Une histoire de quenelle

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Soral

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une histoire de quenelle

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 19 décembre 2013
- A +

Par Stéphane Montabert.

quenelle
La quenelle, avant.

Pour le commun des mortels, la quenelle est une spécialité culinaire lyonnaise savoureuse à base de semoule de blé dur ou de farine, de beurre, d’œufs, de lait et d’autres assaisonnements.

Malheureusement, depuis quelques temps la quenelle est devenue tout autre chose, un geste antisémite lancé par un certain M. Dieudonné, prétendument humoriste, lui-même courroie de transmission d’Alain Soral, prétendument intellectuel. Les adeptes de la gastronomie lyonnaise leur en voudront éternellement, ne serait-ce qu’à cause de la confusion.

À ce stade une première interrogation saisit le lecteur : la quenelle, antisémite ?

Selon Alain Soral, la « quenelle » de Dieudonné n’a rien d’antisémite. Elle n’est que le symbole de ralliement, potache et subversif, servant à dire « merde au système » (j’avais prévenu, nous naviguons dans les hautes sphères de la pensée). MM. Soral et Dieudonné ont donné une forme visuelle à leur expression, qui consiste à avoir un bras tendu vers le bas et à placer son autre main sur l’épaule. Une forme de salut nazi détourné ou de bras d’honneur modifié, selon les interprétations.

Ont ainsi commencé à fleurir sur les réseaux sociaux une ribambelle de photos en situation où divers individus se livrent le plus joyeusement du monde à des « quenelles » ici ou là (dont beaucoup par des agents de la force publique, des pompiers ou d’autres fonctionnaires, ce qui rend assez piquante leur dénonciation d’un « système » dans lequel ils s’ébattent avec délice).

Mais ces images donnent aussi lieu à pas mal de dérapages, dirons-nous pudiquement. Une quenelle devant une synagogue par des militaires français du plan Vigipirate ? Devant un musée de la Shoah ? Devant un panneau de la Rue « Dufour » ? Un blog répertorie les clichés de ce genre par dizaines. Tous ceux qui se livrent à des quenelles ne sont pas des antisémites patentés, mais on ne peut pas dire non plus de la quenelle qu’elle soit totalement neutre, ceux qui l’ont inventée n’étant pas vraiment au-dessus de tout soupçon.

Soral
Quenelle d’Alain Soral, du parti Égalité & Réconciliation (sic), au mémorial de la « Shoah » à Berlin.
Pure coïncidence.

 

Dieudonné lui-même posait fièrement en faisant une quenelle sur l’affiche de son parti antisioniste

Il n’en fallait pas plus pour que la LICRA (Ligue contre le Racisme et l’Antisémitisme) ne s’empare de l’affaire et ne s’indigne par le biais de son président Alain Jakubowicz. Nous sommes en France : la liberté de pensée n’existe pas, et la liberté d’expression encore moins. La quenelle aurait pu finir par s’étioler et disparaître comme n’importe quel buzz idiot qu’Internet suscite chaque mois, mais non, la vigilante surveillance des gardiens du temple garantit au phénomène un écho retentissant. La quenelle est décrétée antisémite, accomplir une quenelle vaut donc un aller simple vers l’enfer (ou au moins quelques soucis professionnels).

De leur côté, les partisans de la quenelle n’hésitent pas à monter en épingle ces cas pour prouver que le « système » s’évertue à diaboliser et nazifier la quenelle, précisément pour mieux étouffer et délégitimer ceux qui le remettent en cause. Je fais la quenelle, on m’opprime, donc la quenelle gêne ! Donc j’ai raison !

La quenelle n’a rien d’anodin. Je pense qu’il y a beaucoup moins de « quenelleurs » ignorant l’aspect antisémite de leur geste qu’on veut bien le dire ; on se rebelle à peu de frais contre un système, mais aussi un peu les juifs sur les bords.

imgscan contrepoints 2013-2498 quenellePourtant, l’attitude consistant à essayer d’interdire la quenelle est tout aussi grotesque. Outre l’impossibilité de faire respecter une telle interdiction, les adeptes de la force légale estiment-ils vraiment qu’empêcher les gens d’exprimer un geste antisémite supprimera leurs pensées antisémites du même coup ? C’est d’une naïveté touchante !

La société française est percluse d’antisémitisme. L’épisode pétainiste de la seconde guerre mondiale et l’horreur face aux crimes nazis mirent un frein à l’expression de telles opinions en public, mais une bonne partie des Français continua de n’en penser pas moins. Depuis quelques années, l’antisémitisme musulman décomplexé des immigrés et de leurs descendants a donné un nouveau souffle à ce sentiment, s’alliant à merveille à celui des élites institutionnelles à l’encontre d’Israël.

Islam, conflit israélo-palestinien, finance apatride, système politico-économique soi-disant dominé par des groupes occultes, fronde anti-gouvernementale, tout est en place pour une bonne manifestation de quenelles.

Utilisant les menaces et la censure comme un oreiller de paresse, la LICRA et le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) se lancent dans un combat qu’ils ne peuvent gagner. On ne peut pas interdire la quenelle; la censure, toujours et partout, renforce la cible en la faisant passer pour une victime (même les adeptes de la censure anti-nazie feraient bien de s’en rappeler). À la place il faut expliquer, discuter et convaincre. Cela réclame plus d’efforts, c’est certain. Compte tenu du niveau du débat en France, il n’est même pas sûr que cela soit encore possible.

Alors, les quenelleurs continueront à queneller dans la joie et l’impunité, tout émoustillés par le sentiment grisant – et parfaitement illusoire – de défier le monde. Heureusement qu’en France il n’y ait rien de plus urgent.


Sur le web.

Voir les commentaires (113)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (113)
  • interdire la « quenelle » bien sûr que non,
    la mépriser et dénoncer ce qu’il y a derrière oui.

    • La mépriser et la dénoncer, y’en a déjà suffisamment qui le font. J’ai autre chose à foutre.

      S’ils veulent interdire la quenelle, vous me trouverez du côté des quenelleurs, quand bien même je ne m’associe pas à leur combat, au contraire.

    • Dénoncer et faire de la pub aux deux chiures de mouches citées dans l’article ? Sans moi.

  • Que certains utilisent ce geste d’une manière détournée pour camoufler leur antisémitisme réel derrière un antisionisme mal fagoté, c’est certain, mais ça reste avant tout un geste vulgaire qui désigne la profondeur à laquelle on enfonce le bras dans….enfin vous voyez quoi… D’où l’expression « quenelle à l’épaulée. » Du grand art. Mais effectivement y’a un paquet de rouge-bruns qui voient cela comme un double exutoire. De là a justifié l’action de la LICRA, du CRIF et autres associations de lobbyistes à la mord moi le nœud, non. Le geste ne serait pas si « populaire » si ces dernières n’arrêtaient pas un temps soi peu de taper sur ces marginaux. Ça resterait connu dans leur milieu, et inexistant aux yeux du reste du monde…

  • La vraie origine de la quenelle figurative est due à Dieudonné : il utilise souvent l’expression extrêmement poétique « se faire ranger quelque chose dans » pour évoquer l’insertion d’objets dans le rectum, comme métaphore (sans doute en plus odieusement homophobe j’en conviens). Exemple : « qui ne s’est jamais fait ranger un clef de 17 dans le fion, on a un père bricolo et puis c’est tout », accompagné dudit geste de la main.

    En effet, dans ses premiers spectacles et aujourd’hui, il faisait ce geste pour dire « se faire ranger truc dans bidule jusque là », jusqu’à l’épaule. Et cela a in fine donné la quenelle. Personnellement, je vais me confier, car j’en ai gros sur le coeur : je fais régulièrement des saluts nazis lorsque je hèle un taxi, et aussi lorsque j’apostrophe un orateur lors qu’un exposé. Dieu merci n’ai-je encore jamais été braqué, car alors j’aurais fait un double salut nazi (des deux mains.) Depuis 1945, nous sommes tous nazis j’imagine. Du moins, il serait agréable pour certains que nous le soyons tous, afin de pouvoir couper court à toute argumentation.

    Pour finir, j’ai envie de dire : derrière chaque quenelle, n’oublions-pas, il y a un être vivant humain qui a un coeur.

    • J’oubliais : j’en fais aussi pour signaler ma volonté de monter dans un autobus lorsque celui-ci est en passe d’arriver à l’arrêt.

      • The licra says we will protect you
        I don’t subscribe to this point of view
        Believe me when I say to you
        I hope the Nazis love their children too

    • A l’origine, le salut dit « nazi » est en fait le salut romain antique.

      Il faudrait arrêter avec les symboles, car le fait de lever le bras à 45 degrés n’est pas dangereux en soi et il est parfaitement indolore autant pour celui qui le fait que pour celui qui le voit.

      Les nazis s’habillaient en noir. Faut-il interdire les vêtements noirs ? Les nazis portaient des bottes en cuir, faut-il les interdire ? Les nazis avaient l’aigle pour emblème, faut-il interdire les aigles ?

      En revanche, les nazis ont utilisé la propagande et NVB est porte parole du gouvernement Hollande. Les nazis ont inventé les bombes volantes qui sont utilisées par à peu près tout le monde aujourd’hui.

      Les nazis avaient une politique liberticide et meurtrière au nom de leur prétendue supériorité sur les autres peuples, ceci est condamnable.

    • Santurenne laurence
      19 décembre 2013 at 23 h 28 min

      Amusant, mais vraiment ce n’est pas une thématique, on s’en contre fout ! Cdlt.

  • La quenelle « originelle » n’est rien d’autre qu’un grand fist fucking, voire un arm fucking. Pas un salut nazi chépaskoi comme les professionnels de la victimisation veulent le faire croire. Sauf qu’à vouloir le faire croire, il se peut que ça le devienne, repris par des groupuscules aux idées bien tranchées.
    Ce serait un buzz ordinaire si ce n’était pas Dieudonné. Ça aurait autant d’espérance de vie qu’un wazzaaaaaaaa, s’il n’y avait pas tous les médias et associations bien pensantes pour remettre le couvert.
    Le fond de commerce de Dieudonné c’est justement ça et le phénomène de la quenelle n’est pas prêt de s’arrêter tant qu’il y aura la police de la pensée pour l’attiser.

    • C’est justement le but : attiser le phénomène pour ainsi créer de toutes pièces un ennemi de l’intérieur, un épouvantail à agiter à chaque fois que le régime socialiste a besoin de détourner l’attention après une de ses conneries, c’est à dire toutes les trente secondes.

    • A la limite, Vilain Mamuth, la quenelle en tant que geste n’a guère d’importance. C’est « contre qui » elle est réalisée, qui devrait nous intéresser. Et de fait, c’est toujours aux Juifs, sous une forme ou sous une autre, que les dieudonistes et soraliens adressent leur geste. Et après, certains cherchent à expliquer que le geste n’est pas antisémite ; de mon côté, je constate juste l’intention de départ des auteurs, qui me semble détestable.

  • Les leçons de lutte contre l’antisémitisme venu de Suisse ne sont très mal venu. D’abord parce que lorsque les financiers sans visages juifs et autres entrepreneurs cosmopolites(libre échangiste???) juifs se faisait saisir leurs biens, la Suisse ne les a pas aidé. Elles a même dérobé un bon nombre de leurs propriété.
    Pour ce qui est des leçon de liberté, il construise un méga centre culturel musulman à coté du ground zero à New York, mais on ne peux pas construire de minaret en Suisse! Et qui vient d’ essayer de limiter les salaires des patrons??? Je parle même pas des volontés de limiter l’immigration… alors quand on est pas libéral on la boucle!

    • Les Suisses ne sont pas leur gouvernement, pas plus que les Français le leur.

      Quand on est libéral, on reconnait la suprématie de l’individu.

      • Mais Cédric est anti-libéral, pas libéral… Tout s’explique !

      • Non non, l’interdiction des minarets ce sont bien les suisses qui l’ont voulu par votation.
        Mais peu importe je vois pas en quoi les suisses furent particulièrement antisémites pendant la guerre, cela les a peut-être révolté mais qu’auraient-ils pu faire contre les nazis? On ne peut pas reprocher aux gens d’avoir été passifs, c’est un peu facile de le dire maintenant 60 ans après derrière nos claviers.

        • La Suisse a quand même eu le courage de commander un rapport très complet sur la 2e guerre où les conclusions ne sont vraiment pas tendre avec le gouvernement de l’époque et ils l’ont publié officiellement. Les autres pays se sont plutôt empressés de bien cacher la merde sous le tapis.

        • Les suisses ont pas été « passifs ». Mais la guerre c’est toujours plus compliqué alors j’aurai pas du prendre cet exemple. Je voulais juste dire qu’ils ne volent pas au dessus de l’antisémitisme.
          C’est bien un référendum d’initiative populaire qui a bannit les minaret

    • Cédric: « Les leçons de lutte contre l’antisémitisme venu de Suisse ne sont très mal venu »

      Comme ils les donnent a des ex-collaborationniste et ex-esclavagiste ça ne mange pas de pain.
      Votre assertion est du même niveau d’indigence.

      Pour ce qui est du libéralisme comme vous n’avez visiblement aucune idée de qui fait quoi je tiens à vous rappeler le classement de la liberté économique respectivement en Suisse et en France:
      http://www.heritage.org/index/ranking

      Après si vous voulez on peut voir aussi les niveaux de démocratie, de corruption, des prélèvements, le budget, les taux de chômages etc. etc.

      Mais au final ce sont bien des individus qui parlent.

      • @Ilmryn: Faire mieux que la France n’est pas compliqué, mais l’histoire de la Suisse et de son comportement lors de la seconde guerre mondiale est très bien documenté. Et la Suisse était ALIGNE sur les intérêts allemands.
        Il y a eu de nombreuses familles suisses esclavagistes établis un peu partout en amérique du sud.
        Aux classement des l’Heritage fondation Singapour est mieux classé que la Suisse. Singapour y est qualifié de démocratie « nominale ». Que doit on alors pensé de la Suisse?

        @moi: Les individus ayant volés les juifs en fuitent sont bien des individus et condamnable à ce titre. Pour ce qui est du référendum contre les minarets, j’imagine que cela démontre à quel point les suisses sont ouverts…

        @Franz: Je ne pense pas que vous connaissiez quoi que ce soit de mes convictions, mais plutôt que d’affirmer sans fondement vous feriez mieux de demander. J’ai dit que ce représentant de l’UDC devait se la bouclé parce qu’il n’est pas libéral. L’UDC propose de réintroduire de quotas migratoires, est contre les minaret. Il propose aussi de subventionner les familles avec un parent resté à la maison pour s’occuper de ses enfants…(comme c’est mignon). Du grand libéralisme!

        • « @moi: Les individus ayant volés les juifs en fuitent sont bien des individus et condamnable à ce titre. »

          Tout à fait. De simples crimes très ordinaires, qui ne sauraient être reprochés aux Suisses dans leur ensemble.

          « Pour ce qui est du référendum contre les minarets, j’imagine que cela démontre à quel point les suisses sont ouverts… »

          Peu importe. Les décisions prises collectivement ne nous disent rien sur les positions ou les idées politiques des Suisses pris individuellement. Ca nous renseigne en revanche sur l’incapacité de la démocratie directe à la Suisse d’empêcher des prises de décision illégitimes.

          • J’ai dit que l’UDC n’était pas un parti libéral je ne parlais pas des suisses. L’histoire des minarets a été soutenu par l’UDC tout comme le reste c’est pour ça que je l’ai attaqué.
            L’auteur s’exprime comme si les suisses étaient au dessus de l’antisémitisme ce qui est faux. Je n’ai jamais incriminé les suisses dans leurs ensembles, par contre l’auteur lui dit explicitement que les français sont antisémite. « La société française est percluse d’antisémitisme ».
            Ce que les gens ne comprennent au vu des commentaires c’est que l’UDC est un parti xénophobe qui prétend être libéral. Il accuse les musulmans français d’antisémitisme pour les discréditer en Suisse, mais comme ce parti est aussi anti-frontaliers(et donc anti-français), il ajoute aussi que les français non musulman le sont aussi.

            • vous vous trompez, l’udc n’est pas du tout un parti anti frontaliers. vous confondez avec le mcg.
              je suis moi même frontalier, mon patron vote udc, il n’y a jamais eu de problème au fait que je sois frontalier.
              en économie, l’udc est le parti le plus libéral des grands partis qui ont des responsabilités.
              quand au fait de « subventionner » les familles qui gardent leurs enfants à la maison, l’UDC a tout a fait rationnellement constaté que la garde à la maison « subventionnée » revient moins cher que la garde dans des crèches elles aussi subventionnées. bien. il en a ensuite tiré la conclusion logique : pour pouvoir baisser l’emprise de l’état sur le peuple, il faut baisser les prélèvements, donc il vaut mieux permettre à ceux qui le souhaitent de garder leurs enfants à leurs domiciles puisque cela revient à moins cher.

            • Les patrons suisses font face à la hausses des salaire locaux c’est pour ça qu’ils sont favorables aux frontaliers mails l’UDC ne l’est pas. Ils organisent un référendum d’initiative populaire contre « l’immigration de masse », et cela concerne principalement les européen.
              Donner la subvention à un parent plutôt qu’à un professionnel me semble s’écarté de la notion de responsabilité individuel. J’observe qu’il ne propose pas la fin des subventions…

            • les patrons suisses sont pour les frontaliers mais ceux qui votent udc (souvent 30 % de la population) sont contre le programme de l’udc ? étrange comme raisonnement.
              et organiser un référendum d’initiative populaire contre une immigration de masse de peuplement n’a aucun rapport avec une tentative de freiner le nombre sans cesse grandissant des frontaliers qui se trouvent plus heureux de travailler en suisse plutôt que dans leur pays frontalier.
              ça veut dire « responsabilité individuelle » quand on parle d’éducation des enfants ? il faut être un professionnel pour éduquer des enfants ? il faut un diplôme reconnu par l’état pour avoir des enfants ? vous êtes un constructiviste délirant.
              et pour être tout à fait exact sur cette affaire de garde d’enfants, l’udc propose effectivement non pas une fin des subventions, mais une baisse des subventions.

            • @oscarn: La responsabilité individuel c’est un client paye pour un travail. Là c’est l’ETAT qui subventionne un conjoint. Conjoint qui en passant dérobe le travail d’un VRAI travailleur et donc augmente d’encore plus son impact dans l’économie.
              J’ai jamais dis qu’on avait besoin de diplôme pour s’occuper des enfants.
              Ça vous a sans doute échappé le lien entre LIBRE échange et LIBRE circulation des travailleurs? Empêcher les travailleurs de vivre comme ils le souhaitent va juste dégrader la compétitivité Suisse.
              Si par constructivisme vous entendez science, je ne vois pas en quoi c’est en contradiction avec le libéralisme. Pour les théories « naturelles » adressez vous au pape.

          • moi : « Ca nous renseigne en revanche sur l’incapacité de la démocratie directe à la Suisse d’empêcher des prises de décision illégitimes. »

            Coquille, tu as voulu dire « capacité » parce que dans le genre décision illégitime il est difficile de faire pire que la farce représentative française.

            • « il est difficile de faire pire que la farce représentative française. »

              En effet, la France est bien pire que la Suisse. Et donc?

        • Cédric: « @Ilmryn: Faire mieux que la France n’est pas compliqué, mais l’histoire de la Suisse et de son comportement lors de la seconde guerre mondiale est très bien documenté. »

          C’est quel partie de ma phrase, pourtant très simple, qu tu n’as pas comprise ?
          Évidemment que c’est bien documenté et bien connu comme les rafles en France, les dénonciations, l’allégeance de l’industrie à l’occupant etc. etc.

          Mais qu’est ce que ça vient foutre tout ça avec l’opinion d’un citoyen qui n’étais probablement même pas né à l’époque ?

  • Je sus très déçu de voir un tel article sur Contrepoints, défenseur de la liberté et notamment celle d’expression. Cet article ressemble plutôt à ce que l’on peut retrouver sur le journal Le Point.
    La quenelle est un cri anti système et se poser la question de son interdiction est d’une bêtise confondante. Bien entendu, il y aura toujours des crétins pour détourner ce geste pour leurs besoins fachos et antisémites mais dans une grande majorité, la quenelle est un symbole anti système qui fédère des gens de tout bord.

    • Avez-vous lu l’article ? Justement l’auteur dit qu’il ne faut pas interdire la quenelle !

    • Ah, je vois qu’on a du mal à lire. Ravage de l’EdNat ? Filtre idéologique ?

      Pourtant, l’article dit clairement qu’il n’y a aucune censure possible et qu’elle serait inutile et contre-productive. En somme, il demande la liberté d’expression et renvoie le CRIF et les autres dans leurs caisses.

      • « et renvoie le CRIF et les autres dans leurs caisses. »

        Qu’on espère profondément enfouies et en sapin.

      • Quelle analyse ? Dieudonné est au départ un humoriste dont les saillies sont parfois drôles, mais les réflexions politiques et philosophiques du même niveau que Soral (c’est dire).

        • Soral est un sacré hurluberlu: communiste et croyant, fainéant revendiqué, mais activiste energique, antisémite mais aussi antimusulman, nationaliste aprés avoir été communiste, antilibéral aprés avoir été libertaire, il est antitout…

          qui sait, dans 20 ans, pour faire chier le monde, il sera peut-etre tatcherien ?

        • je préfère encore elie simoun: j’ai un copain qui s’appelle alain ( pas soral… ) toutes les fois que je le voit je lui dit: on t’a jamais dit que tu ressembles à alain de loins ?

        • T’es sûr qu’il s’appelle pas François Pérusse, ton copain, yeneralalcazar?

  • Très bon article !
    Toute cette agitation ne peut que renforcer le phénomène.
    D’autant plus que la parole est bridée depuis longtemps sous prétexte de toutes sortes de « phobies » coupables. Les gens commencent à en avoir marre et en tant de crise ont plus tendance à se rebeller.
    Je pense aussi que le fait que la quenelle soit une sorte de bras d’honneur accentue le succès qu’elle connaît.

  • Le dessin est très bon !

  • Juste une petite précision. Dieudonné prétendument humoriste ? C’est l’humoriste qui vent le plus de billet en France. Soral pseudo intellectuel ? C’est un des meilleures vendeur de livre politique sur Amazone. Mon Dieu. Que dois-je comprendre ? En tout cas une chose est sure. La prise de risque ne fait pas partie de votre texte. ABE

    • Soral vends énormément de livre, ça n’en fait pas pour autant un intellectuel, juste un type que beaucoup de gens aiment lire. Tant mieux pour eux s’ils y trouvent leur compte. Et pour Soral s’il en vit.

      Dieudoné ne me fait pas rire. Pas même sa période avec Sémoun. En même temps il y’a peu d’humoristes Français qui me fassent rire. Mais, par exemple, quand on compare un sketch de Dieudonné avec un de Louis CK, par exemple, on se rend vite compte qu’il y’a un gap assez grand.

    • MacDo, restaurateur et artiste de l’art culinaire ? C’est pourtant cette entreprise qui vend le plus de repas.

  • Excellent! Comme quoi n’est pas pseudo-intellectuel qui veut et nul n’est à l’abri de grosses bêtises.

    Cet article, c’est un peu la quenelle qui se demande s’il faut interdire la quenelle.

    Parce que qu’est-ce que Contrepoints.org sinon une splendide quenelle XXL glissée au fil des articles au système collectiviste qui nous oppresse?

    Il est amusant de constater que l’auteur de cet article considère très sérieusement que contrepoints a du poids sur la conscience de ceux qui nous dirige et serait autre chose que de la catharsis. C’est mignon tout plein.

    Il est très amusant de constater que contrepoint concentre tous les libéraux polis et sages, confiant en l’avenir et qui ont les yeux qui brille devant l’innovation technologique et la réussite financière. Mais faut-il rappeler au rêveur que la réalité est bel et bien là! Au même titre qu’on reproche au gouvernement de nier la réalité, les auteurs de ce blog ne devraient pas nier la réalité du système en place, et ferait bien d’évaluer sa capacité à le renverser tout en réfléchissant aux conséquences de ce changement, la manière dont il faudrait l’opérer.

    Les quenellier sont tout simplement vos homologues moins instruits mais tout aussi convaincus, à qui on s’adresse dans un langage qu’ils comprennent et qui les libère parce qu’il met des mots sur leur intuition et les émotions qu’ils éprouvent.

    Le prétendu antisémitisme en France c’est n’importe quoi en 2013 : on a tellement matraqué sur le sujet que prétendre le contraire est soit stupide soit insultant. D’ailleurs la quenelle en est le bon exemple : on leur a dit « faites des quenelles au système, vous allez voir, ils vont dire qu’elle est antisémite pour l’interdire » et c’est ce qui s’est passé.

    Dieudonné et Soral ont des raisons personnelles légitimes de détester ceux qui orbitent dans le CRIF, la LICRA, et dans les CA d’à peu près toutes les chaînes de télé : ce sont eux qui ont essayé de les mettre à mort professionnellement quand ils ont manifesté leur opinion de rejet profond de l’état d’Israel et de son comportement en Palestine, et ils font précisément bien la différence avec les individus de confession juive. Il ne faut pas confondre la haine que les BHL, les Attali et autres Haziza leur inspire et la haine indifférenciée du juif qui, elle, est intolérable et effectivement assez franchouillarde et problématique.

    D’ailleurs le plus comique, c’est que pour qui s’est tapé l’ensemble des vidéos de Soral, qui est la base intellectuelle, on voit bien qu’il essaie de canaliser l’antisémitisme primaire d’une partie de ses ouailles en leur faisant comprendre qu’ils sont à côté de la plaque complètement. D’ailleurs çà a marché sur des gens comme Morsay ou d’autres qui ont changé leur fusil d’épaule.

    La haine du juif a été bien attisée au Moyen-Orient, mais il ne faut pas oublier que cela s’inscrit dans un contexte qui l’expique. Ce qui fut plus inquiétant, c’est son exportation en France et le dérapage final que fut l’épisode Halimi.

    Entre-temps, le travail d’éducation se poursuit et l’antismétisme balourd et bas du front recule. En revanche, l’extrême droite juive et israelienne dérapent complètement depuis 2001 ; il suffit de surfer sur JSSNews et se renseigner sur les faits d’armes de la LDJ pour s’en convaincre. Et çà empire.

    • « Il est amusant de constater que l’auteur de cet article considère très sérieusement que contrepoints a du poids sur la conscience de ceux qui nous dirige et serait autre chose que de la catharsis. »

      On a pas dut lire le même article. Celui qu j’ai lu se borne à se prononcer contre l’interdiction de la quenelle et à dénoncer les agissements de la LICRA.

      « Il est très amusant de constater que contrepoint concentre tous les libéraux polis et sages, confiant en l’avenir et qui ont les yeux qui brille devant l’innovation technologique et la réussite financière. Mais faut-il rappeler au rêveur que la réalité est bel et bien là! Au même titre qu’on reproche au gouvernement de nier la réalité, les auteurs de ce blog ne devraient pas nier la réalité du système en place, et ferait bien d’évaluer sa capacité à le renverser tout en réfléchissant aux conséquences de ce changement, la manière dont il faudrait l’opérer. »

      Dois-je vraiment rappeler que les libéraux ne sont pas des révolutionnaires? Les auteurs de contrepoints ne nient pas la réalité du système en place, il présentent les idées libérales et analysent l’actualité selon ce prisme. Tu es ici sur un site d’information et d’opinion. Pas sur une plateforme web ou on s’organise et prépare quelque grand soir libéral. Nous ne sommes pas des gauchistes.

      « on leur a dit « faites des quenelles au système, vous allez voir, ils vont dire qu’elle est antisémite pour l’interdire » et c’est ce qui s’est passé. »

      Et on a bien pris soin de se faire photographier devant des synagogues et un mémorial de la Shoah pour s’assurer que se serait le cas.

      « Ce qui fut plus inquiétant, c’est son exportation en France et le dérapage final que fut l’épisode Halimi. »

      Dérapage final? C’était un meurtre, un kidnapping et des actes de barbarie. Présenter ça comme un crime raciste était ridicule. Comme un dérapage encore plus.

      • « On a pas dut lire le même article. Celui qu j’ai lu se borne à se prononcer contre l’interdiction de la quenelle et à dénoncer les agissements de la LICRA. »

        Peut-être qu’une seconde lecture vous relèvera mieux le caractère sérieux et premier degré de ce dernier. Je commentais le ton. Par ailleurs, à votre lecture a du échapper le fait qu’il s’empresse de condamner Dieudonné et Soral et verse immédiatement dans l’interprétation cryptoraciste de la quenelle. Et si on a bien lu la même chose, il dit également qu’il ne faut pas interdire quoi que ce soit, y compris le neo-nazisme (entre parenthèses certes.) rangeant le tout dans le même sac.

        « Dois-je vraiment rappeler que les libéraux ne sont pas des révolutionnaires? Les auteurs de contrepoints ne nient pas la réalité du système en place, il présentent les idées libérales et analysent l’actualité selon ce prisme. Tu es ici sur un site d’information et d’opinion. Pas sur une plateforme web ou on s’organise et prépare quelque grand soir libéral. Nous ne sommes pas des gauchistes. »

        Donc être de droite et révolutionnaire est incompatible et serait le monopole du collectivisme ?(1) N’auriez-vous pas quelques solides a priori et une grille de lecture préécrite en ce qui concerne la gauche ? Par ailleurs, je m’étonne du tutoiement habituellement adressé aux « camarades ». Enfin pour ce qui est des opinions et des analyses, il faut bien réaliser que votre analyse mène à un rejet dudit système, dès lors je constate une fois de plus que le propre des tièdes c’est de décrire ce qui ne fonctionne pas sans pour autant construire, penser ou mettre en place un modèle et un personnel politique neuf et qu’on puisse confronter au réel. En effet vous n’êtes dans ce qui est cité ci-dessus, ni un gauchiste, ni un révolutionnaire, ni un intellectuel, ni vraiment un libéral, vous êtes un juge.

        « Et on a bien pris soin de se faire photographier devant des synagogues et un mémorial de la Shoah pour s’assurer que se serait le cas. »

        Je ne parle pas seulement de la photo de Soral, ou celles de vrais antisémites pur jus qui sont du niveau de « comment met-on 6 000 000 de juifs dans une voiture », qui règlent leur compte , je parle des gens qui quittent la sécu, qui se prennent en photo avec Valls, Hollande, sur le LPJ, et, oui, qui disent merde, entre beaucoup d’autres choses, à la récupération, parfois financière, de « la shoah » par des juifs (!!!!!!) en exploitant abusivement le peu qu’il y a de bon en l’homme.

        Exemple : le vice-président de SOS-Racisme est désormais, de droit ou presque, toujours l’ancien président de l’UEJF à la fin de son mandat. Pourquoi ? Parce qu’apparamment il est admis qu’en matière de racisme, au vu de la shoah, les juifs auraient un droit moral à y siéger d’office. Mais, le mec, lui il voit combien çà lui rapporte, la taille de son appart et la marque de sa voiture. Comme tous les politiques professionnels et parasites d’élite, lui aussi on l’emmerde et on le ferait bien travailler. Et même avec son infâme chefeux sur la lanque il devrait pouvoir y arriver.

        CEla étant dit, on appelle çà comment quand Attali explique que sa (enfin celle du talmudisme nouvelle vague XIXème) téléologie humaine passe par la suprématie politique des juifs guidant le reste de l’humanité, qui si d’ailleurs elle n’est pas d’accord subira une troisième guerre mondiale, quitte à ce qu’on nous l’organise dans un but pédagogique ?(2) Quand Tadéi se fait remonter les bretelles par un second couteau de Càvous, quand Elie Wiesel accepte un prix Nobel consacré à une vie basée sur un mensonge : son passage par les camps qui n’eut jamais lieu (dans sa grande élégance il s’est servi d’un presqu’homonyme mort sur place mais un peu plus vieux que lui… Quel genre d’esprit faut-il avoir pour aller chercher un exterminé avec le même nom que soi pour se donner une crédibilité dans la violence) ? Ce ne sont pas des quenelles glissées aux cons de goys que nous sommes peut-être? Et quand on montre qu’on les emmerde TOUS dans l’élite, juifs compris : pas de discriminations, on est un sale antisémite au cerveau malade ?
        « Dérapage final? C’était un meurtre, un kidnapping et des actes de barbarie. Présenter ça comme un crime raciste était ridicule. Comme un dérapage encore plus. »
        Fofana l’a choisi parce qu’il était juif. Il l’a dit répété et expliqué. C’est un crime raciste basé sur le préjugé selon lequel tous les juifs sont très riches. http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_gang_des_barbares
        (1) ( Sauf erreur se sont bien des idées libérales qui sont à l’origine et aux commandes de la Révolution Française jusqu’à ce qu’elle soit récupérée par la gauche qui s’est empressée de faire tomber les têtes de la droite avant de se faire eux-même décapiter )
        (2) http://www.youtube.com/watch?v=UcujH7mf5XM + http://www.youtube.com/watch?v=wuFzDc1mwt4 (@10:00)

  • « La société française est percluse d’antisémitisme »

    Non, 1000 fois non, les français d’aujourd’hui n’en ont rien à faire des juifs et des antisémites, ça n’intéresse que les associations vigilantes, les antisémites eux-mêmes et le microcosme parisiano-parisien.

    L’antisémitisme est marginal de nos jours, et tant mieux. Où est-ce que vous voyez de l’antisémitisme à grande échelle de nos jours en France, concrètement?! A part seulement quelques musulmans ignorants qui – prenant fait et cause pour les palestiniens de manière un peu trop excessive- outrepassent les limites et quelques révolutionnaires en peau de lapin comme Dieudonné et Soral, je ne vois rien au jour le jour ni entend des remarques acerbes.

    Et non on ne peut pas associer comme ça les gens qui sont contre un soi-disant système financier et capitaliste international à des antisémites, c’est un peu facile.

    Quant à la quenelle, en parler c’est donner trop d’importance à Soral et Dieudonné, mais évidemment que censurer est d’une stupidité.

    • « L’antisémitisme est marginal de nos jours »

      Pourtant sur le Web on en voit partout, l’antisémitisme passe très bien sur les sites de France Television malgré la « modération ». Même des propos néonazis passent la « modération » sur ces sites. Même parfois de façon explicite, sans allusion « subtile ».

      Sur rue89, sur Numerama… l’antisémitismes se cache derrière « l’antisionisme », mais il faut en tenir une sacrée couche pour ne pas saisir en 5 min la réalité des forumeurs qui voient des juifs partout.

    • Le berceau de l’Antisémitisme profond c’est l’Etatisme… et c’est certainement une des raisons majeures pour les juifs d’être libéraux.
      Cela pourrait changer et on n’oublie pas sa culture si facilement: rappelez vous ce texte fantastique du neveu de Rameau… la question juive exposée dans toute sa splendeur!
      Les juifs se foutent d’ailleurs pour la plupart de Dieudonné, de sa quenelle molle et du CRIIF.

  • Et aussi, juste pour préciser. On ne parle que d’antisémitsime à propos de Soral et Dieudonné pour ne pas parler du reste. On a fait la même chose pour les bonnets-rouges, mais comme y’a pas de juifs en Bretagne on a dit que c’était un mouvement de « casseurs ». Comme par hasard on a des photos de casseurs en train de retirer leur uniforme de la Police Nationale.

    Alors il faut bien finir par se rendre à l’évidence : la France est dirigée par un petit millier de personnes bien installées et qui entendent passer le patrimoine au petit à leur départ. C’est inadmissible et c’est de çà qu’on devrait parler jusqu’à ce qu’ils dégagent. Et soyez sûr qu’ils utiliseront l’armée et la police pour préserver leurs places, dès lors, on ne peut que se réjouir du fait que beaucoup de quenelliers sont des soldats, des policiers, des gendarmes…

    Enfin sur la quenelle devant la synagogue : Quelqu’un peut m’expliquer en quoi une synagogue dans les quartiers chics doit être protégée par les sections d’élite des chasseurs alpins (qui n’ont rien d’autre à foutre sur notre belle planète, terre de teletubbies)? Moi à leur place çà m’insulterait aussi : ces mecs ont de quoi en remontrer au navy Seals et on leur fait faire du gardiennage de supermarché!!?? L’armée française fait le tapin désormais? Et pourquoi pas dans le service de garde rapprochée de BHL tant qu’on y est? Ah pardon, c’est déjà le cas… Et évidemment pourquoi se le payer soi-même quand l’état français l’offre malgré la fortune colossale du précité.

    C’est ce genre de petits privilèges extrêmement irritant qui explique la quenelle. et la réponse c’est : vas-y, baise l’armée et la France, j’ai plus le droit de rien dire, mais je t’emmerde quand même et sache que tes hommes te méprisent ainsi que ton peuple.

    Un millier de personne ce n’est pas un complot, c’est une sous-caste, ou une Cour. Ouvrez les yeux.

    • Peut-être que cette petite vidéo pourra te permettre d’y voir un peu plus clair http://www.youtube.com/watch?v=n-Cqq32YWPA

      • Merci mais j’y vois parfaitement clair. C’est quoi cette posture de « je vais t’expliquer mon grand »?

        En plus la video de ton gars reprend le fond soralien, correspond à ce que je disais. Enfin bon, merci pour le lien qui a le mérite d’expliquer clairement et avec justesse de quoi il retourne. Ce qu’il dit aurait pu être dit, et est dit, en fait, mot pour mot.

        • @Jim – Je ne voulais absolument pas me positionner comme un donneur de leçon mais juste partager une analyse sur cette histoire de Quenelle. Analyse purement marxiste qui rappelle que le racisme est une affaire de classe ! comme tu peux le voir il y a beaucoup de désinformation via les médias de masse, la diabolisation de se geste est très importante pour une certaine caste.

          « Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité. »

    •  » On ne parle que d’antisémitsime à propos de Soral et Dieudonné pour ne pas parler du reste. »

      C’est vrai, ça permet de passer sous silence le fait qu’il sont communistes.

      « On a fait la même chose pour les bonnets-rouges, mais comme y’a pas de juifs en Bretagne on a dit que c’était un mouvement de « casseurs ». Comme par hasard on a des photos de casseurs en train de retirer leur uniforme de la Police Nationale. »

      Tout à fait exact. Nixon à démissionné pour moins que ça. Mais on est en France, les médias sont aux ordres.

      « Enfin sur la quenelle devant la synagogue : Quelqu’un peut m’expliquer en quoi une synagogue dans les quartiers chics doit être protégée par les sections d’élite des chasseurs alpins (qui n’ont rien d’autre à foutre sur notre belle planète, terre de teletubbies)? Moi à leur place çà m’insulterait aussi : ces mecs ont de quoi en remontrer au navy Seals et on leur fait faire du gardiennage de supermarché!!?? L’armée française fait le tapin désormais? Et pourquoi pas dans le service de garde rapprochée de BHL tant qu’on y est? Ah pardon, c’est déjà le cas… Et évidemment pourquoi se le payer soi-même quand l’état français l’offre malgré la fortune colossale du précité. »

      C’est pas faux. Quand on connait en plus le mépris de nos élites pour les militaires. Du coup, l’attitude guerrière de Hollande est plutôt cocasse.

      « Un millier de personne ce n’est pas un complot, c’est une sous-caste, ou une Cour. Ouvrez les yeux. »

      Un millier de personne ce n’est rien du tout en soit. On peut faire bien plus avec bien moins. Ou alors on peut faire les zouaves devant des synagogues.

      Ca fait un moment que j’espère l’apparition d’une contre-culture en réaction au politiquement correct… J’aurais aimer que se soit du fait de gens qui ne soient pas communistes…

      • C’est une posture ce que vous défendez. Et c’est une posture qui vous empêchera de réaliser qu’un marxiste n’est pas forcément un national-collectiviste génétiquement destiné à haîr le libéral et sa liberté (d’être un sale con, c’est comme çà qu’on le vend).

        Prenons un Frank Lepage par exemple. A gauche toute. Bizarrement 99% de ce qu’il raconte est compatible avec ce qui se dit ici et surtout : EST VRAI.

        Je ne partage pas ses solutions ni toutes ses opinions, je ne partage surement pas les solutions de Soral qui est un homme effectivement assez dangereux parce qu’ils s’aime vraiment beaucoup, qui aime donc ce qui est musclé et viril, et qui ne dirait pas non à Poutine en France.

        Personnellement je suis acquis au projet mondialiste, mais le problème, et on tombera tous d’accord, c’est que pour le moment, la manière dont s’est mis en place est une immense arnaque planétaire et ceux à qui on faisait confiance nous ont enflé pour le pouvoir et le confort matériel. Pas tous pas tout le temps, mais beaucoup trop.

        Alors si il y a dix ans j’eu trouvé l’initiative Bildeberg intéressante et les nodes mis en place par les lobbys utiles, aujourd’hui il y a un détournement bananier du projet initial qui me font dire que Bildeberg est une saloperie dont on devrait savoir ce qui s’y décide vu ce qui se passe après, et les lobbys ou les CEO sont totalement soumis ou intégré à l’entreprise qui les emploie ce qui fait que la seule donnée pertienente dans le monde de l’entreprise c’est « maximiser le profit », ce qui n’est pas un mal en soi, sauf quand aucun humain, y compris dans l’entreprise ne gagne suffisament pour jusitifier économiquement (science-sociale destinée à expliquer les motivations, le comment et l’efficacité des échanges de valeurs entre humains) le coût de l’existence et de l’activité de cette dernière.

        Et il faut bien le leur laisser, c’est la gauche marxiste et les écolos qui ont fait la grosse part du boulot et surtout qui l’ont initié. On peut penser ce qu’on veut d’eux et de leur projet, il faut bien reconnaître qu’en matière de dénonciation de situation anormales ils sont très fort, même si leurs analysent ne mène pas loin pour la suite la plupart du temps.

        • Jim: « mais le problème, et on tombera tous d’accord, c’est que pour le moment, la manière dont s’est mis en place est une immense arnaque planétaire et ceux à qui on faisait confiance nous ont enflé pour le pouvoir »

          Il ne pourra jamais en être différemment et c’est ce que les libéraux ont au moins compris: du moment que tu concentre des leviers qui contrôlent étroitement les sociétés au même endroit les hyènes se précipitent dessus.

          C’est un des fondements de la pensée libérale: quand tu génères un anneau unique même si ça part d’une bonne intention ça tombe TOUJOURS dans les mains des méchants, soit directement soit indirectement (corporatisme, connivence, indulgences).

          Jim: « il faut bien reconnaître qu’en matière de dénonciation de situation anormales ils sont très fort,  »

          Non, on leur doit un état qui contrôle 57% du PIB, à les impôts les plus élevés de la planète, une liberté économique au niveau du rwanda (65eme), une dette monstrueuse et une population qui est en train de s’effondrer sous le poids de l’état et qui va bientôt en payer la facture sociale.

          Et ils continuent à réclamer plus d’états, plus de lois, plus de contrôle, plus d’anneau unique.

          Non mille fois non…

  • Je crois que le vrai scandale chez Dieudonné ça n’est pas cette histoire de quenelle antisémite inventée par le président juif de la licra dans un communiqué il y a quelques mois. Cette association, c’est le groupe pharmaceutique qui vend des antibiotiques . Faut traiter tout le temps, en prévention on sait jamais. Mais attention, faudrait pas que les bactéries disparaissent non plus!

    Le vrai scandale c’est son marxisme latent.

  • « Selon Alain Soral, la « quenelle » de Dieudonné n’a rien d’antisémite. Elle n’est que le symbole de ralliement, potache et subversif, servant à dire « merde au système » (j’avais prévenu, nous naviguons dans les hautes sphères de la pensée). »

    Parce que les liberaux ne disent pas merde au système ? 🙂

    • Mr_Goupil: « Parce que les liberaux ne disent pas merde au système ? »

      Non, « système » ça ne veut rien dire. Chez un soralien ça englobe à peu prêt tous dans un foutoir de jalousie d’inculture et d’incompréhension.

      Chez les libéraux c’est totalement limpide et parfaitement identifié.

  • Bien franchement, on ne va pas faire une thèse de doctorat sur un petit geste insignifiant pour la plupart des gens, et qui pour les initiés est aussi dramatique que le « caca-pipi » des gosses de deux ans.

    La mode de la quenelle passera plus vite que le haussement d’épaules qui est la seule manière d’y répondre.

  • Comme beaucoup d’analystes de dernière minute, vous découvrez la quenelle en 2013 et lui administrez une signification complètement personnelle, car tout le monde doit avoir un avis, c’est bien connu.

    Dieudonné utilise ce terme de quenelle depuis ces spectacles de 2009/2010. Au départ, il dit qu’il « glisse une petite quenelle » à qqun (que j’ai oublié pour être honnête). Sans ambiguïté aucune, il s’agit ici simplement de dire en d’autres termes « je l’ai bien niqué », « je lui ai mis une carotte » ou plus naïvement « je l’ai bien eu ».
    L’expression était innovante, séduisante et marrante.

    Devant cet effet réussi, Dieudonné ressert de la quenelle à plusieurs reprises. C’est là que le geste lui échappe. Il devient un signe de ralliement drolatique, une façon de faire un signe amusant, sans pour autant qu’il n’ait le même sens aux yeux de chacun de ceux qui le reproduisent.

    Et comme cela vient du méchant Dieudonné, certains se croient subversifs et comiques en reproduisant ce geste devant des institutions juives.

