Droit des automobilistes à la défense, un pas en arrière

Un communiqué de 40 Millions d’automobiliste, inquiet de voir rendue plus difficile la défense des automobilistes en justice.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Radar routier

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Droit des automobilistes à la défense, un pas en arrière

Publié le 1 septembre 2013
- A +

Un communiqué de « 40 millions d’automobilistes », inquiet de voir rendue plus difficile la défense des automobilistes en justice.

Le 13 août dernier, un décret (numéro 2013-730) portant sur les modifications du Code de justice administrative a été voté. Il sera mis en application à partir du 1er janvier 2014.

Radar routier

Le texte explique que les automobilistes ne pourront plus faire appel devant la Cour administrative après une décision de justice relative aux contentieux du permis de conduire, comme par exemple une annulation de permis (formulaire 48 SI). Ils ne pourront que saisir le Conseil d’État, qui a un coût supplémentaire non négligeable pour les automobilistes, puisqu’il faut faire appel à un avocat spécialisé dit Avocat au conseil. Ils ne pourront donc pas conserver l’avocat qui a initialement engagé la procédure devant le Tribunal administratif. Le recours devant le Conseil est une procédure technique où seuls les arguments juridiques mis en avant par le juge de première instance pourront être critiqués.

Pour « 40 millions d’automobilistes », il y a une atteinte aux droits des automobilistes qui veulent aller en justice et faire valoir leurs droits. Il est capital de laisser le choix aux automobilistes de faire appel après une décision de justice en première instance, surtout si la décision est critiquable.

« En supprimant la voie de l’appel, on va décourager les automobilistes à porter leur affaire devant le Conseil d’État » explique Ingrid Attal, avocate et Présidente de la Commission juridique de « 40 millions d’automobilistes ».

« Il ne s’agit pas de dédouaner les automobilistes qui ont enfreint les règles, mais de laisser une chance à ceux qui ont été victimes d’une erreur de justice » indique Daniel Quéro, Président de l’association.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • La gauche a fait exactement la même chose avec le contentieux locatif. Tout litige en dessous de 4 000€ avec un locataire est jugé en dernier ressort, donc non susceptible d’appel. Cela permet aux juges membres de l’USM de rendre des décisions ne respectant pas la loi car le bailleur n’a pas intérêt à se pourvoir en cassation, le cout d’un contentieux étant plus élevé que 4 000€. On se retrouve ici dans le même cas de figure, et le gouvernement HOLLANDe nous abreuve sans cesse du mot « justice » !

  • L’Automobile Club des avocats a diffusé et médiatisé l’info depuis déjà 3 jours ..

  • Encore du plomb dans l’aile de notre ancienne démocratie tant elle semble disparaître un peu plus de jour en jour. Suite à mon livre « Radars et justes sanctions » ou en ebook « Radars Tous pourris », j’ai mis un texte pour solliciter nos élus au changement de barème, avec un minimum de justice. Regardez et envoyez le à vos élus: http://www.monbestseller.com/manuscrit/radars-et-justes-sanctions-texte-integral

  • Chauffeur particulier cherche personne sans permis !

    • Voilà la solution pour réduire le chômage, devenir en autoentrepreneur chauffeur pour sans permis ! Et comptez sur nos élus pour vous fournir de plus en plus de clients aux points retirés. Vite envoyez la sollicitation pour que cela n’arrive pas, qui sait ?

  • Le droit des automobiliste doit être respecté comme tout droit,mais il en est de même une règle discutable que la loi doit clarifier,

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Marine Le Pen n’a pas caché sa volonté de créer une Europe des nations qui reposerait sur les États membres de l’Union européenne (UE), une politique générale proche de la ligne directrice du groupe européen CRE (conservateurs et réformateurs européens) qui regroupe un certain nombre de partis eurosceptiques comme les conservateurs de Droit et Justice polonais ou les libéraux conservateurs tchèques de l’ODS tous deux au pouvoir. Cette conception de l’Europe repose sur la coopération entre États plutôt que sur une approche plus fédérale.

<... Poursuivre la lecture

Par Maxime Lefebvre. Un article de The Conversation

Le Conseil européen a validé il y a quelques jours l’adoption d’une « boussole stratégique ». Il s’agit de l’un des grands acquis de la présidence française de l’Union européenne. Sous cette appellation un peu baroque, c’est la première fois que l’UE se dote de l’équivalent d’un Livre blanc sur la défense et la sécurité. La « boussole » comporte, d’une part, une analyse de l’environnement stratégique mondial et, de l’autre, une liste d’actions concrètes déclinées en quatre volets : ag... Poursuivre la lecture

Nul n’a le droit de se faire justice soi-même. Cet adage de sagesse est la base même de la vie en société, pour éviter les abominations de la loi du Talion ou de la vendetta, ou des vengeances individuelles occultes.

Le Président Macron en déplacement à Fouras a précisé sa position sur la légitime défense suite à la mort d’un des quatre cambrioleurs qui entraient par effraction chez un agriculteur :

"Chacun doit avoir la sécurité et c'est le devoir de la puissance publique de l'assurer. Mais, je suis opposé à la légitime défense... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles