Ayrault veut lutter contre les conflits d’intérêt

imgscan contrepoints 2013712 ayrault

Le regard de René Le Honzec.

L’insupportable suffisance de Fouquet-Ayrault désignant à la vindicte publique – très sollicitée, ces temps-ci – n’a d’égale que la bouffissitude du même déclarant incompatible certaines professions suspectes de comploter avec le grand Kapital pour de sordides raisons de corruption. Médecins salauds qui se laissent acheter pour empoisonner leurs patients avec des médicaments tueurs, avocats d’affaires qui détournent l’intérêt de l’État pour favoriser des groupes maffieux  caïmenteux, etc. Mais la gauche étant intrinsèquement vertueuse, quand un prof-ministre favorise sa classe en créant 60 000 emplois ruineux pour acheter sa corporation, il ne s’agit que de la quintessence du dévouement au Bien Public. 183 députés fonctionnaires et enseignants ne peuvent, eux, en aucun cas, faire du népotisme au profit de leurs fond d’électorat traditionnel. Ben tiens ! Indignez-vous !