    Association d’idées, raccourcis faciles, voilà comment la quenelle prend une drôle de tournure. Au point qu’on l’apparente à un salut nazi inversé. Du grand n’importe quoi !

    Aujourd’hui, il est de bon ton d’accuser Dieudonné de tous ces maux et de donner la parole à ses fervents détracteurs, sans donner de droit de réponse à l’auteur originel de la quenelle (l’interview de Cukierman sur le site du Figaro est du magnifique anti-journalisme, bien pensant qui récite son texte avec application. Votre article est un peu sur les mêmes bases). Facile, Dieudonné n’est le bienvenu sur aucun média. Accusation sans défense. On frôle le Stalinisme.

    De toute façon, Dieudonné, en provocateur qu’il est, en profiterait sans doute pour en rajouter une couche. Sans expliquer quoi que ce soit, pour laisser à chacun son appréciation de la quenelle. Ce geste ne lui appartient déjà plus…

    • Merci pour ce commentaire, je suis du même avis que vous.

      Il m’arrive souvent de reprendre son expression « Je viens de te glisser une belle quenelle de 12 » quand je suis taquin avec mes proches 😀

    • Zolaga: « vous découvrez la quenelle en 2013 et lui administrez une signification complètement personnelle, »

      Relisez l’article avec le doigt plutôt que de réagir sur le titre.

      Cela dit je connais d’authentique anti-sémite collectiviste, devant le succès de la quenelle ils en frétillent d’aise et pensent que le règne de la « juiverie internationale » est bientôt terminé.

      Ils sont loin d’être isolés, j’étais socialiste dans une autre vie, je connais très bien ce milieu.

  • Ok je vous explique… A priori pas grand monde ne connais vraiment dieudo…. Le bras, c’est ce que tu prends dans le cul… L’autre main, elle te dis juste jusqu’ou sa rentre…..

    Vive la france et ses interpretations de nazisme racisme et toute les autres connerie du genre qui polluent le debat politique et fait penser aux gens a autre chose qu’aux vrais problemes….

    • Et surtout, merci à toutes les institutions de ce genre de nous rappeler qu’en chacun de nous sommeille un antisémite notoire, nostalgique du IIIème Reich.

    • Exactement, pour voir autre chose que l’expression triviale du « fist fucking » dans le sens « je t’encule, je te la fais à l’envers, je te remets à ta place… » faut vraiment avoir l’esprit complètement pourri par la novlangue et la bien pensance collectiviste.

      Je suis étonné de voir tant de libéraux se laisser berner.

      La France est vraiment gangrénée par son idéologie bien pensante bisounours, c’est effrayant.

      • Il faut être complètement abruti pour ne pas voir qu’il y a de l’antisémitisme chez une partie des quenellistes.

        • Sans être insultant avec les autres, effectivement, on ne peut pas nier qu’il y a un amalgame chez certaines personnes.
          Dieudonné crée la quenelle > Je reproduis la quenelle
          Tout le monde dit que Dieudonné n’aime pas les juifs > Je fais la quenelle devant une synagogue

          Mais est-ce du vrai antisémitisme, ou simplement l’envie de se montrer subversif, montrer qu’on n’a « peur de rien », braver l’interdit ?…

          Il y a de l’antisémitisme chez les quenellistes, c’est certain. Mais, en proportion, y-en a-t-il plus que dans la population française dans son ensemble ?

          J’ai envie de croire que c’est kif-kif

        • Surement, comme il y a du racisme anti-blanc, jaune, noir ou rouge, de l’anticapitalisme et du conservatisme, du libéralisme aussi, sans doute.

          Bref, ni vous ni moi, ni personne hormis Dieu s’il existe et s’y intéresse ne sait ce que les gens pensent. Et je vais vous dire quelque chose, globalement c’est aussi bien parce qu’on s’en tape. Les vices privés pouvant faire des vertus publiques, peut-être même serait-il bon pour les juifs dans leur ensemble (même si ça ne veut pas dire grand chose) qu’il y ait un fond anti-sémite. Ou pas. Ce qui compte c’est l’acte pas la possible pensée le sous-tendant.

          Hitler doit être condamné pour les gens qui sont morts par sa faute, pas pour les plans qu’il a fait ou non en ce sens. Idem pour Staline. D’ailleurs si ces deux sinistres clowns doivent être condamnés pour une idée c’est le socialisme/constructivisme.

  • « Nous sommes en France : la liberté de pensée n’existe pas »

    La liberté d’insulter a des limites, comme partout.

  • vous allez vous battre demain dans cette bataille de la quenelle
    mourir et disparaître
    vous dominez mais n’êtes que 15 millions en pyramide
    nous sommes sept milliards quatre cents millions en réseaux

    • Sept milliards ? C’est tout ?
      Ça va pas le faire.

    • Ce n’est pas parce qu’on met « un bonnet rouge » qu’on est royaliste mais plutôt pour montrer notre mécontentement face à l’augmentation des impôts. De la même manière, on peut faire une quenelle et être un partisan de l’école autrichienne d’économie. Je suis sur que Mises et Rothbard ne trouveraient pas ça antisémite. C’est l’arbre qui cache la foret. Il y a des « queneliers » marxistes, keynésiens, monétaristes et autrichiens.

      Ce que n’aime pas « l’état », c’est de donner la possibilité à un sociologue marxiste de dénoncer des structures de domination ou à un économiste autrichien de dire que les banques sont des banques inflationnistes (Mises et Rothbard). Cela a des conséquences politiques très lourdes. On préfère dire alors que ce geste est antisémite pour empêcher aux gens de les écouter. Contrepoint sera bientôt traiter de « complotisme » vu sa critique de la création monétaire. Le totalitarisme avance.

      • Très bien vu sur le dernier paragraphe

      • Et il y a aussi des quenelliers libéraux aussi… Comme moi…
        Je ne « quenellise » pas parce que je suis antisémite, certainement pas… N’importe qui peut bien être ce qu’il veut, je me balance c’est pas ma life…
        Je le fais juste parce que c’est l’expression du moment ça me fait rire, moi et mes amis. Et ça passera comme n’importe quelle autre expression en sont temps et de nouvelles viendront la remplacer…
        Arrêtez donc de faire des sujets sans sujet (je parle politique et pas pour contrepoint), arrêtez de créer des clivages la ou il n’y en a pas et surtout arrêtez de tenter de victimiser ceux qui ne sont victime de rien si ce n’est de leur bêtise…

        • si vous montrez votre derrière aux bourgeois, comme le faisait jacque Brel en son temps, vous risquez aussi d’avoir des problème !

      • Pour info, Rothbard avait été très critique des conquêtes territoriales de l’état d’Israël et du sionisme.

  • Cette histoire de quenelle (nulle ) est l’une des conséquences d’une démographie « hétérodoxe » qui menace le pays…A bon entendeur salut !!!

    • exacte, il ne reste plus que les ziva en france pour etre antisémite, un plus de quelques intelectuelle ( ou intelectruelle… ) à la manque. et vu qu’il ne reste plus guère de juif en france, c’est un problème trés colatérale… le problème de leur pouvoir electoral ( impossible d’etre élu en france, si on se met cette communauté à dos ) etre autrement plus destructeur pour le pays…
      l’année dernière, j’ai participé à un repas ( un repas de cons ) ou pour éviter les frictions politiques ( on était 7, donc au pif 4 droite et 3 gauche ) il fut décidé d’aborder uniquement les questions sociétales, donc le mariage pour tous. un participant, qui était contre, fit remarquer que le maire de la ville du coin ( 50.000 pékins ) bien qu’étant de gauche, s’était opposé au mariage. j’ai alors fait remarquer à l’assistance surprise, que sur les 50.000 pékins, il y avaient 5000 personne d’origine nord africaine, et que cela expliquait probablement pourquoi, le maire, qui n’a pas envie de sacrifier son mandat pour une histoire de pédales houahoua, s’était prononcé contre le mariage !

      étonnant non ?

    •  » à bon entendeur salut !!!  »

      salut sarkosiste ?

      • Cher Yeneral cette question liée à un un salut mystérieux , est elle d’ordre Politique ? … LOL Excellent en tout cas pour les pédales woua woua et son Maire le dénommé Larsen de chez Purple Naze .

        • ça n’a rien d’ordre politique: j’avais une voisine un peu  » gogol « , mais elle aimait rigoler… et se saouler ( elle en est morte il y a quelques semaine à 57 ans, dieu ai son ame, il parait qu’il y a un dieu pour les ivrognes ). comme elle ne comprenait rien à Shakespear, pour rigoler, quand je la voyais, je lui faisait un grand signe en lui disant  » heil sarko  » …

  •  » La société française est percluse d’antisémitisme. L’épisode pétainiste de la seconde guerre mondiale et l’horreur face aux crimes nazis mirent un frein à l’expression de telles opinions en public, mais une bonne partie des Français continua de n’en penser pas moins. Depuis quelques années, l’antisémitisme musulman décomplexé des immigrés et de leurs descendants a donné un nouveau souffle à ce sentiment, s’alliant à merveille à celui des élites institutionnelles à l’encontre d’Israël.  »

    Tout dans la mesure, notre ami suisse et pourvu d’une habileté exceptionnelle en télépathie et en taxidermie.

  • Quand on veut protéger son pays on est raciste, alors quand on fait une quenelle, on est antisémite, pourquoi pas, on vit dans le grand n’importe quoi, alors celui là plutot qu’un autre.
    Dans la désinformation ambiante, les mots n’ont plus de sens, alors, ça ne sert à rien de discourir sur le sens d’une chose.

  • Cet article fait parler…
    Je ne connaissais pas la quenelle(hormis celle que l’on mange, accompagné de bechamel c’est bon d’ailleurs) avant que les médias n’en parlent. Bref, qu’importe ce que cela veut dire, vu que ce geste veut tout et ne rien dire, inutile de l’interdire, autant l’ignorer ça évite de propager(le geste et l’éventuelle idée l’accompagnant).

  • Santurenne laurence
    19 décembre 2013 at 23 h 24 min

    Une bonne dose d’indifférence doublée d’un oubli monumental, cela nous ferait le plus grand bien. Pas d’article, RiEN et encore du RIEN SVP.

  • Santurenne laurence
    19 décembre 2013 at 23 h 33 min

    Une bonne dose d’indifférence, passez par la case oubliettes, PASSEZ VOTRE CHEMIN, moins on en parle, mieux c’est.

  • Quelqu’un aurait la bonté de m’expliquer en quoi un geste pourrait être « antisémite » ?

  • Tant qu’ils se trouvent intéressants ces « quenelleurs » tant mieux pour eux. Il n’en est pas moins vrai que l’on ne relève pas leurs comportements par leur intelligence, c’est donc que ce doit être des gros C.

  • Je n’ai pas la moindre sympathie pour le programme économique de Soral que j’estime irréaliste pour ne pas dire simplement idiot, mais je ne pouvais pas rester de marbre face à cette réaction comique contre l’immonnnnnnnnde geste national-socialiste camouflé qu’il faut faire interdire par d’autres moyens que l’interdiction, car celle-ci est improductive. Etrange qu’on nous ressasse pas les idéaux béats d’Antigonisme et de droits naturels pour se limiter ici à une simple mécanique.

    Certains diront que l’article explique que l’interdiction « ne sert à rien ». Oui, « ne sert à rien », si c’était vu comme efficace, ce serait utilisé sans l’ombre d’un remords. L’idée même de liberté d’opinion est reléguée aux oubliettes, un peu comme les collectivistes et autres antifas oublient rapidement leurs devoirs moraux au moment d’aller tabasser des gens à dix contre un.

  • Je vois plutôt la quenelle comme un bras d’honneur à l’oligarchie.
    En gros une façon bien française de dire merde au système.
    Système auquel appartient le CRIF (et son fameux dîner qu’aucun politicien ne saurait manquer)
    Maintenant, CRIF et Licra doivent justifier leurs subventions et leur existence, c’est pour cela qu’on les entend tellement.
    Quant à l’auteur de l’article qui voit une société française percluse d’antisémitisme, il est bon pour l’hôpital psychiatrique.
    Juif français, je n’ai JAMAIS, je dis bien JAMAIS subi la moindre remarque ou vexation à caractère antisémite.
    CRIF et LICRA ne font que prospérer sur un antisémitisme qui n’existe tout simplement pas dans notre pays en 2013, c’est leur fond de commerce, et ils portent un préjudice considérable à une communauté qui vit très bien en France et se fout de leurs diatribes et de leurs fatwas.

  • quenelle indispensable BFMTV oblige ….voyez…! Scrutez…! Analysez……redardez de plus pres….encore plus près. …..la quenelle est un moindre mal….!

  • Ce soir, au dîner, j’ai demandé à mes deux jeunes présents, 19 et 16 ans, s’ils connaissaient  » la quenelle », sa signification pour eux et s’ils avaient entendu parler des controverses

    résultat
    Ils connaissent (ne m’ont pas dit s’ils pratiquaient)
    ils l’interprètent comme un méga bras d’honneur rigolo, à la mode, cool
    La controverse est connue par l’aîné qui la trouve débile et sans justification, le cadet est tombé des nues.

    Ils ne sont ni l’autre anti sémite, ni rien, ils sont juste jeunes. Je pense qu’on donne trop d’importance à ce geste qui devient du coup encore plus amusant à faire. Interdire garantirait un succès encore plus large, le frisson de l’interdit en plus^^^^^^

  • La quenelle est un fistfucking pas un salut nazi inversé, faudrait de renseigner avant de tenir des propos diffamatoires…

  • « Prétendu intellectuel, prétendu humoriste » et vous qui êtes vous pour afficher tant de mépris? …un prétendu journaliste?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Robby Soave. Un article de Reason

Jack Dorsey a démissionné de son poste de PDG de Twitter, après avoir occupé divers rôles de direction au sein de l'entreprise depuis sa création en 2007.

Il explique dans un communiqué :

J'ai décidé de quitter Twitter car je pense que l'entreprise est prête à tourner la page de ses fondateurs.

Si Facebook a attiré beaucoup plus d'attention ces derniers mois, en raison d'inquiétudes généralisées - dont certaines étaient exagérées - selon lesquelles le site propagerait la hain... Poursuivre la lecture

Par Brad Polumbo. Un article de Foundation of Economic Education

Si vous avez besoin du rappel de l'importance de la liberté d'expression, il vous suffit de regarder de l'autre côté de la mer. Le Royaume-Uni, qui ne dispose pas d'un premier amendement contrairement aux États-Unis, a lentement vu le droit à la liberté d'expression des citoyens s'éroder - et pourrait bientôt commencer à emprisonner des personnes pour avoir été des trolls sur Internet.

Il s'agit d'un projet de loi intitulé "Online Safety Bill", qui vise à punir les... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Robby Soave. Un article de Reason Magazine.

Plus d'une douzaine de médias grand public ont publié cette semaine des articles sur les Facebook Papers, un ensemble de documents internes de l'entreprise obtenus et rendus publics par Frances Haugen, une ancienne employée de Facebook. Les titres promettent des révélations dramatiques et des inculpations accablantes.

Une exagération médiatique des Facebook Papers

"Des initiés affirment que le PDG de Facebook a préféré la croissance à la sécurité", rapporte le Washington Post.

... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles