Surendettement : où en est-on en France ?

Le panorama du surendettement révèle une situation qui évolue dans le profil type du surendetté.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Surendettement : où en est-on en France ?

Publié le 25 mars 2013
- A +

Le panorama du surendettement révèle une situation qui évolue dans le profil type du surendetté.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Note : La Banque de France a publié le mois dernier son bilan du surendettement (bilan de l’année 2011).

Le nombre de dossiers déposés auprès des commissions de surendettement est en baisse de 5%. En 2011, 202.874 dossiers ont été déclarés recevables par les commissions de surendettement. Dans une étude typologique publiée le 18 février, la Banque de France a analysé chacun de ces dossiers et le premier constat est que le profil des ménages surendettés évolue sensiblement.

« Les évolutions observées pour l’ensemble des classes d’âge, depuis 2001, confirment la tendance au vieillissement de la population des personnes surendettées », révèle la Banque de France. En effet, les seniors représentent une part de plus en plus importante des surendettés en France. Dans 23,6% des cas, les surendettés sont âgés de 55 ans et plus et les « 65 ans et plus » représentent 8,4% des surendettés en 2011 contre seulement 4,3% dix ans plus tôt.

À l’inverse, la part des surendettés des moins de 25 ans s’est infléchie passant de 5% en 2001 à seulement 2,9% en 2011. Ce sont les 35-54 ans qui sont le plus touchés par le surendettement : ils représentent 53,3% des ménages ayant déposé un dossier recevable en 2011.

La part de propriétaires augmente parmi les surendettés

Dans son enquête, la Banque de France constate un autre changement : « la part des personnes surendettées ayant le statut de locataires […] connaît un léger recul » bien qu’ils restent très largement majoritaires. En 2011, les locataires représentent 78,6% des surendettés contre 80% en 2010. Par ricochet, la proportion augmente chez les propriétaires et propriétaires accédants qui représentent désormais 9,3% des dossiers contre 7,5% en 2010. Ces chiffres traduisent des difficultés financières plus importantes pour les propriétaires ou personnes accédant à la propriété (c’est-à-dire n’ayant pas terminé de payer leur crédit sur la résidence principale).

La part des propriétaires parmi les personnes surendettées augmentant, le montant de l’endettement moyen est également en hausse, passant de 34.460 euros en 2010 à 36.800 euros par dossier en 2011.

En ce qui concerne les crédits à la consommation, les crédits renouvelables sont présents dans près de 78% des dossiers en 2011 mais, toujours grâce à la loi Lagarde, cette proportion est à la baisse puisqu’au troisième trimestre 2012 ces crédits n’étaient présents que dans 75% des dossiers. À l’inverse, la part des prêts personnels augmentent : de 20,8% en 2010, elle est passée à 22,7% en 2011.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Surendettement 2021
0
Sauvegarder cet article

Un article de Finfrog.

Avec la crise économique engendrée par la crise sanitaire, les analystes prévoyaient une augmentation des situations de surendettement en France. Pour l'instant, ce n'est pas le cas et les chiffres sont en baisse par rapport à 2019.

Une situation de surendettement est définie par l'impossibilité de faire face à l'ensemble de ses dettes. Parmi les solutions à envisager, il est possible de contacter la commission de surendettement des particuliers pour effectuer une procédure de surendettement.

Voici ... Poursuivre la lecture

Par Philbert Carbon. Un article de l'Iref-Europe

On pourrait penser que la crise aurait accentué le surendettement des ménages français. Il n’en est pourtant rien puisque les commissions de surendettement ont vu leur activité baisser d’un quart en 2020. Alors que la dette publique gonfle dangereusement, la dette des ménages surendettés diminue de 1,3 milliard d’euros.

La crise du coronavirus qui frappe les économies depuis plus d’un an maintenant engendre des situations parfois catastrophiques. Nombre d’e... Poursuivre la lecture

Par Jean-Pierre Chevallier.

Les grandes banques européennes ont accordé trop de crédits à leurs clients par rapport à leurs capitaux propres. À partir de là, trop d’argent se trouve en circulation dans les pays où elles opèrent.

Ainsi par exemple, le total des capitaux propres des quatre grandes banques françaises était de 115 milliards d'euros à la fin de l’année 2018, derniers chiffres publiés.

Normalement, c’est-à-dire en respectant un leverage au maximum de 10, elles n’auraient dû avoir au maximum que 10 fois plus de ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles