Fêtes de fin d’année : réjouissons-nous !

Malgré les problèmes que nous éprouvons, nous vivons mieux qu’à n’importe quelle autre époque de l’histoire de l’humanité.

Malgré les problèmes que nous éprouvons, nous vivons mieux qu’à n’importe quelle autre époque de l’histoire de l’humanité.

Par Nathalie Elgrably-Lévy, depuis Montréal, Québec.

Le temps des réjouissances est arrivé. Mais avons-nous vraiment de quoi célébrer, me demandent certains ? Face aux défis que nous devons relever, il est facile de se laisser aller au découragement, voire au désespoir. Ce serait néanmoins une terrible erreur.

Avec un minimum de bonne foi, on peut facilement identifier des milliers de raisons de trinquer la joie au cœur. En voici quelques-unes.

1- Selon la Banque mondiale, la pauvreté extrême a diminué de moitié depuis 1990 dans tous les pays en développement.

2- Le nombre de personnes qui souffrent de la faim dans le monde a diminué de 13% au cours des 20 dernières années.

3- Dans un rapport spécial du magazine The Economist, on apprend que les inégalités sont en baisse au sein de la population mondiale depuis 1980.

4- Selon l’ONU, la mortalité maternelle et infantile a nettement reculé dans le monde.

5- Les nouvelles technologies sont en train de sauver l’environnement grâce à la dématérialisation. Hier encore, il nous fallait des dizaines d’objets : téléphone, fax, système de son, caméra, radio, réveille-matin, album de photos, journaux, magazines et livres, cartes routières, enregistreuse, agenda, montre, lecteur vidéo, etc. Aujourd’hui, tous ces objets, tout comme des milliers d’autres, se trouvent dans un téléphone intelligent.

6- Les consommateurs bénéficient de la démocratisation des biens qui étaient autrefois réservés aux plus riches. En 1958, une machine à écrire coûtait 165$, et un téléviseur 21 pouces noir et blanc, 220$. En dollars de 2012, cela équivaut à 1317$ et 1758$ respectivement. Imaginez le niveau de sophistication des appareils électroniques que vous pouvez obtenir aujourd’hui pour des montants équivalents !

7- Les problèmes de disponibilité d’eau douce seront bientôt choses du passé. Peut-être même que l’eau potable deviendra illimitée ! Des chercheurs du MIT sont en train de mettre au point une nouvelle méthode de dessalement qui utilise des feuilles de graphène. Ce nouveau précédé serait beaucoup moins énergivore et moins cher que les systèmes déjà existants.

8- Plus près de nous, le taux de criminalité au Québec suit une tendance à la baisse depuis 2002, le taux de mortalité pour tous les cancers diminue, et le français au travail progresse.

Certes, dans tous les domaines, il reste encore de la place pour des améliorations. Mais si les rabat-joie manquent de vision et se complaisent dans les lamentations, ne leur permettons pas de nous saper le moral et de gâcher cette période festive.

En réalité, malgré les problèmes que nous éprouvons et en dépit de la précarité de l’économie, nous vivons mieux qu’à n’importe quelle autre époque de l’histoire de l’humanité. Et si le passé est garant de l’avenir, les améliorations se poursuivront. Chaque année est meilleure que la précédente et moins bonne que la suivante. Alors, trinquez, fêtez et réjouissez-vous ! Vous avez toutes les raisons de célébrer.

Excellente année 2013, chers lecteurs !

—-
Sur le web.