Obama soutient le mini-nucléaire

small-modular-nuclear-reactors_68192_600x450

Obama est le premier dirigeant d’un pays occidental à agir en faveur du nucléaire.

Obama est le premier dirigeant d’un pays occidental à agir en faveur du nucléaire.

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume Uni.

Dissimulé dans le récent plan mal nommé « Plan d’Action pour le Climat » (Climate Action Plan, CAP) du Président Obama, se cache un engagement d’investissements dans les nouvelles technologies de l’énergie, comme de nouveaux bio-carburants ou de nouveaux modèles nucléaires – y compris de petits réacteurs modulaires.

Nous donnons l’impression d’apporter cette information régulièrement, mais nous n’avons fait mention de cette technologie pour la première fois qu’en mars 2010 – il y a seulement trois ans. Nous avons également évoqué la question du réacteur nucléaire Hyperion en 2010. Mais ce n’est que l’année dernière que nous avons constaté que la suprématie économique et technologique des mini-réacteurs était incontestable.

Malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, Obama est le premier leader du monde occidental à agir en faveur du nucléaire. Et, selon National Geographic, les mini-réacteurs sont en passe de devenir une réalité. Le premier petit réacteur nucléaire sera opérationnel en 2022. Il y a donc toujours de l’espoir.


Sur le web. Traduction Eriul/Contrepoints.