E-cigarette, la cigarette du futur ?

Les gros industriels du tabac ont du souci à se faire, la cigarette électronique nouvelle génération fait des ravages.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

E-cigarette, la cigarette du futur ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 20 novembre 2013
- A +

Par Florine Oury.

Nico, 1 semaine sans tabac ; Ari, 2 mois ; Marc, 2 mois et demi ; Élodie, 3 mois ; Irène, 4 mois ; Lionel, 6 mois… Je suis cernée de sevrages tabagiques comme je l’étais autrefois de fumeurs compulsifs. Les gros industriels du tabac ont du souci à se faire, la cigarette électronique nouvelle génération fait des ravages.

Depuis quelques années, elle fait son bout de chemin sur le marché… Tout d’abord hésitante, elle s’est rendue célèbre en passant par les mains des stars. Un Johnny Depp qui fait scandale en fumant sa e-cigarette sous le sigle « interdiction de fumer » dans le TGV pour le film « Le touriste »… le pari est lancé.

Intriguée, fumeuse depuis 15 ans avec l’intention d’arrêter mais toujours une bonne raison de ne pas le faire… J’ai, il y a deux ans, décidé de la tester. Le concept était, il faut bien l’avouer, attirant. Je testais donc, mais grosse déception : cigarette sans tirage et qui laissait un goût désagréable dans la bouche. Bref, j’ai préféré, à l’époque, la cigarette traditionnelle.

Mais la e-cigarette n’avait pas dit son dernier mot. Depuis plusieurs mois, des boutiques pullulent un peu partout à travers la France. Soit. Je n’en suis pas plus convaincue pour autant. Mais quand je vois plusieurs amis gros fumeurs de surcroît se vanter d’avoir arrêté de fumer grâce à leur cigarette électronique, la curiosité me pique et je décide, il y a quatre semaines jour pour jour, de franchir le pas de la porte d’une de ces boutiques… Je n’étais pas certaine, alors, de venir d’éteindre ma dernière cigarette.

J’entre, je suis formidablement bien accueillie par un vendeur. Je lui fais part de mon intention légendaire d’arrêter de fumer et il me propose aussitôt un café ou un thé en m’installant dans un fauteuil confortable, devant une table supportant une belle collection d’échantillon de « e-liquide ».

Les explications commencent, il me présente le produit, son fonctionnement, et me laisse goûter les différents liquides devant moi : goût fraise, menthe, pomme, tabac, avec plus ou moins voire pas du tout de nicotine… toute la panoplie du parfait petit chimiste. Première bouffée, une toux m’irrite la gorge, effectivement, ce n’est pas tout à fait comme une vraie cigarette, j’ai aspiré un peu trop fort. À la deuxième bouffée, j’apprécie. Je ressors une heure plus tard de la boutique avec le trousseau complet du vapoteur débutant (i.e. fumeur de cigarette électronique), l’équivalent de six mois de cigarettes classiques pour moins de cent euros. Et je vapote, je vapote… et de façon très surprenante, plus une seule envie de cigarette classique (ce qui n’est apparemment pas le cas de tous, mais les envies passagères sont en général supportables et apaisées par la cigarette électronique). Quatre semaines, et zéro difficulté, arrêt tabagique facile ! Oui, oui, vous m’avez bien entendu, ils ont réussi à donner une vraie réponse à la question : comment arrêter de fumer sans difficulté avec à peine besoin de volonté !

Alors, il y aura toujours les éternels réticents, ceux qui vivent mal le changement, ceux qui ne supportent pas votre « fumée » qui n’est en fait qu’une légère vapeur qui disparait en moins d’une seconde, ceux qui disent préférer mourir d’un cancer dans 20 ans et connaître le risque qu’ils encourent plutôt que d’adopter la e-cigarette dont on ne connait pas les effets sur le long terme…

cigarette

e-cigarette

Quoiqu’il en soit, pas de monoxyde de carbone, pas de goudron, pas d’arsenic, pas d’ammoniaque, pas d’odeur désagréable pour les autres ni sur les vêtements, pas de tabagisme passif, finie l’haleine de cendrier ! L’étiquette du e-liquide annonce, elle, comme composition uniquement du propylène glycol, de la glycérine, des arômes alimentaires et de la nicotine si vous en êtes demandeur. Et petit plus : un côté un peu plus classe que le fait de fumer une simple cigarette.

Bref, je peux enfin dire : « J’ai arrêté de fumer ! ». La e-cigarette, l’essayer, c’est l’adopter !

imgscan contrepoints 2013-2392 e-cigarette

Voir les commentaires (19)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (19)
  • YES ! 347 jours sans cigarettes ni cigares (alors que j’adorais ces derniers), pas de vitres jaunes, je peux courir sans agoniser après 50m, budget mensuel 18€ – YES ! (Matos : eGo T avec le cartomiseur de l’illustration). De plus, quel plaisir de fumer euh vapoter dans les transports, (dernièrement j’ai vapoté devant un contrôleur SNCF, pas mouffeté, il a bien vu que l’attendais !) le market, la e-cigarette est un détecteur de cons, deux sur 347 jours, c’est peu mais beaucoup n’osent pas, des cons timides.

    • Compliments sincéres, un peu empreints de jalousie ! La E-cigarette, n’est pas encore arrivée à m’éliminer le plaisir démesuré, d’un bon cigare en fin de repas, avec l’excellent digestif, son corollaire indispensable ! Mais je continue à lutter ! d’autant que c’est à partir de 40 mètres que je m’écroule !
      Sinon, mes vitres de voiture sont toujours jaunes, elle sent toujours le fennec, ce qui a au moins l’avantage, que la compagne, ne puisse pas l’utiliser, ce qui lui permet de rester entière !

    • J’utilise également une eGo T4 ! En revanche, j’évite encore de vapoter dans certains endroits, je ne me sens pas à l’aise. On ne m’a jamais fait de remarque directement cela dit… En tout cas, félicitations pour votre arrêt !

  • Une excellente nouvelle pour tous mais pas un mot du ministere de la santé à ce sujet.
    Les commerçants ne verront pas leurs boutiques fermées à cause de buraliste ne supportant pas la concurrence.
    Les pharmaciens n’auront pas ce monopole.
    Le libéralisme (et le socialisme) pour certain c’est le meilleur des systèmes seulement quand ça les arrange.

    • Oui, rien d’étonnant… Ils sauront tout de même la faire interdire dans les lieux publics, et pourquoi pas, la taxer un peu au passage, prétextant des raisons de santé publique !

  • Félicitations. goellette: 26 mois…C’est une invention fabuleuse. En fait des systèmes viables existent depuis environ 3 ans mais moins faciles d’utilisation que les « tanks » actuels, pas encore assez « grand public ». Maintenant que le mouvement de masse, prévisible, s’enclenche, j’espère juste que les petits fabricants pionniers vont pouvoir sauver leur peau, ou pouvoir résister aux offensives de rachat et de récupération des cigarettiers auxquels, pour ma part, j’estime avoir laissé assez d’argent et n’accorde aucune confiance.

    • Merci Goellette, félicitations à vous également ! Bientôt, je suis sûre de pouvoir en dire autant ! Quant au marché, il se développera comme il le devra… Le temps que l’Etat ne s’en mêlera pas ! Pour ma part, j’estime que si le consommateur est satisfait et qu’on ne lui ment pas sur la marchandise, alors que le meilleur gagne !

  • 1 an et demie pour ma part, le plus dur au début eta

  • J’ai tenté,j’y ai cru,manqué: la vrai ya pas photo c’est meilleur(en même temps 45 ans de crapotage c’est sans doute moins facile)
    Je suis agriculteur à l’exterieur les mains parfois sales,un truc super lourd qu’on peut pas tenir au bec sauf a voir dégager les dents de devant une façon de fumer très particuliere,bref je m’y suis pas fait

    • Dommage ! Après ce n’est sûrement pas la solution pour tout le monde, mais je constate quand même beaucoup de réussite grâce à ce dispositif !

      Pour le côté pratique, j’ai opté il y a quelques mois pour le cordon, qui permet de garder sa cigarette autours du coup, c’est une petite bague qui se glisse entre la batterie et le clearomiseur, peut-être à tester pour vous !

  • Excellent article, BRAVO !
    Je suis passé aux eCig’s il y a 6 mois, en moins d’une heure et sans rechute depuis.

    Devant ce qui se trame à la Commission Européenne, je vous invite à-signer la pétition Avaaz qui vient d’être lancée ce 28 nov. après-midi. Elle met en garde le Parlement Européen contre une législation excessive vis-à-vis des cigarettes électroniques.

    https://secure.avaaz.org/en/petition/The_European_Parliament_Save_electronic_cigarettes_from_excessive_EU_regulation/?email

    • Merci ! Et bravo à vous également, je suis aujourd’hui à plus de 6 mois sans tabac, et sans rechute également !

      J’arrive un peu tard pour la réponse, la pétition a l’air d’être toujours active, je vais m’empresser de la signer 🙂

  • Sur le même sujet, lire ici ( http://www.alacigaretteelectronique.fr/blog/11-temoignage-experience-cigarette-electronique-n12 ) le témoignage d’un utilisateur qui a arrêté de fumer. Si c’est votre cas, il y a de fortes chances que vous vous reconnaissiez dans ce qu’il décrit 😉

  • Quel plaisir de lire un article avec autant d’enthousiasme au sujet de la cigarette électronique !
    mais j’avoue que personnellement, je pourrai faire le même discours.

    le nombre de personnes que je fréquence de manière complètement indépendante de mon travail chez Edsylver et qui passent de la cigarette à l’e-cigarette est spectaculaire !

    D’ailleurs, j’écris aussi souvent sur ces sujets ici : http://www.edsylver.fr/blog/ 🙂

  • attention ! la cigarette électronique n’est pas totalement sans danger … la vapeur contient des composés organiques volatils, dont des aldéhydes dangereux , certes moins que les goudrons de la cigarette au tabac, mais quand même…
    voir la prévention des risques des Composés Organiques Volatils (COV) , dans le site http://www.officiel-prevention.com , lien : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=274

    • Tout le monde a un avis sur la cigarette électronique, n’en reste pas moins que, comme vous le dites, si des effets nocifs il y a, ils sont bien bien moindres comparés à ceux de la cigarette normale…

      Après le principe de précaution ne fait pas parti de mes idées, bien au contraire.

      • rappelez vous pourtant du scandale de l’amiante : pendant des dizaines d’années , déni total, malgré les études alarmantes sur le sujet

  • Si l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) déconseille l’utilisation de la cigarette électronique elle reconnaît paradoxalement que son utilisation est bien moins nocive que la cigarette tabac
    Economie, santé, qualite de vie…la cigarette électronique a bien des avantages voir la page http://www.eclopesphere.com/content/8-a-propos-de-la-cigarette-electronique-e-clope

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jacob Sullum, depuis les États-Unis.

Les déclarations publiques du Centre pour la prévention et le contrôle des maladies (CDC) ont une vue alarmiste sur l’e-cigarette, les décrivant comme une menace pour la jeunesse américaine, qui, prétendument, se mettrait à fumer de nouveau en masse après avoir essayé le vapotage et être devenu accro à la nicotine. Mais les données de la CDC nous racontent une histoire différente.

Chute du tabagisme chez les ados

Ce mois-ci, la CDC a publié les derniers résultats de son Étude nationale su... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Philippe Arvers. Un article de The Conversation

La cigarette électronique – ou vapoteur personnel (VP) – risque-t-elle de devenir une étape d’initiation pour les jeunes, avant le passage à la cigarette classique ? À vrai dire, le public ciblé est plutôt constitué de fumeurs de tabac qui veulent arrêter. Il y a donc essentiellement des ex-fumeurs et des vapo-fumeurs qui vapotent, cherchant une porte de sortie du tabagisme… Quant aux jeunes, la vente dans les boutiques en France est interdite aux mineurs, et si certains l’expérimente... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Yves Buchsenschutz. Un article d'Emploi 2017

Les cigarettes électroniques, apparues il y a quelques années, sont une solution de remplacement du tabac, et qui présentent de nombreux avantages : beaucoup moins – si ce n’est presque pas – de produits toxiques dans le e-liquide qu’elles contiennent, un dosage choisi de nicotine ou pas de nicotine du tout, le choix d’une grande variété de goûts, etc.

Une recherche, assez rapide il est vrai, ne m’a pas permis de factualiser la nocivité réelle de cette pratique (pour l’entourage c... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles