Ron Paul n’apporte pas son soutien à Mitt Romney

Il n'y aura pas de soutien inconditionnel à Mitt Romney pour la campagne présidentielle américaine de la part du libertarien élu du Texas.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Ron Paul n’apporte pas son soutien à Mitt Romney

Publié le 29 août 2012
- A +

Il n’y aura pas de soutien inconditionnel à Mitt Romney pour la campagne présidentielle américaine de la part du libertarien Ron Paul.

Dans une interview confiée au New-York Times, Ron Paul a affirmé que les organisateurs de la convention républicaine lui avaient offert l’opportunité d’intervenir à la tribune sous deux conditions : que son discours soit validé par l’équipe de campagne de Romney, et qu’il apporte son soutien inconditionnel à ce dernier. Il a refusé.

« Ce n’aurait pas été mon discours », a déclaré Ron Paul, « cela aurait trahi tout ce que j’ai fait lors des trente dernières années. Je ne lui apporte pas mon soutien inconditionnel comme candidat à la présidentielle. »

Jesse Benton, le chef de campagne de Ron Paul, a révélé les frustrations que l’équipe de l’élu du Texas a dû gérer.

Quelques fans acharnés veulent « se vêtir de noir, se dresser et s’écrier « À bas l’État »», dit Benton, qui est marié à l’une des petites-filles de Paul. Mais « on ne veut pas avoir de telles scènes. Ça nous coûterait bien plus que ce que ça nous apporterait. »

C’est devant près de 7000 militants en liesse réunis dimanche à l’université de Floride du Sud que Ron Paul a donc mis un terme officiel à sa campagne. Il ne prononcera pas de discours à la convention du parti républicain.

(Pour être juste, Ron Paul ne soutient pas complètement Romney)

—-
Sur le web.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

Par Pascal Salin et Philippe Lacoude.

Première partie de la série ici Seconde partie de la série ici Troisième partie de la série ici Quatrième partie de la série ici Cinquième partie de la série ici Sixième partie de la série ici Septième partie de la série ici Huitième partie de la série ici Neuvième partie de la série ici Dixième partie de la série ici Onzième partie de la série ici Douzième partie de la série ici

On peut appeler seigneuriage le profit obtenu dans la production de monnaie. Mais on parle aussi souvent de l’imp... Poursuivre la lecture

Par Elizabeth Nolan Brown, depuis les États-Unis.

« Quelle émission de m*rde », a déclaré Dana Bash de CNN au terme du premier débat présidentiel entre Joe Biden et Donald Trump. Ce franc-parler face caméra, inhabituel chez elle, a été renchéri par le co-présentateur Jack Tapper qui a résumé la situation ainsi : « C'était un bordel sans nom dans une benne à ordure en feu durant un déraillement ferroviaire. Ç'a été le pire débat que j'ai jamais vu. »

Formidable année 2020 : on a encore passé un cap !

Les commentaires sur l... Poursuivre la lecture

Par Yannick Chatelain.

Lors d’élections, et ce d’autant plus lorsqu’elles revêtent un caractère national, tous les gouvernements redoutent les réseaux sociaux !

Des élections américaines sous haute tension pour les réseaux sociaux

Ils craignent naturellement les manipulations de l’opinion publique, et parmi le pire du pire : des opérations de type hack and leaks, des opérations illégales de piratage, certes, mais qui peuvent, si la pêche à l’information compromettante est bonne, discréditer définitivement un candidat et le mettr... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles