Les Tondus : « le mouvement fonctionne, ne payez plus vos cotisations patronales ! »

Les Tondus organisaient une conférence de presse pour expliquer son choix de ne plus payer une partie des charges patronales. Contrepoints y était.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
guillaume_de_thomas_pays_dr

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Tondus : « le mouvement fonctionne, ne payez plus vos cotisations patronales ! »

Publié le 5 octobre 2013
- A +

Cette semaine se tenait la conférence de presse du collectif Les Tondus, dirigé par Guillaume de Thomas, qui était notre invité lors de la conférence du 21 septembre sur les révoltes. Protestant contre la hausse continue des charges sociales, le mouvement connaît un succès fulgurant. Le gouvernement commence à s’inquiéter. Faites comme eux, ne payez plus, c’est légal !

Compte-rendu de la conférence de presse des Tondus, par Maël Pujo.

La conférence de presse commence par un rappel de l’objet du mouvement des Tondus. Ce mouvement rassemble, au moment de la conférence, 350 000 micro et petites entreprises. Cela correspond à 10% du nombre d’entreprises comptabilisées par l’Insee. Il y aurait 2,4 millions de micro-entreprises (0 salarié) et près d’un million de petites entreprises (moins de 20 salariés). Ces deux catégories d’entreprises représentent 97% des entreprises. Elles embauchent presqu’autant de salariés (8-9 millions, selon Pôle Emploi) que les 3% restant. Or, si les moyennes et les grandes entreprises sont bien défendues par le MEDEF et la CGPME, les petites et micro-entreprises n’ont pas vraiment de représentants pouvant les défendre. Cela explique donc l’émergence quasi-simultanée de mouvements spontanés contestataires : Les Tondus, Les Poussins et Les Plumés partagent le même combat. Combattre cette fiscalité trop lourde (charges patronales, CFE, taxe foncière) qui nuit à leur développement et donc à l’embauche de nouveaux salariés.

Le mouvement rend Pierre Moscovici nerveux .

Au sujet du Medef et de la CGPME, Guillaume de Thomas pointe du doigt la part importante de subventions de l’État dans leurs ressources financières. S’appuyant sur certaines sources, Les Tondus affirment que la CGPME touche 6,8 millions € et le MEDEF 12 millions € de l’État. Pour Guillaume de Thomas, cela ne fait aucun doute que si les entreprises ne parviennent pas bien à se défendre, c’est qu’elles ont ce couteau sous la gorge que sont les subventions de l’État. Le représentant du mouvement des Tondus suggère donc au gouvernement de faire des économies en coupant le robinet pour ces deux organisations patronales.

Guillaume de Thomas souhaite se montrer ferme et déterminé. Il refuse de céder aux appels de Pierre Moscovici, ministre de l’Économie et des Finances, à reprendre le paiement. Le message est clair : il n’appellera à reprendre le paiement que si le gouvernement prend des mesures concrètes pour ces entrepreneurs, qui pèsent autant que les moyennes et grandes entreprises sur le marché de l’emploi. Cependant, si ces dernières sont plutôt solides, notamment le CAC40, les premières font très souvent faillite. Pierre Moscovici serait nerveux et peu serein face à l’ampleur du mouvement. Le ministre ne semble pas avoir de volonté de sortir du conflit. La proposition du gouvernement de négocier autour d’une table où seraient présents des syndicats de patrons, de salariés, des partis politiques n’intéresse pas Les Tondus. Ce type de négociation n’a jamais abouti. Guillaume de Thomas en veut pour preuve la mobilisation annuelle des syndicats de salariés qui appellent à la grève chaque année et qui reportent le combat. Les Tondus sont d’autant plus fermes sur leur proposition de négocier en tête-à-tête entrepreneurs (1 profession libérale, 1 commerçant, etc.) et ministres qu’ils sont en rapport de force. En effet, 350 000 entreprises ont décidé de ne plus payer les cotisations patronales, et l’échéance trimestrielle du 15 octobre approche à grand-pas. Les Tondus vont alors voir l’ampleur de ce mouvement contestataire. Pour sa part, Guillaume de Thomas estime que le manque à gagner serait de plusieurs millions, voire milliards.

Ils nous ont proposé une réduction ridicule de 0,4% des charges .

Le gouvernement dénonce des actions illégales. Or, Me Martine Baheux, avocate, a affirmé que ce mouvement est parfaitement légal. D’ailleurs, Guillaume de Thomas indique que les statuts de l’association ont été déposés. Cela va permettre d’agir sur les ministères dans une stratégie de court-terme. Il a déjà contacté 5 ministres : Commerce Extérieur, Redressement Productif, Santé et Affaires sociales, Budget et Économie-Finances. Il déplore la qualité de l’accueil et l’absence d’écoute de la part de ces ministres. M. Montebourg s’est comporté en véritable élu local, et Mme Touraine lui a dit qu’il était tout simplement mauvais gestionnaire. Il dénonce également la proposition ridicule, faite au téléphone, d’une réduction de 0,4% sur les cotisations sociales. Cette réduction aurait été répercutée sur les ménages et les salariés. Guillaume de Thomas appréhende ces négociations avec l’URSSAF et les ministres socialistes. Aucun d’eux n’a créé d’entreprise et peut donc difficilement comprendre les problèmes que rencontrent les micro et petites entreprises. Lors d’un débat sur RMC, une députée socialiste a voulu défendre les actions du gouvernement en faveur des entreprises, en avançant que celui-ci avait augmenté le crédit impôt recherche. Mais ce dispositif fiscal n’est accessible qu’aux entreprises faisant de la recherche, soit 1% des entreprises.

Les Tondus entendent également dénoncer ce sentiment anti-patron généralisé et banalisé par les socialistes. Il y a un amalgame fait entre le patron d’une petite entreprise et le patron d’une multinationale. Les petits entrepreneurs sont agacés d’être considérés comme malhonnêtes ou très riches. C’est le message que semble avoir voulu faire passer Marisol Touraine à Guillaume de Thomas lors de leur entrevue. C’est le même climat qui est entretenu dans les Cours de Prud’hommes où l’employeur est supposé coupable d’emblée selon le président des Tondus. Guillaume de Thomas a indiqué, au cours de la conférence de presse, que les chefs de micro et petites entreprises entendent trop souvent que les petits patrons s’en mettent plein les poches. Ceux-ci au contraire, vivent très souvent cette activité comme une passion au détriment de leur portefeuille. Ainsi, un chef d’entreprise peut travailler 70h par semaine et gagner le même revenu qu’un salarié travaillant 35 heures.

Guillaume de Thomas et Les Tondus appellent donc à :

  • Continuer à ne pas payer les cotisations à l’URSSAF,
  • Ne pas payer la contribution financière (plus lourde que la taxe professionnelle) et la taxe financière, qui peut rapporter 200 milliards aux collectivités locales,
  • Engager une démarche juridique pour se faire rembourser les cotisations sociales versées au titre de l’employeur. Un site a été mis en place : il y aurait entre 3 et 4 milliards de cotisations injustement payées.

C’est pourquoi Les Tondus considèrent que le gouvernement doit permettre aux employeurs de cotiser pour leur retraite, pour leur sécurité sociale et pour leurs droits au chômage, car en cas de faillite, le petit patron n’a droit à rien. L’esprit de l’État est de s’imaginer que le patron a forcément de l’argent. Même s’il a fait faillite, il a mis de l’argent de côté… à moins qu’il ne soit mauvais gestionnaire, comme le suggère Marisol Touraine.

Notre mouvement fonctionne, nous sommes invités à l’Assemblée Nationale.

Les Tondus exigent du gouvernement qu’il :

  • Supprime le crédit Impôt-compétitivité emploi, et les subventions aux entreprises,  qui bénéficient souvent aux grandes entreprises présentant un faible risque de faillite. Elles peuvent donc se permettre d’assumer l’argent investi dans la recherche. Cela permettra une économie de 110 milliards (bien milliards) d’euros.
  • Revoit les modalités de recouvrement de l’URSSAF, dont l’esprit semble dater du XIXème siècle. Pour Guillaume de Thomas, il est temps de passer au XXIème siècle. Il faut arrêter de penser que si l’employeur ne paie pas, ce n’est pas qu’il ne veut pas, mais c’est qu’il ne peut pas. L’URSSAF doit arrêter d’engager une démarche juridique contre l’employeur : cela fragilise l’entreprise, et vu le nombre d’entreprises concernées, l’économie, donc l’emploi.
  • Revoit le coût du travail. En France, lorsque le salarié perçoit 10€ l’heure de travail, l’employeur a payé selon lui 33€. En Allemagne, le coût d’une heure de travail serait de 11€. Les charges sociales sont trop lourdes, et personne, si ce n’est le comptable, ne sait de quoi parle la fiche de paie. Les coûts administratifs pour le salarié sont trop élevés : visite médicale (avant même d’embaucher), la réalisation et l’impression de la feuille de paie. Le tarif de la visite médicale est très variable selon les régions. Guillaume de Thomas dénonce également le fonctionnement des OPCA, qui sont financés par les salariés. Or, seuls 200 000 sur les 27 millions y ont accès.

Pour conclure la conférence de presse de Poitiers, Guillaume de Thomas indique que, pour la première fois, un mouvement protestataire, comme les Tondus, est invité à l’Assemblée Nationale, par 120 députés pour une audition sur le coût du travail, le 17 octobre. Les Tondus ont également reçu une demande du Sénat. Une réponse leur sera bientôt apportée.

Enfin, Guillaume de Thomas indique que ce combat n’est pas sa passion. Il ne souhaite qu’une stratégie de court-terme. Il entend retourner rapidement dans ses entreprises pour s’occuper de la gestion, qui est sa véritable passion. L’association continue toutefois à se développer avec 68 représentants départementaux et un déplacement prévu outre-mer : Guadeloupe, Martinique, Saint Pierre-Et-Miquelon. Guillaume de Thomas reste à la disposition de tout ministre et de tout parlementaire national.

À visionner : Guillaume de Thomas fait le récit de ses échanges téléphoniques avec trois ministres : Marisol Touraine, Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici (le 21 septembre, lors de la conférence organisée par Contrepoints) :

Voir les commentaires (61)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (61)
  • « Cela permettra une économie de 110 milliards d’euros. »

    Millions, non ?

  • Article très intéressant.
    À noter le lien sur « un site a été mis en place » qui ne fonctionne pas.

  • « Le mouvement rend Moscovici nerveux ».
    La bête sait qu’elle n’ira pas bien loin si elle ne trouve rien à manger.
    Allez-y les gars, faites crever cette saloperie !
    N’étant pas patron, je ne peux pas me joindre à vous mais s’il y a possibilité de vous soutenir financièrement, c’est volontiers que je me délesterai de quelques dizaines d’euros.

    • IL FAUT COMMUNIQUER SUR TOUS LES RESEAUX SOCIAUX QUE NOS POLITIQUES CREVENT NOS SYSTEMES SOCIAUX

      5 ans de CHômage, retraite à 100% toute leur vie, une partie de leur salaire non imposée mais rentre dans leur système de retraite, etcetcetct

      tous ces voyous ne s’interessent pas à notre pays et nous coûtent quasiment 100 milliards par AN, c’est cela la vérité…….

      Battons nous, la grèce, l’espagne ont raison, nos politiciens nous volent et mettent en péril les systèmes sociaux super mis en place par nos anciens pour leur profit………………………
      il n’y a plus de liberté, plus d’égaité ………………il reste encore la LUTTE ;;;;;;;Faisons savoir ce que nos ELUS font pour eux sur notre dos……

  • Je ne crois pas du tout a l’efficacité d’un tel mouvement. Au mieux, le « cadeau » qui sera obtenu par le mouvement pour qu’il cesse sera rapidement repris d’une manière ou d’une autre.
    Je pense que la seule solution passe par les urnes, il faut donc que les patrons se présentent aux élections en masse, la les politiques auront peur de perdre leurs places, et la pression sera alors vraiment valable.

  • Ce mouvement est condamné à l’échec car il ne conteste pas l’ensemble du dispositif social franco-soviétique actuel : les Tondus veulent continuer à être tondus, mais juste un peu moins…

    • Ce mouvement est utile car il va créer une brèche dans la toute puissance de l’état, et enfin, nous allons comprendre que tout est possible si on lutte pour.
      Le seul soucis du peuple français est qu’il se tait, multiplions les actions et petit à petit nous retrouverons nos libertés.

    • je reconnais bien là le formatage par le mammouth, dont on n’échappe pas facilement : à moins de 20/20 on est un raté et c’est un « échec ».
      On verra bien ce qu’il obtiendrons, mais proclamer d’avance l’échec parce que le dispositif social franco-soviétique ne sera pas démantelé, c’est juste aussi débile que proclamé l’échec d’avance du débarquement du 6 juin 44 parce que Berlin n’était pas menacé…

      Ce mouvement met une pression bienvenue et c’est déjà formidable en soi. On verra bien que qu’ils obtiendront.

    • C’est vrai. Bien sûr qu’ils n’obtiendront rien (si ce n’est des « tables rondes »). Ils ne vont pas jusqu’au bout de la logique (La Grève, Atlas Shrugged).

      Mais pour autant, plus on fait de bruit, plus ça emm… le Système.

      La peur doit changer de camp.

      Imaginez la gueule de Moscovici, ou de Tourraine… quand les gens de leur cabinet leur parle de ces zozos.

      De quoi mal digérer le croissant frais du matin au ministère.

      Bref :
      -mettons les en faillite
      -emm…. les autant que possible

  • Cet article contient deux énormes erreurs qui l’affaiblissent: les 110 milliards, déjà noté. En fait, le CIR coûte entre 3 et 5 milliards. Un gros montant, certes, mais pas 110 milliards, soit plus que le déficit du budget (environ 80 milliards).
    Par ailleurs, quand un salarié touche 7€ il ne coûte pas à son employeur 33€. C’est une ânerie. Il peut coûter entre 14€ et 15€, mais pas plus.
    Ceci dit, le fait de ne pas payer les impôts est la chose que la socialie redoute le plus. Et là, on voit que l’argent de l’état, c’est celui de nos impôts. En ne les payant pas, comme le gouvernement fédéral aujourd’hui aux USA: on les met au chômage technique.
    Le rêve quoi! Des socialos et surtout des fonctionnaires qui ne peuvent plus fonctionner, faute de thunes.
    Blague à part, si déjà nos journaleux disaient systématiquement « l’argent des contribuables » (taxpayer’s money) au lieu de l’argent de l’état, comme si c’était une caisse infinie dans laquelle on peut puiser (débloquer une enveloppe de x milliards, comme ils disent) indéfiniment, on ferait un grand pas en avant.

    • C’est corrigé.
      Probablement une erreur de la part du retranscripteur, ou un lapsus de la part de Guillaume de Thomas.

    • il y a 70% de charge sur le salaire complet….

      Alors pour un salaire horaire net autour de 10, faut compter sur une masse salariale de 33 €

  • On peut tous lutter. Personnelemment je fais la grêve de la consommation et du CA. Je devais et pourrai m’acheter une nouvelle voiture et bien non uniquement par conviction politique je m’assure que ce que l’état m’a pris en plus il l’ait en moins n’en ne percevant pas les 3000 euros de TVA.

    Je consomme étranger un maximum.

    Employeur je veille à ne plus embaucher et à ne pas développer mon CA. J’essaye juste de garder mon train de vie.

    Je veux voir la France se casser la gueule. J’aime mon pays. Mais je pense que mon pays en à besoin.

    Je suis une force vive, j’emploie 15 personne, travaille 70 heures par semaine, engagé sur les biens propres, pas de protection sociale, honnête citoyen, je suis haï et méprisé par tout ceux qui vivent de mes impôts.

    Mais je suis un être libre. Et je suis en grêve.

    • Bravo Mix.

      Enfin quelqu’un qui a compris l’énorme levier à notre disposition… afin de briser nos chaînes de serfs.

      J’essaye de marteler ce message (simple, pur, vrai) sur Contrepoints, chaque fois que possible.

      En attendant mon expatriation (que je prépare… pour dans 2 ans), j’ai :
      -baissé mon salaire
      -déménagé (plus petit, loyer moins élevé)
      -je ne vais plus au resto
      -j’ai coupé les voyages d’agrément (cet été, chemin de compostelle au lieu de… vietnam, thailande etc.)
      -je conserve simplement les mêmes dépenses pour les enfants

      J’ajoute :
      -je n’ai pas de voiture

      Donc… je suis un mauvais numéro pour la mafia « publique », un caillou dans leur chaussure… !

      Plus qu’une simple « vengeance » (même si c’est toujours agréable), les vrais libéraux doivent comprendre que seule l’asphyxie financière de la mafia, nous libèrera.

      Il n’y pas de « parti politique providentiel » ni d' »homme providentiel ».

      Notre pognon (plus largement notre servage) est l’unique source de leur pouvoir.

      Enlevons le pognon, il n’y aura plus de pouvoir.

      C’est simple, carré, imparrable, facile à faire.

      Multipliez « mix » et « christophe » par des dizaines, voire des centaines de milliers, voire des millions… et le SYSTEME CREVE, IMPLOSE.

      Pensez-y… Hollande, Sarkozy, Baryou, Fillon, Melanchon, UMPSVERTSPC, CGT, FO, SUD, SNCF, RATP… et tous les fâcheux qui nous pourrissent la vie depuis 30 ans… ILS DISPARAITRONT.

      Purement et simplement.

      Le jeu en vaut la chandelle, non ?

      • Je fais pareil!

        Juste un petit coup pouce pour les aider à exploser financièrement 🙂

        • Moi aussi. J’essaye d’acheter le maximum d’occasion. Mais même s’il n’y a pas de TVA sur le prix de vente des produits d’occasion, l’État se prélève cependant une TVA calculée sur la différence entre le prix d’achat (par le revendeur) et le prix de vente.
          J’essaye d’acheter au maximum sur les sites internet étrangers.
          Et je garde sans cesse à l’esprit que sur la majorité des choses que j’achète, 20% passe directement dans la poche de l’État. Quand ce n’est pas beaucoup plus quand il s’agit de l’essence.

      • tu dois te réjouir aussi de la suppression de 900 emplois chez Alcatel avec la fermeture de deux sites. Non ?
        Cela va dans la bonne direction, pour toi ?

      • Bonjour,
        Je viens de lire votre commentaire et je suis entièrement d’accord avec vous, marre de tous ces hommes
        politique qui vivent allègrement sur le dos du produit du travail de tout un peuple et qui en plus nous prennent
        pour des imbéciles. Mon mari et moi avons été installés pendant trente ans dans le domaine de la Boulangerie-
        Pâtisserie donc je comprends parfaitement ce dont vous parlez et j’ai toujours pensé que tous les commerçants , artisans et travailleurs indépendants auraient déjà dû de plusieurs années se grouper contre tous ces caisses (R.S.I et compagnie) qui vous imposent le paiement de charges exorbitantes et en plus prennent toutes ces professions pour des nantis et des voleurs!!!!!!
        Vive le monde politique de pourris!!!!! Ce qui me console que si nous crevons sous les charges les hommes
        politique feront de même car plus de rentrée d’impôts. Vive la France qui au lieu de protéger son peuple le fait mourir doucement mais surement au profit de politiques qui gèrent l’argent du peuple pour eux-mêmes.
        Amicalement.
        Josiane

    • c’est clair que notre seule arme c’est de couper les vivres a l’état:réduction drastique de consommation,c’est effectivement moins de taxes pour l’état,pour nous c’est aussi positif,cela nous apprend a ne consommer que l’essentiel.le mouvement des tondus,je n’y crois pas une seconde,il s’agit d’exciter les petits indépendants,en retour ils se feront saisir leurs comptes,la lutte est inégale.sur une population adulte de 45 millions,il y a 13 millions de retraités,6millions de fonctionnaires,plus tous ceux qui bossent pour des grandes entreprises protégés par l’état(bouygues orange dassault etc..soit la plus grande part du secteur privé).les indépendants sont en trop petit nombre et trop faibles financièremen

    • J’en suis au même point ! malheureusement je ne peux me défaire de mes employés (ça coûte une blinde)sans être en faillite sinon je serais parti de puis longtemps

  • Le mouvement s’amplifie
    Les tondus ne payent plus !!
    L’état « en perdition » va-t-il enfin comprendre ? ….. cette fois sous la contrainte des TONDUS il est au pied de son propre mur !!!

  • Y en a marre de se faire plumer pour faire vivre nos ennemis.

  • Comment on fait pour donner au mouvement et les aider ? un site avec un compte paypal existe-t-il ?
    Ils ont raison d’agir ces tondus, n’en déplaise aux libéraux râleurs spécialiste de la contestation de salon.

    • Ils sont bien un site internet.

      Vous pouvez toujours leur envoyer un chèque, comme plusieurs dizaines de milliers de personnes.
      Mais si vous voulez vraiment les aider, ne leur envoyez pas d’argent. Faites comme eux.

  • Bonjour, je n-‘en peux plus des regulations du Rsi, que puis je faire etant donner que vous parlez de la possibilite de ne pas payer et legalement . Merci

    • Une entreprise individuelle paie 37% de cotisations RSI sur son résultat net avant impots. Et 8% de CSG calculée sur la base du résultat net + des cotisations versées l’année d’avant !
      En résumé, des taxes en milles-feuilles et personne n’en parle.
      Donc sur le résultat net, on paie 37% de cotisations + 8% de CSG + des impots sur le revenu.
      Et sur les impots, on paie 37% de cotisations + 8% de CSG.
      Penchez-vous sur le calcul de vos cotisations !!!
      C’est vrai que les impots et les cotisations payées ont se les mets dans la poche, donc taxables !
      Bon courage pour les nouveaux entrepreneurs…

      • Je viens de voir sur un simulateur de charges en EI que le calcul de l’impot est sur le résultat net + CSG non déductible ? (les 8% de CSG dont je parlais, c’était CSG déductible et non déductible).
        La France est une usine à gaz de taxes empilées. Je te prends…tu déduis…je te reprélève un %… C’est infernal !

  • Bonjours
    Mon épouse tien un petit commerce dans la prothèse capillaire avec un chiffre d’affaire de 120 000 euros par an
    Les remboursement du pret quel a fait pour racheter ce commerce afin de ne pas etres au chomage et compter comme benefice !!!!!
    Car soit disant qu on le vendant plus tard elle recupererait de l argent
    C est vraiment injuste car elle ne le revendra jamais plus ou alors 75 pour cent de moin qu il y a 5 ans comlent justifié une telle loi ????
    Alors pour on revenir entre le rsi le loyer le pret et les impôts alors qu elle ne gagne rien comlent fait on ?
    C est impossible aujourd’hui d avoir un salaire à cause de l etat alors qu elle travail 6jours sur 7 sans 1 jour de vacances
    Alors que beaucoup de feneant ,etranger et autre sans rien faire gagne de l argent et ne paye aucun impot !

  • comment adhere a votre mouvement

  • Pourquoi vous dites que c’est légal de ne pas payer les charges patronales ? quand je les paye pas ya le huissier qui vient

  • Une réunion dans la Loire est elle programmée ?

  • Moi j’attends que nous ayons le courage de bloquer les routes de France et nos frontières pour que es bureaucrates sachent que nous sommes les plus forts !!!! Et que sans nous ils ne sont plus rien …..a bientôt je l’espère !!!!

    • Moi aussi j ai une société et on a du mal à joindre les 2 bouts on est fatiguée de cette vie ns travaillons 7 jrs sur 7 pour payer notre crédit et un salaire de misère et des heures de dingue très peu de vacances pas de weekend je leur fait un échange de vie pour qu il voit ce que l on subit je suis pour les tondu

  • Gros soutien de ma part! Votre démarche est tout a fait géniale! Longue vie a l’esprit des tondus!

  • j’avais une entreprise Jai du arrêter en 1996 un retapages de charge sociale a eu raison de mon entreprise il mon réclamer la totalité de mon bénéfice a l’époque .alors continuer il faut que ça cesse cette arnaque au commerçants et artisan .communiquer car beaucoup ne connaisse pas votre mouvement , merci guillaume pour votre déterminations, il y a trop longtemps qu’une minorité de syndicat fond la loi dans ce pays ,nous somme gouverner part trop de fonctionnaire dans c’est gouvernement .il veulent nous faire payer leur incompétence a gérer le pays depuis 40 ans

  • Messieurs les artisans faites du BLACK un maximum ,baissez vos salaires et votre CA, faisons crever l’état !

  • Les tondus oui mais avec un bonnet rouge et tous au front les parole s’envole et le gouvernement s’en fout

    Un ancien adhérent du CIDUNATI avec une pension d’invalidé de 508 euros par moi depuis 2 ans ,artisan depuis 1977

  • J approuve le mouvement et je pense le rejoindre très rapidement je suis artisan coiffeur et il y a des mois ou je n ai pas de salaire faute de charges trop lourdes donc je pense céder mon affaire et retourner à l usine alors que j ai un métier que j adore je lance par ce biais un appel a tous les patrons de se joindre à ce mouvement car plus d entreprises ne paie pas le rsi plus le mouvement sera entendu

    • Bonsoir
      Je rejoins vos troupes et toutes vos actions mais dans l urgence des charges a régler RSI , URSSAF et compagnies quoi faire concretement?

  • j’ai arrêté une activité 2 ans 1/2 après l »avoir créé car l’adéquation entre les recettes et les charges (surtout sociales ) n’existait pas ! cette affaire était pourtant en pleine croissance je regrette que nos gouvernements successifs ne réagissent pas et surtout ne comprennent pas qu’il faut encourager les entrepreneurs , commerçants , se sont eux les forces vives du pays

  • Je suis artisan boucher charcutier traiteur je fais 80 heures pour pouvoir assurer toutes ces charges que vous denonceės.Vôtre site est très intérèssant ,et je suis d.accord avec tout ce que vous dénoncé,(pour ma part payer du social ,oui mais pas être saîgner à blanc). MAIS comment faire pour ne pas voir arriver l.huissier???? .Car aujourd’hui 1 journnée de retard c’est 10 % avec les menaces qui vont avec.
    Merci d.avance pour une éventuelle réponse.
    Et quelle autre cite à été mis en place. ?
    merci

  • Bonjour,

    J’ai pris connaissance de votre association hier au journal télévisé suite au reportage de la manifestation à Paris. Je suis proche de la retraite mais je désire soutenir et m’associer à vos revendications que je juge inacceptable. Le MEDEF etc.. ne sont pas représentatif, comme vous l’indiquez, il ne représente que quelques pourcentages des salariés.

    Merci de continuer cette action mais fermement !

  • Bonjour

    bien vu l’appel téléphonique enregistré avec le cabinet du 1R ministre

    Connaissez vous l’affaire GODART à Caen ?
    Il a été précurseur en la matière et il a disparu!

  • Bonjours,
    Je viens d’entendre le fameux coup de téléphone du bureau de votre premier voleur oh pardon ministre…
    La France remplacerait ainsi l’ex URSS du temp de Lénine. Malheureusement la France n’est plus rien d’autre qu’une minable dictature.
    Mesdames et Messieurs, je ne puis que vous encourager à poursuivre votre juste combat. A vous toutes et vous tous, tous les honneurs. Si nous le pouvons de Suisse vous aider dans votre combat, faites le savoir.
    Sortez de cette follie que l’on nomme UE et votez toutes et tous en faveur du FN qui seul vous écoute et tiendra parolle.
    Veuillez croire en notre parfaite considération. Nous vous souhaitons tous les succès dans votre juste combat, avec toutes nos salutations distinguées. SALVE

  • Tout a fait d’accord avec vous ,en même temps mieur guillaume de Thomas je vous ai entendu sur la web radio de ( bob vous dit toute la vérité) vous ne dite que la réalité de notre monde du travail.avez vous entendu parler de la loi (NESARA) qui a été proposée au parlement Américain et qui a été vite enterrée,a voir par curiosité. Suis avec vous ainsi que ma femme,FURODET

  • Ce sont des fous furieux ; quand les pouvoirs public disent que l’action est illégale, les tondus répliquent à coté en disant que l’association a déposé ses statuts… On ne fait pas de meilleurs enfumage. La posture victimaire que prennent les employeurs, et peu importe qu’ils soient des entreprises de petite taille, est d’une facilité déconcertante et permet des revendications portant seulement sur des intérêts particuliers alors que la socialisation des salaires contribue à l’intérêt général et fait partie intégrante du contrat social. Des révolutionnaires? Non, juste des indignés de pacotille incapables de remettre en cause leur propre gestion qui déjà pour la grande majorité ne respectent jamais les conventions collectives qui leur sont applicables. Le moins disant social est leur credo, le libéralisme débridé est leur doxa. C’est l’ensemble du système social français qu’ils insultent alors que l’attractivité de la France repose sur la qualité de ce système inégalé dans le monde. Bel exemple d’une pensée dénuée de toute connaissance de l’histoire sociale du pays et au mépris des luttes passées, présentes et… futures.

    • Toi tu dois être prof ou un truc de ce genre pour porter ce message. T’es pas aux 65 heures par semaine pour 1500€ par mois. Et oui mon gars, y en a comme moi qui travaille comme des mules et qui ce démolisse au boulot. Enfin comme beaucoup de copain artisan j’ai levé le pied, pourquoi faire plus? Je refuse du travail afin de ne pas être enseveli sous l’imposition. Je vais te donner un exemple. Quand je fais 100€ de bénéfice nette et que je veux les récupérer, je dois reverser 45% de la somme plus 5 à 10% d’impôts sur le revenu. En sachant que pour faire ces 100€ de bénéfice net j’ai payé entre 15 et 33% d’impôt sur ces bénéfices. Je te parle pas de la TVA que j’ai collecté au passage pour l’état. Je ne te parle pas des autres taxes et impôts divers que je paye. Enfin j’ai fais le calcul, j’arrive à 71% soit 29€ dans ma poche et 71€ dans la poche de ces seigneurs. Si je t’écoute, je dois continué à me tuer au travail pour que d’autres continus de toucher des aides à ne rien faire. Je ne parle pas du tourisme médical, des étrangers attirés par notre « modèle » sociale où il suffi d’obtenir l’ADA pour obtenir la CMU etc. Tu dois trouver normale qu’une mamie qui à bossé toute sa vie dois payer ses médicament à la pharmacie alors que la doudou qui viens de passé juste avant et qui n’a jamais travaillé en France ne paie rien. Comme disait un homme de gauche qui avait du sens lui: »la France ne peu pas supporter toute la misère du monde ». Et la France c’est les couillons de mon genre qui bosse à se détruire le corps pour que d’autre continu de regarder les mouches voler.
      Alors tes leçons de morale sur le fait que nous faisons preuve d’égoïsme tu te les gardes pour tes soirées entre coco!!
      Salutations distinguées quand même.

  • Pour ma part, j’ai arrêter de payer le RSI depuis fin 2009, j’ai eu beaucoup de relance, mais mon dossier est tellement mal gérer par leur service, que c’est limite facile…..
    Lorsqu’on reçoit des avis d’appel de 14179 euros par trimestre alors que je gagne 1200 par mois, c’est risible.

  • Moi, je n’en peu plus…
    jais créer en 2007 un concept petit & innovant, jusque fin 2011 projet porteur, depuis mai 2012 une catastrophe, et ça dur, je suis retombée a un chiffre d’affaire du début de création, bien entendu demande d’échéancier au RSI pour le dernier trimestre 2013, plus de trésorerie donc depuis début 2014 jai bloqué les paiements, je suis bien entendu mise en demeure de payer, mais avec quoi?

  • Bonjour,

    Je n’arrive plus à ouvrir votre page concernant le remboursement de la taxe contribution EDF, impossible la page a du être bloquée… Merci de m’envoyer la façon d’avoir le formulaire de réclamation.

  • C’est bien beau tout ça mais il faut savoir que la part patronale comme salariale de la fiche de paye est produite par le salarié et lui appartient donc. C’est tout simplement de l’argent volé au salarié. Non vraiment il n’y a qu’une solution pour sauver nos petites entreprises. QLSS LIBERTE SOCIALE.. Que chacun perçoive son salaire en totalité s’il le souhaite et choisisse librement son régime de sécurité sociale dans une assurance européenne de son choix. La loi le permet et met fin ainsi à ce vieux système communiste collectiviste imposé depuis 70 ans qui a fait son temps. Sortir librement de la SS Française c’est augmenter son pouvoir d’achat et relancera la consommation et les pme pourront verser plus facilement leurs salaires complets à leurs employés.

    • Tu as parfaitement raison, la part patronale comme la part salariale des cotisations appartiennent au salarié, ce serait le voler que de ne pas les payer. Cependant si l’employeur peut payer où est le problème? Au lieu de « sortir de la sécurité sociale » qui contribue énormément à l’attractivité du pays, il y a aussi des projets de réformes qui au contraire sécurisent encore plus le parcours chaotique des salariés ; la sécurité sociale professionnelle, une proposition de réforme profonde de la Cgt, appelée aussi « nouveau contrat de travail salarié ». Mais vu tes commentaire sur ce système « collectiviste » (ou les vilain rouges), c’est plutôt mal parti…

      Pour rappel, ce sont les salariés qui doivent décider ce que l’on fait de leur argent et s’ils souhaitent le mutualiser pour sécuriser leur vie, c’est un choix qui leur appartient. Sinon c’est oublier vite ce qui fonde la légitimité du code du travail ; le constat de l’inégalité de la relation dans la subordination.

  • je suis entièrement d’accord il faut absolument que des patron se pressente au élection ,et abolir la dictature des énarque ,il en plus il faut fermer l’ena d’où il en sort que des incapables .ça c’est du gaspillage d’argent public ,faire autant d’étude pour être aussi mauvais bravo

  • je suis entièrement d’accord il faut absolument que des patrons se pressentent aux élections, et abolir la dictature des énarques, en plus il faut fermer l’ENA d’où il en sort que des incapables .ça c’est du gaspillage d’argent public, faire autant d’études pour être aussi mauvais bravo

  • Le rsi ne sert vraiment à rien, 16000 euros cette année pour une retraite calculée à environ 20 pourcent dusalaire

  • Bonjour . Auto entrepreneur depuis 3 sem comment je dois faire pour ne pas payer le rsi et autres ?
    Merci d’avance

    Cordialement.

    Marc Gaye

  • Les gérants de l’Équatorial sauna, établissement libertin d’Évreux (Eure), sont poursuivis pour escroquerie et travail dissimulé. Ils auraient payé une partie des salaires au noir.

    Paru dans 27actu du 6 mars 2015

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Le regard de René Le Honzec.

... Poursuivre la lecture

Par Marc Crapez.

Janvier 2008, un certain François Hollande reprochait au président Sarkozy une conduite où « il nous installe… comme des voyeurs » et un discours cosmétique où « il capte, capture, picore des références, des concepts ».

Aujourd’hui, le seul élément tangible de son discours figure à la rubrique « allègement du coût du travail ». Hollande y annonce la fin des cotisations familiales payées par les entreprises d’ici 2017 et l’inscription du CICE dans ce processus. Relancé par un journaliste de L’Opinion, il ... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Après le festival d'hypocrisies des médias subventionnées sur l'air de "Ma vie en rose" ne regarde que moi, juste entre vous et moi : à quoi vont penser les 600 journalistes accrédités pendant cette communication ? Mais comment fait-il pour tirer des gonzesses comme ça, avec ce physique ? Ben, y a le pouvoir aussi, les amatrices de p'tites blagues (et, sait-on jamais, d'organes présidentiels attractifs : Flanby est-il surnommé le "Rocco Siffredi de la Corrèze" comme le laissent entendre certaines rumeurs lo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles