Vallaud-Belkacem : « Ne changeons surtout pas de cap ! »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Vallaud-Belkacem : « Ne changeons surtout pas de cap ! »

Publié le 5 novembre 2013
- A +

Par Nicolas Nilsen.

najat-vallaud-belkacem

« Ne changeons surtout pas de cap ! » a déclaré avant-hier Najat Vallaud-Belkacem, la porte-parole du gouvernement, dans « BFM Politique » (en réponse à un sondage publié par le JDD où plus de neuf Français sur dix déclaraient attendre du changement de la part de François Hollande.

« Ne changeons surtout pas de cap ! C’est au contraire avec la persévérance et la détermination qui sont celles du président de la République que nous arriverons à obtenir des résultats », a-t-elle assuré avec un optimisme forcené.

Cette déclaration peut faire penser à Edward John Smith. Mais si, vous savez bien, le capitaine qui était « seul maître à bord après Dieu » lorsque, le 14 avril 1912, il heurta un iceberg qui n’aurait pas dû être là. Il coula le lendemain à 2 heures 20… Edward John Smith était aussi optimiste et confiant dans sa trajectoire ! De la persévérance et la détermination que diable !

titanic_02


Sur le web.

Lire aussi :

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • Errare humanum est, perseverare diabolicum

    tout y est concis !!

  • Il est évident que les véritables mesures à prendre pour redresser la situation seraient douloureuses et sans aucun doute rejetées par une bonne majorité des Français. On ne tient pas un cap en se fiant au consensus, en suivant ce que demande la majorité, mais selon l’analyse de la situation qu’on a faite et l’analyse de l’impact des solutions qu’on met en place. Par conséquent la difficulté est alors principalement dans la pédagogie et la communication. En ce sens, il est difficile de reprocher quoi que soit à la déclaration de NVB, puisqu’on aurait eu le même type de déclaration quelque soit la politique engagée, y compris pour la bonne politique.

  • Oui, qu’ils restent bien dans la trajectoire….et surtout ne bougent pas !

    C’est tellement beau comme ça, c’est noble, il y a ce petit sentiment grisant de savoir que l’on va sombrer au fond des Abymes. ça picote un petit peu derrières les oreilles, on a comme un petit sentiment de culpabilité, mais en même temps ça donne presque une sensation de jouissance profonde.

    Oui, c’est comme ça que je me sentais en faisant mes devoirs surveillés le vendredi matin. Je n’avais bien sur rien foutu, mais j’y allais gaiement, surtout ne pas changer de cap je me disais !

    P.s: le résultat est souvent à la hauteur des investissements…il n’y a pas de miracles à attendre….
    Belle bé……(censuré) va.

  • Mais elle a tout à fait raison ! Leur cap est de nous voler, ils le font, c’est un succès. Pourquoi voulez-vous qu’ils le changent ce cap ?

  • Je trouve l’auteur injuste avec Edward John Smith, le commodore à l’époque ne disposait pas d’une navigation assistée comme de nos jours, l’histoire révèle qu’il fut pressé par la Star Line de pousser les chaudières (version contestée de nos jours), il a même et surtout dérouté le Titanic en pensant éviter le pire d’une navigation dans une mer de glace dans l’atlantique Nord, hélas, comme chacun le sait.

    Alors, comparer ce prestigieux marin qui malgré le désastre a mis un point d’honneur à couler avec son navire, avec le machin mou qui nous sert de président, je trouve que ce n’est pas correct.

    Quand la France coulera, L’autre flan il touchera sa retraite de président, sans décote, avec tous les avantages qui vont avec, et lui, l’iceberg, ça fait un moment que tout le monde lui dit qu’on va le prendre plein fer dans la tronche…

  • Ils ont pris une jeune innocente pour qu’on soit moins tenter de taper dessus quand elle raconte leurs idées stupides. Mais en somme elle ne différe pas de Moscouvitici quand, répondant aux critiques de Doze (BFM) , il affirmait la nécessité de se tromper sans cesse, pour bien rabaisser la classe des entrepreneurs au niveau humiliant de celle des pauv’ types. Cela s’appelle la technique du serpent.

  • Comment pourrais-je réagir?….
    Ah oui: » WHOUAAAHAHAHHAHAHAHAHHAHAArrrrrrrgrrhhh »

  • un citoyen comme les autres
    6 novembre 2013 at 21 h 00 min

    ha bon ? parce qu’il y avait un cap ?

  • J’ai vu une vidéo de Charles Gaves qui explique la différence entre 81 et aujourd’hui. Selon lui, en 81, les socialistes ont vendu du rêves, mais étaient de gros hypocrites et ne croyaient pas en leur solution. Aujourd’hui, ils y croient.
    Il sont donc bien plus dangereux qu’avant et NVB en fait partie.

  • Ce dit en passant ce doit être un cap de bonne espérance …

    On voit bien que vivre aux crochets des autres ça déconnecte des réalités.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Claude Robert.

Hollande et Macron ont tous deux polarisé la vie politique à leur manière. Comme leur maître Mitterrand, ils ont su casser le jeu politique, le retourner à leur avantage en imposant des règles défavorables à leurs adversaires.

Surtout, ils l’ont fait en s’appuyant sur des ressorts affectifs, au détriment bien sûr de la transparence démocratique. Ils l’ont fait dans un seul but, celui d’accéder au pouvoir suprême.

Une fois installés à l’Élysée, ils ont continué d’abuser de cette technique pour à la fois ... Poursuivre la lecture

Par Nathalie MP Meyer.

Nous sommes au XXIe siècle et le monde persiste à être extrêmement mal fait. Les femmes continuent à subir l’intégralité de la charge de l’accouchement, de la grossesse et de l’allaitement, sans compter l’odieuse charge mentale de toute l’organisation familiale.

Résultat : à la maison, les hommes ne font rien et au travail, ils accaparent les postes en vue et les meilleurs salaires. C’est parfaitement scandaleux. Ce modèle patriarcal ne peut plus durer !

J’ironise, naturellement, mais il n’empêche q... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

La France est sur le point d’atteindre la barre des 100 000 morts du covid, et déjà s’élèvent des voix dans le monde politique pour transformer cette défaite tragique de notre modèle sanitaire et politique en célébration nationale, en hommage.

Célébrer les victimes du Covid

Ce mercredi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré au sortir du conseil de défense qu’il y aura « évidemment ce moment d'hommage et de deuil pour la Nation », sans doute à l’image de ce qui s’est fait ailleurs en Europe. Le... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles