Êtes-vous riche ?

Selon une enquête Ifop pour Enjeux-Les Échos, les Français considèrent qu’une personne est riche quand son revenu net mensuel est supérieur à 6 500 €.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints714 Richesse

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Êtes-vous riche ?

Publié le 8 février 2013
- A +

Selon une enquête Ifop pour Enjeux-Les Échos, les Français considèrent qu’une personne est riche quand son revenu net mensuel est supérieur à 6 500 €.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

Vous connaissez certainement la réponse que fit Rockefeller à cette question : « On n’est pas riche tant qu’on est capable de compter ce qu’on possède ». Je vous épargnerai la réponse de F. Hollande en 2007 pendant la campagne de Ségolène Royal, qui considérait qu’on l’était à partir de 4 000€ par mois !

Le mensuel Enjeux-Les Échos, qui paraît aujourd’hui, pose la question : « Peut on encore devenir riche en France ? » Selon une enquête Ifop réalisée par la revue, les Français considèrent, en moyenne, qu’une personne est riche quand son revenu net mensuel est supérieur à 6 500 €. En 2011, la barre était fixée à 6 308 € par une enquête similaire. Cette notion de richesse est perçue différemment selon son âge ; « globalement, plus on est âgé et plus on gagne de l’argent, plus on place la barre haut », indique le journal. Les 18-24 ans jugent qu’on est riche à partir de 4 398 €, contre 7 872 € pour les plus de 65 ans.

Sur un autre plan, les mêmes personnes interrogées considèrent, en moyenne, qu’une personne est également riche quand elle a un patrimoine supérieur à 632 180 €.

Sans tomber dans le truisme qui veut qu’« on est toujours le riche de quelqu’un », je vous propose, à l’occasion de cette thématique, de tester :

Ça remet les choses en place, n’est-ce pas ? Si quelqu’un veut faire passer le lien à Gérard Collomb, le maire de Lyon, c’est juste pour lui permettre de se situer…


Sur le web.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Donc d’après ce sondage, à 6400 € net par mois, on est pauvre…

  • Je viens de jeter un oeil au sondage IFOP. Et je suis … comment dire. Assez étonné. Je vous laisse juge de ce que représente le chiffre de 6500 euros qui a été diffusé largement et de ce que peut représenter la notion de moyenne dans ce contexte.
    Par ailleurs les résultats de cette étude ne sont pas ceux annoncés: ce ne sont pas 60% qui pensent qu’à partir de 5000 euros on est riche, mais 40%.
    Les 60% sont pour ceux qui pensent qu’on est riche pour des revenus jusqu’à 5000 euros…
    Il faut voir les chiffres du sondage par soi-même: http://www.ifop.com/media/poll/2143-1-study_file.pdf

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Achat d'or pouvoir d'achat
5
Sauvegarder cet article

S’il est quelque terme économique mal compris en France (et parfois ailleurs) c’est bien celui de pouvoir d’achat.

 

Pouvoir d’achat du revenu monétaire

Certes, quand quelqu’un a un pouvoir d’achat, il prend conscience de ce qu’il peut acheter en un moment donné avec l’argent dont il dispose. C’est un genre d’approche statistique du pouvoir d’achat, qui va donc augmenter (ou diminuer) avec le revenu, et qui va varier suivant le niveau des prix des biens et services achetés.

La structure des dépenses envisagées est do... Poursuivre la lecture

La bonne tenue des grandes affaires françaises (matérialisée par les profits du CAC 40), coïncidant avec nos déficits publics a provoqué une floraison de papiers expliquant qu’il suffit de taxer les profits et plus généralement les riches pour rééquilibrer les choses.

Heureusement le Parlement et le Sénat viennent de s’opposer à la surtaxation des profits.

Il n’empêche qu’il est à la fois important et urgent de monter d’un cran la connaissance économique de nos compatriotes. Être insuffisamment formé en économie dans le monde ac... Poursuivre la lecture

Je ne veux pas dire que nous sommes riches en candidats de qualité. Je veux simplement faire allusion à une information livrée au grand public la semaine dernière : elle concernait le montant des milliers d’euros possédés par les candidats. Je dois dire tout de suite que cette information ne m’est pas très sympathique dans un pays où « le riche » est automatiquement soupçonné de corruption, de prévarication, ou de pur produit de la chance.

Jean Fourastié avait parlé du « jardin du voisin » : par envie beaucoup de gens voient toujours d... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles