Le nouveau permis, encore un diktat de l’UE

Le nouveau permis de conduire, une des innombrables façons dont l'UE va encore nous compliquer la vie, que nous le voulions ou non.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Permis de Conduire UE

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le nouveau permis, encore un diktat de l’UE

Publié le 21 janvier 2013
- A +

Le nouveau permis de conduire, une des  nombreuses façons dont l’UE va encore nous compliquer la vie, que nous le voulions ou non.

Par Richard North, depuis Bradford, Royaume Uni.

Permis de Conduire UE

Bien que la directive n’entre en vigueur qu’aujourd’hui, la Grande Bretagne, en bonne petite première de la classe, l’a déjà appliquée, en allant même encore plus loin. Son gouvernement exige désormais son renouvellement tous les 10 ans, au lieu des 15 que veut l’Union Européenne. Et, contrairement à ce que dit ce rapport, il a bien des exigences minimum pour l’examen du permis dans la directive, désormais intitulée 2006/126/EC.

D’après le rapport, les titulaires de permis à vie doivent les échanger pour un nouveau permis d’ici à 2033. La France, la Belgique et Chypre donnent toujours des permis en papier pour l’instant, et ne seront pas en conformité avec la directive à temps, a déclaré la commission. La France a dit qu’elle sera en conformité dans 6 mois, mais on ne sait pas quand ce sera le cas de la Belgique.

Mais l’événement principal, c’est que, par ce moyen, les conducteurs sont forcés d’adopter un permis ayant pour blason l’anneau d’étoiles de l’UE. L’excuse pour ça, d’après Siim Kallas, le commissaire européen au transport, est qu' »on attend des agents de la circulation qu’ils reconnaissent plus d’une centaine de différents types de permis en papier ou en plastique ».

Bien sûr, même s’il y a une excuse pour un permis « Little Europe », il n’y a aucun besoin de l’anneau d’étoiles. Étrangement, il existe une version Espace Économique Européen, qu’utilise la Norvège. Et bien que ce soit le format UE standard, afin que les petits europoulets puissent le reconnaitre, il ne porte pas le maudit symbole de l’UE.

Tout cela ne fait que prouver ce que nous savions déjà, à savoir que l’UE essaie de nous imposer son identité culturelle. Et ça nous fournit aussi une très bonne raison pourquoi nous devrions nous en découpler. La standardisation, jusqu’à un certain point, nous pouvons vivre avec. Mais nous pouvons nous passer du fardeau qui vient avec.

—-
Sur le web.

Voir les commentaires (11)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (11)
  • Contrairement à vous, je pense que justement, c’est un des avantages de l’Europe d’obliger les Etats européens à progresser et ce dans la,même direction. Pour ma part, je constate que malgré la logique d’avoir ces papiers sous forme numérique et au format carte de crédit, l’Etat français est incapable de faire de genre de réforme tant les résistances corporatistes idiotes sont nombreuses. Une tel réforme pour la carte d’identité est en France depuis une bonne dizaine d’année, mais elle est toujours consciencieusement repoussé. Nous continuons donc à conserver nos bout de papier au format propriétaire qui encombre nos porte-feuille … Quand la carte d’identité est devenu plastifié en France, ils ont avec logique choisi un format spécifique …

    • Miam, les joies du fichage numérique !
      M’enfin, si c’est pour faire plus de place dans le larfeuille, on va pas s’en plaindre.

  • Un peu léger comme argumentaire : « on ne veut pas du drapeau avec les étoiles »…

  • Pas très bien informé pour une fois: la Belgique a déjà annoncé l’entrée en vigueur de ce permis et il sera renouvelable tous les 10 ans (comme la C.I. d’ailleurs … bonjour les frais!) Kallas le reconnaît à demi-mots: le but est l’harmonisation dans le but de mieux fliquer les conducteurs et donc de percevoir encore plus d’impôts détournés. Rien de neuf sous le solel, donc et M. North eut mieux fait de pondre un billet sur ce sujet plutôt que de déverser une bile mal sentie sur une prétendue volonté d’harmonisation culturelle européenne.

    Décevant, donc …

    Indépendemment de ça, sachez quand même que le permis européen existe déjà: c’est le papier rose dont nous disposons tous depuis la fin des années 80 si ma mémoire est bonne.

  • A quoi servent ces « papiers » puisque les renseignements portés sont déjà dans des fichiers de police ?

  • C’est surtout le coût de la mesure qui est stupide, alors que les permis de conduire sont déjà valides dans toute l’Union européenne.
    Mais le symbole a aussi son importance.

  • surtout plus de gabelle …

  • Un pas de plus vers la fédéralisation…

  • Mais finalement, on ne retient pas la Grande-Bretagne dans l’Union européenne, si vous voulez vraiment partir, please, feel free!

  • Soit on est pro-Europe Fédérale est alors on se réjouit de se permis avec le drapeau étoilé, car ne nous voilons pas la face, la nationalité européenne n’existant pas dans le coeur des citoyens il s’agit de la créer par la force à coup d’obligation et de propagande européiste.

    Soit on est anti-Europe Fédérale et alors on dénonce cette imposition de la nationalité européenne et cette propagande visant a transformer notre patriotisme national en patriotisme européen.

  • La fin du permis à point, qui ressemble à un ticket de rationnement …

    C’est moderne !

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Un article de l'IREF Europe.

La campagne électorale pour l’élection présidentielle part mal. Comme les précédentes au demeurant. La pauvreté des débats, le flou des programmes, le pragmatisme revendiqué à l’envi par la plupart des candidats n’augurent rien de bon. La médiocrité de beaucoup de nos hommes politiques les plus connus, obnubilés par la pandémie, ne peut que produire un débat atone, réduit aux petites phrases et aux coups tordus, loin des grands principes. Parmi ceux-ci, la subsidiarité fait une nouvelle fois figure de paren... Poursuivre la lecture

Par Sylvain Kahn. Un article de The Conversation

Les candidates et candidats à l’élection présidentielle française ont pris l’habitude d’annoncer aux électeurs les lois et les décisions qu’ils feront adopter par l’UE sitôt élus.

Cette attitude relève de la pensée magique.

En effet, l’UE est un régime politique qui se caractérise par un pouvoir réparti entre une pluralité d’acteurs et de centres de décision. Les institutions qui regroupent les dirigeants des gouvernements nationaux doivent ainsi composer avec cette sorte d... Poursuivre la lecture

Par Pieter Cleppe[1. Pieter Cleppe est rédacteur en chef de BrusselsReport.eu].

Au cours des deux dernières décennies, l'Union européenne a réussi avec beaucoup de succès à conclure des accords commerciaux avec des pays extérieurs à l'UE. Elle a conclu des accords commerciaux avec le Chili, l'Égypte, la Géorgie, Israël, le Japon, le Mexique, la Corée du Sud, l'Ukraine, Singapour, le Canada, l'Afrique du Sud et le Vietnam. Certains de ces accords ne sont entrés en vigueur que provisoirement et partiellement, mais il est indéniable que l... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles