Les Français : la soumission aux puissants ?

Les Français continuent de se défausser de leurs responsabilités sur un État ventripotent et omnipotent.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013619 étatisme

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les Français : la soumission aux puissants ?

Publié le 12 mars 2013
- A +

Les Français continuent de se défausser de leurs responsabilités sur un État ventripotent et omnipotent.

Par Jacques Legrand.

L’actualité est généreuse avec les Français. Les télés, les radios, la presse, internet, bruissent de ce qu’ils aiment le plus : les mille et une gesticulations des grands de ce monde

Nous avons eu d’abord Benoît XVI qui, dans notre société de plus en plus laïque parait-il, leur offre un scoop qui les passionne : le premier abandon de sa charge par un Pape depuis cinq siècles ! Et de disséquer le pourquoi, le comment, tout en spéculant sur son successeur alors qu’il n’avait pas encore quitté le Vatican

Mais le Pape doit soudain partager l’actualité suite à la « terrifiante » nouvelle de la mort de Chávez (en fait, maintenu en survie depuis des mois, un bel exemple d’acharnement thérapeutique) et là on atteint au sublime : son successeur, désigné par lui (bel exemple de démocratie) offre un 2ème scoop : Hugo sera embaumé, mais oui ! Car il mérite de partager le destin  des dictateurs les plus sanguinaires  du XXème siècle : Lénine et Mao.

Bien entendu la France se fait représenter aux funérailles en la personne d’un ministre, le ministre des Outre-Mer (sic ! Pourquoi pas aussi de la loutre de mer ?), qui a enfin trouvé l’occasion de sortir de l’anonymat : au nom des Français, il prononce ces paroles que tous les vrais démocrates retiendront : « Chávez , c’était De Gaulle et Léon Blum à la fois ! » et encore mieux (si possible ?) : « le monde gagnerait à avoir plus de dictateurs comme lui ».

Pourtant, il est probable que les Français ne descendront pas en masse dans la rue pour protester ou bombarder de tomates bien mûres le ministre à son retour…

En effet, probablement sans même s’en rendre compte, ce ministricule s’inscrit dans la longue tradition qui voit nos concitoyens « supporter », aux sens français et anglais du terme, les personnages qui prétendent guider leur destin. Des grands féodaux aux monarques les plus absolus, sous l’alliance du trône et de l’autel, menés aux pires excès par des empereurs longtemps vénérés, soutenant même majoritairement le chef de l’État vichyssois. On objectera que les Français se sont révoltés plusieurs fois contre ces pouvoirs abusifs. Oui, mais de quelle façon ? La Terreur, la Commune, l’adhésion à des idéologies totalitaires étaient-elles des réponses adaptées ?

Les Français vivent aujourd’hui sous une république monarchique où les faits et gestes du président occupent les médias en continu parce que leurs clients en sont friands. D’ailleurs, si  la cote de Hollande est aussi basse aujourd’hui, c’est parce qu’une grande partie de l’opinion trouve qu’il n’en fait pas assez !

Dans la grande mutation qui concerne l’ensemble de la planète, il serait temps que nos concitoyens arrêtent de se défausser de leurs responsabilités sur un État aujourd’hui plus ventripotent qu’omnipotent et qu’ils prennent leur part du travail. Plus tôt  les Français auront admis cela, plus vite ils viendront à bout de « la crise ».

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Ca me fait penser à l’expérience de Milgram sur la soumission à l’autorité. D’après lui, les personnes qui résistent le plus à l’autorité quand elle demande quelque chose qui sort de ses attributions (tuer quelqu’un par exemple) sont les plus instruites comme des universitaires. Ca fait peur quand onvoit le niveau général de l’EdNat. Le pays est près pour que la dictature devienne officielle. CPEF

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

https://www.youtube.com/watch?v=aWzlQ2N6qqg

 

Chers lecteurs, à l’heure où le dernier film Marvel, Doctor Strange : The Multiverse of Madness, cartonne au cinéma, j'aimerais vous inviter à imaginer qu’il existe quelque chose de similaire à un multiverse dans notre monde.

Dans un autre univers, sur une autre Terre, un Mélenchon et son Union de la gauche, NUPES, obtiendraient la majorité des sièges à l’Assemblée nationale. Mélenchon gagnerait enfin son Troisième tour. Qu'adviendrait-il alors, dans la France de cet univ... Poursuivre la lecture

Par Johan Rivalland.

Le libéralisme est décidément une notion bien floue et très mal perçue par une grande partie des Français, nourris dès le plus jeune âge aux mamelles de l’État et qui sont persuadés, à tort puisqu’on le leur fait croire en permanence, que le libéralisme serait je ne sais quelle force occulte organisée qui les plongerait dans une sorte d’océan où ils se noieraient sans que personne leur vienne en aide. D’où la justification de l’interventionnisme et de l’État-providence, sans lesquels nous serions sans doute perdus.... Poursuivre la lecture

La démocratie est un sujet que nous avons souvent abordé, et qui a été étudié depuis fort longtemps par de très nombreux intellectuels. Loin d’être notre horizon indépassable, elle a donné lieu à un certain mysticisme.

Mise en cause dès ses origines, ayant rencontré des difficultés inhérentes à sa nature dès son apparition dans la Grèce antique, la démocratie semble une fois de plus à bout de souffle et menacée non seulement dans ses fondements, mais dans son existence-même. D’où l’intérêt du débat engagé entre deux philosophes contemp... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles