Il n’y a pas dix milliards d’économie sur le budget de l’État !

Dix milliards d’économie ? Mensonge ! L’État dépensera un milliard de plus en 2013 qu’en 2012, il n’y a donc aucune économie.

Dix lilliards d’économie ? Mensonge ! L’État dépensera un milliard de plus en 2013 qu’en 2012, il n’y a donc aucune économie.

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

À force de lire, même sur des sites habituellement bien informés que l’État fait dix milliards d’économie sur le budget 2013, je me dis que la force des communicants est puissante. Où, grand dieux, les avez-vous vus ?

  • en 2012, l’État aura dépensé 370 milliards d’euros
  • en 2013, il dépensera 371 milliards d’euros

Il n’y a donc pas dix milliards d’économie, mais un milliard de dépenses supplémentaires. Pourquoi ? Essentiellement parce que dans un souci de communication, on vous présente des dépenses qui avaient été prévues mais qui ne seront pas finalisées comme des économies ! Lorsque par exemple on vous annonce que des lignes TGV prévues dans plusieurs années sont abandonnées, vous appelez ça une économie, vous ? Lorsqu’on vous annonce qu’un musée de l’histoire de France ne sera pas construit, vous appelez ça des économies, vous ?

Bien sûr, il y a quelques réelles économies, mais loin de compenser les augmentations mécaniques de certaines dépenses récurrentes, comme par exemple : l’indexation de certaines aides sociales sur l’inflation, l’augmentation du gouvernement, le glissement vieillesse technicité, qui indexe les rémunérations des fonctionnaires sur l’ancienneté ou la technicité (si la valeur du point d’indice ne bouge pas, les fonctionnaires changent d’indice en fonction de leur ancienneté ou des stages de formation), l’augmentation des différentes contributions de la France au budget de l’Europe, et, bien sûr les retraites ! Chaque année, de plus en plus de fonctionnaires en retraite doivent bien être payés (l’État est son propre assureur) de même qu’il assure désormais le complément permettant de verser les retraites des fameux « régimes spéciaux ». Une bagatelle qui lui coûtera en 2013 un petit peu plus de 7 milliards !

Si vous ajoutez à cela les dépenses supplémentaires, en particulier les embauches de fonctionnaires dans certains secteurs, vous comprenez que les dix milliards d’euros d’économie ne sont qu’habillage de communication. Pour faire des économies, de vraies économies, c’est-à-dire voir un budget de fonctionnement de l’État en diminution, il faut impérativement passer par la réforme de l’État. Et pour ce faire il faut se poser réellement la question de savoir ce qui est du ressort de l’État et ce qui peut être confié en délégation au privé. Il faut se poser la question de la pertinence d’assurer les retraites sur le budget de fonctionnement et éventuellement mettre en place une dotation de fonds appelé à prendre le relais. Un travail impératif, un véritable chantier que nous ne voyons pas notre actuel gouvernement engager, pas davantage que l’ancien.

—-
Sur le web.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.