Placements financiers : comment se protéger des chocs à venir ?

Comment protéger son patrimoine face aux menaces d’inflation, de dévaluation ou d’annulation de la dette ?

Par Didier Maurin.

crise financièreLa dictature du court terme régit nos vies modernes quotidiennement, car aujourd’hui, qui supporte le moindre embouteillage sur les routes ou l’attente d’un dépanneur pour sa machine à laver ?

Le « tout tout de suite » est devenu la règle, cette règle que ne connaissaient pas nos ancêtres, et bien entendu, elle est assortie d’une exigence de perfection.

Telle est la pression que subissent actuellement les conseillers financiers, où même en période de crise internationale grave où les États eux-mêmes font faillite, l’apport d’excellents résultats en permanence et sur tous les comptes est approché comme quelque chose de normal.

Or, ce n’est pas possible.

Ceux qui nous suivent « sur tous les fronts » depuis plus d’un quart de siècle ont gagné des centaines de pourcents d’intérêts, et ce notamment grâce aux vignobles, aux maisons de retraite médicalisées, aux SCPI hyper-performantes, à l’or, à l’immobilier sur Paris, etc. Mais il convient d’avoir sans cesse une approche globale de son patrimoine, tous les comptes ne pouvant être hyper rentables au même moment.

Cela étant dit, posséder un patrimoine très important est devenu une nécessité, l’échec actuel de l’État-providence nous contraignant à préparer nos retraites individuellement. Toutefois, vous devez aussi préparer votre patrimoine à deux événements importants qui peuvent arriver du jour au lendemain.

Tout d’abord, une dévaluation massive d’une ou plusieurs monnaies peut survenir au niveau mondial, ce qui serait la solution la plus simple pour désendetter nombre de pays aujourd’hui au bord de l’asphyxie. Nos grands-parents comptaient en centimes plutôt qu’en francs car ils ne s’étaient jamais vraiment intellectuellement faits à ce qui venait de leur arriver ! Peut-être que nos enfants ou nos petits-enfants se moqueront un jour de nous parce que nous aurons connu le même sort ! Et naturellement, un tel événement aurait des conséquences bénéfiques incalculables pour les montages immobiliers à crédit que nous vous recommandons depuis longtemps !

Un deuxième événement peut lui aussi avoir des effets importants sur vos actifs, à savoir l’attaque soudaine de la dette française par les marchés financiers mondiaux. Dans cet exemple-là, la France, qui aurait perdu la confiance de la finance, serait en situation de faillite totale avec l’impossibilité de trouver un quelconque financement sauf à devoir payer un taux d’intérêt de 20,30 ou 40% !? Nombre de banques seraient en faillite, avec de nombreuses pertes concernant les dépôts qui auraient été effectués chez elles, et l’approche d’une crise sociale et politique grave vous aura convaincu de la nécessité de diversifier internationalement votre patrimoine.

Par ailleurs, actuellement, Marine Le Pen monte d’une façon importante dans les sondages, et si un jour elle parvient au pouvoir ou si elle y est très influente, rappelons-nous qu’elle est favorable à un non-remboursement partiel de la dette française… ce qui signifie tout simplement qu’un compte de 100.000€ à 3% n’en vaudra plus que 65.000 si un jour le tiers de la dette de notre pays est passée par pertes et profits.

Et enfin, quelques conseils pour terminer. Tout d’abord, pas de PERP ou de Loi Madelin dans votre patrimoine, des placements que nous avons toujours refusé de vous commercialiser, car la réduction d’impôts masque la perte de votre capital en sachant que la rente qui vous sera versée à la fin sera taxée à environ 85%… faillite des caisses de retraite françaises oblige ! Par ailleurs, régularisez votre situation si vous êtes concerné, car le secret bancaire est mort dans le monde avec toutes les conséquences pénales qui en découlent.

Et enfin, sachez que l’on devrait investir dans le marché des actions comme on le fait avec le marché de l’immobilier. En effet, personne n’achètera jamais un appartement à louer avec la ferme intention de le revendre trois minutes plus tard ! Il en va de même avec les actions où même s’il convient de « travailler » le marché à court terme pour en tirer un maximum de gains, la perspective d’un portefeuille ne peut s’envisager que sur plusieurs années. Les actions représentent des parts d’entreprises, et aucune entreprise ne multipliera son chiffre d’affaires par trois ou ses bénéfices par cinq en 18 mois seulement !

Il existe des règles en gestion de patrimoine et en gestion de fortune, et il est intéressant de les respecter, car comme le disent les philosophes : « la Richesse donne la Possibilité à la Vie » !