Placements financiers : comment se protéger des chocs à venir ?

Comment protéger son patrimoine face aux menaces d’inflation, de dévaluation ou d’annulation de la dette ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Placements financiers : comment se protéger des chocs à venir ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 17 novembre 2013
- A +

Par Didier Maurin.

crise financièreLa dictature du court terme régit nos vies modernes quotidiennement, car aujourd’hui, qui supporte le moindre embouteillage sur les routes ou l’attente d’un dépanneur pour sa machine à laver ?

Le « tout tout de suite » est devenu la règle, cette règle que ne connaissaient pas nos ancêtres, et bien entendu, elle est assortie d’une exigence de perfection.

Telle est la pression que subissent actuellement les conseillers financiers, où même en période de crise internationale grave où les États eux-mêmes font faillite, l’apport d’excellents résultats en permanence et sur tous les comptes est approché comme quelque chose de normal.

Or, ce n’est pas possible.

Ceux qui nous suivent « sur tous les fronts » depuis plus d’un quart de siècle ont gagné des centaines de pourcents d’intérêts, et ce notamment grâce aux vignobles, aux maisons de retraite médicalisées, aux SCPI hyper-performantes, à l’or, à l’immobilier sur Paris, etc. Mais il convient d’avoir sans cesse une approche globale de son patrimoine, tous les comptes ne pouvant être hyper rentables au même moment.

Cela étant dit, posséder un patrimoine très important est devenu une nécessité, l’échec actuel de l’État-providence nous contraignant à préparer nos retraites individuellement. Toutefois, vous devez aussi préparer votre patrimoine à deux événements importants qui peuvent arriver du jour au lendemain.

Tout d’abord, une dévaluation massive d’une ou plusieurs monnaies peut survenir au niveau mondial, ce qui serait la solution la plus simple pour désendetter nombre de pays aujourd’hui au bord de l’asphyxie. Nos grands-parents comptaient en centimes plutôt qu’en francs car ils ne s’étaient jamais vraiment intellectuellement faits à ce qui venait de leur arriver ! Peut-être que nos enfants ou nos petits-enfants se moqueront un jour de nous parce que nous aurons connu le même sort ! Et naturellement, un tel événement aurait des conséquences bénéfiques incalculables pour les montages immobiliers à crédit que nous vous recommandons depuis longtemps !

Un deuxième événement peut lui aussi avoir des effets importants sur vos actifs, à savoir l’attaque soudaine de la dette française par les marchés financiers mondiaux. Dans cet exemple-là, la France, qui aurait perdu la confiance de la finance, serait en situation de faillite totale avec l’impossibilité de trouver un quelconque financement sauf à devoir payer un taux d’intérêt de 20,30 ou 40% !? Nombre de banques seraient en faillite, avec de nombreuses pertes concernant les dépôts qui auraient été effectués chez elles, et l’approche d’une crise sociale et politique grave vous aura convaincu de la nécessité de diversifier internationalement votre patrimoine.

Par ailleurs, actuellement, Marine Le Pen monte d’une façon importante dans les sondages, et si un jour elle parvient au pouvoir ou si elle y est très influente, rappelons-nous qu’elle est favorable à un non-remboursement partiel de la dette française… ce qui signifie tout simplement qu’un compte de 100.000€ à 3% n’en vaudra plus que 65.000 si un jour le tiers de la dette de notre pays est passée par pertes et profits.

Et enfin, quelques conseils pour terminer. Tout d’abord, pas de PERP ou de Loi Madelin dans votre patrimoine, des placements que nous avons toujours refusé de vous commercialiser, car la réduction d’impôts masque la perte de votre capital en sachant que la rente qui vous sera versée à la fin sera taxée à environ 85%… faillite des caisses de retraite françaises oblige ! Par ailleurs, régularisez votre situation si vous êtes concerné, car le secret bancaire est mort dans le monde avec toutes les conséquences pénales qui en découlent.

Et enfin, sachez que l’on devrait investir dans le marché des actions comme on le fait avec le marché de l’immobilier. En effet, personne n’achètera jamais un appartement à louer avec la ferme intention de le revendre trois minutes plus tard ! Il en va de même avec les actions où même s’il convient de « travailler » le marché à court terme pour en tirer un maximum de gains, la perspective d’un portefeuille ne peut s’envisager que sur plusieurs années. Les actions représentent des parts d’entreprises, et aucune entreprise ne multipliera son chiffre d’affaires par trois ou ses bénéfices par cinq en 18 mois seulement !

Il existe des règles en gestion de patrimoine et en gestion de fortune, et il est intéressant de les respecter, car comme le disent les philosophes : « la Richesse donne la Possibilité à la Vie » !

Voir les commentaires (9)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (9)
  • Avec un titre de ce type, je m’attendais à plus de détails. Je suis resté sur ma faim…
    Les conseils ? Ni PERP, ni Madelin, un portefeuille axé sur le long terme, des montages immobiliers non définis.
    C’est bref…

    • également des actions air liquide, du terrain agricole français à exploiter vous mème ( à condition de s’y connaitre un minimum ) en prenant un chef de culture si vous en avez les moyens, du yuan si vous pouvez vous en procurer, des actions d’entreprises chinoises qui vont profiter de la hausse de la consommation interieur ( ex: supermarché, demi-luxe … ), des napoléons …

  • « Nos grands-parents comptaient en centimes plutôt qu’en francs car ils ne s’étaient jamais vraiment intellectuellement faits à ce qui venait de leur arriver ! » Cette phrase est tellement ambiguë qu’elle peut induire le lecteur en erreur.

    L’arrivée du nouveau franc (1 nouveau contre 100 anciens) ne correspondait pas à une dévaluation catastrophique soudaine de 99% de la valeur de la monnaie. L’ancien franc a bien perdu l’essentiel de sa valeur, mais sur une période longue d’environ 50 ans, schématiquement de 1910 à 1960, après avoir supporté deux guerres mondiales, la crise de 29 et l’infâme IVe République entre temps. Lors du passage au nouveau franc, nos grands parents ont eu du mal, non pas à compter en nouveaux francs pour les petites dépenses du quotidien, mais à déterminer l’échelle de comparaison des biens de grande valeur (immobilier, automobiles, biens précieux…) On a pu constater la même difficulté (à titre personnel également, je l’avoue ;)) lors du passage à l’euro, alors que la parité monétaire était inchangée.

    Enfin, il ne faut pas confondre inflation et dévaluation. Ce sont deux phénomènes différents n’ayant pas les mêmes effets, notamment en ce qui concerne les créances. Typiquement, en cas de dévaluation légale, les charges de remboursement des crédits sont réévaluées dans la nouvelle monnaie : elle ne sont pas dévaluées comme les autres valeurs, par exemple les salaires. Ainsi, une dévaluation de 20% peut augmenter instantanément la charge d’un crédit à rembourser de 20% dans le budget d’un ménage, provoquant sa faillite. Si on veut ruiner de nombreux Français, il suffit de dévaluer !

    D’ailleurs, évoquer la dévaluation dans le régime de changes flottants purs que nous connaissons actuellement, en l’absence de contrepartie métallique ou autre SME, est proprement farfelu. Pour parvenir à dévaluer, il faudrait rétablir unilatéralement le change fixe, ce qui ferait perdre instantanément toute valeur à notre monnaie sur les marchés internationaux. Rétablir unilatéralement le change fixe, ce serait faire le choix d’une monnaie de singe. Cela impliquerait d’importer massivement des devises étrangères pour payer nos importations. Faute d’avoir une balance commerciale excédentaire en proportion de nos besoins à l’importation, la France connaîtrait immédiatement une pénurie de pétrole et la pire récession économique de son histoire. Proposer une dévaluation aujourd’hui, c’est un délire politicien démagogique suicidaire, un bricolage économique constructiviste délirant proposé par des arriérés mentaux.

  • Une solution :elle s’appelle OR et ARGENT!

  • Le titre de l’article est « comment se protéger des chocs à venir ? » et j’attendais donc des réponses … A part pas de PERP et de Madelin, je ne vois rien comme conseil, c’est creux là comme article !!!
    Comment je fais pour protéger mon patrimoine alors ?

  • Que vient faire cet article sur un site liberal. C’est du nimporte quoi. Endettez vous sur de l’immobilier en esperant une devaluation. C’est ca le message? Nos cousins allemands ne seront pas d’accord. Mettre de l’argent dans un actif deja surévalué, c’est stupide.

  • Je ne suis pas un expert, mais la, j’ai trouve l’article un peu (completement) vide !

    Cela dit, si les experts en economie pouvaient prevoir l’avenir :

    1 – ca se saurait depuis longtemps (un peu comme les astrologues)
    2 – ils auraient evite la crise de 2008 et nous ne serions pas dans la situation actuelle !

    Donc, halte a la flute des experts auto-proclames !

  • L’auteur a oublié de nous dire :  » avant de traverser une rue à pied, regardez des deux côtés à la fois, ».
    C’est impossible à faire, mais ça rassure de le dire…

  • Ce qui est étonnant c’est que parallèlement à cette crise mondiale et cette peur de nouveaux chocs boursiers, l’essor du trading sur la bourse en ligne est constant. Les courtiers proposent de plus en plus d’offres alléchantes et les sites de bourse se multiplient. Bourse, Forex, CFD, options binaire, etc…comment expliquer ce paradoxe?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Mark Thornton.

Nous allons nous intéresser à ce qui se passe avec une augmentation de la masse monétaire, plutôt qu'une augmentation de l'épargne. Ceci est d'une importance capitale. L'idée mercantiliste selon laquelle l'augmentation de la masse monétaire accroît la prospérité a été dénoncée comme une erreur il y a des siècles par Richard Cantillon[1. Richard Cantillon, Essai sur la Nature du Commerce en Général, translated and edited by Henry Higgs (1755; London: Cass, 1931), chap. 1.].

L'orthodoxie monétaire contemporaine

... Poursuivre la lecture

L’assurance vie est le placement préféré des Français, avec près de 1900 milliards d’euros d’encours. Des millions de Français épargnent régulièrement sur leurs contrats d’assurance vie. Et pourtant, ils sont nombreux à mal connaître ce produit d’épargne et à ne pas savoir comment bien l’utiliser pour investir. Explications.

Rappels sur le fonctionnement de l’assurance vie

Avant tout, rappelons que l’assurance vie est un placement qui génère des intérêts et des plus-values (ou moins-values). Les épargnants détiennent une créance auprès... Poursuivre la lecture

Surendettement 2021
0
Sauvegarder cet article

Un article de Finfrog.

Avec la crise économique engendrée par la crise sanitaire, les analystes prévoyaient une augmentation des situations de surendettement en France. Pour l'instant, ce n'est pas le cas et les chiffres sont en baisse par rapport à 2019.

Une situation de surendettement est définie par l'impossibilité de faire face à l'ensemble de ses dettes. Parmi les solutions à envisager, il est possible de contacter la commission de surendettement des particuliers pour effectuer une procédure de surendettement.

Voici ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles