Quelle mouche a piqué Arnaud Montebourg ?

Et si, au lieu d’un Arnaud Montebourg ministre du redressement productif, on nous mettait un ministre de l’entreprise ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
montebourg montabour s'en va en guerre

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Quelle mouche a piqué Arnaud Montebourg ?

Publié le 29 septembre 2012
- A +

Et si, au lieu d’un Arnaud Montebourg ministre du redressement productif, on nous mettait un ministre de l’entreprise ?

Par Thibault Doidy de Kerguelen.

montebourg montabour s'en va en guerreS’il est un ministre qui n’a pas peur du ridicule et qui continue d’affirmer de manière péremptoire bêtise sur bêtise, c’est bien Arnaud Montebourg, le ministre du « redressement productif ». Si le terme de « creux » circulait au sein du Parti Socialiste pour qualifier Arnaud Montebourg avant les dernières élections, il faut reconnaître que ce qualificatif fort peu flatteur n’avait pas eu le succès mérité, tant les positions « en marge » de l’ex-candidat à la candidature semblait séduire bon nombre d’électeurs, y compris de droite, puisque même l’ancien Président de la République, Monsieur Sarkozy, l’avait consacré « socialiste le plus intelligent » peu de temps après l’élection de 2007.

Rappelons pour mémoire son attaque à l’égard de PSA et de la « famille » Peugeot, digne d’un vétéran du front populaire de 1936 et qui est tombée à plat quand ses propres fonctionnaires chargés d’étudier le dossier lui ont confirmé, chiffres en main, que toute autre décision serait encore plus néfaste pour le groupe. Toujours sur le secteur automobile, le voici maintenant qui attaque les constructeurs coréens. En appelant carrément au boycott des voitures coréennes. Il commet là un délit de discrimination caractérisé au regard de l’article 225-1 du code pénal :

Constitue également une discrimination toute distinction opérée entre les personnes morales à raison de l’origine, du sexe, de la situation de famille, de l’apparence physique, du patronyme, de l’état de santé, du handicap, des caractéristiques génétiques, des mœurs, de l’orientation ou identité sexuelle, de l’âge, des opinions politiques, des activités syndicales, de l’appartenance ou de la non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée des membres ou de certains membres de ces personnes morales.

J’avoue qu’un petit procès de la part des constructeurs coréens me ferait bien rire (Me Collard, t’as cinq minutes pour t’en occuper ?). Mais notre ministre ne s’arrête pas là. Le voilà qui accuse les constructeurs coréens de faire travailler des ouvriers dans le non respect des règles sociales communautaires… Et se fait renvoyer aussi sec dans ses buts, car si les ouvriers coréens travaillent 9 heures par jour, 78% des voitures estampillées « coréennes » sont fabriquées en… République Tchèque ! Notre ministre du « blabla improductif » :

Et puis, comment peut-on en dire autant en si peu de temps, voilà l’épisode Florange. Florange où le pauvre Montebourg n’a plus beaucoup de marges de manœuvres après les déclarations fracassantes du candidat Hollande qu’il n’est plus possible de respecter, plus possible de mettre en place. Alors, jouer des muscles, rodomontades, tout cela finira dans un plan de reclassement subventionné qui ne reclassera pas grand monde mais permettra aux syndicats et au Parti Socialiste de donner l’impression d’avoir fait quelque chose…


Sur le web

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • Rien n’est si dangereux qu’un ignorant ami ;
    Mieux vaudrait un sage ennemi.

  • Notre MInistre du Dressement qui est préjudiciable après ses déclarations intempestives.
    Une info qui met de bonne humeur pour ce weekend !

  • Il est certain q’Estrosi avait de meilleurs résultats : 900 usines fermées en 3 ans http://archives.lesechos.fr/archives/2011/LesEchos/21089-081-ECH.htm

  • La météo politicienne est à l’ESBROUFE tournante ; est-ce si étonnant ?
    Tous les acteurs de la scène pseudo-démocratique jouent la même pièce.
    Seules les dictatures osent la franchise de le nier.
    En un courage qui lui est exemplaire, la dictature PS s’abstient elle de le dire …

    Parmi les nombreux commentateurs, il en est un que je trouve ad-hoc:
    http://yakomunprobleme.canalblog.com/archives/2012/05/18/24286765.html … dont extrait ?
    …………………………………………………………………………………………..
    18 mai 2012
    Charte déontologique et réalités

    Je dois être un analyste bien naïf en définitive. Figurez-vous que je croyais que les membres de notre pouvoir exécutif devaient à l’Etat républicain et à la nation française de se consacrer entièrement et en permanence à leurs charges et devoirs ministériels ! Comme si l’on pouvait être ministre uniquement aux heures de bureau pour reprendre une polémique polynésienne !? A l’évidence, le président Hollande et son premier ministre n’ont pas cru inutile de faire appliquer une charte déontologique à leur gouvernement. Comme dit l’adage, il est donc des sujets où « si cela va sans dire, cela va quand même bien mieux en le disant ». Est-ce alors à dire que le couple de l’exécutif éprouve quelque méfiance à l’exemplarité « naturelle » de certaines des personnalités qu’il a choisies ? (suite sur site)
    …………………………………………………………………………………………..

    Ah ces minables hypocrites qui nous gouvernent !

  • L’intitulé de ce Ministère tient plus de l’incantation bobo-paganiste que de l’économie.
    Ridicule ministricule.

  • arnaud montebourg est inutile, incompétent, étatiste, mégalo et autoritaire.

    le parfais dictateur fasciste en gros.

    c’est pas pour rien qu’il est le préféré de marine le pen.

    http://www.morsay.net

  • « arnaud montebourg est inutile, incompétent, étatiste, mégalo et autoritaire.
    le parfais dictateur fasciste en gros.
    c’est pas pour rien qu’il est le préféré de marine le pen. »

    Il ne faut quand même pas tomber dans la caricature. Être étatiste ne veut pas dire être faciste.

    • « Être étatiste ne veut pas dire être faciste. »

      Tout est relatif parce que la fin est inéluctable: fatigué de ce faire tondre et violenter les créateurs de richesse et les bosseurs s’enfuient, ce planquent ou deviennent pauvre et l’état collectiviste est obligé d’utiliser la force, les murs ou d’autres mesures pour prélever de quoi nourrir la cohorte de plus en plus nombreuse de clients.

      Comme les types comme Montebourg vivent dans un monde parallèle remplis d’ennemis acharnés à faire échouer par méchanceté complot ou/et égoïsme leurs rêve de paradis pour tous il n’y a pas loin des discours « casse toi » à la matraque et au murs.

      C’est ça ou la faillite et nombreux sont ceux qui refusent tout constat d’échec au profit d’une bonne flambée de bouc émissaires.

      Pour pouvoir tuer facilement un homme il suffit de le déclarer immoral et méchant et les discours de ce coté sont tout à fait inquiétant en France (Même avant la faillite).

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Article disponible en podcast ici.

L'intérêt de la voiture électrique

Moins de dépendance sur les carburants

La première critique sur la voiture électrique vient de la dépendance des batteries avec la Chine et les terres rares. Nous verrons plus loin que l’utilisation des terres rares se réduit grâce aux industriels. Quant à la Chine, nous sommes déjà dépendants d’elle pour une grande partie de nos produits, notamment l’électronique, et cela ne semble gêner personne...

Mais cette critique semble comme oublier la situation... Poursuivre la lecture

Les politiques n’aiment pas l’innovation. Ils la tolèrent si celle-ci se fait dans des laboratoires agréés, avec marqué « innovation » au-dessus de l’entrée et sur les papiers à en-tête, et avec des subventions décidées en commission et un planning bien défini : janvier, définition des objectifs ; février, rédaction du rapport préliminaire destiné aux politiques ; mars, échanges avec les politiques ; avril, mai, juin… décembre (des années à venir), remise du ou des prototypes et du rapport final aux politiques.

Le lamentable exemple ré... Poursuivre la lecture

diesel
4
Sauvegarder cet article

Le premier juillet marque assez logiquement le début de la seconde moitié de l'année et constitue souvent une occasion pour les administrations de revoir leurs barèmes et pour le gouvernement d'introduire de nouvelles mesures pas toujours très populaires. Il faut dire que, ça tombe bien, à partir de ce mois, l'esprit des Français est résolument orienté sur leurs prochaines vacances ce qui explique sans doute que c'est pendant ces périodes que les pires crasses leur sont infligées.

L'année précédente, on se souvient que ce même mois ava... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles