Scandale des écoutes : l’inquiétante politique américaine

Les scandales récents impliquant le gouvernement Obama – mises sur écoute de communications, contrôles fiscaux d’opposants – sont inquiétants pour les citoyens américains et pour le reste du monde.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
The-Big-Brother-Police-State-Control-Grid

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Scandale des écoutes : l’inquiétante politique américaine

Publié le 11 juin 2013
- A +

Les récents scandales impliquant le gouvernement Obama – mises sur écoute de communications, contrôles fiscaux d’opposants – sont inquiétants pour les citoyens américains et pour le reste du monde. 

Par Daniel Hannan, depuis Oxford, Royaume Uni.

Vous vous souvenez de tous ces survivalistes hirsutes se terrant dans des territoires comme l’Idaho, et de leurs théories du complot paranoïaques anti-État ? Ils ont tout de suite l’air moins paranoïaques…

Par ailleurs, le reste d’entre nous devons brusquement adapter notre vision du monde. La révélation que le gouvernement des États-Unis met automatiquement sur écoute les communications en ligne remet en question ce que nous pensons de la liberté, de la vie privée, d’internet, et, ce qui n’est pas des moindres, ce que nous pensons de l’Amérique.

Voilà, en bref, ce qu’il s’est passé. En 2007, le Congrès a adopté une loi qui autorisait la National Security Agency à intercepter des données étrangères (c’est-à-dire des communications entre deux interlocuteurs non-américains) sans mandat des États-Unis. Il a été dit que ce pouvoir était nécessaire pour la lutte contre le terrorisme. (« La nécessité, disait Pitt le Jeune, est la défense pour chaque violation de la liberté humaine. Elle est l’argument des tyrans ; elle est la croyance des esclaves. »)

Comme toujours, les autorités ont étendu progressivement leur mission. Il s’avère aujourd’hui que la NSA a eu directement accès à des données provenant de Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, PalTalk, YouTube, Skype, AOL and Apple.

La plupart des compagnies sus-citées ont nié toute connaissance ou complicité – toutefois, les types hirsutes de l’Idaho ont bien vite souligné le fait que certaines dénégations précisent uniquement qu’il n’a pas été accordé d’accès « direct » aux données à la NSA. Certains conservateurs prennent un air sombre et murmurent à propos du copinage de longue date entre Google et les démocrates, ces derniers étant soupçonnés d’avoir tiré un grand profit des techniques Google de profilage pour cibler leurs électeurs. Il est sûr que l’administration Obama ne s’est pas perdue en excuses à propos de toute cette affaire.

Le scandale n’a pas éclaté dans des circonstances quelconques. Il a suivi la révélation que l’État fédéral recueillait des informations venant de Verizon, le géant des télécommunications. Il n’a suivi que de quelques semaines la nouvelle choquante selon laquelle les autorités fiscales américaines ciblaient volontairement les groupes de pression conservateurs. On se croirait dans un film où les autorités mettent illégalement sur écoute tout le monde jusqu’à ce que Will Smith ne le révèle au grand jour.

Cette fois-ci, le rôle de Will Smith a été joué par le Washington Post et le Guardian – ce qui est tout à l’honneur de ces deux journaux, qui ont fait primer leur dévotion aux libertés individuelles sur leur respect pour Barack Obama. Les jours où les gauchistes laissaient leur soutien tactique à Obama prendre le pas sur tout autre considération sont de toute évidence révolus. Même le New York Times a déclaré dans la première version de son éditorial que le gouvernement « a maintenant perdu toute crédibilité » – bien que sa conscience progressiste se soit manifestée par la suite et que la phrase ait été allongée en « perdu toute crédibilité en la matière ».

Pas de risque qu’Obama s’en soucie : après tout, il n’est pas confronté à de nouvelles élections. Nous autres, en revanche, devrions être vivement préoccupés. Les États-Unis sont censés être un pays où de telles choses n’arrivent pas. Petit à petit, au nom de l’anti-terrorisme, les gouvernements successifs ont limité les libertés individuelles. La république américaine, selon l’expression de Russell Kirk, se comporte comme un empire américain.

L’Amérique mérite mieux, et le reste du monde attend mieux d’elle.


Sur le web. Traduction : Constance Mas pour Contrepoints.

Voir les commentaires (13)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (13)
  • On a vu les mêmes couinements avec les camera de surveillance qui allaient détruire … la vie privée en rue (!)

    Non, Big Brother ne s’intéressera pas à tous les mails de la planète, pour l’excellente raison qu’il n’en a rien à cirer.

    Cela permet simplement de tracer des délinquants, et c’est tout simplement indispensable.

    • Voilà.
      Et si pour traquer les terroristes, les meurtriers, les violeurs, les délinquants, les taggeurs, les activistes politiques, ou les opposants, on a besoin de piétiner la vie privée de tout le monde, c’est pas grave. La fin justifie les moyens, hein…
      La vie privée ne cesse pas d’être privée lorsqu’on la viole effectivement, mais dès qu’on se propose de le faire selon les besoins, toujours présentés comme indispensables.

    • Les gens qui raisonnent comme vous me font peur. Vraiment. Parce que vous êtes prêts à tout accepter sans voir plus loin que le bout de votre nez.

    • @mps: Si cela ME permet de tracer des délinquants, je suis pour.
      Je pourrais même être pour si cela ME permet de tracer les internautes de forum avec qui je ne suis pas d’accord. 😉

      Sauf que cela leur permet simplement de tracer qui ILS veulent.
      Et je ne sais pas qui est ILS, sauf que ce n’est pas pas moi.
      Et ceci ne me convient pas du tout.
      Je ne suis pas soumis à l’État. C’est lui qui doit être soumis.

    • Sacrifiez votre liberté pour plus de sécurité si vous voulez vous complaire dans la paranoïa, mais pas touche à la mienne, ni à la majorité de la population sous prétexte qu’une infime minorité est criminelle.

    • @mps
      Les délinquants d’aujourd’hui ne seront pas les délinquants de demain puisque la définition du terme est variable dans le temps selon les desiderata du gouvernement en place.
      Facile pour un gouvernement d’établir des listes de citoyens: ils sont dans la légalité aujourd’hui et délinquants demain sur simple décision gouvernementale.

      Par ailleurs, si mon voisin me voit à poil par une fenêtre de ma demeure, cela ne me tuera pas. Pourtant, je n’ai aucune envie que cela arrive.
      Les cameras dans la rue, c’est le même principe.

    • Non. C’est idiot. Comme dit RP: « et si ces cameras étaient mises a titre préventif dans toutes les chambres a coucher du pays, les cas de maltraitance d’enfants seraient résolus plus vite. »

    • Bien sûr, tous les gouvernements ne veulent que le bien de leurs sujets…

      Mais même en supposant cette prémisse, votre voisin ne vous aime vraiment pas. Le gouvernement lui donne accès à vos mails. Il va les regarder en espérant prouver que vous vendez les secrets industriels de votre patron à la concurrence. Zut, ce n’est pas le cas, vous êtes clean. Qu’a cela ne tienne, il construit son dossier en ajoutant à vos vrais mails (pour la crédibilité) des faux qui soutiennent sa thèse et va voir votre patron. Voilà, vous êtes au chômage (cas réel chez Renault).

      Qu’un état de droit est la possibilité d’accéder à vos mails en respectant les procédures, c’est normal. Les procédures actuels, c’est un policier qui a des soupçons, qui les présente à un juge qui décide de demander l’accès à vos données personnelles, qui les contrôles et qui construit un dossier qui vous est ensuite opposé en vous laissant vous défendre.

      En un mot, rien à voir avec PRISME. Et rien à voir non plus avec les caméra de surveillance qui contrôle l’espace publique.

    • Hahaha gentil petit mouton prêt pour aller à l’abattoir ou bien servir une tyrannie « sous couvert » de démocratie…
      Non mes sérieusement, c’est vrai que les délinquants sont à chaque coins de rue, que les méchants poseurs d’engins explosifs pullulent et que c’est l’insécurité absolue dans votre ville…

      Vous êtes du pain béni pour ces gouvernements totalitaires mps.
      On vous nourries de peur pour que vous acceptiez bien docilement votre sort d’esclave moderne.

      Forcement, si vous ne voulez pas prendre Vraiment votre avenir en main, alors ne vous inquiétez pas, le bon Etat y veille…

  • il me semble qu’Obama devrait lire… La Constitution Des Etats-Unis !
    en effet il semble bien décider a bafouer tout les amendements un par un…

    -le premier amendement, celui de la libertés d’expression
    -le deuxième, le droit de détenir et de porter des armes
    – le dixième, qui interdit a l’état fédéral de légiférer sur des domaines qui ne le concerne pas
    -4e, protection de la vie privée

    a cela on rajoute d’autre lois discutable, comme la FACTA, véritable Gestapo fiscale, il me semble aussi qu’il aie donné des droit discutable a la FEMA, si quelqu’un a plus d’information.

  • remettre les USA sur le droit chemin nécessite l’abolition des agences étatiques criminelles telles que la NSA, la CIA, la Fed, la TSA ainsi que tous les organes parasites tels que l’USDA, le Department of Commerce etc.

  • Pour l`affaire de L’UBS ou Tapie Lagarde avec la présence de la Banque Crédit Lyonnais, c`est comme dans l’affaire de l’escroquerie de Jacques PYTHON,domicilié avenue de France 1202 Genéve, du cabinet d`avocats, 9, rue massot-3, rue Bellot, 1206 Genève : Jacques PYTHON Wolfgang PETER Pierre SCHIFFERLI, devant la 13 ième chambre correctionnelle du T.G.I. de Paris : escroquerie Jacques PYTHON ou il y a eu fausse représentation par Jacques PYTHON faussement mandaté par le Crédit Lyonnais Banque française avec détournement de plusieurs millions de francs suisses. dans l’ escroquerie Jacques PYTHON – Anne-Danielle de Montenach – Maria Claude SERMIER – Vincent DELAPORTE , il y a eu détournement/dissimulation de mineur et le juge helvétique corrompu MARIA CLAUDE SERMIER a validé et recelé le produit de la criminalité en faveur de Jacques. PYTHON. C’est donc en ce sens qu’il y a des similarités relativement aux pressions qui sont menées dans le dossier DSK. Gravement, dans l´escroquerie Vincent DELAPORTE avocat , de Vincent Delaporte – François-Henri Briard. Emmanuelle Trichet. Avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation. 6, Rue Anatole de la Forge. 75017 Paris, il y a eu recel des fiches de la Police de Lyon ( Rhône ) pour obtenir le jugement étranger par Jacques PYTHON ou le juge corrompu Maria Claude SERMIER , a fait déclarer l`enfant né du mariage, Xavier François de MONTENACH né le 26 septembre 1995, comme bâtard grâce au produit de la criminalité..
    Et, à en devenir Le futur scandale de la criminalité intégrée, puisque l´avocat de Genève Jacques PYTHON, 6 ,rue Bellot Genève a recelé avec l’entière complicité du Juge corrompu Maria Claude SERMIER l’information secrète de dossiers de la Police de Lyon. Le recel par Jacques PYTHON des dossiers de la Police a permis l’ escroquerie avec détournement de mineur.Ce qui est aussi compromettant pour le système bancaire suisse c’est que Jacques PYTHON a utilisé comme un certain nombre d’avocat de cette place bancaire un accès complice à l’identification des informations bancaires secrètes comme pour le détournements des avoirs des victimes d’holocaustes, avec la complicité de ce fameux système bancaire, en dépouillant ces derniers de leurs avoirs revendiqués par leur descendant. ( fait non contesté devant les tribunaux par ce dernier ) . Autre fait intéressant l’ex bâtonnier Jean René FARTHOUAT a participé à cette escroquerie par déclaration mensongère et faux devant les Tribunaux pour le compte de Jacques PYTHON et du Juge helvétique Maria Claude SERMIER autre auteur de l’escroquerie et détournement de mineur.
    L’escroc Jacques PYTHON doit donc faire fasse à la Justice avec ses compères. Et parmi ses compères on compte un autre avocat véreux du cabinet Alice MEIER-BOURDEAU Guillaume LECUYER 28 boulevard Raspail 75007 Paris.

    • Bonjour Jacques,

      Je suis tombée par hasard sur ton commentaire, je suis inquiète, car je dois rapidement donner ma réponse d’ici à 2 jours, au cabinet DELAPORTE- BRIARD – TRICHET pour me défendre en cassation contre une puissante multinationale. Sont-ils véreux ? Je n’ai pas bien saisi le rapport avec l’autre avocat escroc Jacques PYTHON . Peux-tu m’éclairer. Je te remercie.

      Cordialement,

      Ginoux

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
dames conduisant une voiture près de la mer
5
Sauvegarder cet article

D’article en article sur Contrepoints, de nombreux auteurs ont largement argumenté sur les dérives de  l'idéologie écologiste et comment elle dessine peu à peu les contours d’un avenir dystopique, comme on dit maintenant. Même aseptisé ce mot semble presque irréel, relevant d’un cinéma d’anticipation dont les cauchemars ne pourraient « bien évidemment » pas se réaliser, tentons-nous de nous convaincre pour nous rassurer.

Dimanche, longeant la mer sur la Côte d’Azur, par une belle et plutôt douce journée automnale, je pensais à tout ce ... Poursuivre la lecture

La montée en puissance des nationalismes américain et chinois est en train de prendre en étau l’Union européenne et de broyer sur son passage les principes du libre-échange.

Emmanuel Macron, en déplacement aux États-Unis, a critiqué les mesures « super agressives » de Joe Biden en matière de politique industrielle. Dans le collimateur du président français, l’Inflation Reduction Act, qui prévoit de subventionner les entreprises américaines à hauteur de 51 milliards de dollars au détriment de leurs concurrentes, en particulier européenn... Poursuivre la lecture

Donald Trump à un meeting
0
Sauvegarder cet article

Trump, désormais valet puant des Républicains, est expressément maintenu le plus éloigné possible de la Géorgie et du run-off (deuxième tour) entre Walker (Républicain) et Warnock (Démocrate) qui aura lieu le 6 décembre prochain.

 

Le problème de la Géorgie

Run-off sans enjeu réel, vu que les Démocrates ont déjà remporté le Sénat (tenant compte de la voix de Kamala), suite à la bérézina de tous les candidats sauf un poussés par Trump au Sénat, qui ont perdu la mère de toutes les élections imperdables.

En Géorgie, Wal... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles