Christiane Taubira, libérale ?

imgscan contrepoints 2013-2463 Taubira

Il faut croire que Madame Taubira prône des valeurs qui, en réalité, ne sont pas les siennes.

Par Phoebe Ann Mo$e$.

imgscan contrepoints 2013-2463 TaubiraÀ l’occasion de la mort de Nelson Mandela, la ministre de la justice Christiane Taubira a fait un petit discours qui n’est pas sans faire sourire tant il y est question des qualités que la gauche s’acharne à éradiquer. Savourez :

[Nelson Mandela] « nous rappelle, par son parcours personnel depuis son enfance, qu’un enfant qui peut naître n’importe où (…), par ses propres capacités, ses ressources, ses talents, peut devenir un géant et peut devenir surtout une référence pour l’ensemble de l’humanité ».

Moi, quand j’entends ça, je me réjouis, je pense tout de suite à Hank Rearden, et à tous ces pionniers de l’innovation, de l’entreprise, tous ces travailleurs à l’esprit d’initiative.

Mais je m’égare, puisque c’est une personnalité de gauche qui s’exprime. La réussite ne peut donc pas être compatible avec une inégalité de condition. Il faudra forcément pallier une différence de milieu, de richesse, de talent, d’intelligence… Il faudra faire en sorte que ceux qui ont eu la chance d’avoir un talent, ou qui ont bien travaillé, soient amoindris, de sorte que le « défavorisé » ne ressente pas cette cruelle différence entre lui et les autres. Quand on est socialiste, on se sent toujours coupable d’avoir réussi, et il faut donc que tous ceux qui réussissent dans la vie, ou essaient de réussir se sentent coupables aussi. Ils doivent sentir quelle injustice il y a à avoir plus de capacité de travail qu’un autre, ils doivent sentir combien ils font souffrir les autres de montrer tant de volonté à réussir.

Ah non ? Nelson Mandela est devenu un modèle de réussite malgré tout ? Il faut croire alors que Madame Taubira prône des valeurs qui en réalité ne sont pas les siennes, et que dans ce monde il y a bel et bien des possibilités de s’en sortir, de devenir un géant. On aimerait croire quand même qu’il n’y aura pas besoin de devenir d’abord une victime avant d’avoir enfin cette reconnaissance.