Roms : l’indignation de façade de la gauche

valeurs actuelles

La gauche peut-elle s’indigner de la une de Valeurs Actuelles qui stigmatise les roms, lorsque leurs élus mettent en pratique les idées défendues par l’hebdo de droite ?

La gauche peut-elle s’indigner de la une de Valeurs Actuelles qui stigmatise les roms, lorsque leurs élus mettent en pratique les idées défendues par l’hebdo de droite ?

Par le Parisien libéral.

Avez-vous vu la une de Valeurs Actuelles, un hebdo connu pour ne jamais faire dans la finesse mais néanmoins ne pas éluder les questions : « Roms : L’overdose » ?

Citons l’hebdo de droite :

Fléau. Lâchée par ses pouvoirs publics, muselée par le politiquement correct, la France subit une invasion de “gens du voyage” majoritairement issus de Roumanie et de Bulgarie. Alors que, le 1er janvier prochain, ces pays intégreront l’espace Schengen, les Français disent : assez !

En toute logique marketing, la une buzze déjà, et est commentée par exemple par Rue 89 (« Valeurs Poubelles« ) ou 20 Minutes « La une choc contre les Roms suscite des critiques virulentes« .

Après l’affaire Gilles Bourdouleix qui a défrayé la chronique durant l’été, on peut penser en effet qu’il existe un clivage politique entre une droite dure, anti Roms, et une gauche ouverte à l’accueil de toutes les populations des gens du voyage.

Or, c’est faux. Passons même sur l’amalgame de Valeurs Actuelles entre Schenghen et les problèmes liés à la présence des Roms en France (pourquoi seraient-ils plus nombreux à venir en janvier prochain puisqu’ils sont déjà présents ?), mais regardons simplement la pratique des municipalités dirigées par la gauche.

Information confirmée par Le Progrès de Lyon.

Information confirmée par L’Express.

Information confirmée par La Voix du Nord.

Le droitdelhommisme de façade de la gauche socialiste et communiste n’est-il pas insupportable ? Pendant que le sénateur PS parisien David Assouline, ancien de SOS Racisme, commente la une de Valeurs Actuelles,

  • des policiers dirigés par Valls démantèlent des camps Roms,
  • des douaniers dirigés par Moscovici retiennent dans la ZAPI 3 de Roissy des clandestins,
  • des maires socialistes comme Martine Aubry font expulser des Roms.

 

Source : Libertarien TV

La vérité ne serait-elle pas que la plupart des personnes, quelle que soit leur couleur politique, qu’elles soient de gauche, de droite, du centre ou d’ailleurs, ne veulent pas que d’autres personnes viennent s’installer sur leur terrain sans en avoir demandé la permission, tout simplement ? Et si on s’évertuait à faire respecter les droits de propriété au lieu de mettre en œuvre une politique migratoire inflexible et liberticide ?


Sur le web.