Un vent liberticide souffle sur la France

Logo Nouvelles de France (Crédits : NDF.fr, tous droits réservés)

Le site libéral-conservateur Nouvelles de France analyse le vent liberticide qui souffre sur la France avec l’affaire des caricatures de Mahomet.

Le site libéral-conservateur Nouvelles de France analyse le vent liberticide qui souffre sur la France avec l’affaire des caricatures de Mahomet.

Par Éric Martin.

Extrait. Texte intégral sur Nouvelles de France.

Ces derniers jours, un vent liberticide souffle sur la France. Des manifestations contre les caricatures de Charlie Hebdo ont été interdites à Paris et à Lille. À la liberté d’expression de certains répondait donc une interdiction d’expression d’autres. On me rétorquera que les manifestants en question n’étaient pas animés des meilleures intentions du monde. Et alors ? Est-ce à l’État de juger les intentions ou la cause défendue par ces personnes ? De toute évidence, non. L’État est censé se préoccuper de la sécurité des citoyens (donc des manifestants comme des passants et des biens le long du cortège) et de la garantie des libertés fondamentales comme celle de pouvoir penser ou s’exprimer librement. Et, comme on dit parfois, « peut mieux faire »…

Samedi, toutes les femmes voilées (mais au visage identifiable) qui passaient – même par hasard – au Trocadéro étaient refoulées du Parvis des Droits de l’Homme. Autant, je me suis toujours opposé à cette immigration extra-européenne massive qui met en danger notre identité et la cohésion nationale (je suis d’ailleurs favorable à l’organisation d’un référendum sur la question de l’immigration), autant ces interdictions de manifestation et même de circulation en raison du port d’un habit me mettent mal à l’aise. Jugez par vous-même :

Lire la suite sur le site de Nouvelles de France.


Texte complet