Budget UE 2013, erreurs répétées, pour un résultat différent ?

La commission présente un nouveau projet de Budget UE 2013, les Etats membres ayant rejété le précédent. Surprise ! Il est quasi identique.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Budget UE 2013, erreurs répétées, pour un résultat différent ?

Publié le 27 novembre 2012
- A +

La Commission présente un nouveau projet de budget UE 2013, les États membres ayant rejété le précédent. Surprise ! Il est quasi inchangé.

Par Open Europe à Londres.

Suite à l’effondrement des discussions sur le projet de budget UE 2013 (c’est à dire, avant les discussions de la semaine dernière sur le budget à long terme), la Commission européenne a été renvoyée à ses chères études, avec comme devoir de revenir avec une nouvelle proposition. Le nouveau projet a été publié le 26 novembre et … on a comme un fort sens de déjà vu : c’est essentiellement la même proposition sur laquelle les États membres n’ont déjà pas réussi à se mettre d’accord il y a deux semaines.

Voici un tableau comparant ces deux projets :

CA = commitment appropriations, les montants maximums alloués à chaque poste.

PA = payment appropriation, les montants maximum qui seront réellement dépensés pour chaque poste.

Donc, au bout du compte, la réduction totale de paiements proposée par la Commission européenne est de moins de 127 millions d’euros. La justification est la même que d’habitude : les États membres de l’UE se sont engagés à une série de projets qui sont maintenant tout près d’être finalisés, et il y a des factures impayées qui doivent être réglées. Mais, si vous êtes un gouvernement sous programme d’austérité dicté par l’Union européenne, ou un ménage, vous êtes bien obligés de fixer des priorités, et de trouver des économies, quand il n’y a plus assez d’argent dans la tirelire.

—-

Sur le web.

Lire aussi : Fuite de la proposition de budget de budget européen de Van Rompuy.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)

    Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pour les uns l’euro serait la cause de tous nos maux économiques : hausse des prix, chômage, désindustrialisation, etc.

Pour les autres, l’euro est une bénédiction, un des socles sur lequel sera construite une Europe fédérale rayonnante des droits de l’Homme, puissante et paisible à laquelle tout individu cultivé et évolué doit aspirer.

Pratiquement, l’euro est à terme condamné.

Concrètement, il a simplifié la vie de ceux qui exportaient et circulaient en Europe, c’est indéniable. Plus de comptes en devises, de frais de c... Poursuivre la lecture

Ce 19 janvier, Emmanuel Macron a pris la parole au parlement européen pour faire un discours dans le cadre de la présidence européenne de la France.

Arrivé de Macron au parlement... pic.twitter.com/rBEkIdJfG6

— Esposito Corinne (@coconuts1315) January 19, 2022

Le propos s’est concentré sur les valeurs qu'il souhaite défendre. Il a été critiqué par les représentants français des groupes européens de l’opposition comme Jordan Bardella du RN, Yannick Jadot d'Europe Ecologie les Verts, François-Xa... Poursuivre la lecture

Par Michel Gay et Dominique Finon.

Duplicité et effets d’annonces sont à la manœuvre dans l’Union européenne pour saborder discrètement le nucléaire dans les faits.

Paradoxe et duplicité

La Commission européenne a publié le 31 décembre 2021 un document appelé « taxonomie » sur les critères de classement des technologies pouvant donner lieu à financement privilégié par les fonds verts. Le nucléaire y figure ainsi que les centrales électriques à gaz très émettrices de CO2 (plus de 400 gCO2eq/kWh), sous le prétexte de faciliter la ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles