Les questions au gouvernement que l’on n’a pas entendues hier

Quelques remarques dérangeantes que l’on n’a pas entendues dans l’hémicycle lors de la séance des questions au gouvernement.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les questions au gouvernement que l’on n’a pas entendues hier

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 5 décembre 2013
- A +

Par le Parisien libéral.

Assemblée NationaleDans toutes les démocraties représentatives du monde, le peuple élit des représentants qui siègent dans un parlement, pour voter le budget, voter les lois et contrôler l’action du gouvernement. Tous les mardis et mercredis, les députés posent des questions au gouvernement, afin d’en contrôler son action. Toutefois, les députés ne posent pas de questions au hasard.

D’une part, les questions sont filtrées par les groupes parlementaires. D’autre part, les réponses ne sont pas spontanées, mais lues par un ministre qui fait travailler son cabinet. Voila pourquoi on ne risque pas d’entendre les questions suivantes :

  • Libertés civiles : est-il acceptable, M. le Premier Ministre, d’avoir fait voter une loi de programmation militaire qui donnera aux agents du fisc tous les droits, y compris celui d’enregistrer des conversations téléphoniques privées ou lire les emails des gens, et ce alors qu’officiellement, vous avez protesté contre l’espionnage de la NSA ?
  • Déficit budgétaire : M. Cazeneuve, le budget 2014 prévoit de collecter 1 euro de taxes et impôts divers et variés quand l’État va dépenser 1,20 euros. Quand allez-vous réduire la dépense publique de 20% ?
  • Syndicats dans la réforme fiscale : M. Moscovici, le Premier Ministre a ouvert, sans vous prévenir, le chantier de la réforme fiscale. Comment cela se fait-il que des syndicats (CGT, etc) soient associés à ce chantier (mais quelle est leur légitimité sur le sujet ?) et pas les associations de contribuables comme « Contribuables Associés » ?
  • Armée : M. le Drian, et si on suspendait le plan Vigipirate ? Pourquoi lutter contre le terrorisme en France alors qu’il semble que nous armions des terroristes en Syrie ?
  • Gestion de la zone exclusive maritime : M. Cuvillier, pourriez-vous confirmer le fait que la France ait vendu l’Île de Tromelin ?

Au lieu de ça, les socialistes se félicitent pour leur lutte contre la prostitution, la consommation d’energy drink ou, bientôt, l’abaissement de la limite de vitesse sur les routes.


Sur le web.

Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • C’est quoi cette histoire d’ile Tromelin?

  • Dans la rubrique des disputes pour des bouts de cailloux perdus dans l’océan, la France n’est pas en reste puisqu’il existe un conflit non résolu entre la France (Nouvelle-Calédonie) et le Vanuatu au sujet de deux cailloux, Hunter et Matthew, revendiqués par les deux pays mais cette fois non pas pour du pétrole mais pour les poissons ! Pas de leçon de morale aux Chinois !!! Quant à Tromelin il semblerait que l’usage de la piste d’atterrissage ait été accordé aux forces maritimes patrouillant dans la région pour lutter contre la piraterie.

  • Les vrais sujets ne sont pas abordés mais on préfère à la place disserter sur le sexe des anges…

  • Plusieurs questions écrites ont été posées à Marisol Touraine par des députés du centre ou de l’UMP à propos de la conformité du monopole de la securité sociale vis à vis des directives européennes.
    Aucune réponse à ce jour.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Il n'y a aucune différence entre le ministère des Armées (appellation actuelle depuis 2017) et le ministère de la Défense (appellation qui était retenue depuis 1974). Emmanuel Macron a simplement choisi de reprendre l'intitulé qui était celui du ministère entre 1958 et 1969. Le service de presse du ministère des Armées a d’ailleurs indiqué que "le ministère des Armées exerce toutes les attributions précédemment dévolues au ministre de la Défense, telles que définies par le Code de la défense".

Pour paraphraser Fernand Raynaud, « c’est ... Poursuivre la lecture

Par Elina Lemaire.

Remous provoqués par la scission de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) en quatre groupes politiques, interrogations autour de l’attribution aux groupes d’opposition de certains postes-clés à l’Assemblée nationale (vice-présidences, questures, présidence de la – très stratégique – commission des finances), réception des présidents des groupes par le président de la République au lendemain des élections, puis par la Première ministre à quelques jours de son discours de politique générale… La situ... Poursuivre la lecture

Situation étonnante s’il en est, la mesure phare de l’autoritarisme sanitaire macronien, le pass sanitaire, a été rejetée grâce à une alliance de circonstances entre toutes les oppositions, de l’extrême gauche à l’extrême droite.

L’article 2 de la loi sanitaire présentée devant l’Assemblée nationale a été rejeté par 219 voix contre 195. Il permettait d’instaurer jusqu’en janvier un pass aux frontières et entre la Corse, les outre-mer et l’Hexagone au nom de la lutte contre le covid.

Le Premier ministre Élisabeth Borne s’en est p... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles