E-cigarette, la cigarette du futur ?

Les gros industriels du tabac ont du souci à se faire, la cigarette électronique nouvelle génération fait des ravages.

Par Florine Oury.

Nico, 1 semaine sans tabac ; Ari, 2 mois ; Marc, 2 mois et demi ; Élodie, 3 mois ; Irène, 4 mois ; Lionel, 6 mois… Je suis cernée de sevrages tabagiques comme je l’étais autrefois de fumeurs compulsifs. Les gros industriels du tabac ont du souci à se faire, la cigarette électronique nouvelle génération fait des ravages.

Depuis quelques années, elle fait son bout de chemin sur le marché… Tout d’abord hésitante, elle s’est rendue célèbre en passant par les mains des stars. Un Johnny Depp qui fait scandale en fumant sa e-cigarette sous le sigle « interdiction de fumer » dans le TGV pour le film « Le touriste »… le pari est lancé.

Intriguée, fumeuse depuis 15 ans avec l’intention d’arrêter mais toujours une bonne raison de ne pas le faire… J’ai, il y a deux ans, décidé de la tester. Le concept était, il faut bien l’avouer, attirant. Je testais donc, mais grosse déception : cigarette sans tirage et qui laissait un goût désagréable dans la bouche. Bref, j’ai préféré, à l’époque, la cigarette traditionnelle.

Mais la e-cigarette n’avait pas dit son dernier mot. Depuis plusieurs mois, des boutiques pullulent un peu partout à travers la France. Soit. Je n’en suis pas plus convaincue pour autant. Mais quand je vois plusieurs amis gros fumeurs de surcroît se vanter d’avoir arrêté de fumer grâce à leur cigarette électronique, la curiosité me pique et je décide, il y a quatre semaines jour pour jour, de franchir le pas de la porte d’une de ces boutiques… Je n’étais pas certaine, alors, de venir d’éteindre ma dernière cigarette.

J’entre, je suis formidablement bien accueillie par un vendeur. Je lui fais part de mon intention légendaire d’arrêter de fumer et il me propose aussitôt un café ou un thé en m’installant dans un fauteuil confortable, devant une table supportant une belle collection d’échantillon de « e-liquide ».

Les explications commencent, il me présente le produit, son fonctionnement, et me laisse goûter les différents liquides devant moi : goût fraise, menthe, pomme, tabac, avec plus ou moins voire pas du tout de nicotine… toute la panoplie du parfait petit chimiste. Première bouffée, une toux m’irrite la gorge, effectivement, ce n’est pas tout à fait comme une vraie cigarette, j’ai aspiré un peu trop fort. À la deuxième bouffée, j’apprécie. Je ressors une heure plus tard de la boutique avec le trousseau complet du vapoteur débutant (i.e. fumeur de cigarette électronique), l’équivalent de six mois de cigarettes classiques pour moins de cent euros. Et je vapote, je vapote… et de façon très surprenante, plus une seule envie de cigarette classique (ce qui n’est apparemment pas le cas de tous, mais les envies passagères sont en général supportables et apaisées par la cigarette électronique). Quatre semaines, et zéro difficulté, arrêt tabagique facile ! Oui, oui, vous m’avez bien entendu, ils ont réussi à donner une vraie réponse à la question : comment arrêter de fumer sans difficulté avec à peine besoin de volonté !

Alors, il y aura toujours les éternels réticents, ceux qui vivent mal le changement, ceux qui ne supportent pas votre « fumée » qui n’est en fait qu’une légère vapeur qui disparait en moins d’une seconde, ceux qui disent préférer mourir d’un cancer dans 20 ans et connaître le risque qu’ils encourent plutôt que d’adopter la e-cigarette dont on ne connait pas les effets sur le long terme…

cigarette

e-cigarette

Quoiqu’il en soit, pas de monoxyde de carbone, pas de goudron, pas d’arsenic, pas d’ammoniaque, pas d’odeur désagréable pour les autres ni sur les vêtements, pas de tabagisme passif, finie l’haleine de cendrier ! L’étiquette du e-liquide annonce, elle, comme composition uniquement du propylène glycol, de la glycérine, des arômes alimentaires et de la nicotine si vous en êtes demandeur. Et petit plus : un côté un peu plus classe que le fait de fumer une simple cigarette.

Bref, je peux enfin dire : « J’ai arrêté de fumer ! ». La e-cigarette, l’essayer, c’est l’adopter !

imgscan contrepoints 2013-2392 e-cigarette