Hollande à la Commission européenne : « Vous n’avez rien à nous dicter »

François Hollande a déclaré que la Commission européenne n’avait rien à dicter à la France.

François Hollande a déclaré que la Commission européenne n’avait rien à dicter à la France.

Un article d’Open Europe.

Nous savons que la souveraineté économique et budgétaire est profondément ancrée dans l’identité française. Alors, que François Hollande n’ait pas été enthousiasmé par les nouvelles recommandations de la Commission européenne en termes de politique économique n’est pas surprenant. Voici ce que François Hollande a dit (source AFP) :

La Commission européenne n’a pas à nous dicter ce que nous avons à faire. Elle a simplement à dire que la France doit rétablir ses comptes publics.

Deux points rapidement :

  1. On peut penser, en entendant de telles affirmations, que Hollande contredit son propre appel à un « vrai gouvernement économique ». Mais souvenez-vous que quand la France parle du gouvernement économique, ce qu’elle a en tête est une structure intergouvernementale où les États membres ont le dernier mot – pas un gouvernement supranational où la Commission européenne a un droit de véto sur les budgets nationaux. Incidemment, ce dernier est celui que veut l’Allemagne.
  2. La remarque montre clairement qu’il sera très difficile d’arriver à créer une union fiscale au sein de la zone Euro. La France acceptera-t-elle de se faire dicter sa conduite sur les questions économiques – et le genre de pouvoirs de surveillance stricte que demande l’Allemagne pour se porter caution de la zone Euro ?

Comme nous l’avons dit précédemment, c’est une situation inextricable. Nous attendons attentivement d’autres réactions.


Sur le web.
Traduction : Laurett pour Contrepoints.