut-être dans les nouveaux moyens de communication qui sont centrés sur le monde politique : les chaines d’info en continu et twitter. Le centre du politique est la petite polémique, le politique s’exprime aujourd’hui en 140 signes et hors de tout contexte. À ce compte, il faut chercher à faire le « buzz », il faut s’inscrire dans ce qu’on pourrait appeler, comme c’est dit dans le langage courant, la « politicaille » qui énerve tant les Français. Le monde politique semble s’enfermer dans un monde à lui et se désolidarise du monde réel, un peu à la manière de ce que la finance a connu avec internet et les nouvelles technologies. Le monde politique croit aujourd’hui que la vie des gens, que les grands enjeux se jouent sur twitter et sur les chaines d’infos en continu alors que ces deux réseaux de communication sont utilisés quotidiennement par les mêmes acteurs du monde politique. Les Français qui cherchent à boucler leur mois accordent souvent bien peu d’importance à la petite phrase ou au « dérapage » du député de tel petit département mais ils aimeraient que ce député écoute plutôt leurs problèmes. Au fond, la quenelle c’est peut-être ça. Un moyen trouvé par certains pour utiliser cette sphère politique, qui se détache du réel et qui dialogue avec elle-même, en faisant le « buzz » à travers une photo qui se propagera sur tous les réseaux du politique. La quenelle est, au fond, une intrusion du réel dans le monde politique. On a trop vite voulu croire que twitter et les chaines d’info étaient la nouvelle télévision et la nouvelle radio.

Quand le politique crée des réseaux de communication qui ne communiquent qu’avec lui-même, il perd le contact avec le peuple. Ce dernier est alors enclin à croire qu’il y a un « système » qui tourne tout seul, qui tourne sans lui et qui ne veut pas de lui. Le sociologue Philippe Bourgois avait étudié les banlieues new-yorkaises et avait remarqué que les populations étaient marginalisées du politique, qu’elles ne croyaient pas dans le politique et se pensaient ni voulues, ni désirées par le « système » que le champ politique représentait. Il avait trouvé un titre qui faisait le bilan de cette critique du système et de l’aspiration de ces individus : « en quête de respect ». La quenelle est peut-être la matérialisation symbolique de cette éternelle rengaine de ceux qui se sentent abandonnés par le politique.

N.B : Je condamne à titre personnel la pratique de ce geste que je n’utilise pas, ne croyant pas à l’existence d’un système mais plutôt à un malentendu entre le politique et le réel. La « quenelle » est évidemment aussi réalisée à des vues antisémites par une minorité qui doit être condamnée et combattue, mais je crois qu’il faut se garder de réduire le mouvement à une vaste répétition antisémite au risque de le renforcer et plutôt chercher à comprendre le malaise qu’il exprime.

Voir les commentaires (64)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (64)
  • Trop facile ça, le « système’
    ça fait racaille de banlieue à fond dans le rap, ceux qui dénoncent le « système »

    C’est quoi ça le système ? ça représente quoi ? Eux-mêmes n’en saurait rien si on leur demandait.
    Pour moi c’est un geste 100% anti-sémite, il ne peut être rien d’autre vu qu’il n’y a pas de « système », c’est une entité imaginaire que ces dénonciateurs ne savent même pas décrire.

    • Mauvais réveillon ? Alcool frelaté ?

      Car enfin le Système vous le connaissez bien ; vous êtes dedans.

      Le Système c’est la mafia, bien privée, qui se dissimule sous les oripeaux du « public », pour pousser ses privilèges, via le clientélisme et la rapine fiscale (AKA « la tonte »).

      Vous êtes un serf, monsieur, comme nous, donc vous êtes partie prenante du Système.

      Si vous ne le saviez pas, ou si pire encore vous faites semblant de ne pas le savoir, alors on se demande ce que vous faites sur un tel site.

      La « quenelle » est un bras d’honneur.

      Mais comme l’écrivait très justement un avocat hier… c’est le contexte qui permet de comprendre.

      Une quenelle (OU UN BRAS D’HONNEUR) devant l’Elysée ou devant le siège de la CGT à Montreuil, ou devant le monument aux morts de la Shoah… n’a pas la même signification.

      Un collégien devrait pouvoir le comprendre, non ?

      Donc, au nom de quoi vous qualifiez la quenelle de « geste 100 % antisémite » ?

      • C’est un geste inventé par Dieudonné, qui ne fait plus d’humour depuis longtemps mais est devenu un anti-sémite notoire.
        Si soudainement plein de gens faisaient le salut nazi, ils auraient beau dire que c’est « anti-système » ça n’en resterait pas moins un salut nazi, avec tout ce que ça implique.

        Un geste anti-système je veux bien, mais par quelqu’un d’autre, car Dieudonné reste un intermittent du spectacle, dont on sait comment ils sont avantagés par ce même système, ce gars est subventionné par l’état et est pote avec les Le Pen, candidats d’un étatisme encore plus fort.

        Bref, geste non crédible et à la signification nauséabonde.

        Qu’on laisse les juifs tranquilles, ils ne sont que 16 millions sur une planète de 7 milliards, c’est une obsession franchement malsaine. Surtout qu’en France on ne les entends pas.

        • Qui sont les nazi dans cette affaire ? Les maîtres quenelliers qui expliquent que leur geste est un bras d’honneur au système et à leurs représentants ou les représentants du système qui veulent interdire ?

        • « Surtout qu’en France on ne les entends pas. »
          Vous étiez crédible, jusqu’à cette phrase.

          • Oh mais je suis toujours crédible mon cher.
            Les juifs de France je n’entends jamais parler, sauf quand il y a des attaques contre eux.
            Ils sont intégrés, discrets, bien éduqués.

            Si vous entendez parler d’eux souvent, en France, c’est que soit vous les espionnez soit vous hallucinez.

        • « Surtout qu’en France on ne les entends pas. »
          Haha énorme ça.
          Vous voulez qu’on fasse la sociologie des médias. et de la publicité. (par exemple :D) ?

        • « ils ne sont que 16 millions » au risque de passer pour un anti-sémite (plutot facile par les temps qui courent), je pense que c’est un gros chiffre 16 millions de personne. Une vie ne suffirait pas pour parler à chacune de ces personnes. Je pense que c’est pas mal du tout.

          Je doute que les spectacles de dieudonné touchent une quelconque subvention. Dieudonné s’en vante d’ailleurs.

          • 16 millions, ça fait fort peu quand on compare aux 2 milliards de chrétiens ou quasi 2 milliards de musulmans, et même comparé aux hindous et bouddhistes. Et en plus ces 16 millions sont répartis un peu partout sur la planète, même aux USA les 7 millions de juifs sont éparpillés un peu partout.

      • Parce que c’est un geste antisémite et le système que Dieudonné, Soral et Faurisson dénoncent , c’est le complot juif. Voilà une idée qui n’est pas bien neuve. Ce pauvre taré de Dieudonné va même jusqu’à dire que les attentats du 11 septembre n’ont jamais existé et relèvent du même complot.
        Allez voir sur youtube ses vidéos, c’est à vomir tant sa haine est profonde.
        Alors tous ceux qui font croire ou qui se persuadent qu’il s’agit d’un geste anti-système, savent au fond ce qu’il en est vraiment.

    • Et oui, c’est du racisme, d’ailleurs tout est racisme aujourd’hui, même quand les races ne sont pas concernées.

      Le problème quand on passe sont temps à inverser les valeurs, c’est qu’on ne sait plus quoi veut dire quoi.
      Et donc, on fini par dire n’importe quoi.

    • Le « système » ça parle à tout le monde au contraire, du coup les gens font des quenelles sur un malentendu : ils ne partagent pas la même définition du système que Dieudo et sa clique.
      Pour un coco ce serait probablement la finance, les grands patrons etc …, pour Dieudo c’est la conspiration sioniste, Israël et les pauvres palestiniens.

    • Merde, je crois que j’ai déjà fait des quenelles :S Est-ce que ça veut dire que je suis devenu antisémite ? Aidez-moi, j’ai peur, je ne veux pas devenir un antisémite. Y a-t-il un geste de l’anti-quenelle pour revenir sur le passé ? Je ne sais vraiment pas quoi faire, j’ai l’impression que la haine m’envahit : je n’aurais jamais dû toucher mon épaule !!

  • Encore une polémique créée de toute pièce pour détourner l’attention de nos vrais problèmes ! Montée de toute pièce par certains médias qui ne savent rien faire d’autre ! Et surtout qui ne comprennent rien.
    Pour ma part, je ne connais pas Dieudonné et ne le suis pas mais je le soutiens car je devine qu’il y a qqch d’autre ! Que ce « système » nous trompe.
    Mais je ne voterai pas pour un des partis en présence aux élections. tous les memes : en quete de notre argent et sans aucune vision. donc abstention. Et lorsque l’abstention représentera 80% des votants, j’ose espérer que ces incompétents se poseront des questions… un reve surement !

    • Oui il faut s’abstenir massivement pour leur ôter toute légitimité.

      • NON ! Il faut voter massivement contre les partis du système, au moins au 1er tour des municipales.
        Au 2ème, choisir un maire qui n’est pas poursuivi en justice pour corruption, affairisme ou copinage.

        Pour les européennes, voter plutôt contre la clique des politiciens européistes, ce ne sont que les marionnettes carriéristes des bureaucrates de Bruxelles qui détruisent les Etats-nations avec la préférence immigrée.

        Rendre le pouvoir au Peuple de France = exiger la mise en place dans notre pays du système de Votation, comme en Suisse !

  • Tout à fait d’accord avec cette phrase : « Quand le politique crée des réseaux de communication qui ne communiquent qu’avec lui-même, il perd le contact avec le peuple ». Ce fait est dû en partie à la gentrification massive de Paris, à la décentralisation qui a produit des « roitelets » dont leurs seuls objectifs est de faire rentrer leurs proches dans les administrations locales et à subventionner à tour de bras pour se faire des obligés, etc.
    Cependant, votre texte est ambigu, car si la sphère politique tourne sur elle même depuis quelques années il faut en tirer la conclusion logique qu’il s’agit là d’un système autonome. Et d’où par réaction la naissance d’une rhétorique « anti système ».

    • Très juste, bravo!

    • C’est exactement ce que dit l’article je crois ! Il me semble qu’il dit que le politique s’est perdu et qu’il engendre forcément ce genre de réactions « anti-système ».

      Après la question est à poser dans l’existence ou pas du « système ».

  • Article sans intérêt aucun, qui essaie de nous faire passer un geste antisémite pour un simple geste anti système…

    • Réaction sans intérêt, qui veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes et un geste vulgaire pour un salut nazi.

      Je ne suis pas un fan de Dieudonné (voir ma précédente réaction), mais cette propagande « nazificatrice » d’un geste bas de gamme commence à me fatiguer.

    • Serieusement, laissez les nazis dans leurs tombes, arrêtez de les ressortir comme des épouvantails chaque fois que quelqu’un ouvre la bouche ou tends le bras.

  • La quenelle n’a pas été inventée par Dieudonné!! Qu’il l’ai rendue célèbre soit! Mais il y en marre que tout tourne autour du sémitisme ou de l’anti sémitisme dans notre société montre la limite du débat…Personnellement je m’en tape , j’ai d’autres valeurs et d’autres références (et c’est mon droit dans la mesure où je ne n’emm.. personne). Je suis content que l’on ait trouvé un autre moyen de dire, montrer et d’exprimer brièvement et clairement son mécontentement. Le limiter sous prétexte d’un autre message n’est il pas justement une forme de censure qui se cache…Sinon trouvez moi une autre forme d’expression ; le bras d’honneur étant par trop galvaudé…et à portée plus limitée.

  • Dieudonné est ouvertement antisémite, il suffit d’aller sur Youtube pour s’en convaincre. Mais lorsqu’ il passe chez Taddéï, on lui donnerait le bon Dieu sans confession.
    Dans le genre faux-cul il détient la palme avec Tarik Ramadan.
    Alors écrire un aussi long article sur la quenelle, me consterne!!!

  • Dans la vision du monde des Dieudonnée, Soral et compagnie, « le système » est un synonyme de « complot américano-sioniste ». C’est comme ça qu’ils le définissent eux-même !

    Ils utilisent le mot sioniste au lieu de juif (et encore pas toujours), mais le concept derrière est toujours celui d’une corruption omniprésente et omnipotente imputable aux juifs organisés, qui a toujours été le caractère définissant de ce qu’on appelle l’antisémitisme.

    Ils sont économiquement marxistes et ne diffèrent des communistes que par leurs positions conservatrices et nationalistes sur la religion, l’ancien régime, le militarisme ou les frontières. Ils sont à l’opposé des libéraux sur le diagramme de Nolan, étatistes économiquement et conservateurs sur les moeurs.

    Surtout ils ne détestent rien plus que les libéraux et le libéralisme, qu’ils ne voient comme un produit idéologique de domination imposé par les juifs et les francs-maçons pour servir leur intérêt.

    Les traiter comme des amis objectifs au prétexte qu’ils dénoncent « le système » relève du plus total aveuglement. Ils entendent ce terme d’une façon totalement différente de la nôtre !

    • Magnifique post qui explique toute la visionné de ces individus.
      Ces gens là ne défendent pas la liberté, mais le totalitarisme.

    • 100% d’accord Samahell, les libéraux n’ont rien à voir avec ces haineux.

    • Bravo Samahell pour votre post, complètement +1

    • C’est tout à fait vrai, seulement plutôt que de parler du geste en lui même ou des idées de ces personnages, il est sidérant de voir que le débat ne tourne pas autour de la menace à la liberté d’expression que ces énergumènes et le gouvernement actuel représente. La poutre est tellement grosse que ça en devient sidérant. On fait monter le FN avec cette affaire, histoire de vider ce qu’il reste de droite dure à l’UMP (et donc de dernier marqueur de «  » » » » » » » »droite » » » » » » »(O_O) »). Et au passage, on formate les cerveaux à la haine rapide et subliminale de ceux qui ont des opinion différentes , quand bien même celles-ci sont fondamentalement…malades. Aux dernières nouvelles, ce sont les gosses de Dieudonné qui sont menacés, ce sont ses techniciens de tournée qui se font tabasser, et c’est (toujours en repoussant leurs idéologies) Soral qui se fait régulièrement agressé dans la rue. Hors la victimisation de ces personnes ne le arrêtent plus, cela au contraire les renforce, en les posant en incarnation physique d’une forme de rejet du « système ». Même si sur le fond, nous sommes d’accord, ils ne le sont en rien, vivant allègrement du pognon bien acquis du méchant système capitaliste. Oublions les, ou parlons avec eux pour faire revenir à la raison les 0.00001% qui ne sont pas dans une logique sectaire. Le reste peut bien aller chanter en choeur en slip ich lebe mein führer, en s’en balance la coquillette sous l’oreiller.

  • A même titre que le sionisme ou la franc maçonnerie, l’étiquette « système » colle sur un ensemble d’acteurs sociaux au pouvoir varié mais qui partagent ce point commun de faire leur gras sur le dos de plus faibles plutôt qu’en produisant des richesses. La façon de les imaginer en réseau ou complot résulte de l’opacité que les gens de pouvoir entretiennent sur leurs relations, le lobbying en est un parfait exemple.

    Même si cette conception de réseau ou complot reste mal formulée, l’individu reste sensible à l’illégitimité de ceux qui l’oppressent (le pressent) et, ne vous trompez pas, vous auriez tort de ne prendre les quenelleurs que pour des décérébrés : quand quelqu’un adresse une quenelle il sait à peu près pourquoi et pour qui il le fait.

    La quenelle est le nouvel avatar du bras d’honneur, du doit tendu ou de l’enculé lancé à un enculeur. Une modalité du cris de souffrance qu’il vaut mieux écouter que ridiculiser ou diaboliser.

  • Article indigent. je m’explique : l’article premier indique « si tu sais pas, tu dis pas ! ». Notre journaliste en herbe se lance bien imprudemment dans une production de lignes sans texture, ni matière, ni confiture non plus… Mais que sait-il ? A priori rien mais en parler c’est bien.
    Non, trois fois non. Vous vous engagez (à tort) sur le périlleux chemin des choses révoltantes et d’ailleurs une fois le texte fini les contractions abdominales vous rappellent à l’ordre et vous nous pondez moult fadaises pour dire que Vous ne pensez pas que…
    Mieux, vous condamnez la chose ! Quel pitre, quel mal de vivre, quelle faiblesse, quelle bassesse…
    Mon bon monsieur, vous nous offrez un magnifique : « La « quenelle » est évidemment aussi réalisée à des vues antisémites ».
    Tout est dit ! Alors pourquoi vous répandre ainsi sur un sujet que vous ne maîtrisez absolument pas ?

    A la fin vous paraissez tel le triste sire, le manipulé, le sans consistance, creux, vide d’idée comme de vie.
    Vous êtes une concentration du rien, le nihil extrême, l’absence de matière.

    Poursuivez donc vos « études » car le chemin est encore long qui vous mènera vers la lumière.
    Cordialement.

    • Mais soyons clairs ! C’est l’arbre qui cache la forêt !

      Moi j’aime la France et les français. Pour autant, on se sentirait mal d’arborer le drapeau de notre pays ! Et pour quelle raison ?

      Je n’aime pas que l’on transporte sur notre sol les problématiques de pays tiers ; c’est clair ? Donc les gens qui ne sont pas contents de vivre ici où nous les avons accueillis ont le choix où aller sur cette terre et ses 190 pays sans m’ennuyer plus aujourd’hui qu’hier et encore moins que demain.
      Pire, certains l’ont facile de s’abriter derrière des mots comme d’autres de fabriquer artificiellement d’autres maux. Qu’ils aillent jouer à je te tiens par la barbichette chez leur mémé…

      Qu’ils cessent de remplir notre vie quotidienne, surtout quand ils ne sont qu’un petit nombre, au pire quelques %. Et cela vaut pour tous, comiques ou pas, cheveux courts comme longs, qu’elle que soit la couleur de peau.

      Et que chacun garde ses croyances dans la sphère privée.

  • Que le crif…fasse interdire le signe de croix.!…je n’aime pas les Sionistes…et le Nazisme..et le fils de MON…Dieu est juif ..la quenelle est pour moi un manche d’honneur dans le prose de ces messieurs…les grands moralisateurs..

  • Dieudonné ne me fait pas rire avec son humour lourdingue et très douteux. Mais ce ne sont que des paroles et un geste vulgaire. Et je préfère un excès de liberté d’expression à un excès de censure…

    Par contre, les FemHaine commettent des actions violentes, obscènes, injurieuses et illégales ! L’affaire Dieudonné semble être un drame national, et Valls s’en mêle. Et pour les FemHaine ? Valls s’en fout : elles semblent au-dessus des lois ! Pas une minute de prison, pas même de garde à vue pour ces extrémistes, alors que Nicolas a passé 23 jours en prison pour son opposition à l’ignoble loi Taubira !

  • Laissez tomber Tyrion, il n’y a rien à faire contre cette hystérie au sujet de la « quenelle », et de l’antisémitisme qui serait généralisé (!) dans ce pays.

    C’est de l’hystérie et du fanatisme.

    Moi je reviens aux fondamentaux :
    -un type qui met Valls et sa clique sous pression attire ma sympathie

    -que ce type soit secrètement, honteusement, faussement ou publiquement antisémite, je m’en contrefiche. C’est son problème pas le mien, si cela est avéré.

    -qu’il soit avec Soral pas vraiment un libéral… là encore, pas grave.

    J’aimerais QUAND MEME vous rappeler contre quoi nous nous battons… le Système que beaucoup s’obstinent -bêtement- à nier… est bien réel. Et il est puissant.

    La manif pour tous ? Hein? Vous avez déjà oublié ? Le pouvoir corrompu qui matraque et embarque au poste des ado, des adultes, des femmes qui portent… un simple t-shirt ?

    Le pouvoir mafieux qui utilise l’arme fiscale contre tous ses ennemis (« tu le sens mon contrôle ? »).

    Le pouvoir mafieux qui ment, biaise, manipule en permanence (« l’inversion…. ») ?

    Bref, mes chéris vous êtes totalement à côté de la plaque. Ce pouvoir est fondamentalement dangereux.

    Et pour le détruire il va falloir autre chose que du thé à la bergamote, et des vieilles filles qui s’offusquent des « quenelles » de Monsieur Dieudonné. Okay ?

    Dieudonné est un allié objectif, car il a un pouvoir disruptif important.

    CQFD.

    • Tout à fait d’accord avec vous, Christophe. J’en ai rien à battre que Dieudonné soit antisémite. Ce qui me plait chez lui c’est qu’il fait « ch..r’ le système comme il le revendique dans ses vidéos. Rien que pour ça et rien que pour tous les cris d’orfraie poussés par la bien-pensance, je lui tire mon chapeau. C’est un vrai provocateur et lui, il prend de vrais risques.

      • Ben oui, de vrais risques, un vrai résistant le bonhomme !
        Il doit affronter la terrible CIRCULAIRE envoyée aux préfets par M. Valls pour leur dire de…continuer comme avant !
        Sa vie est tellement menacée par le CRIF, la LICRA et la LDJ qu’il se produit au théâtre plusieurs soirs par semaine !
        Il est tellement oppressé par le système que ses vidéos sortent tranquillement sur youtube, sur dailymotion, qu’il organise tranquille des fêtes de la Quenelle, et vend peinard avec son poto Soral un joli paquet de produits dérivés aux gogos.
        Et pas même un contrôle fiscal.

        Tu la sens l’oppression là ? La quenelle de 175, c’est à des crédules comme vous que Dieudo la met, de gentils bouffons qui se croient résistants à peu de frais.

        Cessez s’il vous plaît de salir le mot « résistant » en l’appliquant à ce personnage.

        • Dieudoné est bien plus malin que l’on veut bien le croire. Il exploite le coté rebelle de certains pour se faire des quenelles en or à chaque repas.

          Les dindons ne sont pas ce que l’ont croit. Il se représente dans des théatres et des salles subventionnées, qui tournent avec des intermittents qui bénéficient d’un régime social fort sympathique etc … etc … Bref, plus ancré que Dieudonné dans le système, et bien, il n’y a que les politiques.

        • Quand on entend les cris d’ orfraie poussés par la majorité des journaleux et même des commentateurs ici, oui il fait c…r le système. Où ai-je parlé de répression ???

      • Sur le sujet en question je ne peux que remarquer que toutes les personnes rencontrées en privées qui font la quenelle ou s’en réfèrent sont objectivement antisémites et parlent bien d’un système contrôlé par les Juifs. Je ne crois donc pas aux naifs dans cette histoire.

        En revanche ce qui m’afflige c’est de voir un pays plus soucieux d’interdire la liberté d’expression de Dieudonné que de prôtéger celle d’un Desproges dont les sketchs ne décelaient aucune ambiguité. Qui veut faire le bien peut aussi faire le mal. Que les gens du CRIF méditent cela.

        nb: Le président du CRIF a clairement expliqué qu’aujourd’hui il ferait également poursuivre en Justice le sketch de Desproges. Et il ose mettre sa dérive liberticide sur le dos de la Crise.

    • Christophe, si le « système » existe, vous saurez sans doute m’expliquer de quoi il s’agit. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire parviennent aisément.

      Ou alors c’est un fouillis vague, un anti-concept destiné à éviter de réfléchir aux détails de la réalité et à se fantasmer comme luttant contre un démiurge maléfique. En général, cette phase prend fin autour de quinze ans d’âge mental. En général…

    • Sauf qu’il a besoin de fric pour vivre ………..

  • Deodat…a dit.. » Même si c’est  » je te la met dans le cul »…la quenelle ne sera jamais plus vulgaire que le discours de François Hollande de Nicolas Sarkozy ou de ceux d’avant et de ceux d’après. La vraie vulgarité est démasquée par cette vulgarité potache et il sont piégés »

  • Si c’est de l’ordre du symbole ce n’est pas une intrusion dans le réel, c’est une intermitence de la projection sociale et du désordre qu’il inspire qui se barre en quenouille.Le sinistre dieudonné est en quelques sorte la fiche qui se branche sur la prise électrique .. Cet apprenti de Valls tombe dans le panneau de la narration forcée,thème milles fois employés chez les neo conservateurs américains par exemple ,mais trotskysme original oblige ..LOL

  • originel pas original.. comme la quenelle

  • A tous ceux qui disent que Dieudonné est un « allié objectif »: mais LOL, le mec est juste un énorme socialo antisémite, écoutez un peu ses vidéos, il est haineux au possible contre les juifs (qu’il qualifie, dans une vidéo que j’avais vue il y a longtemps, de « chiens », et ce en parlant bel et bien des juifs, et pas des « sionistes »). Il passe son temps à réclamer des « réparations » pour les Noirs (donc des impôts, ce qui relève de la spoliation pure, puisque personne de vivant dans ce pays actuellement n’a jamais mis de Noirs en esclavage, et aucun Noir vivant actuellement en France n’a jamais été esclave des Blancs).

    Dieudonné fédère toute la racaille de banlieue derrière lui, ses amis sont des marxistes, des suprémacistes noirs ou des islamistes. Pour avoir beaucoup visionné ses vidéos, je vous affirme qu’il suinte la haine des juifs et des libéraux.

    Alors comme je suis pour la propriété privée, je trouve scandaleux que Valls prétende « interdire » ses spectacles, tant qu’il les fait dans des salles qu’il loue, ou dans la sienne tout simplement, puisque c’est chez lui, mais arrêtez de dire que c’est un génial provocateur. C’est un mec limité intellectuellement, et qui a adopté les doctrines politiques universellement et intemporellement adoptées par les ratés et les médiocres: l’antisémitisme et le socialisme (« réparer » les Noirs etc.).

    Un mec comme lui et ses potes Soral au pouvoir, ce serait l’horreur totale, pire que Mélenchon et Marine Le Pen réunis.

    Lorsque Dieudonné et ses fans parlent du « système », ils parlent en fait des « banquiers sionistes » et des « sionistes » qui seraient partout, et qui seraient responsables de tout. Dans une vidéo de son pote Yahia Gouasmi, une espèce de Chiite d’origine iranienne membre du « Parti antisioniste » (quel nom, mais LOL), le mec, après avoir énuméré une liste des méfaits du sionisme, en vient aux divorces, et dit sérieusement que « Derrière chaque divorce, il y a un sionisme ». Non mais HAHAHA! Voilà les amis de Dieudonné!

    Ce ne sont pas de géniaux provocateurs, ce sont justes des obsédés antisémites, et absolument pas alliés des libéraux, s’ils étaient au pouvoir, ils pomperaient toute votre thune pour la donner aux Blacks et aux musulmans, point.

    Les amis de Dieudo:

    http://www.dailymotion.com/video/x8yku5_parti-anti-sioniste-elections-europ_news

  • On devrait tous avoir le droit d’être ouvertement raciste ou antisémite. A partir du moment où on ne menace personne… La France est vraiment un pays fucké en matière de liberté d’expression.

  • Le simple fait qu’autant de monde prononce et écrit « quenelle » prouve le génie de cet individu;
    qui d’une farce crée une affaire d’Etat.

    • le genie de dieudonné ? tu parle d’un genie sans bouillir…

      s’il ne se complaisait pas dans l’antisémitisme le plus glauque, il y a belle lurette qu’on en entendrait plus parler.

      • C’est la journalites qui se complaisent dans la dénonciation de l’antisémitisme. C’est de la faute dieudo si la presse lui sert la soupe. Et s’il arrive bien à exploiter leur stupidité, alors effectivement il est plus malin qu’eux (sans dire que c’est nécéssairement un génie.).

    • Tout à fait d’accord avec vous, Helena. Il a le génie de la com, et il fait ch..r tout le monde. Chapeau l’artiste.
      Je me moque qu » il soit antisémite, homophobe, islamophobe, xénophobe, antifa, anticapitaliste, antickerical, antifrancmacon, ou que sais-je encore…. Le principal c’est que tout le monde pousse des cris de vierge effarouchee.
      Ca doit le faire pouffer de rire et je le comprends …
      C’est ca la vraie provoc. C’est une tête qui dépasse, et certain voudrait la couper alors qu’ il n’a porté atteinte à la vie, la liberté ou la propriété de personne.

  • Mr Montebourg a posé sa marinière et se lance dans la bataille de la quenelle :

    http://www.lepointgourmet.com/quenelles-giraudet-fabricant-de-quenelles-lyonnaises-16

  •  » samir nasri a déclaré avoir réalisé une quenelle non pas antisémite mais anti-système  »

    surement le système sioniste ?

    ou alors le complot judéo-maçonique ?

    ou alors la finance apatride internationale ? rotchild par exemple ?

  • Encore cette histoire de quenelle.
    Un bras d’honneur voila ce que c’est rien de plus.
    Après elle peut être utilisé contre le système (ceux qui ont le pouvoir) , si ceux qui ont le pouvoir s’inquiètent c’est leurs problèmes car pour moi ce ne sont que des escrocs de haut vol et la ils commencent a sentir le sifflement des balles, voila pourquoi ils bougent dans tous les sens en passant des médias grassement subventionné au politicard qui touche de jolie somme pour des agissement illégales.

  • Par contre, je crois aux e. de mouches !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jacques Clouteau.

Depuis des décennies, et encore plus au moment des campagnes électorales, je trouve que les discours des hommes politiques, qu'ils soient de droite ou de gauche, les compte-rendus des journalistes et les avis des économistes sont d'une exaspérante vacuité lorsqu'ils se mettent à évoquer l'économie du pays.

Je note toujours avec amusement que ces économistes sont en fait des professeurs d'économie dans une quelconque école, ce qui en dit long sur leur contact avec l'économie réelle que nous autres, entrepren... Poursuivre la lecture

zola
0
Sauvegarder cet article

Par Gérard-Michel Thermeau.

Comme toujours avec les éditions des œuvres de notre service public n'espérez pas une restauration. Mais les couleurs un peu passées ne manquent pas totalement de charme pour retracer cette belle époque qui sert de cadre à l'Affaire Dreyfus.

L'Affaire Dreyfus selon Émile Zola

En effet, cette mini-série en quatre parties est centrée sur les dernières années de la vie de Zola et son combat pour l'innocence de Dreyfus. Alors que se profilait l'éventuel abandon du projet de film de Polanski sur l'Affaire,... Poursuivre la lecture

décolonialisme
0
Sauvegarder cet article

Par Marian L. Tupy. Un article de Quillette

Le discours universitaire dominant sur la race soutient que les écarts de richesse et de puissance entre les groupes ethniques résultent de l’imposition, par un de ces groupes, de systèmes sociaux, juridiques et économiques créés pour bénéficier à celui-ci au détriment d’un autre.

Le système colonialiste est largement pointé du doigt comme l’exemple d’un système oppresseur-opprimé. Depuis la résurgence des thèses anticoloniales en Occident et la mise en accusation de « l’impérialisme e... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles