La France surveillée par la NSA : agissons avec grandeur

Suite aux révélations du journal Le Monde selon lesquelles la France est espionnée par la NSA des États-Unis, quelle sera la réaction de la présidence française ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
BIG-BROTHER-OBAMA-1984-large570--1-

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France surveillée par la NSA : agissons avec grandeur

Publié le 23 octobre 2013
- A +

Par Rafik Smati.

BIG-BROTHER-OBAMA-1984-large570--1-

Le quotidien Le Monde a eu accès à des documents qui prouvent que les États-Unis, via leur agence de renseignements NSA, intercepteraient de façon massive les communications téléphoniques, e-mails et SMS émanant de la France. Rien d’étonnant en soi. Mais ce qui est grave et inadmissible est que ces écoutes vont bien au-delà de la sécurité nationale et de la prévention des risques terroristes. Nous avons en effet désormais la confirmation qu’elles ciblent aussi le monde politique, l’administration et le monde des affaires…

Devant un tel scandale diplomatique potentiel, nos gouvernants manient la langue de bois avec brio. Manuel Valls, le premier à être interrogé sur la question, se dit choqué et demande des explications. Puis le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius convoque l’ambassadeur américain à Paris. L’histoire ne dira pas ce que les deux hommes se sont dit. Le plus probable, c’est que le premier s’excuse d’avoir dû convoquer le second, en faisant valoir une nécessité d’envoyer des gages à l’opinion publique.

imgscan contrepoints 2013-2296 espionnage NSAAlors que faire ? Tout d’abord se donner les moyens de nos ambitions. Saviez-vous que la cyber sécurité ne représente que 0,2 % du budget de la Défense Nationale ? 75 modestes millions d’euros par an lorsque les États-Unis y consacrent 10 milliards de dollars et la Grande-Bretagne 800 millions.

Mais il faudra aller plus loin. Face à une telle attaque de notre souveraineté et de notre dignité, le président de la République doit faire acte de courage et de grandeur politique. Il doit maintenant poser et mettre en débat la question du maintien de la France dans le commandement militaire de l’Otan. Le Général De Gaulle avait fait le choix de l’indépendance en 1966. François Hollande entérinera-t-il notre soumission ou osera-t-il enfin écrire l’histoire ?


Sur le web.

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Ce qui me fais le plus rire dans votre « article » c’est que vous OUBLIEZ purement et simplement que c’est votre AMI SARKOZY (!!!) qui a vendu la France a l’OTAN….
    Mais bon, comme d’habitude avec vous, c’est forcément la faute de HOLLANDE…
    C’est drôle parce que quand Sarkozy a fais ça, on vous a pas entendu….
    L’amnésie parfois ça frôle le ridicule….

  • « le Président de la République doit faire acte de courage »
    Autant oublier l’affaire puisque le Président de la république en est à se coucher devant une gamine de 15 ans.

  • Il est bien brave Mr Hollande, mais que voulez-vous qu’il fasse ?
    Sortir du SHAPE, les US s’en foutent.
    Virer l’ambassadeur, il sera remplacé.
    Ne pas se rendre aux USA : faudrait déjà que ce soit prévu d’y aller.
    Boycot économique, ils répliqueront, et je ne sais pas qui a le plus à perdre.
    Et puis faut pas oublier l’Europe, dans cet assourdissant silence.

    • D’abord que la France cesse de collaborer avec les renseignements américains, qui ne sont pas dignes de confiance.

      Ensuite qu’elle identifie et émette des mandats d’arrêt internationaux contre les agents de renseignement américains qui ont commis des infractions pénales selon le droit français. Aucune chance d’obtenir leurs extraditions, mais si il est possible de leurs causer des tracas administratif à chacun de leurs voyages à l’étranger ce sera un bon début.

      Enfin que la France donne l’exemple : il ne faut pas se leurrer les renseignements français ne valent pas beaucoup mieux, ils ont simplement moins de moyens (financier, politique et diplomatique) pour nuire.

      • Zayraud à déjà admit que les services secret Français se livrait exactement aux même pratiques que les Américains. On à bien vu lors de l’affaire Snowden le silence assourdissant des gouvernants. Ceux ci priaient en silence : pourvu que nos turpitudes ne soient pas découvertes…Nos politiques n’ont aucun soucis à se faire, les français sont des veaux…

        • Si ça ce trouve le contenu piraté (ou un reader digest) revenait en France par le biais de la coop des agences usa-france.

          Du coup la « dignité » mentionné dans l’article…

  • Il faut tout simplement quitter l’alliance Atlantique et proclamer le non alignement de la France par voie constitutionnelle comme l’Irlande.Et augmenter notre effort de défense en conséquence (5% du PIB)…

    • Pourquoi donc aurions-nous besoin de consacrer 5% de notre PIB à la défense ? !

      C’est Pourcentage plus important que celui des USA, du Royaume-Uni (et de tous les autres pays de l’OTAN), de la Chine, de la Russie… C’est juste complètement délirant.

  • On reponds á l’espionnage informatique par le contre-espionnage informatique. Les US doivent seulement savoir que nous sommes une passoire dans ce domaine, donc ils vont voir jusqu’ou ils peuvent aller. Sachant qu’avec les politiciens francais rien ne se passe (autrement que par du décorum et de la parlotte), les espions continuront tant que les neuneux en face n’auront pas fait les investissements en intelligence á la mesure des failles existantes ou á venir. Point barre.

  • Oui et pas seulement les personnalités de la politique et du monde des affaires… Beaucoup de citoyens ont été écoutés…
    http://www.magtuttifrutti.com/article-espionnage-sommes-nous-des-victimes-consentantes-120799476.html

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-Michel Lavoizard[1. ancien officier des forces spéciales, dirige une compagnie d’intelligence stratégique active en Afrique depuis 2006].

Alors qu’au cœur de l’été occidental les baromètres climatiques et géopolitiques enregistrent des « pics de température », une double activité diplomatique parallèle, française et russe, s’attache à réchauffer des alliances politiques africaines jugées trop tempérées.

Vu d’Afrique, malgré une couverture médiatique flatteuse d’une presse de régime, la France a beaucoup à perdre dans ce... Poursuivre la lecture

La publication d’une partie d’un entretien entre Macron et Poutine au grand public n’a pas plu à Moscou. Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russes, a parlé d’un manquement à l’étiquette diplomatique. Cet incident diplomatique met en lumière un problème dans la stratégie des dirigeants européens lors du conflit Ukraine-Russie : un remplacement de la diplomatie par la communication publique.

Une tendance qui est problématique dans la bonne conduite stratégique.

 

De la diplomatie entre dirigeants à la commun... Poursuivre la lecture

Par Raoul Delcorde.

En deux mois et demi de guerre, on dénombre déjà plusieurs tentatives de médiation dans le conflit russo-ukrainien : la Turquie, Israël, ainsi que plusieurs États arabes et européens, sans oublier l’UE en tant que telle ou encore l’ONU ont envoyé des représentants à Moscou, à Kiev, ou dans les deux capitales ; récemment, le pape a également fait offre de médiation.

La médiation est au cœur de l’action diplomatique. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

La médiation est l’intervention d’un tiers dans la r... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles